Partagez | 
 

 Et bang ! [ pv : monsieur Bushido ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Et bang ! [ pv : monsieur Bushido ]   Dim 3 Oct - 23:06

La musique, des paroles, une chanteuse charismatique et son groupe de joyeux compagnon, une ambiance de fou, des personnes qui dance, du sexe, de la drogue et du rock, des macs avec leurs nana, rien de telle que cette ambiance chaude pour décontracter Exel qui elle restait la a jouer de la guitare, elle jouait Circle de paramore a la guitare, le bassiste lui fumer et jouer en même temps, la cendre tombant sur sa Bass, le batteur y allé a fond, l’autre guitariste était lui en trence, quand a la chanteuse elle s’amusait entre deux couplé a faire des clin d’œil au beau mecs qui passe par la.
Une fois le concert terminer la jeune femme alla dans les loges avec la chanteuse, elles ce remirent habiller normalement et tous partirent du bar sauf Exel qui avait envie de s’amuser encore un peux, de toute façon si elle s’ennuierait sa moto l’attendait dehors, la jeune femme était donc prête a partir a tout moment, mais elle ne voulais pas rester la que pour s’amuser, il y avait une rumeur folle comme quoi le chef de la famille Bushido allait venir bon a qui la faute ? Sa personne ne le savait meme Exel, elle avait eu comme contrat de le surveiller de prés sans faire de bêtise, il devait certainement faire un contrat ou une chose dans ce genre, mais avec qui ? Exel devait savoir qui pour pouvoir non seulement terminer son contrat et aussi pouvoir s’amuser vraiment dans le bar.
La jeune femme se glissa entre deux danseur et commença a danser sensuellement avec eux, la jeune femme avait appris a danser dans la rue et avait pris des cours de danse comme ça elle pouvait s’amuser autant qu’elle le voulais sans que tout le monde pense qu’elle danse comme une merde, la guitariste sentie une main se glisser dans son jean et elle donna un violent coup de coude a la personne qui avait fait cela, et la le drame arriva, une bagarre eclatat alors qu’Exel devait faire tout pour ne pas se faire remarquer, son patron aller encore lui gueuler dessus, la jeune femme enchaina les coups de poing sur l’inconnu qui lui se défendait comme il le pouvait, le pauvre homme âgée de la quarantaine était comme par hasard un vieux boxer, alors une fois qu’Exel est fini de le frapper il se releva et donna une droite si puissante a Exel qu’elle fut out en un seul coup.
Exel repris conscience a plusieurs reprise, elle se voyait déjà face a un asiatique, puis finalement se retrouver allonger dans un canapé, âpres sa elle voyait des éléphants roses qui danses et plein d’étoiles filantes.
Exel se réveilla, elle était assise en face d’un homme, ce dernier semblait plus agée qu’elle, il était de type asiatique et « OMG » comme dirais les geek il s’agissait d’un homme en costume noir qui semblait ne pas rigoler ! Il avait un air sérieux qui ferrais peur a n’importe qui !
L’artiste le regarda droit dans les yeux, elle n’arriver pas a savoir ce a quoi il pensait mais savait qu’elle devait le remercier pour lui avoir sauver la peau, d’une voix timide elle dit a cette homme fort charsimatique :

-Merci beaucoup…

Helasse comme elle avait la tête dans le cul comme le dirais n’importe quel jeune la femme l’avait dit en français, elle se rectifia tout de suite et le redit dans la langue locale, elle s’inclina respectueusement devant l’inconnue, releva la tète et l’observa silencieusement, elle n’avait toujours pas remarqué qu’il s’agissait d’un certain Bushido.
Revenir en haut Aller en bas
Akira Bushido
LE SABRE est le prolongement de L'ESPRIT
LE SABRE est le prolongement de L'ESPRIT
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/08/2010

Dossier Psychatrique
Age: 38 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Et bang ! [ pv : monsieur Bushido ]   Mar 5 Oct - 22:33

Parfois on doit faire les choses soit même car à force d'attendre un résultat correct, on obtient toujours quelque chose de différent à ce qu'on voulait. Voilà pourquoi Akira avait dû se déplacer alors que c'était à l'un de ses hommes de main de faire le boulot comme on dira. Mais c'est toujours la même chose, il y a parfois des sujets sensibles et des hommes qui sont de vrais incapables. Akira d'ailleurs quand il eut appris la mauvaise nouvelle, et que maintenant c'était à lui de régler cette affaire, il avait demandé de convoquer la personne à qui il avait refilé le travail. Comme tout yakuza qui se respecte il devait se faire pardonner d'avoir échoué et ainsi manquer de respect à son supérieur.

Ce fut deux doigts de sa main gauche qui furent coupé et donner au chef Bushido. Ainsi, cet homme là ne s'amusera plus à déshonorer son supérieur et lui manquer de respect en échouant. Et oui, dans la famille, Akira ne supportait pas et surtout n'acceptait pas l'échec et ce même si vous aviez la meilleure des excuses. Le voilà donc partit pour régler cette affaire alors qu'il avait prévu autres choses. Là il aurait bien voulu lâcher un moment le business et se détendre un peu. Mais il se retrouvait aux abords du port pour se rendre dans un bar malfamé. Un endroit où bon nombre de gens se rendaient, la plupart pour se détendre mais dans ces mêmes personnes, on ne retrouvait pas que du beau monde.

Des gens peu recommandables comme des gens très honnêtes. Enfin tout cela était relatif puisque ce qu'avait toujours pensé Akira était que finalement qu'est-ce qui faisait d'une personne être recommandable ou non. D'être quelqu'un de bien ou non. Ca c'était la justice des hommes et souvent elle était corrompu et injuste. La seule justice du yakuza, elle au moins était la même pour tout le monde. La seule à être vraiment juste. Akira entra dans le bar et apparemment cette affaire allait être plus compliquée que prévu. En effet, c'était très animé, les foules étaient déchainées. La cause, surement le groupe qui jouait à l'instant et qui avait le don pour entrainer avec lui toute une foule. Une grande folie qui n'était pas trop le genre du japonais.

Enfin pour la détente, là aucun problème. Il pouvait se retrouver dans n'importe quelle ambiance tant que cela le sortait des affaires, c'était parfait. Mais quand il s'agissait d'affaire, Akira optait plus pour le calme et la discrétion. Question de se tapir dans l'ombre et d'attendre le meilleur moment pour bondir. Parfois le bruit peut aussi s'avérer utile, mieux pour surprendre, mais la foule, ce n'est jamais vraiment bon. Le japonais prit place à une table et commença alors à observer la foule. Il buvait tranquillement un verre tout en regardant ce même groupe qui faisait l'attraction de la soirée. Puis on passa à autre chose, à une autre ambiance quand le groupe quitta l'endroit. Les gens dansaient toujours et un événement fit la nouvelle attraction de la soirée.

Une bagarre éclata au milieu du bar, comment ne pas la remarquer. Akira observa ça de loin, appréciant tout de même le spectacle amusant qu'offrait la scène. Une jeune femme était en train de mettre une rouste monumentale à un homme bien plus âgé qu'elle. Mais la force des choses fit qu'elle ne l'emporta pas sur ce dernier qui semblait avoir une bonne maitrise du combat à main nue, vue ce qu'il avait encaissé. Tant pis pour elle et dommage pour ce vieux pervers qui était allé un peu trop loin. Finalement que ce soit les américains ou les russes, ils n'ont jamais su avoir de tact avec les femmes. Il suffit de leur agiter un appât devant le nez, et déjà ils croient que cela leur appartient. Ah...l'instinct animal prend vite le dessus.

Akira se leva un instant et quitta rapidement sa table pour aller rejoindre les toilettes. Quand il revint il vit encore la jeune femme allongée sur le sol, personne n'était passé la ramasser. Aucun savoir vivre vous dira-t-on, il fit ce qu'il devait faire en temps que japonais et chef de famille, pour lui c'était un savoir-vivre. Il la souleva pour ensuite la placer à sa table. Et à son réveil, il eut la surprise de l'entendre parler dans une langue qui ne lui était pas familière, pour ensuite se reprendre.

" Mais vous ne me devez rien du tout. Félicitez-vous simplement d'avoir fait ce qu'il fallait, quitte à en supporter les conséquences. Et buvez-ça, cela ne peut que vous faire du bien. "

Le chef de la famille lui montra un verre, qu'il fit glisser jusqu'à elle. Ce même contenait un alcool fort, du whisky en somme, juste pour la remettre d'aplomb. Bien la ramener à la réalité avec quelque chose de puissant. Bien à elle de le boire ou non, au moins pour lui il aura fait ce qu'il pensait être le mieux.

" Au fait, très jolie accent, une origine particulière ? "

Il disait ça par rapport à la phrase qu'elle avait énoncé un peu plus tôt pour le remercier, juste avant de le redire dans la langue locale. Pourtant cette langue lui disait quand même un petit quelque chose mais rien de plus, surement une culture qu'il n'avait que peu étudié. Enfin lui, il pouvait parler, il avait un sérieux accent japonais qui se ressentait très fortement et cela à chaque fois qu'il parlait.

" Et alors en plus d'être guitariste, vous êtes aussi gladiatrice ? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et bang ! [ pv : monsieur Bushido ]   Jeu 7 Oct - 15:35

De son regard vitreux la jeune femme observa le verre d’alcool avec envie, mais elle ne savait que faire pour l’avoir, comme si il savait lire dans ses pansée, l’homme donna l’alcool a la jeune femme, cette dernière l’observa gentiment et le remercia par un simple hochement de la tête, cela pour elle était largement suffisant pour montré son respect, a son aînée,. Exel ne savait pas ce qu’elle avait mais elle s sentait comme dominer par l’homme, ce dernier était tout a fait remarquable il gardait son sang froid, ne semblait pas méchant mais avait l’air du genre de personne a ne pas chercher.

Exel baissa les yeux, saisit doucement le verre et finalement alla le boire, elle bue une gorger et toussa, le wiski n’était pas sa boisson préférer mais cela venait tout juste de la sortir de son espèce de coma elle préférer la bonne vieille vodka ou tout simplement le saké, mais pas les autres boisson du même genre, la jeune femme observa silencieusement l’homme qui lui dit qu’elle avait un belle accent, aussitôt la guitariste rougie, elle ne s’attendait pas a un compliment d’un telle homme, ce dernier était plutôt imposant et elle avait honte de son accent qui montré qu’elle n’était pas du pays, la française avait appris la langue quand elle ait était envoyer ici.

La jeune femme l’observa il avait dit aussi qu’elle n’avait pas a le remercier, cette dernière ne répondit pas pour l’instant, elle savait qu’elle lui devait beaucoup, l’homme l’avait sauver la vie, cela se trouver, un fou l’aurais ramasser et abusé d’elle, pour faire je ne sais quoi !
Exel dit finalement pour son encouragement qu’il lui avait fait, qu’elle devait être fière de ce qu’elle avait fait sans être ironique en plus, bref elle dit :


Je tien a vous remercier Monsieur, sans vous il me serais arriver je ne sais quoi quand même…

Maintenant venons a l’accent si mignon d’Exel, la jeune femme avait appris a parler l’anglais dans l’école ou elle était allé, elle savais aussi parler japonais grâces au manga, le chinois vite fait et le russe elle ne connaissait que les insultes.
Exel avait garder son accent de Marseillaise, elle parler en « Wesh, Wesh » avec son accent de Marseillaise, c’est limite si elle disait qu’il ne fallais pas l’emboucané. Mais bon il n’y avait pas de mot dans la langue local qui voulait dire exactement la même chose, donc Exel parlait la langue mais poliment même si elle aimerait parler en racaille. Finalement la jeune femme décida de lui faire un bref résumé de comment elle avait eu son accent, elle était rouge car elle était gêner de son compliment car elle en avait honte, vraiment honte…

-C’est l’accent des français Monsieur… Je suis française…



Et oui en plus d’e »être guitariste elle était gladiatrice, la jeune femme avait appris le free fight, l’aïkido et le kendo, grâce a ses potes de la city elle avait quelques notions de baise pour le combat ; mais elle préférer jouer de la guitare que de blesser les gens, pour elle se battre ne servait a rien, juste qu’as ce défendre comme elle venait de le faire a l’instant.
L’artiste resta bloquer un moment sur le visage de l’asiatique, elle se disait l’avoir déjà vue quelque part, mais ou ?
La jeune femme se mit a refleurir un petit moment, et la elle eu un déclique dans sa tête, il s’agissait de nul autre que le chef de la famille Bushido, et la elle se sentit plaire mais d’une force ! La jeune femme garda un sourire coincer tout en transpirent légèrement, elle s’essuya le front avec une serviette sur la table et l’observa droit dans les yeux, elle ne voulait pas avoir l’air louche, elle dit pour reprendre ses esprits.

Oui il arrive souvent que je me bastonne…

Soudain la jeune femme eu un vertige, elle eu l’impression d’avoir eu le cœur qui s’arrête et eu un vertige, elle pris appuis contre la table, et posa le verre de wiski sur son front, elle était fiévreuse, le coup qu’elle avait reçut l’avait tellement sonner qu’elle n’arriver toujours pas a avoir 100% de ses capacité.

Pour coupé le silence elle dit a l’homme :

Pour vous remercier je vous offre quelque chose a boir, vous voulez quoi Monsieur euhhh ???
La jeune femme claqua des doigts pour appeler un serveur et pensa finalement que ll’homme en face d’elle était un homme comme tout les autres et qu’elle n’avait pas a le juger par ce qu’il avait commis de mal, il pouvait avoir fait autant de mal que de bien pour se faire respecter.

Revenir en haut Aller en bas
Akira Bushido
LE SABRE est le prolongement de L'ESPRIT
LE SABRE est le prolongement de L'ESPRIT
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/08/2010

Dossier Psychatrique
Age: 38 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Et bang ! [ pv : monsieur Bushido ]   Dim 10 Oct - 20:40

Pour lui, ce qu'il avait fait ne méritait pas remerciement, puisque logique. Mais bon il ne répondit rien gardant une mine comme toujours, simple et neutre. Il ne souriait pas et ne faisait pas non plus la grimace on dira entre les deux. Content tout de même de la voir revenue parmi les vivants, après un tel choc, elle tenait encore debout. Résistante, il ne faut jamais se fier aux apparences et cela Akira l'avait appris il y a bien longtemps de cela. Le danger peut souvent venir de l'endroit où l'on l'attend le moins.

Cela peut être à n'importe quel moment mais surtout n'importe qui. Et là enfin il eut la réponse à sa question, elle était donc originaire de France, pourquoi n'y avait’ il pas pensé. Peut être n'avait-il pas assez fait d'affaire avec les français, il fallait dire aussi que le continent japonais était tout de même assez loin de l'europe en soit, alors bon il était assez rare d'en croiser. Mais tout de même, il se demandait d'où cela venait et enfin il pouvait le savoir. C'était assez amusant à l'entendre il fallait l'avouer.

" J'ai vu ça et je vois qu'au niveau combat vous n'êtes pas du tout mauvaise. Je crois que les années que vous avez passé à vous battre pour tel ou tel raison qui bien sur ne me regarde pas, ne vous sont pas inutiles. Enfin c'est toujours comme ça, les jolies filles se font toujours embêter. Et parfois certain vont trop loin, donc bien à vous d'avoir mis la limite. "

Tout ce qu'il disait était sincère, ayant lui-même pratiquer durant une bonne partie de sa jeunesse les arts-martiaux, il voyait que ces réflexes comme ces coups n'étaient pas anodins. Quand bien même, elle s'était fait mettre hors service pendant un petit moment, elle avait eu les bons réflexes au moment du combat dira-t-on.

Rien que quand Akira plongeait ses yeux dans ceux de la jeune femme, il pouvait voir cette lueur combative, propre à tous combattant qui se respecte. Car de son point de vue, le chef de la famille Bushido, voyait déjà un combat commençant par le regard. La rage ou même la colère qu'on savait contrôler ou non. Dès lors on la contrôlait alors elle devenait une arme très affutée.

" Bushido, monsieur Bushido. Et pour tout vous dire, je n'ai pas l'habitude de me faire offrir à boire, mais bon puisque c'est offert, je prendrais donc un verre de vin rouge. "


Akira fut assez étonné quand elle lui proposa un verre. En effet comme il l'avait déjà précisé, il avait plus l'habitude de ce les payer seul les verres. Pour preuve, beaucoup de gens n'osait l'approcher ou même lui adresser la parole en vue de son statut de chef de la mafia japonaise. Et d'ailleurs à ce sujet, il avait dit son nom sans aucune gène puisqu'il lui avait semblé qu'elle lui demandait.

Akira n'avait pas à jouer l'incognito puisque peut être que cette jeune femme n'était pas au courant, mais certain dans la salle n'était pas sans ignorer qui il était. Enfin, il se présenta normalement comme toute personne classique, il était ce qu'il était et il avait appris à ne jamais avoir honte de ce qu'il était ou plutôt être fier.

" Et en vous remerciant bien sur. Outre ça, je vais vous paraître un peu étrange mais après avoir vu un certain talent pour le combat à main, savez-vous aussi vous servir aussi bien d'une arme à feu ? Bien à vous de me répondre, je comprendrais tout à fait si vous refusiez mademoiselle. D'ailleurs mademoiselle comment ? "

Akira n'avait pas relevé le petit coup de fatigue qu'elle eut. Il la vue se tenir drôlement avec le verre collé contre son visage mais n'en fit pas plus de cas. Lui il s'intéressait à autre chose et d'ailleurs parfois il quittait le visage de la jeune fille pour aller jeter un oeil du coté du bar.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et bang ! [ pv : monsieur Bushido ]   Lun 11 Oct - 17:52

Pour Exel les remerciement était tout a fait normaux, la jeune femme avait elle appris la politesse et surtout quand quelqu'un lui avait sauver la vie pour ce qui était de l’expression neutre du Bushido la jeune femme savait très bien que se genre de personne restait sans dégager une seul émotions, et même surpris il restait de marbre en apparence.
La française écouta l’homme parler il lui dit qu’elle n’était pas mauvaise en combat, la jeune femme avait quand même appris a se battre contre des hommes et a leurs servir de sac de box a certain moment, grâce a cela elle encaissait plus facilement les coups qu’on lui donnait, elle s’imaginait en train de se battre sur un ring de box et de mettre tout le monde KO mais cette fois si elle était la femme KO dans cette histoire.
Et effectivement la jeune femme se battait souvent car elle avait un certain charisme, elle ne pensais pas être belle bien qu’elle l’était, ses formes a la fois fines et musclée la rendait plus belle, elle avait un visage fin et de beau yeux bleu, ce qui la rendait assez belle, pour ne pas se vanté bien sur.
Quand l’homme dit que la jeune femme était comment dire une jolie fille, elle ce mit a viré au rouge tomate, ce n’était pas le coup qu’elle avait pris qu’il lui faisait avoir cette couleur, mais juste le faite qu’un inconnu lui dise sincèrement qu’elle était belle, d’habitude elle avait des inconnue qui l’accosté a qui elle éclaté la gueule, mais qu’un homme plus âgée et surtout mure qu’elle lui dise cela la toucher beaucoup.
L’homme avait raison quand il dit qu’il y avait des limites, certainement très peux d’hommes peuvent les connaître ce qui prouver que la personne qui était en face d’Exel était un homme sage, mais elle ne l’analyserais pas encore maintenant, souvent quand les personnes s’adresse comme cela a elle ils avaient une requête a lui faire, ou sois c’était juste quelqu'un qui aimait tapé la discute.

-Encore une fois merci votre sincérité me touche vraiment

La façon dont l’homme parlait rappelait à Exel les grands maîtres qu’on voyait dans les films d’art martiaux voire même le petit bonhomme vert que l’on nomme Yoda. Bon arrêtons les délires solitaire sur l’inconnu, si la jeune femme continuerais comme sa elle lui tirait dessus sans aucune raison, et oui elle avait son magnum sur elle, il n’y avait qu’une seul balle et elle était au deuxième cran de la roulette, mais oublions ses détailles, pour l’instant elle n’avait pas besoin de son arme.
Comme Exel le pensait l’homme était le « roi » des Bushido, comme elle le nommait un homme imposant qui savait se faire respecter par n’importe qui, elle-même respecter ce genre d’homme qui avait tout fait pour devenir aussi fort, elle-même n’avait pas un quart de la force de cette homme.
Donc il voulait du vin rouge, bon choix , elle allait lui prendre du vin de Bordeaux la région ou elle allait piquer des raisin en cachette a son oncle et ou elle avait fait son stage de sommelier, stage ou elle avait échouer car elle faisait trop peur avec ses piercings et car elle venait seulement pour les dégustation et ressortait morte pilo.
La jeune femme demanda une bouteille de vin de Bordeaux et le serveur l’apport a.
Alors que la jeune femme buvait une gorgée de la boisson alcoolisé l’homme lui demanda si elle savait aussi bien tenir une arme a feu que de se battre, bien sur que oui, même mieux manipulé l’arme que le combat a main nue, elle avait eu un grand frère de cœur militaire qui lui avait appris a se servir d’une arme.

-Je m’appelle Bastel… Mademoiselle Bastel et oui je sais me servir d’une arme même si j’en est pas l’air un con de militaire ma appris a me servir d’une arme !

Dit elle avant de rire, elle aimait traiter les autres de con car eux même la traiter de conne, cela n’était pas méchant juste en signe d’attachement en prés de la personne en question, intéresser par les questions de l’homme elle dit finalement :

Tenez ma caret dit elle en tendant sa carte de visite.
Avec écrit dessus « Exel Bastel Mercenaire a votre service pour m’appeler composer le numéro suivant : … »

Donc que voulez vous comme coup de main maître Bushido ?
Une lueur de malice brillait dans les yeux de la tueuse, elle avait hâte de recevoir des ordres de son nouveau chef, elle en avait marre de travailler pour l’armé.
Revenir en haut Aller en bas
Akira Bushido
LE SABRE est le prolongement de L'ESPRIT
LE SABRE est le prolongement de L'ESPRIT
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/08/2010

Dossier Psychatrique
Age: 38 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Et bang ! [ pv : monsieur Bushido ]   Jeu 14 Oct - 23:27

Akira attrapa la carte que lui tendait à présent la demoiselle Bastel. Il la lue attentivement et compris enfin, cette hargne qui lui semblait avoir décelé en sa personne. Une mercenaire, voilà qui expliquait beaucoup de choses et voilà aussi une chose qui compliquait ouvertement son idée du départ. Heureux d'avoir pu mettre un nom sur ce visage mais aussi d'entendre une réponse positive à sa question. En soit, si elle savait tenir une arme et la réponse était donc un oui affirmatif.

En plus de ça c'était un militaire donc a priori elle devait avoir une certaine maitrise en la chose. Et puis quand on est mercenaire, il est vivement conseillé de savoir tenir un flingue. Pendant un petit instant, il observa la carte de visite de la jeune femme sans dire un mot et semblait perspicace. Il gouta d'abord une première gorgée de son verre gentiment offert puis expliqua lui-même car Bastel semblait comprendre où il voulait en venir.

Rien qu'à voir ses derniers mots et l'utilisation plutôt sympathique du mot maitre. Il ne se voyait en rien un maitre mais aimait toujours les gens qui savaient montrer une forme de respect. C'était pour lui déjà une force.

" Une mercenaire...et vos services coutent cher ? N'y a-t-il qu'un moyen de payement ? Je veux dire, il n'y a que l'argent qui peut vous satisfaire ou l'on pourrait trouver un arrangement. "

Ce n'était pas que l'argent était réellement quelque chose de difficile à trouver pour sa part, mais là voyez-vous, il n'avait surement pas assez sur lui pour pouvoir appeler à ses services de mercenaires. Et puis, cela le gênait un peu aussi, de lui parler si ouvertement en vue de leur étrange rencontre. Il ne voulait pas que tout ça prenne un sens d'affaire comme toutes les autres plus que ça paraisse quelque chose de sympathique. Enfin, ça c'était à elle et à elle seule d'en décider.

Il ne pouvait lui imposer quelque chose surtout après ce qu'il s'apprêtait à lui demander. Et là essayant de ne pas paraître brutal, il posa sa main ganté sur celle de Bastel. En effet, la plupart du temps quand il sortait en ville, il portait des gants d'un cuir assez cher, il fallait le dire. Tout en tenant sa main, il commença dès lors à s'adresser à elle, en baissant un peu le ton de sa voix, comme-ci il ne voulait pas être entendu par les gens autour. Comme-ci il voulait que les mots qui allaient suivre restent juste entre eux-deux.

" Outre le fait de la possibilité de s'arranger, je ne voudrais surtout pas vous paraître brutal ou même vous agressez. Mais laissez-moi encore fois vous demandez, si cette main à déjà tirer sur une personne. Car savoir se servir d'un revolver c'est une chose, mais tirer en est une autre. Et savoir aussi si ces petites perles qui vous servent d'yeux, ont déjà vue la mort. "

Il retira alors doucement sa main de la sienne sans faire le moindre geste brusque. Il ne voulait surtout pas qu'elle croit qu'il avait des idées malsaines derrière la tête. Et aussi, il avait remarqué qu'elle était très explosive et réactif. C'était une qualité certes, mais il fallait donc faire attention à ce qu'on faisait pour ne pas virer dans le mauvais chemin.

Même si le geste que le japonais venait de faire, pourrait paraître suspect, il en était totalement indispensable pour appuyer ce qu'il avait demandé. Des questions très énigmatiques peut être, mais il avait besoin de savoir avant de vraiment s'engager dans ce qui pourrait éventuellement suivre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et bang ! [ pv : monsieur Bushido ]   Sam 16 Oct - 19:11

L’homme saisit finalement la carte que lui tendait la jeune femme ce dernier l’examina avec beaucoup d’attention, il n’y avait aucun renseignement quelconque sur la jeune femme si ce n’était qu’elle était une mercenaire une vrai le genre de meuf qui pouvais vous détruire quand elle le voulait, ensuite l’homme lui demanda si il n’y avait pas un moyen d’arrangement, la ejuen femme le regarda surpris, de quoi pouvait t’il parler, elle espérait que ce n’était pas l’un des hommes que l’on disait etre pervers au point de payer en nature quand meme !
Alors sa non… Exel était une femme avec des principes sois on la paye ou sois pas et surtout une chose la gêner monsieur Bushido était un homme marier, elle ne voulait être la maitresse de personne pour encaisser le mauvais rôle quand même !
Rhoooo voila qu’Exel s’imaginer plein de chose, cela se trouve il voulais lui offrirez un belle appart ou une chose dans ce genre car il n’avait pas assez de sous sur lui, de toute façon elle savait comment le coincer, Exel avait beau être conne elle rester une fille qui savait quand même un minimum se démerder, en hochant un sourcille elle l’observa, il semblait très sérieux, les yeux bleu cristal de la jeune femme briller d’une lueur étrange elle semblait avoir tout compris de ce que voulais dire l’homme sans qu’elle est l’air surprise, mais tout au fond d’elle son cœur battait la chamade, elle savait que face a un homme comme cela la moindre faiblesse montré était un premier pas vers sa tombe, donc elle bluffait en ayant l’air aussi sérieuse que l’homme en face d’elle.
D’une voix sèche elle répondit finalement :

-Je ne veux pas être l’un de vos trophées en plus ! Je suis une mercenaire, seul de quoi manger peux me satisfaire, je ne suis qu’un chien errant a la quête de nourriture et de sang !


Exel avait l’air sérieuse, elle l’était, rien ne pouvait la corrompre sauf l’argent et la bouf, et en parlant de chien l’un des chiens a l’extérieur du bâtiment ce mit a aboyer quand sa maitresse leva la voix, une petite fenêtre était ouverte juste au dessus de la jeune femme et du Yakuza, elle savait qu’elle pourrait en mourir si elle lui manquerais de respect et voire même pire, mais rien au monde ne pouvait l’empêcher d’ouvrir sa grande gueule, sois il la garder pour lui sans faire de partage ou autre, ou sois il l’engager que pour l’argent ou un repas tout les jours, avec des croquettes pour son berger allemand.
En plus les mercenaire n’avait nul autre maitre que celui qui les payer, et encore si ils n’aimaient pas leurs gueule ils changeaient de patron, l’une des mains d’Exel était sous la table, l’autre était en dehors avec la main du Yakuza sur la sienne, la jeune femme recula sa main quand l’homme retira la sienne, elle continua de le regarder droit dans les yeux, la main qu’elle avait sous la table ne semblait pas bouger, alors qu’Exel faisait quelque chose de trés important en dessous, des que l’homme eu le temps de la sous estimé en lisant sa carte, en baissent sa garde, elle avait eu le temps de prendre son magnum et de le pointé en a direction, si elle le tuer tout les japonais du coin la torturait jusqu’a la mort, mais si elle s’en sort elle aurais une grosse promotion, que faire ?
La réponse était simple, le menacer mais a la Exel elle n’aimait pas vraiment menacer, elle avait d’autres techniques ! Elle eu un sourire en coin quand il lui demanda si elle avait déjà tuer quelqu'un bien sur que oui, elle avait vue la mort en face plus d’une fois, d’un air sérieux elle dit :
Bien sur, même que j’ai une cible de plus ! Dit elle avant de rire et de designer sous la table.

Sous la table elle tenait son magnum, elle avait retiré la securité et tournée le barilet pendant qu’il la regarder droit dans les yeux, mais elle fit quelque chose de surprenant, elle leva l’arme contre la table et fit tomber la seul balle qu’elle avait, elle ranger son arme sous son gilet et observa l’homme droit dans les yeux, cela voulais tout dire, c’était elle qui jouait avec lui depuis le tout début de leurs rencontre, c’était du moins ce qu’elle essayer de lui faire croire, se geste avait était fait par instinct pas par stratégie.

-Alors vous voulez toujours être mon master ? Si non on n’as plus rien a ce dire, enfin restons ami… je vous ferais des prix…


Encore une fois de la malice briller dans ses yeux, cette fille n’était pas un ange, même les démons devaient avoir peur d’elle, elle était prête a se lever et a partir.
Revenir en haut Aller en bas
Akira Bushido
LE SABRE est le prolongement de L'ESPRIT
LE SABRE est le prolongement de L'ESPRIT
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/08/2010

Dossier Psychatrique
Age: 38 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Et bang ! [ pv : monsieur Bushido ]   Dim 31 Oct - 21:24

Akira eut du mal à cacher sa surprise ponctué par un petit sourire en coin quand la mercenaire parla de trophée. Elle devait l'ignorer mais elle était en train de se tromper de chemin. Il n'avait pas sous-entendu ça pour qu'elle puisse croire qu'il voulait qu'elle se retrouve dans son lit. Lui il pensait plutôt à autre chose, quelque chose de différent à l'argent mais qui vous coute. Une sorte de dette, une sorte de service. Aussi c'était peut être lui qui s'était mal exprimé et sans vraiment le vouloir il avait fait sous-entendre des choses qu'il ne voulait pas.

Reprenant lentement son sérieux, Akira après de nouveau avoir bu une bonne gorgée de son verre, décida de répondre immédiatement pour couper net aux fausses idées que pouvaient se faire la jeune femme. Avant d'aller plus loin il se devait de mettre les choses au clair pour qu'il n'y ait aucune fausse idée là-dessus. Pour aussi ne pas brouiller ce qu'il s'apprêtait à lui demander. Une affaire se traite toujours avec sérieux alors la laisser prendre un chemin qu'elle n'aurait pas du était une mauvaise idée.

" Un de mes trophées ?! Malgré que vous soyez une très belle femme, sans vouloir vous vexer vous n'êtes pas mon style. Moi je les aime plus...comment dire...asiatique. "

Akira n'avait jamais eu en tête de mélanger travail et sexe, ces deux-là ne faisaient jamais bon ménage à moins d'avoir la situation bien en main, mais là n'était pas le but recherché. Soudain quand elle fit allusion à un chien en proposant une image du fait de ce qui l'intéressait seulement. C'est-à-dire, argent et nourriture, un chien justement ce manifesta à l'extérieur, il semblait que la jeune femme ne soit pas venue seule. Akira jeta simplement un coup d'œil pour voir l'animal puis revint au centre de la conversation. Il n'avait donc pas beaucoup d'alternative au niveau du payement.

Mais sérieusement il voyait autre chose qu'un gros paquet de billet avec cette fille. Le japonais avait toujours pensé qu'il y avait un arrangement possible et ce même si la situation pouvait montrer le contraire. Aussi il eut la réponse à sa question sur le fait de tuer et de voir quelqu'un mourir. Elle joua en même temps à une sorte de devinette et pour avoir une réponse rapide, Akira n'eut qu'à jeter rapidement un coup d'œil sous la table comme elle l'avait fait savoir. Mais pas besoin pour comprendre, c'était donc lui sa nouvelle cible.

Au début il eut du mal à y croire car leur rencontre ne pouvait être une mise en scène parfaite. Il y avait combien de chance que ça tombe sur la bonne personne, en effet très peu. Et puis finalement, il se dit pourquoi pas. Ainsi autre chose lui veina à l'esprit, il se dit que l'employeur qu'il lui avait donné ce contrat c'était bien moqué d'elle. Alors soit elle était suicidaire, soit totalement naïve. Sachant que quand on touche à chef de famille il faut payer de lourdes conséquences.

Ceci est valable pour tout le monde, que ce soit chez les japonais comme chez les russes. Si c'était aussi si simple, il y aurait longtemps qu'Akira aurait tué le chef des russes mais voilà ça ne se passe pas comme ça. Et finalement, non. Cela ressemblait à présent plus à une plaisanterie qu'autre chose, elle vida son arme et sembla être prête à partir. Oui, c'était assez amusant sa petite blague mais elle n'était que trop peu au goût d'Akira. Il ne souriait pas, l'air totalement sérieux.

" Attendez. Qui vous a dit que je voulais devenir votre maitre ? Je crois sérieusement qu'on s'est mal compris tous les deux. Outre le fait de votre petite blague, dont je vais passer dessus et mettre ça sur le dos du choc premier que vous avez reçu, je voudrais tout simplement faire appel à vos services. "

Ce fut la première chose qu'il dit pour la retenir. Il ne voulait pas encore qu'elle parte mais comme le stade des présentations et des bonnes manières requises pour l'occasion étaient maintenant passées, il se devait d'aller droit au but. Il se devait d'être direct pour que chacun y trouve son compte, car la mercenaire semblait vouloir quitter définitivement l'endroit, peut être avait-elle d'autre occupation. Ceci étant plus que possible Akira décida de se plonger au vif du sujet après avoir introduit lentement le contexte comme il le souhaitait.

" Quand je parlais de trouver un autre arrangement, je pensais à une sorte de service. Disons, que vous allez m'en rendre un puisqu'apparemment vous avez les qualités requises pour et de mon coté je ferais la même chose. Quand on est mercenaire, on doit avoir des ennemis non ? Genre, des amis des contrats que vous avez exécutés et qui vous en voudrait. Ou je ne sais pas, des employeurs mécontents qui voudraient votre peau.

Enfin voilà, toutes sortes de choses où l'on pourrait trouver un arrangement. Ah oui et au fait, ne braquer plus jamais une arme sur moi, même si c’est pour plaisanter, un coup peu vite partir sans vraiment le vouloir. Aussi la prochaine fois je risquerais d’être vexé et ce qui me connaisse vous diront qu’il n’est pas bon de me vexer. "


Finit Akira tranquillement sans paraître aucune animosité sur son visage. Il préférait simplement que les choses soient claires et qu’enfin tous deux puissent parler affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Et bang ! [ pv : monsieur Bushido ]   Mer 29 Déc - 20:28

Sujet clos.
Cause suppression du membre.

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et bang ! [ pv : monsieur Bushido ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et bang ! [ pv : monsieur Bushido ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» monsieur Jambou
» Big Bang Theory
» Requête auprés de Monsieur le frére du roi
» Le passeport de Monsieur Rouzier s'est-il perdu dans le courrier ?
» Bonne fête monsieur le président!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Sins City :: Archives RP-
Sauter vers: