Partagez | 
 

 Tonight We Dine In Hell [ PV Hinata ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James Shepard
    GHOST ♠ Vengeance is ruthless...

GHOST ♠ Vengeance is ruthless...
avatar

Messages : 318
Date d'inscription : 20/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 43
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Tonight We Dine In Hell [ PV Hinata ]   Lun 11 Oct - 0:00

Encore une soirée de merde. Et cette soirée je la passais avec mes hommes, en ronde dans le Point de Chute. Nous étions dans un Humvee, 5 hommes dont moi et un Mastodonte. J'étais assis à la place du mort, à côté du passager. Un homme était posté au niveau de la mitrailleuse sur le toit, une M240.

Donc, j'étais avec mes gars pour une faire une simple ronde. Et pourquoi ? Parce que je le voulais. Et parce que j'étais un homme d'action, tout simplement. Et en parlant d'action, en voila. Alors que le pilote roulait vers les coins sombres et glauques du quartier, mes gars et moi-même virent une bande d'affreux- qui étaient au bas mot une dizaine - agresser une femme. Une Geisha au vu de son type asiatique. Nous sortîmes de la voiture et j'avais le Mastodonte derrière moi qui pointait de sa M60E4 le groupe d'affreux. Le groupe tira sur notre véhicule et le mitrailleur répliqua mais je lui ordonnais d'arrêter. Aussi rentra-t-il la tête dans le véhicule. Le Mastodonte me tendit le microphone et je parlais d'une voix aussi audible que possible. je vis cependant un des types se placer dans le dos de la jeune femme et la menacer en lui enfonçant le canon de son Uzi sur la tempe.

- Rendez vous ou nous ouvrons le feu !

Le groupe ne voulait pas se rendre. On allait passer aux choses sérieuses. Je me retournais vers le Mastodonte qui s'accroupit. Les ordres que je lui donnais étaient courts et directs.

- Lance grenades et lacrymogènes. Tir de sommation.

Le soldat en armure lourde me fit un signe affirmatif de la tête et prit le M32 qu'il chargea avec des lacrymogènes. Et tira 2 coups. Les grenades roulèrent au sol au milieu du groupe et lâchèrent leurs fumées irritantes et je les entendis tousser comme s'ils étaient pris d'une violente toux. J'ordonnais ensuite au Mastodonte de charger mais les gars en le voyant avaient fuis. Sans même blesser la femme. Mes gars se séparèrent pour sécuriser l'endroit mais aussi voir si il n'y avait pas de dangers. Mais ce soir, il n'y aurait pas de grosses bagarres. Pas de violentes échauffourées. Rien. Et c'était tant mieux.

Je me dirigeais seul vers la jeune femme. Qui était belle comme le jour. Mais ce n'était pas le moment de penser à cela. Je passais mon Hk416 sur mon torse.

- Vous allez bien ?

Question basique. Mais notre métier était celui de la sécurité et de jouer le rôle de la police aussi. J'enlevais mes gants en kevlar et lui tendis la main. J'avais encore cependant le casque et la bataclava noire.

- Général James Shepard, enchanté de vous connaître.

_________________


Revenge is like a ghost. It takes over every man it touches.
It's thirst cannot be quenched, until the last man standing has fallen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Tokugawa
Geisha : Danseuse
Geisha : Danseuse
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 33
Localisation : Salle d'entrainements

Dossier Psychatrique
Age: 30 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Tonight We Dine In Hell [ PV Hinata ]   Lun 11 Oct - 1:03

L'appartement était sombre, il n'y avait qu'une seule lampe de chevet qui éclairait la pièce et enveloppait l'endroit d'une lumière dorée, l'habilleur s'attelait à son obi, et la jeune femme se laissait faire, fixant les mouvements de l'homme d'un air sévère et froid. Ce soir, elle avait une représentation importante, il ne fallait pas qu'elle apparaisse dépareillée, cela en allait à l'honneur de son père et sur les Terres de l'Oncle Sam, c'était l'honneur des Bushido. Pas question de les décevoir maintenant. Son visage était légèrement fardé, juste un peu pour lui donner un teint plus clair et souligner son regard ainsi que ses lèvres, rien de plus. Elle était une geiko maintenant, pas une jeune maiko qui devait se montrer. Quand tout fut fini, elle congédia l'habilleur et se prépara.

Elle désirait connaître le quartier avant de tenter quoi que ce soit en ce qui concernait les prochains contrats qu'elle devrait accomplir. Elle n'attrapa que les objets essentiels à la représentation de ce soir ainsi que son tessen, l'éventail aux arceaux de cuivre qui coupaient si bien la carotide et qui jamais ne quittait sa main. C'était en réalité son unique arme quand elle était vêtue de la sorte. Une dernière fois elle s'étudia dans le miroir et eut un sourire perfide à sa vue, sourire qui se transforma lentement en une expression angélique, voilà, cela sied plus à une geiko. Ses longs cheveux avaient été noué en un chignon impeccable et son kimono était de la plus belle soie noire aux motifs d'oiseaux colorés. Cela pouvait choquer beaucoup de monde de croiser une geisha dans la rue, déjà que cela en était bien rare au Japon même, alors sur les terres des Yankees, bien que cela soit le quartier. Mais ayant l'habitude des expressions étonnées, elle ne les regardait plus.

Elle sortit donc de l'appartement ainsi. Folle aurait-on pu la critiquer et c'était bien vrai qu'il était imprudent de sortir ainsi. Mais fraichement arrivée, la jeune femme n'en avait pas pris garde, mettons-ça sur le coup de l'excitation d'une nouvelle terre promise. Et ce qui devait arriver arriva. Un groupe d'orang-outang rasés se mit à lui tourner autour. La jeune femme était d'apparence bien frêle, délicate, fragile, pourtant, derrière le sourire angélique qu'elle arborait, se tenait tapie une tigresse enragée. Qu'ils approchent, qu'ils essayent! Ah! Sa surprise fut incroyable quand elle vit un des membres de la troupe pointer sur elle un Uzi. Il la visait avec une arme à feu, alors qu'il n'y avait qu'une femme devant lui? Quelle honte! Elle n'allait pas laisser faire cela, pourtant, elle était dans l'impossibilité de faire quoi que ce soit. Les autres commencèrent à la huer, vantant leurs attributs masculins et se défiant à coup de testostérone. Immuable fut la geisha et patiente resta-t-elle encore un bon moment. L'homme à l'arme automatique s'approcha, méfiante, elle resta sur ses gardes, pourtant, elle le laissa faire. Hors de question qu'elle ne tache son kimono de son sang. Il fallait être précise sur ce coup-là.

Un véhicule vint disperser le groupe de babouins qui la narguait. La jeune femme se désintéressa des australopithèques pour étudier l'engin à moteur. Américain, il devait pomper à mort niveau carburants. Des hommes en sortirent, tous en uniforme, et un homme au microphone. L'homme à l'Uzi ne perdit pas de temps pour faire d'elle un bouclier humain et la colère passa dans ses yeux fardés. Roh, il osait. Et en plus il la menaçait de lui faire exploser la cervelle? Et son kimono alors? Il y avait pensé? Cela coutait cher! Plus cher que sa propre vie de mâle ambulant. Voilà que l'autre, celui qui avait parlé dans le haut parleur discutait avec son équipier. Hein? Des fumigènes? Ah non, elle allait encore tout prendre dans la figure. Oh, le groupe de jeunes gens pas très futés n'avaient surement rien entendu, mais la jeune femme avait tout bonnement lu sur les lèvres. La rage bouillait en elle. Même si elle se débarrassait de l'imbécile à l'Uzi, elle ne s'en sortirait probablement pas vivante avec toute l'équipe de rugby qui se jetterait sur elle. Et cela allait encore plus l'énerver. Non, non, calme... Elle avait un spectacle ce soir. Rester calme et courtoise. Ne rien montrer à personne. Respirer calmement et faire semblant d'avoir peur... Ou pas finalement.

Les galets furent lancé et à peine avaient-ils touché le sol qu'un odeur à en bruler la trachée s'échappait, accompagnée d'une fumée bien épaisse. Les hommes se mirent à tousser, elle aussi, après tout, elle n'était pas Rambo, ça lui piquait la gorge, mais elle sentit la pression de l'arme sur sa tempe diminuer. Jusqu'à disparaitre complètement quand un gorille sembla charger. Les hommes qui l'avaient agressée se carapatèrent sans demander leur reste et essayant de ne pas trop pleurer pour éviter de faire couler son maquillage, elle s'écarta du nuage de fumée. Cela aurait pu être pire, elle ne l'avait pas pris en pleine face, l'irritation au fond de sa gorge restait superficiel. Celui qui avait parlé s'approcha et lui demanda si cela allait bien. Elle aurait bien voulu l'envoyer balader sur les roses. Bien? Elle venait de se prendre du lacrymogène dans la figure... Mais tout ce qu'elle offrit fut un léger sourire et elle inclina la tête. Oui, cela allait bien, pas besoin d'en faire tout un fromage. Puis il tendit là main. Ah... Coutume américaine. Ici aussi on se saluait en se serrant la main... Pourtant, il se présenta galamment. La jeune femme ne tendit pas la sienne, pourtant, elle descendit sur ses jambes, pliant les genoux et inclinant légèrement son torse.


- Général Shepard, je vous remercie de m'avoir sortie des griffes de ces délinquants. Vous les avez fait fuir en moins de temps qu'il n'a fallu pour le dire. Mon nom est Hakuchyô. C'est un plaisir de vous rencontrer. Je vous en suis très reconnaissante désormais.

Il n'y avait vraiment pas beaucoup d'accent dans sa voix, celle-ci était calme et posée, pourtant, elle bouillait à l'intérieur. Pourquoi il l'avait sauvé? Ne pouvait-elle pas se battre toute seule, quitte à y passer, cette fois-ci? Maintenant, elle avait une dette envers lui. Même si cela ne se voyait pas, elle y tenait et s'y tiendrait.

- Pourriez-vous m'indiquer si cela est ainsi toutes les nuits, dans ce quartier? Est-ce courant de voir des bandes courrir les rues?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Shepard
    GHOST ♠ Vengeance is ruthless...

GHOST ♠ Vengeance is ruthless...
avatar

Messages : 318
Date d'inscription : 20/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 43
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Tonight We Dine In Hell [ PV Hinata ]   Lun 11 Oct - 1:39

- Général Shepard, je vous remercie de m'avoir sortie des griffes de ces délinquants. Vous les avez fait fuir en moins de temps qu'il n'a fallu pour le dire. Mon nom est Hakuchyô. C'est un plaisir de vous rencontrer. Je vous en suis très reconnaissante désormais.

Je lui souris mais mon sourire fut caché par la cagoule noire. Je remontais les lunettes tactiques sur le casque, ôta le casque puis la cagoule que je mis dans le casque. Je le portais contre les côtes, dans le creux du bras.

Ce fût un plaisir, Hakuchyô. Cependant, vous n'avez pas besoin de vous sentir reconnaissante. Ce n'était rien et nous ne faisons que notre travail.

Un nouveau sourire vint sur mes lèvres, tandis que je m'inclinais à la manière des Japonais. Il n'y avait vraiment pas beaucoup d'accent japonais dans sa voix, celle-ci était calme et posée. Pourtant, elle devait être énervée intérieurement au vu de ce qui venait de se passer.

- Pourriez-vous m'indiquer si cela est ainsi toutes les nuits, dans ce quartier? Est-ce courant de voir des bandes courrir les rues?

Je me passais une main dans les cheveux et sur le visage. Le Point de Chute était considéré comme " zone noire ", c'est à dire une zone extrêmement dangereuse. Ici, le taux de criminalité avait atteint son maximum en même temps que le seuil de pauvreté.

- Cet endroit est le plus dangereux de Seven Sins City. Et oui, j'ai eu beaucoup de morts ici même. Pour cela que nous ne rigolons plus maintenant. Trop de victimes....Vous vous dirigez vers quelle direction ?

Je baillais légèrement et mis la main devant la bouche. La fatigue était un ennemi et je l'étais. Je passais des journées de fou au Camp comme en dehors. Un jour, ce boulot me tuerait.

SI vous le désirez, je peux vous accompagner....

_________________


Revenge is like a ghost. It takes over every man it touches.
It's thirst cannot be quenched, until the last man standing has fallen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Tokugawa
Geisha : Danseuse
Geisha : Danseuse
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 33
Localisation : Salle d'entrainements

Dossier Psychatrique
Age: 30 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Tonight We Dine In Hell [ PV Hinata ]   Lun 11 Oct - 2:14

La geisha qui s'était présentée comme Hakuchyô observa l'homme qui venait de retirer ce qui lui masquait le visage. Bel homme, fin de la trentaine, peut-être? Un regard de givre. L'archétype de l'européen. Purement caucasien. La mâchoire carrée, il savait se prendre des coups, tout comme il devait savoir en distribuer. Elle avait toujours un sourire discret et rapidement elle baissa le regard, loin du sien, il ne convenait pas à une geiko de toiser un homme comme elle aurait pu le faire. Non, elle devait jouer le jeu, garder un semblant de normalité. Elle était peut-être fille de yakusa, mais devant cet homme-là, elle ne devait rester que geisha épleurée d'être perdue. Il avait retiré sa main pour la saluer comme elle venait de le faire, dans un style bien plus japonais, penchant le buste. Les deux billes noires planèrent sur le restant des hommes visibles. Ils semblaient être militaire, elle ne connaissaient pas les GI d'ici, mais ils se mouvaient d'une même manière, avec une tactique militaire, coordonnée, dirigée. Elle recouvra toute l'attention sur celui qui se nommait Général quand ce dernier lui parla.

- Cet endroit est le plus dangereux de Seven Sins City. Et oui, j'ai eu beaucoup de morts ici même. Pour cela que nous ne rigolons plus maintenant. Trop de victimes....Vous vous dirigez vers quelle direction ?

Et voilà... Ah, ce soir, elle avait tout raté en beauté. Un, elle s'était perdue, deux elle avait failli y passer entre les mains d'une bande d'abrutis, trois, elle avait une dette envers un américain et quatre elle se faisait passée pour une imbécile qui sort dans le quartier le plus malfamé de la ville. Comme on dit, il y avait des jours sans et des jours avec. Elle venait d'enchaîner les conneries, parlant poliment. James Shepard lui demanda même dans quelle direction elle voulait aller. Hmm, intéressant, elle n'en avait aucune idée. Il y avait bien une des geisha qui lui avait indiqué la route, mais maintenant, elle se demandait si ce n'était pas mieux que de se faire guider par un général d'armée et de toute une troupe de bonshommes noirs...

- J'avoue m'être perdue et être dans l'incapacité à retrouver mon chemin. J'avais pour destination un cabaret dont le nom m'échappe, se trouvant près du port, me semble-t-il.

Oh, elle s'en souvenait très bien de l'adresse, certes, elle ne savait pas où c'était exactement, mais elle devait avouer que cet homme l'intriguait. Après tout, il avait dit être Général. Ce n'est pas souvent qu'un Général se tape la ronde de nuit. S'il était là, encore vivant, c'était qu'il connaissait pas mal de chose et Hakuchyô aurait payé cher pour savoir tout cela. Le cuisiner à petit feu semblait être une expérience enrichissante. D'ailleurs il se mit à bailler. Fatigué? Le sommeil pouvait faire parler un homme presque aussi bien que l'alcool. Cela n'était que trop tentant. Le visage toujours aussi angélique, elle s'inclina encore une fois pour le remercier de sa proposition.

- Je ne voudrais pas abuser, Général Shepard. Je ne sais s'y je dois m'y rendre finalement, l'altercation m'a fortement perturbée. Peut-être pourriez-vous me raccompagner chez moi. Vous pourriez alors me montrer les endroits à éviter?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Shepard
    GHOST ♠ Vengeance is ruthless...

GHOST ♠ Vengeance is ruthless...
avatar

Messages : 318
Date d'inscription : 20/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 43
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Tonight We Dine In Hell [ PV Hinata ]   Mar 12 Oct - 0:14

- J'avoue m'être perdue et être dans l'incapacité à retrouver mon chemin. J'avais pour destination un cabaret dont le nom m'échappe, se trouvant près du port, me semble-t-il.

Super, une jeune femme paumée. Elle me disait rechercher un cabaret dont elle ne se rappelait plus du nom et qui se trouvait près du port, lui semblait-il (><). Heureusement, je savais où se trouvait ce cabaret, connaissant mieux la ville que quiconque. Et je connaissais un chemin tranquille par lequel aucun de ces trous du cul de gangster ou fauteur de troubles potentiel ne viendrait me les casser. J'étais fatigué, non exténué et une bonne nuit de sommeil ne me ferait pas de mal. Mais avant je devais l'escorter et sa charmante compagnie ne m'aurait dérangé pour rien au monde. C'est ca la James Bond Way Of Life. Elle m'intriguait et j'aurais bien voulu la cuisiner pour en savoir plus sur elle. Ce serait intéressant et peut être même enrichissant. C'était tentant. Je fis renvoyer mes hommes à la base après qu'elle me remerciait de ma proposition en s'inclinant, toujours avec le sourire sur son visage angélique.

- Je ne voudrais pas abuser, Général Shepard. Je ne sais s'y je dois m'y rendre finalement, l'altercation m'a fortement perturbée. Peut-être pourriez-vous me raccompagner chez moi. Vous pourriez alors me montrer les endroits à éviter?

Et là l'invitation. A moi qu'il n'y en avait pas. On verra bien.

- En fait c'est plutôt simple, tout est à éviter à Seven Sins City sauf si vous êtes armée. Et dans le cas contraire, je pourrais toujours vous en fournir une. Et je veux bien vous raccompagner chez vous. Cependant vous n'abusez pas. Je reste toujours très serviable avec la gente féminine dès qu'on le demande gentiment et avec un joli sourire.

Un sourire. J'acceptais de la raccompagner chez elle. Je pris mon petit chemin qui était encore tranquille ce soir là, à part les clodos auxquels je donnais quelques billets. La soirée venait à peine de commencer....

_________________


Revenge is like a ghost. It takes over every man it touches.
It's thirst cannot be quenched, until the last man standing has fallen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Tokugawa
Geisha : Danseuse
Geisha : Danseuse
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 33
Localisation : Salle d'entrainements

Dossier Psychatrique
Age: 30 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Tonight We Dine In Hell [ PV Hinata ]   Mar 12 Oct - 19:31

Elle n'aimait pas faire sa gentille petite femme trouillarde. Certes, cette nuit, elle était une autre femme, elle était une geisha, une artiste, mais voilà qu'elle avait oublié tout ce dont elle avait besoin. Quelques fois, elle désespérait. Vraiment tête en l'air ce soir. Très bien donc, elle allait lui demander de la raccompagnait chez elle, un ça l'arrangeait, elle n'aurait pas à abimer son kimono et de deux, elle pourrait savoir ce dont elle avait besoin de connaître, ce Général en savait surement beaucoup sur cette ville. Puis elle lui demanda quelle partie de la ville était à bannir, entre parenthèse, quelle partie de la ville était la plus divertissante. Son interlocuteur lui répondit:

- En fait c'est plutôt simple, tout est à éviter à Seven Sins City sauf si vous êtes armée. Et dans le cas contraire, je pourrais toujours vous en fournir une. Et je veux bien vous raccompagner chez vous. Cependant vous n'abusez pas. Je reste toujours très serviable avec la gente féminine dès qu'on le demande gentiment et avec un joli sourire.

Hakuchyô se mit à rire doucement, une main devant sa bouche. Une arme? Il allait lui fournir quoi? Un bulldog, une allumette, un bazooka, un missile anti-aérien ou un canon-scié? Il n'avait pas idée de la sauvagerie qu'elle pouvait démontrer, et il ne se rendait pas compte qu'elle possédait déjà toutes les armes nécessaires. Mais cela, elle n'allait pas lui dire maintenant.

- Général Shepard, croyez-vous véritablement que je suis quelqu'un désireuse de porter une arme? Je comprends que cette ville soit dangereuse, et je vous remercie une fois de plus pour votre bienveillance, mais je puis vous assurer que je n'ai pas besoin de votre arme.

Ils s'étaient mis en route, la jeune femme avançait calmement sur ses geta de bois. L'homme quant à lui offrit quelques billets à un sans-abris qu'elle ne regarda même pas. Son esprit était dirigé vers l'habilleur qui allait entendre parler du pays. Elle allait en faire de la chair à canon pour lui avoir foutu son obi n'importe comment. Ses mains s'activèrent pour tenter de remettre le tissu à sa manière. Et son visage s'illumina instantanément alors que ses doigts frolèrent l'étoffe de son tessen. Ah ah! La voilà son arme! Son regard légèrement poudré dévia sur l'homme qu'elle détestait, mais ce, pas ouvertement. Il lui avait sauvé la vie et elle lui en voulait pour cela. Non, elle ne le tuerait pas pour cela, ce n'était pas dans ses intentions. Sans un mot, elle serra donc son éventail dans son poing silencieusement. Et puis la bande d'orang-outang se regroupa juste devant eux, à une vingtaine de mètres. Un large sourire angélique traversa ses lèvres. Elle avait déjà repéré celui qui l'avait menacé de son arme à feu. Le troisième en partant de la droite. Elle se tourna vers le général et avec une légère courbette, elle prononça, d'un ton léger et pas vraiment sérieux.

- Je vous laisse ceux de gauche, je prends les trois à droite. A moins que vous ne désiriez m'en donner plus... Seriez-vous à la hauteur de l'altercation?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Shepard
    GHOST ♠ Vengeance is ruthless...

GHOST ♠ Vengeance is ruthless...
avatar

Messages : 318
Date d'inscription : 20/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 43
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Tonight We Dine In Hell [ PV Hinata ]   Ven 22 Oct - 1:24

- Général Shepard, croyez-vous véritablement que je suis quelqu'un désireuse de porter une arme? Je comprends que cette ville soit dangereuse, et je vous remercie une fois de plus pour votre bienveillance, mais je puis vous assurer que je n'ai pas besoin de votre arme.

Si elle le disait, alors je voulais bien la croire. Puis nous nous étions mis en route et la jeune femme marcha tranquillement avec ses geta de bois - d'ailleurs j'avais jamais compris comment ils pouvaient avec des chaussures aussi rigides -, tandis que je donnais quelques billets à un sans abris. La bande que nous venions de faire fuir se regroupa juste devant nous, à une vingtaine de mètres. Un large sourire angélique traversa les lèvres de la Geisha. Je venais de repérer celui qui l'avait menacé de son arme à feu. Le troisième en partant de la droite. J'allais lui la laisser. Une petite revanche ne fait jamais de mal... Elle se tourna ensuite dans ma direction et avec une légère courbette, elle prononça, d'un ton léger et pas vraiment sérieux.

- Je vous laisse ceux de gauche, je prends les trois à droite. A moins que vous ne désiriez m'en donner plus... Seriez-vous à la hauteur de l'altercation?

J'eus un sourire en coin sur mon visage sérieux, les sourcils légèrement froncés. Je lui répondis sur un ton humoristique.

- C'est que vous ne connaissez rien aux Généraux américains, madame, alors. Je suis né prêt, et n'ai rien à craindre de petits rigolos dans leur genre. Et je vais m'occuper de ceux-là....

Dis-je en désignant ceux à gauche, 6 bonshommes armés de couteaux et autres joyeusetés contondantes. J'avais mon poignard, un taser et des couteaux de lancer en cas. J'eus un nouveau sourire en coin, rictus purement sadique, quand je regardais mon groupe. Le premier se jeta sur moi, et eut la jugulaire tranchée alors que je dégainais mon poignard d'un mouvement si rapide qu'il n'eut pas de réaliser. Il mourut instantanément et dans une mare de sang. Deux ensuite je jetais dans l'arène. Je cueillis le premier avec le taser dans ma main gauche, alors que je dégainais de ma main libre mon mark 23 pour coller une balle en pleine tête au second. Je fis le coup de manchette sur le premier pour l'assommer. Deux s'enfuirent et je me retrouvais devant le dernier, une masse avec une batte. Il m'attaqua avec une rage incroyable. J'esquivais un coup porté en direction de ma tête et frappa dans son genou avec mon pied violemment. J'entendis un craquement sourd et le mec se retrouva à terre, le genou éclaté et la jambe qui faisait un angle bizarre. Il hurlait de douleur et je l'éliminais en lui brisant la nuque froidement. Puis je regardais Hinata faire, ou plutôt Hakuchyô qui se battait avec ses trois gars.


_________________


Revenge is like a ghost. It takes over every man it touches.
It's thirst cannot be quenched, until the last man standing has fallen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Tokugawa
Geisha : Danseuse
Geisha : Danseuse
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 33
Localisation : Salle d'entrainements

Dossier Psychatrique
Age: 30 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Tonight We Dine In Hell [ PV Hinata ]   Ven 22 Oct - 13:09

Peut-être aurait-il dû être un peu plus courtois et lui en laisser autant qu'il n'en prenait. Elle voulait donner une correction à celui qui avait pointé une arme sur son joli visage, mais un ou deux de plus, elle aurait bien apprécié, enfin, ce n'était plus le problème du moment. Le général s'éclipsait pour aller se charger de ses zouaves. La geisha laissa échapper un sourire maternel alors qu'elle observait l'homme se diriger vers ses adversaires. Ce qui l'étonnait toutefois, c'était bien qu'il n'ai rien dit quant à sa participation. Il venait de la sauver, et elle s'en voulait encore, des bras cassés, pourtant, il la laissait, visiblement sans arme, toute seule contre trois costauds, largement plus imposants qu'elle ne l'était. A croire que cette ville était vraiment devenue l'enfer sur Terre. Une jeune femme frêle, fragile et innocente pouvait se défendre dents et ongles. Les hommes étaient vraiment des bêtes. Elle oublia bien vite celui qui l'accompagnait pour porter son attention sur les trois imbéciles qui feraient son plat de résistance de la soirée.

Le monde des geiko était celui de l'art et de la délicatesse, elle allait le leur prouver, à tous ces machos en chemise courte. Lentement, elle plia les genoux ainsi que le buste, très légèrement pour s'incliner et confirmer qu'elle prendrait bien part au combat. Doucement, elle retira les getta de bois, cela la gênerait pour se battre. Les trois gougnafiers ne firent rien du tout, si ce n'était rigoler. Se battre contre une femme, ils n'étaient pas contre et leur cerveau ramolli était persuadé qu'une baffe suffirait très certainement à la mettre K.O.. L'homme qui l'avait menacé de son uzi semblait l'avoir perdu dans la débandade que les militaires avaient créée. Tant mieux, au moins, ils seront à armes égales... Ou presque... Elle avait sa revanche à prendre et chez elle, la vengeance prenait des allures de plat glacé, très glacé. En moins de quelques secondes, ils l'entourèrent, créant ainsi un triangle équilatéral. Au centre, Hinata avait les yeux au sol, les mains l'une dans l'autre, juste devant elle. Quel dommage, elle allait souiller son beau kimono du sang de ses imbéciles gonflés à la testostérone. Mais tant pis, elle avait un compte à régler.

Ils étaient trois. Un avec un t-shirt ACDC et un poignard ridicule, le deuxième était un grand blond, une chaine pour seule arme. Le troisième était celui qu'elle gardait pour son dessert, celui qui l'avait menacé. Cela, elle ne le pardonnerait jamais. Elle allait en faire de la pâtée pour chat. Elle aurait donné cher pour avoir son tantô sur elle, mais malheureusement, elle n'avait que son tessen. Ah, mais oui. Elle oubliait une paire de baguette de décoration dans ses cheveux. Le sourire s'élargit, il n'y avait aucune chance que ses trois opposants s'en sortent vivant. Mais avant, elle allait jouer.

ACDC attaqua en premier, poignard en avant, tranchant l'air horizontalement. Hakuchyô se plia et sentit l'air repoussé du couteau juste au dessus d'elle. Un coup de coude vint brusquement extirper l'air des poumons de son agresseur. Ce dernier recula alors que blondin s'approcha, chaîne grinçante qu'il lança comme un fouet. La chaine s'enroula autour du cou de la geisha alors qu'elle plaçait une main protectrice entre sa peau et le métal, pour continuer de respirer. Le sourire s'éternisait sur ses lèvres nacrées alors que le troisième lardon se jeta sur elle. La jeune femme laissa l'homme à la chaine la soutenir par ses mains et son pied s'éleva pour venir upercuter la mâchoire de son dessert. Surpris par la force de sa soi-disante prisonnière, blondin relâcha la tension de la chaine et Hakuchyô se libéra. Un instant de répit, elle se frotta doucement la gorge, fusillant l'homme du regard. Bien, les introductions étaient terminées.

Blondin choisit d'attaquer en premier cette fois et recommença la même chose, fouettant sa chaîne pour défense. Hakuchyô saisit les baguettes qui maintenaient sa coiffure en position. Ses cheveux libérés, s'éparpillèrent dans son dos, glissant jusqu'au bas des reins. Elle leva son bras pour se protéger du claquement de la chaine. Cette dernière s'enroula autours de son avant-bras. Mais la jeune femme n'en resta pas là et tira d'un coup sec sur la chaine pour que l'homme se rapproche. Elle plia les genoux à nouveau, et poignarda la cuisse de l'homme blond d'une de ses baguettes. L'autre bien plus proche du torse de l'homme perfora la cage thoracique, juste au dessus du coeur. Son bras ainsi positionné fut libéré de la tension de la chaine et elle se recula pour faire face à son dessert, tournant le dos volontairement à ACDC. Ce dernier croyant que la jeune femme était naïve se jeta sur elle, poignard en tête de proue.

La main gauche de la japonaise passa sous son bras droit attrapant fermement le poing de l'homme qui l'agressait dans son dos. Elle tira l'homme vers elle alors qu'elle tournait sur elle-même, contorsionnant le poignet de l'agresseur. Pendant qu'elle pivotait sur ses talons, sa main droite vint saisir le tessen à son obi. D'un claquement sec ce dernier s'ouvrit, dévoilant les lames tranchantes, camouflées par le papier de riz. Revenue face à face avec l'homme, l'éventail taillada le visage masculin et elle lâcha son poing.


- N'attaque jamais une femme dans le dos.

L'homme recula, sur le moment, effrayé. Hakuchyô replia doucement son tessen alors qu'elle se replaçait devant son dessert. De ses adversaires, l'un était à terre en train de grommeler quelques insultes mal placées, l'autre se tenait le visage, une méchante coupure lui barrant la tronche. Le dernier se passa du blanc au rouge et rugit, fonçant à mains nues vers la jeune femme. Très bien, cela allait se passer comme cela alors. Echanges de poings d'abord. Pendant une petite minute, elle ne fit que se protéger des coups portés. Visiblement, il n'était pas un expert dans le combat rapproché, il devait préféré les armes à feu. Pitoyable. Puis quand vint l'opportunité, son tessen s'ouvrit, comme mu par une volonté propre et les lames de fer tranchèrent la gorge de l'homme. Hakuchyô saisit le col de l'homme et l'approcha de son visage.

- Ne menace plus jamais un yakuza sans être certain de t'en sortir vivant.

Le sang giclait un peu et elle le laissa tomber pour éviter de s'en mettre vraiment partout. La soie de son kimono était tout de même tachée. Heureusement qu'elle avait le produit magique pour retirer toute les taches imaginables. De son obi, elle sortit un mouchoir et essuya son visage pour rester présentable, du moins un peu. Elle finit par essuyer les lames de son tessen et fit une moue désaprobatrice. Elle allait devoir changer le papier de riz qui s'était taché de sang. Les deux hommes qu'elle avait laissé en vie s'aidèrent mutuellement et filèrent par un coin de rue. L'autre agonisait dans son sang, s'y noyant, incapable d'arrêter le flux sanguin qui se répandait sur le macadam. Lentement, elle alla remettre ses getta et se rapprocha du général qui avait fini depuis un moment déjà. La yakuza était redevenue une geiko.

- Je vous demande pardon, je ne suis plus très présentable, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Shepard
    GHOST ♠ Vengeance is ruthless...

GHOST ♠ Vengeance is ruthless...
avatar

Messages : 318
Date d'inscription : 20/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 43
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Tonight We Dine In Hell [ PV Hinata ]   Lun 1 Nov - 23:53

- Ne menace plus jamais un yakuza sans être certain de t'en sortir vivant.

Yakuza ? En même temps, ca ne m'étonnait guère ou un peu, pour ne pas vous mentir, car je connais peu de femmes qui peuvent tuer impunément sans ressentir de dégout ou de sentiments. Une geisha devait quasi obligatoirement appartenir à une famille de Yakuza et ici, en l'occurence, c'était les Bushidos. Apparemment, quand elle se battait, elle ne voulait pas abimer son kimono mais son kimono fut souillée par des tâche de sang. Le sang du gars à qui elle venait de trancher la gorge sans prévenir. Elle s'était bien battue et à vous avouer, je ne voulais pas l'avoir comme adversaire. La soie de son kimono était tachée et pour elle qui voulait sûrement rester présentable, c'était raté. Elle sortit un mouchoir et essuya son visage pour rester présentable, du moins un peu, au vu du sang qui avait giclé sur son beau visage. Elle finit par essuyer les lames de son tessen et fit une moue désapprobatrice au vu du désastre.

Les deux hommes qu'elle avait laissé en vie s'aidèrent mutuellement et filèrent par un coin de rue. L'autre agonisait dans son sang, s'y noyant, et mourut atrocement et douloureusement. Lentement, elle alla remettre ses " tongs en bois " - Je ne me souvenais plus de leurs noms - et elle se rapprocha de moi. Le changement s'opéra d'un coup. Elle était passée de dame de compagnie agréable à tueuse froide aussi vite qu'elle venait d'opérer le changement inverse. Elle me demanda pardon car elle n'était plus présentable. Je voulus juste lui dire qu'elle n'avait pas à s'excuser mais me retint et les accepta. Puis nous continuons notre route tranquillement. A ce moment là, un gars sortit de l'ombre, un couteau à la main et frappa Hinata dans le dos à plusieurs reprises mais bizarrement ne lui abima que le tissu du kimono. Il lui fit à peine une estafilade. Je pris un couteau de lancer en main et l'envoya sur le type. Le couteau le toucha à la gorge et il tomba tout en agrippant le manche du kimono de la belle japonaise. Et là, le pire se produisit alors que je vis le kimono abimé glisser sur son épaule et dévoiler un sein alors que l'autre mourut en silence. je fis semblant de ne rien avoir vu et continua à marcher jusque chez elle. Nous étions enfin arrivé.

_________________


Revenge is like a ghost. It takes over every man it touches.
It's thirst cannot be quenched, until the last man standing has fallen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Tokugawa
Geisha : Danseuse
Geisha : Danseuse
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 33
Localisation : Salle d'entrainements

Dossier Psychatrique
Age: 30 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Tonight We Dine In Hell [ PV Hinata ]   Ven 5 Nov - 22:46

Il était devenu plus muet qu'une tombe. Hinata gardait son sourire instinctif sur le visage, pourtant, au fond de ses pensées, elle se demandait bien ce qui avait bousculé le comportement du général. Certes, ce qu'elle avait fait n'était pas très présentable. Elle avait peut-être l'air d'une poupée de santal, fragile et fluette et sous son regard, elle avait mis à bas trois imbéciles bourrés de testostérones et d'idées préconçues. Elle espérait tout de même ne pas avoir choqué le général. Si cette ville était aussi sordide que tout le monde le prétendait, une femme, malgré des airs angéliques avait, et même devait, avoir le droit de se défendre de sa propre manière, non? Ce n'était certainement pas le sang qui l'avait fait revenir sur ses paroles, vu le carnage que lui-même avait fait. Ses dires alors? Hinata leva sur le général américain un regard curieux. Intérieurement, elle se mordit les doigts. Avait-il entendu ce qu'elle avait prononcé à son agresseur? S'il avait entendu le nom de "yakuza", c'en était fini d'elle. Deux possibilités, la fuite de l'homme, ou l'arrestation de la femme. Visiblement le Général Shepard n'était pas de ceux qui prennent la fuite.

- Vous semblez avoir croisé un fantôme... Tout va bien, Général?

La jeune femme n'osa pas faire d'autres hypothèses, il pouvait très bien ne pas l'avoir entendu après tout, il était très dangereux de présumer les pensées des autres. Ils reprirent la route sans un seul mot. L'atmosphère était devenue lourde. Et Hakuchyô était occupée à s'arranger. Hors de question qu'elle retourne à ses appartements ainsi débraillée. Elle avait été engagée comme geisha, elle devait le rester, coute que coute. Cela ne se faisait pas de ramener un client, probable ou non, ainsi vêtue... Et si quelqu'un des Bushido la croisait, hmm? Qu'allait-elle dire? Non, il fallait absolument cacher tout ce sang qu'elle avait sur elle. Alors sans perdre de temps et puisque le général ne semblait pas se préoccuper d'elle, la geiko s'intéressa alors au revers de son kimono, la soie était tachée, mais si elle retournait le tissu légèrement, cela se verrait moins. Tant et si bien qu'elle ne vit pas un dernier agresseur. Ce dernier afin de la poignarder dans le dos l'envoya valser contre un mur où elle se cogna la tête. Son corps ne réagit que de la seule manière possible, l'inconscience.

Ce qu'il se passa par la suite, elle n'en sut rien, ce n'était qu'un voile pratiquement opaque qui engourdit membres et pensées. Elle eut l'impression de flotter à un moment, un long moment, puis le vent dans ses cheveux disparut et une chaleur stagnante l'emporta. Elle semblait avoir quitté la rue pour un bâtiment. De toutes ses forces, elle tenta de retrouver la réalité. Il était hors de question qu'elle termine à l'hôpital. Les médecins verraient son appartenance à un clan mafieux, les Bushido auraient des problèmes. Elle était là pour faire profil bas, pas pour créer des ennuis à un clan réputé. Au bout de quelques minutes, elle parvint à s'extraire de cette inconscience malsaine. Il y avait une musique douce, l'attraction vers le sol se faisait plus forte. Un ascenseur? Puis encore cette impression de flotter, jusqu'à ce que le bruit devienne identifiable, une porte qu'on ouvre, qu'on referme avec le pied. Elle se trouvait dans une pièce.

Non! Pas l'hôpital. Elle s'éveilla d'un coup s'agrippant à la première chose qui se trouvait à portée de main. Le col d'un homme. Rapidement, elle reprit ses repères. L'homme = le général. La pièce = ses appartements. L'endroit = dans les bras du général. D'un geste mal assuré, mais digne d'un chat en pleine forme, elle se dégagea des bras et se retrouva sur ses pieds, s'assurant de ses vêtements. Quel ne fut pas son agacement quand elle s'aperçut que la manche du kimono avait été déchiré. Elle lui tourna le dos, probablement un reste d'une envie pudique, ou tout simplement pour ne pas lui faire face. Et entreprit de retirer le obi dans son dos. Si elle avait besoin d'un habilleur pour positionner le obi en s'habillant, elle n'en avait nullement besoin pour le retirer. Ses doigts experts défirent les noeuds.


- J'espère qu'il est en train de mourir dans d'atroces souffrances, ce kimono coutait extrêmement cher... Elle soupira laissant tomber la bande de tissu à terre et reprit d'une voix bien plus chaleureuse. Serait-il possible, Général, que vous retiriez vos chaussures? Je vous accorde que nous sommes aux Etats-Unis, mais mon monde est celui des geisha et il est de mauvaise augure que de laisser entrer quelqu'un dans une maison, chaussures aux pieds.

Elle retira par la même occasion le kimono qu'elle laissa tomber lui aussi à terre et fit de même avec le sous-kimono. Complètement dénudée, l'immense tatouage de carpe koi était largement visible. Elle ne se soucia pas le moins du monde de sa tenue d'Eve et passa dans sa chambre à la recherche d'un nouveau vêtement. Elle revint en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire, ceignant sa taille d'une ceinture qui maintenait un kimono de soie, beaucoup plus fin, beaucoup plus court. Ses cheveux étaient de nouveau remontés en chignon. Elle adressa un sourire au général.

- Dois-je à nouveau vous remercier pour ce que vous avez fait pour moi ce soir? Je vais devoir commencer à vous haïr pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Tonight We Dine In Hell [ PV Hinata ]   Mer 29 Déc - 20:40

Ou en êtes vous ?
Le sujet est t'il finit ? Si oui, merci de me l'indiquer que je puisse verrouiller !

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Tonight We Dine In Hell [ PV Hinata ]   Lun 16 Mai - 0:05

RP Clos

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tonight We Dine In Hell [ PV Hinata ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tonight We Dine In Hell [ PV Hinata ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tonight, we dine at McDonald's ! [Che Fang & Raphael Mercury]
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Sins City :: Archives RP-
Sauter vers: