Partagez | 
 

 C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryû Nakazawa
L'Opinel
L'Opinel
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 11/10/2010
Localisation : Dans son monde

Dossier Psychatrique
Age: 24 ans et toutes ses dents
Relations:
Equipements:

MessageSujet: C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]   Dim 17 Oct - 13:59

- And you friends they see it to screaming we know what your up to do girl. I'm after my cheddar...

Les bras croisés, les pieds croisés, l'épaule contre le mur, il attendait. On l'avait envoyé ici pour un premier contrat sur le continent américain. C'était pas bien compliqué, une simple mission, c'était Suzume qui n'allait pas être contente. Il allait encore devoir tuer quelqu'un. Lui, ça ne le dérangeait plus maintenant, avant, il aurait été réfractaire, mais avec le temps, c'était pas désagréable. Il savait ce qui lui en coutait pour assassiner. Mais Suzume, elle, ne comprenait pas et n'était jamais d'accord. Pourtant, il y avait quelque chose qui lui plaisait dans ses exécutions. Matsumoto le lui avait de nombreuses fois expliqué, maintenant, il savait et il continuait de sourire.

Bref à attendre là, il s'impatientait et commençait à tapoter du pied. Cela faisait plusieurs minutes qu'il attendait et il avait besoin de bouger. Il avait mis la musique à fond dans les oreilles, c'était du rap américain, il comprenait tout, mais ce n'était pas ses chansons préférées... Il se demandait d'ailleurs s'il pouvait appeler cela des chansons, c'était plus du bruit avec une voix, plutôt qu'une mélodie avec un chanteur. Enfin bref, il n'était pas là pour ça. Il attendait quelqu'un, et ce quelqu'un avait du mal à arriver. Une porte s'ouvrit finalement, pas loin de lui, un gars en sortit. Bingo, c'était son bonhomme. Malheureusement, il était accompagné par un autre couillon. Zut, il allait devoir le suivre et attendre qu'il soit tout seul.

Il faisait nuit noir, comme dans un four. La lune était invisible, et les étoiles aussi. Remarquez, avec la pollution lumineuse de la ville, ce n'était pas difficile. Bref. Ryû était habillé tout en noir, pour une fois, il n'y avait que ses bandanas à ses poignets et son casque vert fluo, qui le démarquaient des ombres. Sans parler de la garde de son katana. Ouai, ce soir, c'était soirée d'exécution, il n'allait pas y aller avec un cure-dent ou un couteau à beurre. Heureusement que le type prenait des rues pas très peuplées et bien vide en cette nuit. Au moins l'Opinel passait plus ou moins inaperçu.

Les rues s'enchaînèrent, les deux hommes entrèrent dans un bar ou deux, en ressortaient du genre trois minutes après et continuaient leur route. Cela commençait à énerver Ryû qui avait besoin d'action et il décida qu'il allait bientôt passer à l'action, tant pis si l'autre pingouin était toujours là. Il avait un contrat et c'était de liquider un des bonhommes, comme il ne fallait pas laisser de témoin, bah, il pouvait aussi tuer l'autre, non? Finalement, comme répondant à son appel muet, les deux hommes se séparèrent, celui qu'il suivait montrant un couteau à cran d'arrêt à son ami.


- Mais c'est quoi ce couteau-suisse?

Pff, vu la taille de la bête, la mission allait être du gros gâteau. Ryû attendit que l'ami ne s'en aille et ne disparaisse de sa vue pour reprendre la filature. La prochaine rue, si elle était vide, il allait faire du sushi avec ce type. Le type était plus qu'un petit peu baraqué, vachement plus grand pour son origine ethnique et surement un poids dépassant le quintal largement. Même si le yakuza ressemblait à une crevette à côté de sa cible, il n'allait pas baisser les bras pour autant, cela allait être rigolo comme rencontre.

Malheureusement pour lui, une explosion se fit entendre dans un batiment très proche, il évita par miracle une tonne de gravas, mais ne put contourner une guerre de gangs qui débuta pile-poil entre lui et sa cible. Il lui fallut quelques minutes pour les éviter et chercher à nouveau celui qu'il allait devoir assassiner. Merde, il était parti où ce petit c*n? C'était malin maintenant. Il devait le retrouver pour faire plaisir à l'Oyabun et lui rapporter son oreille ou ses doigts, il ne savait pas encore quoi... Peut-être la langue, c'était un joli souvenir. Courant entre les rues, il cherchait le type au couteau-suisse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alona Garvey
    PHŒNIX Take me to the riot

 PHŒNIX ♠ Take me to the riot
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 09/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 26 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]   Dim 28 Nov - 14:47

[désolée du retard inacceptable...]

    C’était le moment qu’elle préférait, cet instant de calme avant la tempête. La ville était plongée dans une nuit sans lune, seules les lumières de la ville donnaient à son ciel obscur cet étrange halo orangé. Le vent qui avait soufflé toute la journée était retombé. Les conditions étaient parfaites. A plat ventre sur la plaque de béton tiédie par le soleil de la journée, la jeune femme rajusta sa lunette de visée. Un très léger bip se fit entendre. C’était le premier signal, qui lui indiquait que sa cible approchait. La mission était plutôt simple, une élimination tout ce qu’il y avait de classique. D’ici quelques instants, sa cible apparaîtrait dans son champ de vision, et quand il aurait atteint le « point de rendez-vous », elle n’aurait plus qu’à en finir. Avec un peu de chance, elle aurait même le temps d’aller se descendre une bière au bar près du camp avant d’aller se coucher.

    La cible apparût dans sa lunette. Alona chargea et attendit qu’elle vienne se placer juste au centre de son viseur. Ce fût alors qu’une violente explosion retentit quelque part en dessous d’elle, la noyant dans un nuage de poussière de béton, et toute la structure vibrant violemment sous le choc de la détonation. Il fallait qu’elle déguerpisse de là à tout prix.


    - Et merde ! Maugréa-t-elle.

    Ce n’était pas possible cette ville ! Il y avait tellement de mafias en action dans tous les sens qu’il était impossible de mener sa mission d’élimination tranquillement. Elle eût à peine le temps de remballer son DSR-1 du plus vite qu’elle pouvait, que déjà elle se retrouva à dévaler à toute vitesse l’escalier de secours de l’immeuble sur lequel elle était installée. Celui-ci était hautement instable, ce qui n’était pas pour lui simplifier la tâche, et en plus, les coups de feu résonnaient dans tous les sens, et bientôt elle entendrait sonner les sirènes des véhicules d’urgence.

    Elle piqua un sprint jusqu’à son véhicule, balança sur la banquette arrière le sniper et sortit d’une boîte sous le siège avant une paire de Mk23 sur lesquels elle vissa des silencieux. Il était hors de question qu’elle laisse filer son poisson. Elle traversa la rue encore noyée dans un nuage de poussière et de gravats, évoluant le plus discrètement qu’elle poussait, ce qui était quelque peu facilité par le fait qu’on n’y voyait strictement rien.

    Alors qu’elle arrivait à un croisement de rue en courant, Alona se fit percuter par une forme sombre non identifiée qui l’envoya à terre et lui atterrit dessus. Un de ses deux Mk23 glissa au sol un peu plus loin, mais elle avait réussi à garder l’autre en main. Tout se passa en quelques secondes à peine. L’inconnu avait tôt fait de remarquer que la jeune femme était armée et avait aussitôt placé une lame de couteau sous la gorge. Alona, à l’inverse, lui cala le bout du canon de sa propre arme sous le menton.


    - Lâche ce joujou, poupée…

    - Toi d’abord, ducon !

_________________
There must be a way out of here
Said the joker to the thief
There's too much confusion
I can get no relief
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryû Nakazawa
L'Opinel
L'Opinel
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 11/10/2010
Localisation : Dans son monde

Dossier Psychatrique
Age: 24 ans et toutes ses dents
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]   Dim 28 Nov - 21:46

Ah non, son contract n'allait pas s'évader dans la nature aussi facilement. Le yakuza traversa la rue, sous le couvert des balles qui fusaient pour il ne savait quelle raison, d'ailleurs, il s'en fichait bien, ce n'était pas sa guerre. Il en avait une autre à mener et elle était contre ce mastodonte bourré aux hormones. Rambo-Sumo, le retour. Tiens, d'ailleurs, en parlant de Rambo... Tout en courrant, le gamin changea la musique de son MP3, il bidouilla un moment dans la mémoire avant d'appuyer sur le bouton "play". Mouahahah, ça allait chier! Il se mit à courir au rythme de la musique, puis à chantonner ce qui hurlait dans ses oreilles.

- The Eye of the Tigeeeeeer!

Il gambada dans la rue, jusqu'à entendre un bruit métallique. Ah, c'était quoi ça, c'était qui ça, c'était où ça? Sa main gauche sur le katana, il se dirigea vers la source de bruit galopant toujours aussi vite, mais s'arrêta abrusquement au coin. Ah... y'avait du bruit. Et y'avait la voix de sa proie. Il jeta un coup d'oeil rapide par delà les briques du coin. Une demoiselle avec un flingue sous le nez du monstre et son monstre avec un couteau sous la gorge de la donzelle. Hey! C'était SA proie! Non, mais pour qui elle se prenait? Si jamais sa cible se prenait une balle, ça prouverait qu'il n'avait pas accomplit lui-même sa mission et donc zappé le contrat. Ah non! Pas question. Si quelqu'un devait zigouiller quelqu'un d'autre, c'était LUI, et le mort ce serait sa cible à LUI! Non, mais oh! Il décida donc d'intervenir. Il sauta à pied joint juste devant le drôle de couple, large sourire sur le visage.

- Hey! C'est pas bien d'agresser une dame. En garde!

Et il sauta à nouveau, en changeant de position, prenant la pose d'un boxer au début d'un match. Crevette contre Monstre? Même si les paris donnait à 120 contre 1 pour le Monstre. Moi, je me dis qu c'était la Crevette qui allait gagner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alona Garvey
    PHŒNIX Take me to the riot

 PHŒNIX ♠ Take me to the riot
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 09/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 26 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]   Sam 1 Jan - 16:29

La scène aurait pu semblait cocasse, mais n’était en rien une plaisanterie. Le plus ennuyeux était que dans une ville comme celle de Seven Sins, ce genre de scènes était monnaie courante. Le pire fut l’arrivée de l’hurluberlu avec son sabre. Evidemment, quoi de plus normal pour compléter ce tableau déjà farfelu !

Il y avait des jours comme ça où Alona en avait vraiment marre de cette ville de fous… et surtout, des jours comme ça, où elle commençait à se dire qu’elle aurait bien mieux fait de rester couchée. L’arrivée impromptue du japonais avec son sabre… non non, pas un samouraï, juste un grand malade tout ce qu’il y avait de plus contemporain, mais avec un sabre, en fit tomber les bras où deux autres. L’inconnu baissa son couteau et le sergent le canon de son arme. La différence, c’était que son canon pointait toujours le type bizarre qu’elle dominait de toute sa hauteur. Elle était peut-être abasourdie, mais pas complètement débile.

La militaire se redressa alors, sans cesser de pointer son canon en direction du balourd sur lequel elle était tombée. Certains disaient que les ennemis des ennemis étaient des amis, mais dans ce cas précis, elle ne savait pas vraiment qui était son ennemi. Et surtout, dans cette ville, les ennemis des ennemis pouvaient aussi être des ennemis. Fichues guerres de clans entre mafias à la noix ! Le pire dans tout ça, c’est qu’elle ne savait pas où se trouvait sa propre cible.


- Tu sais ce qu’elle te dit, la dame ?! S’énerva alors Alona contre l’inconnu, en sortant une seconde arme de poing qu’elle pointa en direction du nouvel arrivant.

Elle ne comprenait pas pourquoi il sautillait, qui plus est en fixant l’autre individu qu’elle ne connaissait pas du regard. Ils avaient peut-être des comptes à régler ensemble. Elle ne savait pas trop, et en toute sincérité, n’était pas sûre d’avoir envie de le savoir. Après tout, elle avait son propre contrat à régler.


- Le premier qui bouge, je le troue, c’est bien clair ?!

Il fallait qu’elle revoie sa force de conviction, parce que dans la seconde qui suivit, le balourd au couteau de cuisine ou équivalent se précipita en direction du malade avec un grand sabre. Mais qu’était-elle venu donc faire dans cette galère ?

_________________
There must be a way out of here
Said the joker to the thief
There's too much confusion
I can get no relief
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryû Nakazawa
L'Opinel
L'Opinel
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 11/10/2010
Localisation : Dans son monde

Dossier Psychatrique
Age: 24 ans et toutes ses dents
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]   Mar 4 Jan - 17:29

Bah voilà, pour une fois qu'il voulait être un peu aimable et galant, on l'envoyait chier. Bah, il se doutait bien qu'elle n'avait pas besoin de lui pour s'en sortir, après tout, elle avait un flingue et ne semblait pas avoir peur de s'en servir, d'ailleurs, en parlant de gun, elle en sortit un deuxième qu'elle pointa sur lui. Le gamin baissa les bras, arrêta ses mouvements de boxer catégorie crevette et fit une moue d'un enfant malheureux, les larmes aux yeux.

- Le premier qui bouge, je le troue, c’est bien clair ?!

- Ah! Toi aussi tu joues à un, deux, trois, Soleil? Dis, dis, on peut ajouter une règle?

Immobile, il n'attendit pas de réponse, les deux personnes devant lui devaient le prendre pour un cinglé ou un gamin complètement dérangé. Remarquez, ils ne devaient pas être très loin de la vérité. Il reprit à peine avait-il fini de parler.

- Une règle du genre... Si je touche le monsieur avant que tu dises "un, deux, trois, Soleil", j'ai le droit de lui couper un bras! Ca va être rigolo. T'es prête?

Il posa simplement la main sur la garde de son katana, toujours à sa taille et le sourire déjà large sur son visage s'accentua. Bien entendu l'air sur la tronche du méchant montrait qu'il n'était pas du tout d'accord avec ça, mais pour le moment il était encore trop surpris par ce qui lui était arrivé, sans parler que le gamin semblait vraiment être sérieux dans ses paroles. D'ailleurs, il s'élança contre lui. Ryû ne réagit qu'à la dernière seconde, voire plus tard encore, mais il semblait en avoir fait exprès. Il évita de justesse la charge du rhinocéros.

- Hey! Elle l'a pas encore dit! Bon... bah tant pis! T'es méchant! J'vais te couper les deux mains!

Son katana sortit à la vitesse de l'éclair et la lame sembla éclairer la nuit. Tadaaaaaaaaam! Le gamin se remit à chanter!

- Zorro est arrivééééé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alona Garvey
    PHŒNIX Take me to the riot

 PHŒNIX ♠ Take me to the riot
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 09/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 26 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]   Dim 9 Jan - 14:39

Il était grand temps qu’elle revoit son sens de la persuasion, qu’elle se remette en question, peut-être, et puis travaille plus en profondeur cette technique qui permettait d’un simple coup de gueule de stopper tout le monde dans son élan. Surtout qu’elle était vraiment armée ! Et ses armes étaient réellement chargées et pointées en direction des méchants de l’histoire ! Alors, pourquoi ? Pourquoi est-ce que dans les films, quand le héros disait « on ne bouge plus ! », tout le monde s’arrêtait vraiment de bouger, alors que lorsqu’Alona le disait, dans la vraie vie, ça n’avait pas l’air de faire grand effet.

Il y avait des jours, comme ça, où elle se disait qu’elle aurait mieux fait de rester couchée. Tout ce qu’elle avait voulu, c’était remplir sa mission tranquillement, éliminer sa cible comme prévu, puis rentrer chez elle, vider quelques bières, éventuellement faire une partie de poker avec ses amis, et aller se coucher. Une journée comme les autres, tout simplement. Ou peut-être même qu’elle aurait dû se contenter de devenir chirurgien une fois ses études de médecine terminées. Elle aurait pu devenir reconnue et très riche, ne faire que sauver des vies et ne pas essayer de tuer des gens à son tour….

Alona poussa un long soupir intérieur tandis que l’hurluberlu qui n’avait l’air de rien de plus qu’un adolescent surexcité, voire peut-être sous acide, parla alors de jouer à un, deux, trois, soleil. Est-ce qu’elle avait une tête à vouloir jouer à un, deux, trois, soleil ?! La question qui resterait plus tard gravée dans son esprit était la suivante : mais pourquoi n’avait-elle pas tiré immédiatement ?!

La prise de parole du japonais semblait avoir énervé l’autre buffle qui le chargea comme un rhinocéros, tandis que ledit japonais l’esquivait d’un bond de gazelle. Oui, on fait dans la métaphore animale, maintenant. De toute façon, elle ne savait pas vraiment comment autrement qualifier ces individus, qui étaient d’ailleurs probablement le fruit de son imagination délirante. Elle était là l’explication ! Elle avait dû inhaler des vapeurs toxiques quand le bâtiment avait explosé, et tout ce qui venait ensuite n’était que délire psychotique lié à des produits hallucinogènes. Elle l’aimait bien cette explication.

Pendant que son cerveau traitait toutes ces hypothèses, les affrontements n’avaient pas cessé entre les deux autres individus. Et voilà le japonais qui maintenant se prenait pour Zorro. Toutefois, l’information que le cerveau du sergent Garvey traita immédiatement fut l’apparition soudaine d’un katana qui semblait sorti de nulle part.

Sans réfléchir plus avant, en mode "Taïaaaaut", Alona tendit le bras dans leur direction et appuya sur la détente.

_________________
There must be a way out of here
Said the joker to the thief
There's too much confusion
I can get no relief
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryû Nakazawa
L'Opinel
L'Opinel
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 11/10/2010
Localisation : Dans son monde

Dossier Psychatrique
Age: 24 ans et toutes ses dents
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]   Mer 9 Fév - 11:59

BLAM

- Hey, moi j't'ai rien fait!

Le japonais s'était stoppé net dans son élan quand Alona tira dans sa direction. La balle avait dû le froler de deux millimètres. Non, il n'était pas Néo dans Matrix, il avait juste, du coin de l'oeil, vu que la madame avait dans le regard ce petit truc de "BEEEEEEAH", ouai, Rambo, ou Rocky, c'était à voir, mais en mieux parce que "BEEEEEAH" dans la bouche d'une jolie fille, ça fait pas trop bien. Elle allait vraiment tirer, là, il le savait. Il avait donc dû dévier de sa trajectoire avant de se prendre la balle, mais le gros plein soupe, lui par contre, n'avait pas vu le coup arriver continuait à se jeter sur le yakuza qui finit taclé, par terre, le katana loin de lui.

- Hey! Mon katana! Méchant! Pour la peine, je te couperais les doigts de pied et je t'arracherais un oeil.

Comme s'il avait autre chose à dire que "aïe", vu qu'il était en train de gigoter pour sortir de la mélée. Le gros buffle pesait comme toute une équipe de rugby au complète et il finit par sortir de là, sans prendre un autre coup. Le katana était maintenant à quelques mètres, il pourrait bien aller le chercher, étant donné qu'il était plus souple, plus vif, plus rapide que le bibendum, mais il avait envie de jouer avant avec. Il sortit donc ses deux couteaux dans le dos. Du moins, il se tourna vers la dame avant d'y toucher.

- J'ai rien contre toi, madame, alors tu me tires pas dessus. J'veux juste lui faire la peau, à lui. Par contre, toi, monsieur, tu vas voir que moi aussi j'ai des couteaux-suisses.

Et il sortit ses deux couteaux de combat, avec la lame aussi longue que l'avant-bras, l'un par le col, l'autre par le bas du dos. Il les tenait différemment. La lame dans sa main droite pointait vers le ciel alors que celle de la main gauche plongeait vers le sol, sous le poignet.

- C'est parti pour les doigts de pieds!

S'en suivit un combat épique, un éléphant contre une ch'tiote souris. Le gros mammifère tenta d'écrabouiller la mini-souris, mais cette dernière était plus rapide et elle alla jusqu'à mordiller les talons d'Achilles sur le pachyderme. Ouai, sans l'image, ça donne Ryû qui bousille les gambettes du méchant méchant en les lacérant à coups de couteaux. Pendant ce temps-là, Ryû ne perdait pas la femme dans sa ligne de mire, il n'avait rien contre elle, mais si elle s'incrustait au combat, il n'aurait pas de remords à l'éliminer elle aussi. Ce qu'il ne vit pas par contre, c'était que le pote de Babar s'approcha à pas de loup derrière elle, pour la prendre de revers. Après, ce qu'il avait dans son crânium de piaf, il ne savait pas trop, mais peut-être qu'il voulait se la faire, ou bien la zigouiller... Peut-être les deux. Bah pour le moment le yakuza était occupé avec son contrat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alona Garvey
    PHŒNIX Take me to the riot

 PHŒNIX ♠ Take me to the riot
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 09/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 26 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]   Dim 20 Fév - 18:13

De mauvais poil. C’était un bien doux euphémisme pour qualifier l’état de la militaire qui se demandait pour la énième fois ce qu’elle était venue faire dans cette galère. Mais à ce stade, ce n’était pas seulement contre cette soirée qu’elle en avait, mais contre l’idée même d’être venue à Seven Sins quelques temps auparavant. Elle était chez les fous, et de cela, elle en était certaine. Il y avait des moments comme cela qui lui faisaient regretter Boston, sa famille, ses amis, sa petite vie tranquille. Parce que, croyez le ou non, la soirée qu’elle était en train de vivre en ce moment n’avait rien d’exceptionnel. Ce n’était rien de plus que le quotidien de Seven Sins City…. Ils auraient dû l’appeler Hell City.

Tel un ninja, le petit japonais avait eu le réflexe d’échapper à ses balles. Le gros balourd, lui, s’en était pris une dans le dos, mais ça ne semblait lui faire aucun effet. Ça ne l’empêcha pas de se jeter sur ce qui ressemblait à un simple gamin, mais qui était plutôt dans le rayon machine à tuer étant donné son agilité dans le maniement des armes. Son katana avait valdingué un peu plus loin, mais c’était maintenant à coup de couteaux qu’il attaquait son adversaire.

La jeune femme ne bougea pas, comme absorbée dans la contemplation de cet étrange spectacle. Puis une idée lui traversa vaguement l’esprit. Elle pourrait aller essayer de récupérer la longue lame aiguisée pendant que le jap’ était distrait par son combat. Elle baissa les bras, s’apprêtant à contourner le combat pour aller s’emparer de l’arme, lorsqu’un bras s’enroula autour de son cou et serra de toutes ses forces pour l’étouffer. Combien de fois lui avait-on dit de surveiller ses arrières ? C’était une de ses plus grandes faiblesses. Absorbée dans ce qu’elle faisait, et surtout en tant que sniper, habituée à être couverte, elle oubliait souvent de veiller à ses arrières. Une fois encore, ça lui jouait un mauvais tour.

Sous le choc soudain, la jeune femme lâcha son arme qui s’écrasa au sol pas loin de ses pieds. Ses pieds, par contre, ne restèrent pas au sol bien longtemps. Le type qui la tenait en tenaille était massif, et l’avait détachée du plancher des vaches sans la moindre difficulté. Elle tenta de se débattre un moment, tirant sur son bras pour en réduire l’emprise. Elle sentait tout son air la quitter, il fallait agir vite si elle ne voulait pas s’évanouir avant d’avoir pu se libérer.

Heureusement pour elle, elle se baladait toujours avec ses couteaux papillons. Il fallait seulement qu’elle arrive à les atteindre. Il y en avait à sa ceinture. Elle tenta de tendre un bras, tout en essayant de réduire la pression de l’autre sur sa gorge. Elle était si proche du but, encore un petit effort. La militaire parvint finalement à dégainer le couteau qu’elle déploya d’un geste sec de la main et planta dans le bras juste devant sa gorge.

Un mugissement retentit dans l’allée obscure et elle se sentit soudain tomber. Le sergent atterrit sur les genoux et avala d’immenses bouffées d’air pour essayer de remplir de nouveau ses poumons. Il lui fallut quelques bonnes secondes pour reprendre sa respiration et faire disparaitre les petites tâches noires qu’elle avait devant les yeux.

Elle jeta un coup d’œil au mastodonte derrière elle qui dans un nouveau mugissement arracha la lame de son bras. Pratiques, ces lames crantées qui faisaient du beau dégât. Il revint pourtant presque aussitôt à la charge. Il fallait absolument qu’elle retrouve son Mk.23 avant qu’il ne l’atteigne….

_________________
There must be a way out of here
Said the joker to the thief
There's too much confusion
I can get no relief
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryû Nakazawa
L'Opinel
L'Opinel
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 11/10/2010
Localisation : Dans son monde

Dossier Psychatrique
Age: 24 ans et toutes ses dents
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]   Mar 22 Fév - 19:18

SPLUISH!

Ca c'était le bruit du couteau qui perforait le poumon. Après ses lacérations, le gros plein de soupe avait succombé à l'attraction terreste et était tombé, sur le dos, étalé de toute sa masse. Ryû en bon petit singe lui avait sauté dessus et planté de toute la longueur le couteau de chasse en plein poumon, d'où le bruit de l'air qui fait des bulles dans le sang qui s'échappait. Le yakuza coupa brutalement la main de son autre couteau, ça c'était un souvenir pour son boss, pour bien prouver qu'il avait accompli sa mission. Sa victime voulut hurler mais avec le poumon perforer, il ne put laisser échapper qu'un faible son. L'opinel retira son couteau dans les poumons et une fontaine de sang s'échappa de la plaie, et aspergea à moitié le visage du gamin qui se redressait. Voilà, il allait le laisser crever dans son propre sang, ce dernier remplirait les poumons et noyerait le bonhomme. Une pas vraiment jolie mort, mais tant pis, c'était pas son affaire, Ryû ne faisait qu'obéir aux ordres.

SHPOK!

Hein? Il avait shooté dans quelque chose de metallique. Ooooh, un joli cadeau. Ryû venait de baisser la tête pour regarder ce qui avait fait du bruit. Merde, une arme allemande. Impossible de tirer droit, mais un poids correct. Le gamin le ramassa et se redressa alors qu'il entendait des pieds se rapprocher. Il pointa alors l'arme dans la direction de l'arrivée. Son regard ne disait rien de bon, tout son côté gamin et blagueur était parti, il n'y avait plus que le sang sur le visage et un regard de tueur. L'arme pointée sur la femme, il pencha légèrement la tête sur le côté, un couteau toujours dans l'autre main, son contrat agonisant derrière lui.


- Mata...

A plus en japonais... Son doigt appuya sur la gachette, décalant légèrement l'arme, la balle fila en plein dans le front de l'assaillant de la madame. Quand ce dernier s'écrasa au sol. Ryû était de nouveau le gamin.

- Waaaaoh, t'as vu ça? Même avec une merde allemande, j'arrive quand même à t'éviter. C'est à toi?

Il lui tendit l'arme, un grand sourire sur le visage et tourna les talons, insouciant de ce qu'elle ferait pour aller ramasser la main qu'il avait coupée et l'emballer précieusement dans un linge fait pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alona Garvey
    PHŒNIX Take me to the riot

 PHŒNIX ♠ Take me to the riot
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 09/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 26 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]   Lun 7 Mar - 1:33

Après une longue et épuisante journée de consultations, la jeune femme était rentrée chez elle, dans sa demeure bostonienne, retrouver son époux et leur tout jeune fils.

Ça, c’était sa vie telle qu’elle aurait dû l’être…. Voici sa vie telle qu’elle l’était.

La jeune femme avait toujours du mal à reprendre son souffle après avoir manqué de se faire totalement asphyxié par un gros lourdaud qui en voulait à sa vie. Sans se redresser complètement, elle évolua à quatre pattes en direction de son arme, priant pour l’atteindre avant que l’autre monstruosité l’ait atteinte, elle, le premier. Une fois ses poumons correctement remplis, elle parvint finalement à se lever. Il fallait à tout prix qu’elle atteigne son arme.

La brune fût pourtant devancer par le jeune japonais qui avait l’air d’avoir réussi à s’être débarrassé de son propre adversaire. Elle ne voulait même pas savoir ce qu’il était advenu de l’autre type. Elle s’arrêta net, alors qu’il pointait sa propre arme de poing contre sa propriétaire légitime. Si une telle histoire arrivait aux oreilles de son supérieur, elle allait encore avoir droit à une remontrance sur la surveillance de ses arrières. C’était et ça resterait certainement encore longtemps le point faible de la militaire.

Tout ensuite se passa très vite. Elle l’entendit s’exclamer quelque chose qu’elle ne comprit pas et presser la détente. La brune se déporta légèrement et surtout mis ses bras devant elle comme pour se protéger du coup de feu et entendit la balle siffler à ses oreilles avant de terminer dans un bruit sourd dans le front de son assaillant. Alona fit volte-face pour regarder ce dernier s’effondrer au sol comme la masse inerte qu’il était devenu, et reporta presque aussitôt son attention sur l’espèce de gamin qui venait de tirer le coup de feu.

Elle s’apprêtait à essayer de négocier avec lui quand soudain, il eut l’air plus enfantin que jamais et lui rendit sans demander son reste l’arme au sergent Garvey. Elle était chez les fous. Elle avait dû tomber dans un grand trou noir et atterrir dans le monde d’Alice aux pays des Merveilles… ou plutôt au pays des horreurs étant donné le macabre spectacle qui s’offrait à elle. Après tout, il avait l’air fou comme un Lièvre de Mars, ce japonais.

Mais qu’était-il en train de faire d’ailleurs ? Est-ce que c’était bien…. une main ?! Alona était totalement horrifiée. Elle en avait complètement oublié son propre contrat à ce stade de l’histoire.


- Sérieusement, t’es qui toi ?!

_________________
There must be a way out of here
Said the joker to the thief
There's too much confusion
I can get no relief
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryû Nakazawa
L'Opinel
L'Opinel
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 11/10/2010
Localisation : Dans son monde

Dossier Psychatrique
Age: 24 ans et toutes ses dents
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]   Mar 8 Mar - 23:51

Le sang coagulait déjà, signe que la coupure avec les vaisseaux sanguins qui amenaient le sang du coeur aux bouts des doigts avait été faite avec rapidité et netteté. Ryû embala donc la chose, ouai, comme dans la Famille Adams, sauf que cette Chose là, était bien morte, ratatinée qu'elle était, dans un linge bien propre, pour faire bonne impression à l'Oyabun. Le yakuza ne voulait pas que son boss lui dise qu'il avait fait du travail vite fait-mal fait. Non, pour lui, un assassinat, c'était tout un art, c'était Matsumoto-sama qui le lui avait appris. Il avait toujours eu du mal à tuer quelqu'un, c'était vrai, mais là, c'était différent, c'était la mission. L'hyppopotame était la cible et le contrat était de le terminer, donc pas de problème, il allait le zigouiller. Le bonhomme qui s'en était pris avec la dame, ça, cela avait été plus difficile, mais la dame était en danger, au moment où il avait appuyé sur la gachette, donc au final, il avait eu le droit, il n'avait pas fait d'erreur, non? Et puis la dame, d'accord, elle avait un flingue, elle savait s'en servir, surement, elle n'était pas nette dans l'histoire, mais bon, elle ne lui avait rien fait. Remarque... Si, elle lui avait tiré dessus... Eh, fallait peut-être la dégommer, si en plus elle était de la police... Le gamin redressa le regard, avant d'éclater de rire. NAAAAAAN, elle n'était pas de la police, pas possible...

- Je suis un être humain constitué d'environ 75 milliards de cellules. J'ai un foie, deux reins, dix doigts de pieds et une langue. Tu savais que chaque minute, on produit à peu près cinq cents mille neurones?

Il rangea la main enroulée dans un sac en plastique qu'il avait sorti d'une de ces poches avant de ramasser son katana, l'essuyer convenablement et le ranger dans son fourreau. Ce ne fut qu'à ce moment là qu'il se tourna vers la dame. Tout du long de ses paroles, il s'était appliqué à bien plier le linge pour que cela soit présentable. Maintenant qu'il était tout prêt, il se positionna en face d'elle, un large sourire sur le visage, il la salua d'une main et ajouta en exagérant théâtralement ses mouvements de bouche.

- Mon nom, c'est Ryû... "Riiiiiii"... C'est pas facile à prononcer pour un étranger, c'est un peu comme rouler un L ou bien faire un R espagnol très très court. Et après, c'est "uuuuuuuu", faut bien alonger le "uuuuuuu"." Riuuuuuu", ça veut dire "dragon", si tu fais que "Riu", ça veut rien dire. Voilà, tu sais tout. Au fait, ça va? Le monsieur ne t'a pas fait mal?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alona Garvey
    PHŒNIX Take me to the riot

 PHŒNIX ♠ Take me to the riot
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 09/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 26 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]   Mer 9 Mar - 1:03

- Tu produis certainement pas cinq cent mille neurones toutes les minutes. La neurogénèse a longtemps été reconnue comme un processus qui s’arrête peu après la naissance. Et si les travaux de Gernez ont permis de remettre en cause la fixité neuronale, le taux de renouvellement ne serait pas aussi élevé et….

Le médecin s’arrêta net. Pourquoi était-elle en train de débattre les chiffres que lui donnaient ce type qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam, le tout dans un décor qui n’était pas sans rappeler une séquence bien sanguinolente de « Kill Bill » ?!

En plus, elle parlait dans le dos du japonais puisque celui-ci était occupé à récupérer et nettoyer son arme. Est-ce que ce n’était pas le moment où elle devait tenter de le menacer de son arme à elle, ou juste l’éliminer d’une balle dans la tête ? Parce que, reconnaissons-le, elle avait quand même à faire à un beau spécimen de psychopathe…. Il n’y avait qu’à voir cet air gamin qu’il arborait et le contraste avec l’état du macchabée au sol.

Au lieu de tout cela, la jeune femme resta là, pantoise, à le regarder nettoyer son katana, le remettre dans son fourreau, comme si de rien n’était, comme s’il ne venait pas tout juste de tuer et découper un homme. Celui-ci se retourna alors vers elle, et se présenta cette fois-ci plus officiellement. Il était presque certain qu’elle ne retiendrait pas toute l’histoire de son prénom, mais elle en avait retenu les rudiments de la prononciation. Encore que, lui serait-ce vraiment utile ?

Alona se contenta d’opiner du chef, et à la question sur son état, elle se passa une main sur sa nuque quelque peu endolorie avant de simplement répondre.


- Ça va. Je vivrai.

Une pause.

- J’ai envie d’une bière, rajouta-t-elle plus pour elle-même que pour son interlocuteur.

Puis, reprenant conscience de l’ensemble de la situation, la jeune femme se remit sur la défensive. Parce que si l’adage, « les ennemis de mes ennemis sont mes amis », c’était tout sauf vrai à Seven Sins. On pouvait tout aussi bien n’avoir que des ennemis et tout le monde passait son temps à essayer de s’entretuer.

Toutefois, s’il avait voulu la tuer, il en aurait déjà eu l’occasion. Partant de cette simple conclusion, la jeune femme se dit qu’elle ne risquait plus grand-chose à ce stade.


- Je peux savoir ce qu’il a fait pour mériter ça ? Lança-t-elle en indiquant le cadavre d’un signe de tête.

Ce n’était pas qu’elle s’en plaignait, car après tout, un criminel de moins à Seven Sins, c’était toujours bon à prendre. Mais elle était curieuse de savoir quel nom les militaires allaient pouvoir rayer de leurs propres listes.

_________________
There must be a way out of here
Said the joker to the thief
There's too much confusion
I can get no relief
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryû Nakazawa
L'Opinel
L'Opinel
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 11/10/2010
Localisation : Dans son monde

Dossier Psychatrique
Age: 24 ans et toutes ses dents
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]   Mer 9 Mar - 12:23

- Oha! T'es pas tombée dans le piège! D'ordinaire les gens, ils me disent: "arrête de dire des conneries" ou "on s'en fout", y'en a même un qui m'a dit un jour "j'vais te bousiller, niakwé". Madame, c'est quoi un niakwé?

Le gamin avait une tête d'ange, les deux grands yeux pétillant de joie, un large sourire d'une oreille à l'autre sur le visage. Il imita les personnages différents d'une manière purement théâtrale en s'arrêtant dans ce qu'il faisait à chaque fois. Sa voix était tout ce qu'il y avait de plus enjouée et il finit par se présenter. Après tout, c'était bien ce qu'elle avait demandé, la madame, non? Il lui expliqua donc son prénom, parc que c'était vrai, prononcé "liu" ou "rihu" ou un autre truc moche, c'était pas beau pour lui et puis ça n'était pas lui, il ne répondrait pas. D'ordinaire, on l'appelait l'opinel quand on ne savait pas dire son prénom, mais ça ne se faisait pas de se présenter à une dame avec un nom de couteau... Il lui demanda si ça allait, parce qu'elle semblait avoir eu un sacré coup. Ca allait. Et elle avait envie d'une bière. Bah alors, oui, ça allait, il supposait.

- La bière, ça fait plus de mal que de bien pour les gorges sèches... Faut pas boire, c'est pas bien, du moins, c'est ce que dit Suzume à chaque fois... Il te faut de l'eau! Tu veux que j'aille demander à quelqu'un?

Ca y est, il ne tenait plus en place, trois secondes d'immobilité devant la madame et il fallait qu'il bouge déjà. Pour palier à son envie de gigoter, il se balança d'un pied à un autre, comme un gamin qui a envie de pisser. Elle posa une question bizarre. Pourquoi il avait mérité ça? Il désignant le mort et ça voulant dire toutes les mutilations. Ryû regarda le corps en l'observant attentivement, un doigt tapotant sur ses lèvres, comme s'il mettait tout son coeur à trouver la bonne réponse. Il finit par se redresser et tourner la tête vers la dame. Le gamin haussa les épaules.

- Je sais pas. C'est... shirei no tenbatsu ... euh, c'est demandé par...

Il leva la main et pointa vers le ciel. Pour lui, cela voulait dire un ordre de l'Oyabun qui avait toute puissance en ces terres, ici, il ne savait pas si cela serait compris ainsi, et il ne pensa pas à ce qu'elle pourrait comprendre. Il préféra changer le sujet, il n'aimait pas qu'on parle de l'oyabun et puis, les gardes de Bushido lui avaient dit de rester discret à ce sujet.

- Je dois partir pour apporter ça. On se voit pour une bière, plus tard?

Ca désignant le sac plastique et la main à l'intérieur, bien entendu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alona Garvey
    PHŒNIX Take me to the riot

 PHŒNIX ♠ Take me to the riot
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 09/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 26 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]   Sam 7 Mai - 9:57

- Un nia-quoi ?!

Ce n’était pas possible, il était complètement bipolaire ce… gamin ? Pas gamin ? On parlait quand même de celui qui venait de tuer et couper en morceau un type qui faisait au moins trois fois sa taille, et qui semblait maintenant avec la maturité d’un enfant de 6 ans. Cette situation était hautement déstabilisante pour le médecin loin d’être spécialisé en psychologie qu’elle était.

Très clairement, plus elle y pensait, plus la bière lui semblait être une bonne idée. D’ailleurs, pas qu’une seule bière, un pack. Un pack de bière, et pourquoi pas un paquet de chips avec. Et pourquoi pas quelques potes et une partie de poker. En clair, un truc pour bien lui vider le cerveau et lui faire oublier le fiasco et surtout l’étrangeté de la soirée qu’elle venait de passer.

Ce fût alors que la voix du jeune japonais s’éleva une nouvelle fois, pour lui rappeler que la bière pouvait avoir un effet néfaste sur la gorge.


- Tu sais, l’effet de l’alcool sur mon système, dans une ville comme celle-ci, c’est franchement le cadet de mes soucis. Si j’ai le temps de vivre suffisamment longtemps pour que la bière affecte gravement mon organisme, je prendrai déjà ça comme une victoire.

Cessant de contempler le cadavre, la jeune femme vérifia son arme, compta le nombre de balles qu’il lui restait dans le chargeur, nettoya ses propres couteaux et les rangea dans son dos. Elle attendait toujours l’explication de son interlocuteur sur le cadavre qui trainait et pour lequel il allait d’ailleurs falloir qu’elle fasse envoyer une unité de nettoyage. Celle-ci ne tarda pas à arriver, mais fut plus absconse qu’éclairante.

- Shirei quoi ?

Est-ce qu’elle avait une tête à parler japonais ?!

Elle attendait la suite. C’était demandé par …. ?!

Issue d’une bonne famille Wasp de la côte Est, Alona comprit le geste du japonais comme signifiant le ciel. Se pensait-il investi d’une mission divine au nom de laquelle il avait accompli son geste ? Parce que si c’était le cas, il était encore plus gravement atteint que ce qu’elle pensait. Sauf qu’en y réfléchissant bien, vu sa tête à lui et vu l’état du macchabée, la fin logique de la phrase devait être quelque chose comme « par Akira Bushido ou son frère ».

Ce qu’elle aurait dû faire, c’était arrêter ce que semblait être son sbire pour un meurtre dont elle était qui plus est témoin. Sauf qu’elle n’était pas flic, que le temps qu’elle les appelle, dans le meilleur des cas il serait parti et dans le pire, c’était elle qui avait des chances de se retrouver dans le même état que le type refroidi au sol.

Elle n’avait vraiment pas le courage pour tout ça ce soir. Par accès de conscience, elle essaierait sûrement à l’occasion d’aller faire un détour par le commissariat pour filer un portrait de cet hurluberlu, même si elle se doutait que ça ne mènerait certainement pas loin….

Tiens, ben justement, celui-ci était sur le point de partir. Elle contempla la main dans son sac plastique avec une moue dégoûtée. Ce n’était pas tant voir un membre tranché qui la dégoûtait, après tout, elle était médecin et elle avait vu un certain nombre d’incidents pouvant conduire à ce genre de situations. C’était plutôt l’idée d’utiliser une main humaine comme « trophée de guerre » qui la répugnait.


- Oui, évidemment, une bière plus tard… soupira Alona d’un ton sarcastique.

Elle allait surtout rentrer au camp, voir ses supérieurs et leur demander une nouvelle affectation. Cette ville, exerçant sa grande magie, était en train de la rendre complètement folle.

_________________
There must be a way out of here
Said the joker to the thief
There's too much confusion
I can get no relief
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryû Nakazawa
L'Opinel
L'Opinel
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 11/10/2010
Localisation : Dans son monde

Dossier Psychatrique
Age: 24 ans et toutes ses dents
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]   Ven 13 Mai - 16:55

- Un niakwé, y'a des gens qui m'appellent comme ça. Visiblement, c'est insultant, vu qu'ils crachent après ou qu'ils font des gestes bizarres, mais je sais pas ce que ça veut dire. Dans ma langue, c'est pas un mot, je croyais que dans ta langue c'était quelque chose.

Et puis il fallut expliquer ce que "shirei no tenbatsu" voulait dire. Rah comment dire ça avec des mots. Il ne pouvait pas parler de son oyabun. Elle pouvait être une simple citoyenne après tout, mais avec un gun comme ça et la tête qu'elle faisait devant le cadavre comme si de rien était, ça l'étonnerait beaucoup. Quoi qu'on disait bien que cette ville était le basfond des basfonds. Bah, l'oyabun ne voulait pas se faire connaître des services de police et tant qu'il ne savait pas qui était cette dame et bah il ne dirait rien.

- C'est commandé par quelqu'un qui est au dessus de moi. C'est quelqu'un qui ne pouvait pas le faire lui-même, parce que, il n'avait pas envie.

Moui, voilà, ça résumait plutôt bien la situation. Il lui fit un large sourire comme un gamin fier de sa réponse, mais son visage se décomposa quand elle ironisa le fait de prendre une bière. Bah, tant pis, elle n'avait pas l'air de vouloir finalement. C'était compliqué la mentalité des américains et les femmes ici, c'était encore pire. Il avait déjà du mal avec les japonaises, déjà que Suzume avait du lui répéter et lui apprendre comment on parlait aux filles, mais elle devait être perdue avec les américaines. Hmm, c'était à réfléchir. Le gamin, le sac en main haussa les épaules. Il avait encore pas mal de sang qui dégoulinait de partout, les cheveux en vrac qui se dressaient sur sa tête et le katana à sa taille. Une drole de rencontre.

- C'pas grave, si tu veux pas. Je te connais pas après tout. Au revoir, madame.

Et hop, il tourna les talons et galopa jusqu'au coin de la rue, aussi discret qu'un chat et tout aussi agile. Il fallait rapporter cette main à Akira et s'il le faisait rapidement, le gamin serait fier de son act. Tout ce qu'il voulait, c'était briller pour son maître, c'était tout ce qui comptait.

[HRP: Fin pour moi. Merci d'avoir accepter ce RP avec moi!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est quoi ce couteau-suisse? [Alona]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» couteau Suisse
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» retour de la droite dure en Suisse
» S. Couturier et ÉCJ écrasent la Suisse
» Le Baptème, c'est quoi? Comment on se marie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Sins City :: Archives RP-
Sauter vers: