Partagez | 
 

 {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]

Aller en bas 
AuteurMessage
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Dim 12 Déc - 15:02

Il y a des choses qui vaillent la peine d'être vues, les pyramides d'Egypte, la Taj Mahal, la muraille de Chine, le Colysée de Rome, le Caesar palace le monde est plein de ces monuments construits par les hommes pour défier le temps et émerveiller nos yeux, alors pourquoi Tesla se retrouvait en compagnie d'une douzaine de flic devant ce bouge miteux aux allures de saloon de western. Surement à cause d'un imbécile qui n'avait pas graissé les bonnes pattes, parce qu'il y a une loi qui prévaut à Bright Falls : la tranquillité se paye et oui à Seven Sins City le paradis à un loyer et celui qui oubliait de régler sa quote-part se retrouvait frappé de maux bien pire que les douze plaies d'Egypte.

Tesla venait tout juste de comprendre qu'elle était un de ces fléaux, sinon pourquoi le nom de cet établissement crasseux aurait atterri sur son bureau avec une injonction signée du procureur en personne. Un trafic de drogue de synthèse aurait cour dans ce taudis, ce n'était pas la découverte du siècle, mais alors pourquoi tant d'engouement, qu'est-ce qu'un si petit rade aurait de si intéressant pour intéresser subitement tant de monde, c'est un peu pour le découvrir qu'elle n'avait pas trop d'histoire pour une fois et enfiler docilement sa tenue d'intervention, parce qu'il hors de question de foncer dans ce repaire de malfrats et entre rebut de la société en tenue de ville, la traditionnelle combinaison militaire bleue nuit était de rigueur.

L'heure de l'assaut approchait, Tess jeta un coup d'œil à sa montre vingt-trois heures, le moment ou les transactions commençaient, le meilleur moment pour trouver des preuves. Il fallait lancer l'assaut, mais elle hésitait un peu à cause de la belle rangée de moto devant l'établissement, un gang de motard tout ce qu'il fallait pour compliquer le job, des gars qui ne respectent rien part leurs bécanes et le Führer pour certain. C'est avec une grimace que la capitaine initia l'assaut, sa plaque de police au cou et le doigt sur la gâchette de son colt cobra, elle pénétra dans le sordide bar suivie de son équipe.

« Police ! Personne ne bouge, je veux voir les mains sur la table ou en l'air, le premier qui bronche je le butte.»

Cela avait plus l'air des paroles d'un braqueur de banque que d'un policier, mais il y avait-il vraiment une différence à Bright Falls et puis au moins elle était certaine que son public comprendrait ce qu'elle attendait. C'était sans compter sur la connerie congénitale du pilier de bar qui voulut l'agripper, surement la plus mauvaise idée qu'il ait eu de son existence, mais cela il le réalisera que bien plus tard parce que maintenant il dort bien profondément avec deux ou trois dents de moins, Tesla a beau être une femme son crochet du droit reste un argument assez percutant.

Le poing endolori et la mine sévère, la cheftaine observait ses gars fouiller de fond en comble le bar, aucune trace de drogues même les chiens renifleurs firent choux blanc, un vrai miracle quand on sait le genre de clientèle qui fréquente l'endroit à croire que tout avait été passé à l'eau de javel. C'est alors que la meilleure des hypothèses lui vint à l'esprit, le patron avait été rencardé sur la descente.

« Il est où le patron. »
demanda-t-elle

Apparemment il avait mis les bouts, cela confirmait son impression. La blague que c'était, l'arroseur arrosé, un ripou qui se faisait devancer par un autre ripou, on peut dire que son amour propre fut touché, elle en avait la rage et venait d'ajouter un nouveau nom sur sa si longue liste noire, celui du propriétaire de ce bar. Quoi qu'il en soit il fallait faire quelque chose pour son poignet qui lui faisait de plus en plus mal, le passer sous l'eau froide semblait une bonne idée, mais elle regretta quand elle vit l'état des toilettes, elle s'attendait à un truc crade, mais la ... enfin elle n'était pas au Ritz non plus, c'est alors que la porte d'une des cabines s'ouvrit et en sorti une jeune femme. La présence de la demoiselle en ces lieux semblait suspecte, ce n'était pas de la paranoïa de la part de la policière, mais elle était différente de ce qu'elle avait vu jusqu'à présent, elle n'avait pas le regard vide et sans vie des nanas qui fréquentent ce genre d'endroit perdu.

Dans la logique de Tesla, différent va de pair avec dangereux, c'est pour cette raison qu'elle pointa son arme sur la jeune femme et l'interpella d'une voix forte et autoritaire :

« Je veux voir tes mains contre le mur et tout de suite.»

La main tremblante à cause de la douleur lancinante de son poignet, elle commença à s'avancer vers l'inconnue.


Dernière édition par Tesla Miller le Jeu 24 Fév - 1:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allie Nicholson
The Beauty Is The Beast.
The Beauty Is The Beast.
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 05/12/2010

Dossier Psychatrique
Age: 19 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Dim 12 Déc - 22:17

Et une soirée de plus en enfer. Allie , allongée sur son lit , fixait le plafond avec mélancolie. Il ne lui restait plus qu’une demi-heure pour se préparer et pour partir se perdre dans le rade où elle travaillait depuis maintenant près de deux ans. Sans grande motivation , elle se leva et se dirigea illico vers la salle de bain dans le but de mettre son mode « femme parfaite » en marche. Pour cela , elle se posta devant son miroir , s’empara de tout un attirail (rouge à lèvres , mascara , ombre à paupière) et entreprit de se transformer. Une fois le travail finis , elle leva les yeux et regarda la créature de rêve qui se tenait en face d’elle , qui ne ressemblait en rien à ce qu’elle était vraiment. Elle caressa son reflet du bout des doigts , poussa un long soupir et s’en alla. Sa mère et sa sœur n’étaient pas là pour la voir partir , ce qui avait le don de l’inquiéter au plus haut point : chaque fois qu’elles étaient absentes , elle s’attendait au pire.

Son immeuble était maintenant loin derrière elle. Il était 20h , et à cette heure-ci , les rues étaient dangereuses , autant qu’en plein jour. Une bombe lacrymogène cachée dans sa manche , la jeune fille s’avançait , le bruit de ses pas résonnant dans les rues maintenant vides . Cependant , le silence ne dura pas… Car une fois arrivée devant le bar clandestin , on entendait des cris , des chansons d’hommes saouls , et on pouvait également voir les prostituées qui se cherchaient des clients . Allie entra , sentant les regards qui la zieutaient de haut en bas , ignorant les sifflements dragueurs des idiots devant lesquels elle passait. Elle se dirigea directement jusqu’aux vestiaires , abandonna son jean pour une minijupe et enfila son tablier.

Le temps passait , lentement. Très lentement. La belle anglaise allait et venait entre les tables , essayant de ne pas faire attention aux techniques de drague des poivrots. L’un d’eux lui agrippa le poignet , manquant de la faire tomber. C’était un garçon d’une vingtaine d’année , déjà bien amoché par les méfaits de l’alcool.


« Salut ma belle. Ça te dit que toi et moi on… »

Elle l’interrompit aussitôt en posant un doigt sur les lèvres , le réduisant au silence , et avança son visage à quelques centimètres du sien. Dieu , qu’il sentait l’alcool…

« Écoute mon grand , t’as qu’à faire comme si t’étais au musée : t’admires , tu baves , mais tu touches pas. »

Elle retira brusquement son poignet , lui lança un regard noir et retourna derrière le bar. Il devait être dans les alentours de 23h , et l’ambiance devenait de plus en plus agitée. Si agitée que les flics rappliquèrent. Allie ne savait pas pourquoi , mais ce genre d’intervention arrivait tellement souvent elle ne s’étonnait plus. Pour ne pas changer , le patron avait déjà prit la poudre d'escampette , laissant ses employés se débrouiller d'eux-même. Elle fit comme à son habitude et se glissa discrètement jusqu’aux toilettes pour s’enfermer dans l’une des cabines. Il y faisait froid , elle sentit les frissons lui parcourir l’échine et croisa les bras , toute grelottante.

D’un coup , elle n’entendit plus de bruit. Elle colla son oreille contre la porte froide , tentant de guettant le moindre son , mais n’entendit rien. Soulagée , elle se décida à sortir.

« Je veux voir tes mains contre le mur et tout de suite.»

Elle se retrouva nez à nez avec un flingue. Ou plutôt face à une policière qui tenait un flingue. Elle baissa les yeux et s’exécuta , sans un mot. Elle posa les mains sur le carrelage froid du mur , remplit de tags de substances dont il ne valait mieux pas savoir la provenance.

« On ne peut plus sortir des toilettes sans se faire arrêter maintenant ? »

Elle laissa la policière faire son boulot , ne voulant pas se créer d’ennui. Travailler dans un bar mal famé était déjà assez grave comme connerie. Elle ajouta , d'un ton agacé :

« De quoi on m'accuse au juste ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Mar 14 Déc - 22:40

Tesla n'avait pas vraiment eu le temps de bien observer la jeune femme, pour tout avouer elle avait été prise par surprise, c'était comme une farce que les gamins aiment bien faire en se cachant pour surprendre les adultes, tout ce que détestait la trentenaire. Maintenant que la situation s'était figée, elle avait pu constater que sa « suspecte » -un terme peut-être employé à tort- portait une mini-jupe du même type que les serveuses de ce bar, surement une employée, le regard de la policière s'illumina soudainement d'intérêt pour la jeune femme, elle avait quelqu'un à interroger.

Mais il fallait un peu la calmer, le ton employé par la demoiselle ne lui plaisait pas. Ah ces jeunes qui ne savent jamais quand il faut la fermer, Tesla avait prévue de faire cela en douceur, mais maintenant elle avait une bonne raison de faire la méchante.

« Pour commencer je n'ai t'ai pas entendue tirer la chasse, j'en déduis que tu ne trouvais pas ici dans le but de satisfaire une envie naturelle »

Lentement, prudemment, pas après pas l'afro-américaine se rapprocha dans la cabine, elle jeta un coup d'œil à l'intérieur de la cabine, pour s'assurer quelle était vide. Ce fut le cas, elle aurait tant aimé y trouver le soit disant patron de trou a rat, ou éventuellement trois kilogrammes de dope empaquetés dans un beau papier cadeau, prêt à être ramenés au poste une fois qu'elle aura prélevé sa part bien sûr, mais il n'y avait rien d'autre que la crasseuse toilette en faïence bon marché dont on avait toutes les peines du monde a deviner sa couleur d'origine.

« Personne, donc tu n'étais pas en train de faire sauter non plus c'est donc que tu te cachais et généralement les gens honnêtes ne se cachent pas quand la police débarque.»

L'arme dans la main droite toujours pointée vers l'inconnue, elle laissa glisser sa main sur le corps de cette dernière, à la recherche d'objet susceptible d'être dangereux, une palpation rapide, un peu intime étant donné que les phalanges de l'officier de police durent explorer brièvement toutes les rondeurs de la suspecte, rien de malsain...Si peut être puisqu'elle prit un malin plaisir à exercer par moment de brutales pressions sur certain endroit sensibles, histoire de se venger sournoisement de la pointe d'insolence qu'elle avait cru déceler dans le ton de la jeunette, mais sinon Tesla était plus préoccupée par son travail, elle ne voulait pas finir comme sur le carreau à cause d'une imprudence. La jeune femme qu'elle tenait en joue semblait inoffensive, elle rangea son arme dans son étui et tapota légèrement son épaule pour lui faire comprendre qu'elle pouvait se retourner.

« Maintenant jeune fille si tu commençais par te présenter ensuite tu m'expliqueras pourquoi tu as si peur de la police ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allie Nicholson
The Beauty Is The Beast.
The Beauty Is The Beast.
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 05/12/2010

Dossier Psychatrique
Age: 19 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Mer 15 Déc - 23:19

« Pour commencer je n'ai t'ai pas entendue tirer la chasse, j'en déduis que tu ne trouvais pas ici dans le but de satisfaire une envie naturelle »

Allie serra le poing et ne prit pas la peine de répondre. A quoi bon , de toute façon ? Peu importe l'argument qu'elle sortira , la policière ne la croirait pas : après tout , rien qu'en se trouvant dans cet endroit , elle était une suspecte. Peut-être qu’elle n’a tout simplement pas eu envie de tirer la chasse : après tout , on est dans un pays libre , non ?

La femme s’avança dans les toilettes et vérifia que la jeune anglaise ne trafiquait rien d’illicite : drogue , sexe , ou allez savoir ce qu’on pouvait faire d’autre dans une toilette. Elle la regarda en coin , analysant chacun de ses faits et gestes , et pointa son regard sur le sol , qui n’avaient vraiment rien d’intéressant.


« Personne, donc tu n'étais pas en train de faire sauter non plus c'est donc que tu te cachais et généralement les gens honnêtes ne se cachent pas quand la police débarque.»

Qu’aurait-elle fait d’autre ? Avait-elle vraiment la tête d’une fille qui se ferais sauter dans tes toilettes miteux ? Après tout , on pouvait tout supposer , vu sa tenue actuelle.

« Et parce que je me cachais je suis malhonnête , si je suis votre raisonnement. »

Non mais. C’est quoi ces stéréotypes ? Supposer qu’elle pouvait être l’une de ses déchets de la société qui fréquentaient ce bar était pire qu’une insulte. Perdue dans ses pensées , elle sursauta lorsque la policière entreprit la fouille au corps. Elle ne se priva pas , accentuant parfois l’appui de ses doigts surs des parties sensibles. Non mais à quoi elle jouait ?
Allie sentit le rouge lui monter au joue. Même à l’endroit où elle travaillait , elle n’avait jamais été aussi faible , jamais personne n’avait réussit à l’approcher de la sorte. Heureusement pour elle , son interlocutrice rangea son arme , ce qui voulait donc dire qu’elle en avait finit avec elle. Elle ne la prenait plus comme un danger potentiel.

Tout de suite après le rangement de son arme , elle tapota sur son épaule , signe qu’elle pouvait se retourner , et lui demanda de se présenter . Et pourquoi elle avait peur de la police.
Allie se retourna doucement , tête baissée , hésitant à répondre en toute honnêteté. Pourquoi avait-elle peur de la police ? Très bonne question. A laquelle il y avait une réponse , bien sûr. Une réponse qui entraîna une légère douleur vers son épaule , lui rappelant ce mauvais souvenir.


« Allie Nicholson. Je travaille ici depuis deux ans , malgré moi. »

Elle fit une pause , puis soupira.

« Trois semaines après mon arrivée , j’ai assisté à ma première descente. Voilà le souvenir que j’en ai. »

Elle baissa légèrement son haut , laissant paraître la naissance de sa poitrine , au dessus de laquelle se trouvait une cicatrice ronde , marque d’une balle. Même un idiot reconnaîtrait cette marque.

« Maintenant , pour éviter d’être de nouveau la cible des tarés , je me cache dès que ça arrive. »

Elle remonta son haut , croisa les bras et regarda la femme dans les yeux , soutenant son regard.

« Ça vous va ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Ven 17 Déc - 0:19

La jeune demoiselle s'appelait Allie Nicholson, un nom qui lui disait vaguement quelque chose elle l'avait déjà entendu, mais n'arriva pas se souvenir dans quel contexte, peut-être un mémo d'interpole à propos d'un tueur, bref peu de chance qu'il ait un rapport avec une simple serveuse d'un bar miteux.

Le spectacle de la jeune femme, exhibant sa blessure par balle pouvait être émouvant, mais pas pour Tesla il était juste ennuyant, elle se contenta juste de soupirer et de lever les yeux en l'air, il faut dire que l'afro-américaine porte sur l'abdomen deux traces du même acabit, deux vestiges d'une opération de police qui avait mal tourné, malgré cette similitude elle ne montra pas vraiment de compensions au contraire.

« Et alors ?»

Dit-elle sèchement en fouillant nerveusement le fond de la poche de son treillis. Quand sa main en ressortit elle agrippait un paquet de cigarettes mentholées, ses favorites et un paquet d'allumette publicitaire, les connaisseurs pouvaient y reconnaitre le logo de la boite de nuit « l'ambroisie d'Hébé ». Elle tapa le bas du paquet pour en faire sortir une tige qu'elle attrapa du bout de ses lèvres, le craquement de la tête d'une allumette sur le grattoir se fit entendre peu après, une fois sa tige allumée, Tesla continua sa phrase.

« Tu t'attendais à quoi en mettant les pieds dans un trou à rat pareil, ce sont les risques du métier ma mignonne. »

Elle remplit ses poumons de fumée avant de la souffler nonchalamment sur le visage maquillé de la serveuse, elle la regardait avec un air moqueur, cette femme qui prétendait être traumatisée et craindre les fusillades, mais cela ne l'empêchait de répondre avec un peu d'insolence à la policière. Tesla adorait ce genre de caractère, elle se reconnaissait dans l'attitude de la jeune Allie.

« Si tu tiens que ça à éviter les balles tu devrais aller faire un tour à "l'antre d'Aphrodite" dis leur que tu viens de la part de Miller, je connais pas mal de gens qui paieraient cher pour avoir ça.»

En disant cela elle posa son index droit ganté de cuir sur l'extrémité du sein gauche de la jeune femme et exerça une pression dessus, tout en affichant un sourire sardonique, la cigarette coincée entre le majeur et l'index de sa main libre rependant la fumée dans la pièce comme un encensoir. Son regard était teinté de malice et de sadisme, elle était comme un chat s'amusant avec un oiseau blessé.

« Tu pourrais te faire dix fois plus rien qu'en pourboire, a moins que tu aies un quelconque intérêt à bosser ici, tu ne serais pas assez bête pour être liée au trafic de drogue qui a lieu ici, sinon tu as tout intérêt à me cracher le morceau tout de suite. »

Dès la première fois qu'elle vit l'anglaise, Tesla s'était demandé si vraiment elle travaillait dans cette fange, il y avait quelque chose qui émanait d'elle, qui forçait la policière a sans cesse la rabaisser, à la pousser a bout, elle voulait voir les épines de cette rose qui évoluait au milieu des ronces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allie Nicholson
The Beauty Is The Beast.
The Beauty Is The Beast.
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 05/12/2010

Dossier Psychatrique
Age: 19 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Ven 17 Déc - 16:46

« Et alors ? »

Et alors quoi ? N’était-ce pas une réponse qu’elle attendait ? Maintenant , elle l’avait. Allie n’avait pas montré sa cicatrice pour obtenir sa pitié et faire tourner la situation en mélodrame. Elle se mordit la lèvre , se retenant de ne pas sortir de ses gonds. Après tout , elle se trouvait devant une policière et , si elle ne voulait pas finir sa nuit en prison, il valait mieux qu’elle reste à sa juste place.

« Et alors vous m’avez demandé pourquoi j’avais si peur des gens comme vous , je vous réponds. Je ne cherche pas à vous émouvoir. »

La policière la regardait de manière moqueuse et sortit un paquet de cigarettes et des allumettes. La serveuse regarda le nom affiché sur la boîte : l’ambroisie d’Hébé. N’était-ce pas cette boîte de nuit chic que fréquentaient les plus belles personnes ? Un endroit où Allie n’y trouverait pas sa place. Non pas qu’elle soit mieux de ce trou à rat. D’ailleurs , sa partenaire lui demanda ce à quoi elle s’attendais en travaillant ici , en ajoutant que c’était les risques du métier.

Que pouvait-elle répondre à cela ? A vrai dire , elle avait agit sans réfléchir et , chaque fois qu’elle se décidait à partir , le patron la faisait chanter. Il lui disait des choses du genre « tu n’auras pas ta place ailleurs , regardes où tu habites. Je t’augment ton salaire si tu le souhaites , mais il faut que tu restes. Et bla et bla… » La tirant de ses pensées , la femme de loi lui souffla la fumée de sa cigarette sur le visage. Allie toussota , et agita frénétiquement la main devant son visage pour atténuer la fumée.


Elle ne répondit pas tout de suite , et écouta son deuxième « conseil ». Elle lui disait d’aller dans l’antre d’Aphrodite , ce lieu bondé de prostituées et de strip-teaseuses… Un lieu où elle ne mettrait jamais un seul pied. La femme toucha son sein gauche , lui faisant comprendre qu’ils l’accepteraient pour le corps qu’elle avait. Cependant , elle ne changerait pas d’avis.

« Tu pourrais te faire dix fois plus rien qu'en pourboire, a moins que tu aies un quelconque intérêt à bosser ici, tu ne serais pas assez bête pour être liée au trafic de drogue qui a lieu ici, sinon tu as tout intérêt à me cracher le morceau tout de suite. »

Non , même cet argument ne la ferait pas changer d’avis.

« Je préfère encore risquer ma vie à travailler ici plutôt que d’aller vendre les mérites de mon corps. Je ne suis pas un objet. »

Elle n’était pas une piève qu’on expose dans un musée et qu’on paye pour regarder. Même si elle ne savait plus quoi faire pour gagner un minimum d’argent , elle ne s’abaisserait jamais à ça. Que penserait son père si il la voyait comme ça ? Elle pensait de plus en plus qu’il fallait qu’elle commence à marcher sur ses traces… Si elle en trouvait un jour le courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Sam 18 Déc - 15:14

La conversation prenait une drole de tournure, une direction autre que celle qu'avait prévue le capitaine, mais qui restait cependant intéressante. Il est dur de résister aux ficelles de l'argent facile, pour Tesla il n'y avait pas beaucoup de différence entre corruption et prostitution, dans les deux cas c'était juste un service en échange de numéraire ou d'un autre service, une simple transaction. Bien qu'elle était une femme elle ne comprenait pas pourquoi le plus vieux métier du monde était si dénigré de nos jours.

Un nouveau trait de personnalité venait de lui être dévoilé en tout cas, la belle bien qu'elle évoluait parmi les bêtes, elle avait gardé sa dignité, ce fut donc qu'un jour elle en a eu, peut-être un indice ou pas, mais Tesla commençait à percevoir qu'elle n'était peut-être pas native des quartiers pourris de Bright Falls.

La policière leva la main et caressa le doux visage de la jeune femme, avec toujours cette même lueur de malice dans le regard, contrairement à la brutalité dont elle avait fait preuve lors de la fouille, la c'était plus doux, plus sensuelle, plus ambiguë et surement plus déstabilisant.

« Attend que les rides commencent à ravager ton beau minois et regrettera peut-être de ne pas en avoir profité.»

Un bref éclat de rire aussi fugace qu'une déflagration d'armes a feu s'échappa de sa belle gorge avant qu'elle reprenne la parole.

« Ne te voile pas la face ma jolie tu penses vraiment que ton boss t'a engagée pour ton CV, même toi tu as dû remarquer comment il te reluquait, comment réagira-t-il quand tu n'en vaudras plus la peine. Ne devrais-tu pas être en train de réviser tes cours au lieu de t'encrasser ici. »

A vrai dire Tesla ne connaissait pas le patron du bar, elle avait pris connaissance de ses antécédents judiciaires, enfin juste lu en diagonale son casier judiciaire, mais elle s'imaginait bien les critères de sélection pour ses serveuses, jolie, jeune et surtout célibataire. C'était évident pour la policière, ce genre de gars utilisait sa position de patron pour toujours avoir quelqu'un dans son lit, elle connaissait ce genre de type, il y en avait de semblables dans la police.

Un frisson parcourut la colonne vertébrale de l'Afro-Américaine et cela malgré sa tenue d'intervention, elle ne l'avait pas remarqué tout de suite, mais la pièce était froide, un peu trop à son gout sans compter cette odeur infecte de moisissure et autres substances qui donnaient à chaque bouffée qu'elle tirait sur sa cigarette un arrière-gout des plus désagréables. Les toilettes d'un bar clandestin n'étaient définitivement pas l'endroit pour mener un interrogatoire ou même avoir une conversation.

« Mais si tu tiens tant que ça à rester dans ce rade autant que ça te rapporte un peu, tu pourrais bosser pour moi, j'ai besoin d'oeils et d'oreilles dans ce taudis pour surveiller ce qui se trame ici.»

Tesla se tut et arqua un sourcil avant de continuer sa phrase sur un ton plus autoritaire.

« D'ailleurs tu n'as pas le choix, c'est cela ou je montre à tout le monde que nous sommes de bonnes copines ».

Elle agrippa fermement le bras de la jeune serveuse et essaya de l'entrainer hors de toilettes, elle se retourna pour lui faire un sourire diabolique, car elle savait que dans les bas quartiers on tolère très mal les balances. Que lui arrivera t-il si on la voyait en compagnie de la capitaine, Tesla se doutait un peu de la réponse et peut-être qu'Allie avait une petite d'idée du sort qui l'attendait, à moins que cette rose ait d'autres surprises cachées sous ses pétales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allie Nicholson
The Beauty Is The Beast.
The Beauty Is The Beast.
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 05/12/2010

Dossier Psychatrique
Age: 19 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Lun 20 Déc - 3:05

Même si elle travaillais dans ce rade pourris , Allie avait garder sa dignité. Bien sûr , elle avait déjà reçu bien des avances , mains n’y avait jamais répondu de manière positive. Celui qui lui faisait le plus de rentre-dedans , c’était son patron. Il devait avoir dans la trentaine et était très bel homme , mais elle s’abaissait pas au niveau de ses collègues , qui lui faisaient des gâteries dès que l’envie lui prenait pour une petite augmentation de salaire. Il s’intéressait tout particulièrement à son cas puisqu’elle était la seule à le résister et , à vrai dire , un certain respect se lisait dans son regard lorsqu’il se trouvait en la présence de notre jeune anglaise. Un jour , il lui avait même dit qu’il admirait son courage et rêvait d’avoir une femme comme elle , qui avait un certain trait de caractère et ne se laissait pas rabaisser par de l’argent salement gagné.
Depuis ce jour , Allie se montrait moins froide avec lui. Il trouvait d’autres moyens de lui fournir des augmentations , comme les heures supplémentaires , et ne cherchait plus à la mettre dans son lit.

L’agent Miller la tira de ses pensées et s’approchant pour lui caresser sensuellement le visage , son air malsain toujours lisible sur ses traits. La serveuse sentit des frissons la parcourir et recula doucement , le regard baissé. Elle savait qu’elle n’avait été engagé que pour son physique , elle était habitué à ce genre « d’avantages ». De toute façon , elle ne comptait par s’éterniser ici.


« Je sais parfaitement qu’on ma engagé pour ce que j’ai sous le t-shirt et non ce qu'il y a dans ma tête. Mon patron me respecte , même si il souhaiterait que les choses aillent plus loin. Et les raisons pour lesquelles je suis ici plutôt qu’ailleurs me regardent. »

Elle parla d’un ton détaché , ne sombrant pas dans l’insolence. La policière continua de déblatérer , lui proposant de travailler à son compte comme balance. Enfin , proposer était un grand mot : elle lui imposa de devenir ses yeux et ses oreilles dans le bar miteux. Ne lui laissant même pas le temps de répondre , elle l’attrapa par le bras pour tenter de la mener hors des toilettes. Elle devait sûrement savoir que si les autres apprenaient qu’elle était copine avec l’agent , ils ne donneraient pas cher de sa peau.

Elle tint bon et se détacha de son emprise , manquant de basculer avec l’élan. Elle se massa le bras , là où la femme l’avait serré sans modération , et souffla , provoquant une légère vague de buée due au froid qui régnait dans la pièce.


« Pas la peine de devenir violente , j’accepte. Je ne tiens à personne ici , et je me fiche totalement de ce qu'il peut leur arriver. Ces poivrots ne sont rien pour moi. »

Elle était consciente que ce qu’elle disait était de la méchanceté gratuite , mais quelle autre manière d’agir pouvait-elle adopter ? Entre une policière d’une trentaine d’année et une adolescente qui travaille dans un bar clandestin , il y avait une grande différence. Allie était impuissante , et ce peu importe sa décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Mer 22 Déc - 0:07

Parfait la petite avait l'esprit vif et savait ou était son intérêt, elle avait accepté l'offre, peut être un peu trop facilement à son gout, Tesla se préparait à être plus intimidante. Elle écouta avec attention les dires de la demoiselle qui ne semblait pas être attachée à cet endroit et à ses clients, cette chansonnette sonnait un peu faux aux oreilles de la policière, Quelqu'un qui se dit être respecté par son patron, mais qui déclare se moquer de son sort, ça ne collait pas, finalement il y avait une possibilité pour que cette serveuse aux allures d'adolescente paumée trempe bien dans le business de son patron et si c'était le cas Tesla comptait bien lui faire comprendre qu'elle n'avait pas intérêt à lui cacher des choses trop longtemps.

Tesla fit un pas vers Allie et l'observa se masser le bras, elle aurait surement un beau bleu plus tard, tant mieux au moins elle gardera un bon souvenir de la rencontre. Quand la jeune se femme se plaignit du comportement violent de la capitaine elle ne put cacher un autre sourire, tant elle trouvait cela attendrissant. La jeune serveuse ignorait tout de la réputation du capitaine Miller et surtout des nombreuses plaintes qui avaient été déposées contre elle, sur cette action Tesla ne s'était pas vraiment brutale selon ses critères.

« Prend cela comme un avertissement chérie, si tu penses à me faire faux bond, tu peux être sûre que je te le ferais payer d'une manière ou d'une autre.»

Une de fois de plus ses paroles ressemblaient plus à des menaces de gangster qu'à des paroles de policiers, mais elle était vraiment sérieuse, on ne pouvait pas en douter à l'intonation de sa voix. Tesla porta sa cigarette à la bouche afin de libérer ses deux mains, elle fouilla un peu dans sa veste et cette fois en sortie une carte de visite, une carte que tous les enquêteurs avait a leur disposition, dessus il y avait le logo de la police de Bright Falls et le nom ainsi que le grade de Tesla, bien entendu son numéro de service était aussi présent, mais la policière prit le soin d'inscrire avec un crayon a papier l'adresse de sa villa, située sur le coin le plus huppé de seven sins city, les hauteurs d'Olympie. Elle la tendit à la jeune femme et prit la parole.

« Tiens, il faudra que tu viennes me voir chez moi au moins une fois par semaine et c'est inutile de te préciser que tu dois garder le silence. »

Ses doigts agrippèrent la cigarette après qu'elle eut rempli ses poumons de la fumée aromatisée, elle l'expira en un beau nuage qui alla se cogner contre le visage de la demoiselle encore, Tesla prenait un malin plaisir à la rabaisser par tous les moyens, elle la provoquait sans même savoir les raisons.

« Bien maintenant, je veux avoir un minimum d'info sur toi, mon petit doigt me dit que tu n'as pas grandi dans les quartiers pourris de Bright Falls, tu viens d'où ?»

Cette affirmation était déduite d'après la réaction de l'adolescente au traitement que lui avait infligé Tesla, mais aussi à cette impression persistante d'avoir déjà entendu son nom de famille quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allie Nicholson
The Beauty Is The Beast.
The Beauty Is The Beast.
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 05/12/2010

Dossier Psychatrique
Age: 19 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Dim 2 Jan - 0:57

L’inspecteur la traitait comme si elle était une moins que rien. La raison pour laquelle elle agissait de la sorte échappait à la belle anglaise , puisqu’elle n’avait pour le moment montrer aucune insolence envers la représentante de l’ordre. A vrai dire , son look de policière en cuir sonnait faux : elle avait plus des allures de gangster qui cherchait à la mettre dans son camp par tous les moyens. Elle venait d’accepter sans broncher , alors pourquoi continuait-elle à la rabaisser par tous les moyens ?

A vrai dire , la Londonienne avait l’habitude d’être respectée , puisque sinon elle réglait ses comptes à coups de poings. Son entourage , que ce soit garçon ou fille , mesuraient toujours l’ampleur de leurs paroles , de peur de réveiller la bête qui sommeillait au fond de la belle. Heureusement qu’elle avait prit conscience de ses erreurs et qu’elle s’était calmée. Sinon , elle aurait finit comme tous ces pauvres gens qui squattaient ce bar et noyaient leurs pensées sombres dans un verre ou deux de whisky…

Une fois de plus , elle fut menacée par son interlocutrice. Non mais quel intérêt y avait il à agresser une personne à qui l’on demande un service ? Ne pouvait-elle pas simplement s’abstenir de tout commentaire ? Pour couronner le tout , elle lui cracha de nouveau la fumée de sa cigarette dans la figure. Allie toussota légèrement et agita frénétiquement sa main devant son visage pour éparpiller le nuage blanc. Elle lui tendit une carte de visite , ou se trouvait son numéro et ses coordonnées. Une destination qu’elle devrait prendre une fois par semaine. Visiblement , Miller était quelqu’un d’aisé , vu l’endroit où elle habitait. Cependant , Allie n’était pas sûre qu’elle obtenait sa fortune de manière totalement honnête…


« Je sais tenir ma langue , vous savez. Je viendrais dès que j’aurais des infos , si cela vous arrange . »

Elle fit l’effort de sourire légèrement , tentant désespérément de montrer qu’elle n’était pas une garce qui la trahirait dès qu’elle en aurait l’occasion. L’inspecteur lui demanda de lui dire quelques infos la concernant. Sûrement pour savoir à qui elle avait vraiment affaire. Et puis , elle avait apparemment remarqué qu’elle n’avait pas vu le jour dans les rues délabrées de Bright Falls.

« Votre petit doigt a vu juste. J’ai emménagé ici il y a à peu près trois ans. Mon père est mort et nous n’avions plus les moyens de garder notre maison. J’habitais dans les quartiers chics de Londres , j'ai grandis là bas . C’est sûr que c’était bien mieux qu’ici mais bon , on ne peut pas tout avoir. »

Elle haussa machinalement les épaules. Elle ne cherchait pas à obtenir sa pitié ou sa compassion , elle voulait simplement que tout se termine vite. Il fallait donc qu’elle coopère sans broncher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Mar 4 Jan - 21:46

C'est toujours agréable de faire des affaires avec des gens qui comprennent vite ce que l'on attendait d'eux et surtout qui évitent de poser des questions du genre pourquoi, comment. La jeune Allie avait tout de suite cernée ce que la policière attendait d'elle, magnifique il aurait été dommage d'utiliser des moyens de coercitions plus percutants, car l’enjeu de cette mission était plus important que mettre à jour le soi disant trafic de came, il y avait un gars qui oubliait de payer sa cotisation au fond de garanti privé de Tesla. Un oubli, mais grâce aux infos que lui ramènerait la jeune serveuse elle aura de quoi faire chanter le pauvre petit patron.

Puis Allie, lui révéla ses origines européennes, on peut dire que Tesla s'attendait un peu a tout sauf a cela, une anglaise venant des quartiers chics, cela fait un sacré bon chemin depuis Londres. Il y fallait que la famille soit tombée bien bas, pour avoir comme seule alternative de venir se perdre à Bright Falls, pas étonnant que la jeune demoiselle ait intriguée la capitaine. En tout cas ça ressemblait de plus en plus à un roman de Charles Dickens son histoire.

Un autre nuage de fumée s'échappa des lèvres de la policière, mais ce coup-ci il n'était dirigé contre le visage de l'anglaise, il alla s'écraser contre un des murs sales de la pièce. Tesla resta silencieuse un moment, fixant la jeune femme avec un regard félin, son cerveau était en train d'analyser, de compiler toutes les informations reçues, Nicholson, Père mort, Londres. Pourquoi ces mots se répétaient sans cesses dans sa tête comme écho perpétuel, elle voulait essayer de s'en débarrasser, mais c'était comme essayer d'extraire un morceau de viande filamenteux coincé entre les dents avec sa langue: pénible et agaçant. Elle n'y arrivait pas.

« C'est sûr qu'il y a cent fois mieux que Bright Falls, mais les débrouillards arrivent toujours à se trouver une place au soleil. »

Tesla parlait en connaissance de cause, mais elle avait oublié de préciser que beaucoup de ces débrouillards qui essayaient de se trouver une place au soleil, finissaient soit à l'ombre d'une cellule pour les plus chanceux, ou bien enterrés dans un trou creusé à la hâte dans un terrain vague, elle le savait très bien puisqu'il lui arrivait de remplir certain de ces trous occasionnellement.

La cigarette venait de finir de se consumer et les effluves nauséabonds qui étaient à peine masquées par la fumée revinrent taquiner les narines de l'afro-américaine. Il y avait de meilleurs endroits pour taper la discute même dans ce vieux rade. Elle laissa choir le mégot sur le carrelage crasseux et fini d'éteindre le tison en l'écrasant nerveusement du talon. Son air dédaigneux avait laissé la place à une expression plus amicale, bien qu'un oeil averti aurait pu déceler une pointe de malice dans son expression.

« Je n'arrive pas à comprendre que ton mec te laisse bosser ici, au milieu de ces bouseux tu devrais réfléchir à trouver un autre moyen de te faire plus de blé, chérie. »

Elle avait insisté sur le mot « chérie », lui donnant ainsi une connotation presque malsaine, pleine de sous-entendus. Une insinuation qui avait des allures de questions déguisées, en fait le but premier de la policière était de connaitre la situation maritale de sa nouvelle indic, mais elle était trop vicieuse pour le demander normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allie Nicholson
The Beauty Is The Beast.
The Beauty Is The Beast.
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 05/12/2010

Dossier Psychatrique
Age: 19 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Mer 5 Jan - 22:40

Enfin , le visage de la policière s’adoucit quelque peu. Elle devint légèrement plus amicale , tout en gardant son air dur et méfiant. Après tout , dans cette ville , on ne pouvait faire confiance à personne… C’était pour cette raison que la belle restait toujours seule. S’attacher à une personne de Bright Falls , c’était courir droit au suicide. Miller avait en partie raison : les débrouillards savaient se faire ne bonne place. Sauf qu’ils devenaient aussitôt la cible numéro un des malfrats. Voilà pourquoi Allie ne cherchait pas à arranger sa situation au mieux. Redevenir la petite bourgeoise qu’elle était serait bien néfaste pour elle , sa sœur et sa mère…Car oui , c’était avant tout à sa famille qu’elle pensaient. Elles étaient son seul soutient et , sans elles , elle serait totalement perdue.

Sa nouvelle partenaire finit sa cigarette , en prenant soin cette fois-ci de cracher sa fumée autre part que sur le visage trop maquillé de la demoiselle. La plaisir éphémère se consuma entièrement , laissa place à une odeur de tabac froid et de toilettes sales. Elle jeta son mégot sur le sol noircit par la saleté et reporta son attention sur la jeune fille. De manière très indirecte , elle tenta de se renseigner sur sa situation amoureuse. Un sourire en coin illustra le rose qui lui montait aux joues.


« Euh… Je n’ai pas de « mec » , si c’est ce que vous voulez savoir. J’évite de m’attacher aux gens d’ici… Ce serait mauvais pour moi , vous ne croyez pas ? »

Elle la regarda en souriant tristement. Évidemment , le manque de compagnie lui consumait le cœur à petit feu , mais que pouvait-elle y faire ? Le majorité des habitants de Bright Falls n’étaient pas de gens de confiance. Comment trouver un homme sérieux et honnête dans un lieu comme ça ?

« Mais , comme le disait mon père… Il vaut mieux se contenter de ce que l’on a plutôt que nous apitoyer sur notre sort. Sinon , on s’autodétruit. »

Elle haussa les épaules et soupira. Malgré sa grande absence dans la vie de l’adolescente , elle se rappelait chacun des rares moments qu’elle avait pu passer avec lui. Son souhait le plus cher était de retrouver la pourriture qui l’avait assassiné. Peut-être que la policière pourrait l’aider…

« Je me demandais si… »

Elle se stoppa net dans son élan. Elle ne connaissait rien de cette femme ,et il était fort possible qu’elle soit corrompue par la mafia russe. Ce qui signerait à coup sûr son ârret de mort…

« Si vous ne vouliez pas sortir d’ici ? L’odeur devient vraiment immonde… »

Elle détourna les yeux. L'anglaise n’était pas la reine des menteuses , mais savait se débrouiller malgré tout pour cacher les choses…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Dim 9 Jan - 2:27

Tesla savait que la jeune anglaise avait de l'aplomb, maintenant elle était sûre qu'elle avait de la jugeote, c'est avec un grand sourire qu'elle accueillit la révélation sur le célibat de la jeune fille, d'autant plus qu'elle partageait le même avis sur la population masculine de Bright Falls. Oh oui ! C’était dangereux de trop s'acoquiner avec certain gars, c'est justement ce qui donnait du piment aux aventures fugaces et éphémères de la jeune policière, courte mais intense, tout ce qu'elle aimait.

Tesla voulu croiser les bras sur sa poitrine afin de pouvoir jauger une nouvelle fois l'adolescente, elle la voyait sous un nouveau jour, mais une douleur lui arracha une grimace et une petite plainte à peine audible. Sa main qui lui avait servi à raisonner un des loubards ivrogne plus tôt, lui faisait atrocement mal, la douleur s'était réveillée. Le timing était parfait, puisque la jeune anglaise proposa de changer de lieux, magnifique idée, car l'odeur acre des toilettes commençait à lui provoquer des hauts le cœur.

« D'accord, si tu nous conduisais dans un petit coin douillet, je pense que même dans ce rade, il y a un genre de carré VIP ou quelque chose qui y ressemble vaguement. »

L'afro-américaine prit son poignet dans son autre main et le massa légèrement pendant quelques secondes avant de rajouter :

« Une trousse a pharmacie et un bon verre de vodka frappée ne seraient pas de refus non plus. »

Elle se rapprocha de la britannique et posa sa main sur son épaule, comme-ci elles avaient été de très bonnes amies. Elle attrapa une nouvelle fois le paquet de cigarette afin de renouveler celle qu'elle venait d'éteindre, elle répéta la même gestuelle sauf que cette fois elle en proposa une à la charmante anglaise. Tout en lui faisant une remarque :

« Ton père semble avoir occupé une grande place dans ta vie, j'aurais aimé le rencontrer et discuter avec lui, je suis sûr que c'était quelqu'un d'intéressant, il avait l'air d'avoir tout compris à la vie, à en juger ton âge apparent je suppose qu'il n'est pas décédé de cause naturelle. »

Tess avait conscience que ses propos pouvaient heurter la sensibilité d'Allie, il lui caressa tendrement l'épaule avant de se diriger vers la sortie des toilettes. Il n'était plus question d'impressionner ou d'intimider la jeune serveuse, Tesla avait déjà la certitude qu'elle n'avait pas à redouter un mauvais coup de la part d'elle, mais il y avait un voile de mystère qui semblait recouvrir son passé un voile qu'elle avait de déchirer a petit coup. Comme effeuiller une jolie rose.

La jeune femme se dirigea vers la sortie et d'un hochement de tête, invita à son indic de la suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allie Nicholson
The Beauty Is The Beast.
The Beauty Is The Beast.
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 05/12/2010

Dossier Psychatrique
Age: 19 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Dim 9 Jan - 21:25

Apparemment , son air de flic dure tout droit sortie d’un film policier était employé seulement pour l’impressionner . Elle devait avoir comprit qu’elle n’avait rien à craindre d’elle. Après tout , à part de la torture ou au mieux la mort , que gagnait-elle à la trahir ? Il valait mieux se faire des amis plutôt que des ennemis , quand on habitait à Bright Falls , même si il fallait minutieusement sélectionner les personnes auxquelles on accordait sa confiance.
La policière croisa les bras pour la dévisager de nouveau , puis laissa son visage se déformer en une grimace de douleur. Instinctivement , Allie eut un mouvement de recul , mais elle préféra se taire , de peur de faire une remarque déplacée . Elle fut d’accord pour changer d’endroit , ce qui soulagea la jeune fille.


« Un coin VIP , j’irais pas jusque là , mais je peux nous trouver un endroit tranquille. »

Miller ajouta qu’une trousse à Pharmacie et une vodka ne seraient pas de refus. La serveuse lui répondit par un sourire amical , qui s’évapora lorsqu’elle posa sa main sur son épaule. Elle lui tendit une cigarette , qu’elle refusa d’un signe de tête.

« Non merci , je ne fume pas. »

Une serveuse dans un rade pourris qui n’avait pas sombré dans l’alcool et la cigarette ? Du jamais vu ! A vrai dire , Allie n’avait jamais comprit comment une personne pouvait créer une dépendance à quelque chose d’aussi inutile. Mais après tout , chacun avait sa façon de voir les choses.
Elle lui fit la remarque sur la place que son père avait occupé dans sa vie. Elle se trompait sur toute la ligne… Sauf sur sa mort , et sur sa compréhension de la vie . Exact , sa mort n’avait pas été naturelle , et il savait comment gérer sa vie au mieux.
L’anglaise lui répondit par un sourire amusé , et la suivit sans broncher. Hors des toilettes . Ensuite ,elle lui passa devant et se retourna.


« Suivez-moi. »

Elle longea les murs , essayant de passer loin des tables . Le brouhaha avait reprit de manière encore plus intense , comme si l’intervention des forces de l’ordre ne leur faisait ni chaud ni froid. Elle s’avança jusqu’à une table isolée , qui était toujours inoccupée , allez savoir pourquoi. Elle était à l’écart du reste et à l’opposé de l’endroit où se trouvait le bar. Allie fit signe à la policière de s’installer.

« Attendez-moi ici , je vais vous chercher de quoi tenir le coup. »

Elle s’éloigna à grands pas et s’engouffra dans les vestiaires , cherchant de quoi soigner la main de l’inspecteur. Une fois la trousse à pharmacie trouvée , elle se retourna et se trouva nez à nez avec le patron , qui glissa aussitôt une main sur sa taille.

« Hé bien , ma belle Allison , que s’est-il encore passé ? »

Un sourire malsain était accroché à ses lèvres. Allie était plutôt déconcertée puisque , malgré tout , cet homme était très attirant.

« Une descente de flics , rien de bien grave. Je dois retourner travailler…»

Elle se dégagea , sauf qu’il l’attrapa par le poignet et l’attira dans ses bras , l’entourant entièrement , comme un père câlinerait sa fille pour la consoler.

« J’ose espérer que tu ne me cache rien. Ce serait vraiment dommage de gâcher un si joli travail. »

Bien sûr , il parlait de son corps. Il la lâcha , fit demi-tour et sortit sans dire un mot. Se doutait-il de quelque chose ? Après tout , peut-être qu’il l’avait vue en compagnie de la policière… Non , impossible. La belle anglaise secoua la tête , inspira un bon coup et ressortit du vestiaire , s’emparant au passage d’une bouteille de Vodka et de deux verres. L’inspecteur Miller ne serait pas la seule à avoir besoin d’un bon petit remontant ce soir …

Le cœur serré , elle partit rejoindre sa partenaire à la table qu’elle avait choisit. Elle posa bruyamment la bouteille , posa un verre devant elle et un devant son interlocutrice , puis se servit pour ensuite faire un cul-sec. Elle toussota , manquant de s'étouffer.


« Pour rectifier ce que vous me disiez tout à l’heure , non , mon père n’a pas occupé une grande place dans ma vie. Il a tout fait pour m’éloigner de lui , pour me garder en sécurité. Par contre , vous avez vu juste sur un point : il a été assassiné. »

Elle se resservit et enchaîna un autre cul-sec.

«Par la mafia Russe. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Mar 11 Jan - 0:04

La petite Allie la conduisit dans un petit coin tranquille, on devrait plutôt qualifier cet endroit de moins bruyant que le reste du bar, mais la jeune policière ne s'attendait pas se retrouver dans une alcôve privée, comme on pouvait en trouver dans les night-clubs de hauts standing comme l'ambroisie d'Hébé. Faute de grives et bien on mange des merles, d'autant plus que le plus gros de son unité avait déjà tourné les talons, seuls les moins veinards étaient restés sur les lieux surement attendaient-ils leur supérieure. Tesla passa sous leur nez en compagnie de la serveuse sans même, les croiser du regard.

Ce n'est que plus tard, lorsque la jeune femme l'invita à s'installer sur la table et profitant de son absence que l'un d'eux, timidement osa lui adresser la parole :

« Capitaine, on fait quoi maintenant, je veux dire on devrait rentrer au poste, puisqu'on a rien trouvé. »

En guise de réponse le jeune officier reçu un regard noir et un bon nuage de fumée sur le visage, évoquer le fait qu'ils avaient fait chou blanc, n'était pas du gout de la policière, son ego démesuré était profondément touché par ce qui pouvait être assimilé à une cuisante défaite. Tesla cependant prit la parole :

« Tout doux mon mignon, on reste encore un peu, j'ai des trucs à finir avec une copine, mais si tu as peur qu'un de ces loubards te vole ton pucelage, ta qu'à aller faire un tour dehors.»

C'est à cet instant que la jeune anglaise revint avec dans les bras une trousse a premiers soins et surtout une bouteille non entamée de vodka et ce n'était pas l'alcool frelaté que l'on servait au bar à en juger par l'étiquette. Tess chassa, l'officier d'un geste de la main, on aurait dit une pique-niqueuse chassant des drosophiles indésirables. Un geste qui contrastait avec l'énorme sourire qui accueillait la britannique et son précieux butin.

Allie déposa les verres..... Les verres? Cette constatation étonna l'afro-américaine, tiens en voila un changement d'attitude, la fille réservée et sans mecs qu'elle avait rencontré dans les toilettes savait donc apprécier les bons alcools, mais c'est avec plus de surprise qu'elle observa cette dernière siffler comme un soudard soviétique sortant d'une cure de désintoxication le premier verre. Une belle descente qu'elle avait la, Tesla se sentait obligée de relever le challenge et s'enquilla à son tour un verre.

Mais ce qu'elle entendit par la suite, lui coupa toute envie de boire, les révélations sur le décès du père Nicholson eurent le même effet qu'un bâton de dynamite explosant dans l'abdomen de la capitaine. En règle général quand les ruskov dézinguent un gars, ils s'arrangent pour qu'ils ne restent plus une seule trace de son passage sur terre, chien, maison, femme, enfant, voiture tout y passait, Tesla le savait, comme la plupart des policiers de Sin City.

Tesla se leva d'un bon et agrippa le col de la serveuse puis rapprocha son visage du sien et hurla :

« Te fous pas de moi ! petite»

Tesla avait du coffre, elle avait hurlé si fort que le brouhaha du bar s'était stoppé quelques instants avant de reprendre de plus belle. C'est que Tesla pensait que cette histoire n'était que pure fabulation, elle avait l'impression qu'on se moquait d'elle et avait réagi violement, un peu trop peut-être, car elle avait attrapé Allie en utilisant son poignet en mauvaise était, la douleur qu'elle ressentie fut si forte qu'elle s'écroula littéralement sur la table en le tenant.

« Tu veux me faire croire que ton père a été exécuté par la Bratva et toi tu me racontes ca tranquillement en buvant de la vodka, ne me prend pas pour une conne, gamine. »

Allie prétendait que son père avait été assassiné par la mafia russe, très bien Tesla venait de décider de la mettre à l'épreuve pour tester la véracité de ses dires. Dans un premier temps elle ôta sa veste et la posa sur un siège libre à côté d'eux, sous sa veste elle portait un simple débardeur un peu court au niveau du nombril qui laissait voir ses deux cicatrices sur le ventre, deux anciennes blessures par balle, dans un deuxième temps elle posa son arme sur la table prenant le soin d'enclencher le cran de sécurité discrètement, pour finir elle se resservit un nouveau verre de vodka et reprit la parole :

« Je vais te confier aussi un secret, je travaille pour la mafia russe. »

Dire qu'elle travaillait pour la mafia était un bien grand mot, il n'y avait pas de partenariat défini, elle rendait juste des petits services de temps en temps pour payer les traites de sa luxueuse villa et de sa voiture de sport. Quoi qu'il en soit le but de la manœuvre était de voir la réaction de la jeune fille. Comme un félin à l'affut Tesla guettait la réaction de la jeune fille face à cette révélation inattendue venant d'un membre des forces de l'ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allie Nicholson
The Beauty Is The Beast.
The Beauty Is The Beast.
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 05/12/2010

Dossier Psychatrique
Age: 19 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Mer 12 Jan - 0:13

La réaction violente de Tesla prit Allie au dépourvu. Elle se leva , l’attrapa violemment par le col et lui cracha en pleine figure de ne pas se foutre d’elle. Toute la salle se réduisit au silence le temps de quelques secondes , et le chahut reprit aussitôt , même si certaines commères jetaient quelques petits coups d’oeils furtifs dans leur direction. Après tout , ils étaient habitués aux querelles. Il y en avait constamment.
Visiblement , elle ne croyait pas ce qu’elle lui racontait. Les yeux écarquillés , la jeune anglaise recula aussitôt lorsque l’inspectrice la lâcha enfin . Elle se massa la nuque , chauffée par le frottement de son col après la violence du geste de Miller. Elle resta debout , le souffle coupé comme si elle venait de courir un cent mètres , et laissa son regard se perdre dans le vide.


« Croyez-moi , j’aurais souhaité qu’il ai une mort plus glorieuse. C’est un inspecteur de police qui est venu m’annoncer ça. Les russes ne savaient pas qu’il avait une famille. C’est de ça qu’il me protégeait… »

Malgré elle , une larme coula sur sa joue. Elle ne savait pas si elle pleurait de tristesse ou de colère , mais ses mains tremblaient. Elle s’assit , fébrile , et regarda la policière d’un air de défi.

« Croyez ce que vous voulez . »

Sa partenaire enleva sa veste et posa son arme sur la table. Non mais à quoi jouait-elle ? Ce qui s’ensuivit n’arrangea guère la situation.

« Je vais te confier aussi un secret, je travaille pour la mafia russe. »

Allie eut l’impression que le temps s’arrêta. Tout devint irréel , lointain. Pourtant , cette affirmation ne l’étonna pas : l’adulte semblait être exactement le genre de personne attirées par l’argent , rien que l’argent , et non la morale. Elle guettait sa réaction , s’attendant sûrement à une scène de mélodrame à la Autant en emporte le vent. Inspirant un bon coup , la londonienne réfléchit patiemment à ce qu’elle pouvait bien répondre.

« Je veux savoir qui l’a tué. »

Car , oui , c’était son désire le plus cher , et la policière était bien son seul espoir de le retrouver. Si elle se décidait à enfin la croire. Mais , après tout , quel intérêt y aurait-il eut à mentir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Sam 15 Jan - 20:49

Le temps s'arrêta sa folle course quelques instants, les deux femmes se faisaient face à face, soudain Tesla rompu ce silence, en éclatant de rire :

« Une mort plus glorieuse, tu es trop chou ma puce »

On peut dire que la déclaration de fille maquillée, sonnait comme une grosse plaisanterie pour une femme aussi vénale et matérialiste que la capitaine Miller. Mourir avec gloire, cela n'avait aucun sens, que ce soit avec ou sans gloire, on finit tous au même endroit, six pieds sous terre. Tesla avait perdu deux de ses collègues dans une opération de police qui avait mal tourné à l'époque ou elle travaillait a New-York, elle avait passé trois mois à l'hôpital suite à de sérieuses blessures, ses deux collègues décédés ont eu droit à des funérailles en grandes pompes, promotion posthume et toute la panoplie, mort en héros que les huiles disaient, mais à peine deux mois plus tard deux bleus fraichement débarqués de l'académie de police avaient pris leur place.

En tout cas la jeune anglaise avait l'air sincère et son autre question étonna un peu plus la policière. Elle voulait connaitre le nom du meurtrier de son père, il semblerait que le contrôle de la situation échappait à l'afro-américaine, tous les avertisseurs à embrouille de la policière étaient dans le rouge. Une petite voix lui soufflait à l'oreille qu'elle devrait mieux laisser l'adolescente à son triste sort et rentrer au bercail, cette petite voix était la raison, mais Tesla ne l'écoutait que très rarement.

« Voyons, voyons nous sommes en Amérique le pays du capitaliste, tu sais les russes pourraient me filer un bon paquet si je leur disais que je te connaissais, tu en as conscience, tu n'es pas une fille ordinaire. »

Tesla se pencha vers la jeune fille et passa son majeur pour récupérer la brillante larme qui s'était frayée un chemin sur sa joue. Elle ramena sa phalange ainsi mouillée jusqu'à sa bouche et le suça tout en regardant droit dans les yeux.

« Je vois que cela tient a cœur de retrouver l'assassin de ton père, je pourrais te dire qui c'est, mais a quoi cela te servira tu comptes le buter ? »

Un nouvel éclat de rire s'échappa de la bouche de Tesla, le temps de boire une autre gorgée de vodka, puis elle reprit la parole.

« Mais il faut mettre le prix et j'imagine que tu n'as pas un sou vaillant, cependant on peut s'arranger. »

Pour illustrer le genre d'arrangement auquel elle faisait référence, elle caressa la jambe dénudée de la serveuse avec son pied et le fit remonter jusqu'à son genou . Tesla ne pouvait résister à l'envie de taquiner cette fille, elle adorait cela, mais ce qu'elle attendait surtout c'était de voir sa réaction.

« Allons, ma chérie, ce monde n'est pas fait pour toi, tu ferais mieux d'économiser un max de blé et d'aller te planquer dans une ville, tu mérites mieux que ce dépotoir. »

La policière prit son verre et l'avala cul sec, elle reprit la bouteille de vodka et remplit de nouveau les deux verres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allie Nicholson
The Beauty Is The Beast.
The Beauty Is The Beast.
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 05/12/2010

Dossier Psychatrique
Age: 19 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Sam 22 Jan - 22:04

Allie était parfaitement consciente qu’elle pouvait être la proie de tous les malfrats russes si ils avaient été au courant de son existence. Pas pour atteindre son père , non , ils avaient déjà obtenu ce qu’ils voulaient sur ce point là , mais pour finir une corvée commencée. Quand on faisait le ménage , on abandonnait pas à la moitié , non ?
L’inspecteur lui rappela son statut de fille sortant de l’ordinaire. Après tout , elle-même pourrait ramasser un bon paquet de fric en la dénonçant. La jeune fille se demanda comment elle tenterait de la faire chanter. Après tout , c’était une suite des plus logiques…

Tesla récupéra sa larme avant de suçoter tranquillement son doigt , comme si c’était un acte normal. Puis elle posa LA question qui tourmentait tant Allie , jusqu’à lui torturer le cerveau : comptait-elle vraiment tuer l’assassin de son père ? Elle n’avait jamais pu déterminer si elle en aurait la force morale ou non. Puis le moment fatidique de la proposition ingrate arriva.

Le geste que la policière eut fit littéralement bondir l’anglaise de sa chaise , qui laissa échapper un léger cri de stupeur. Elle regarda furtivement autour d’elle , guettant la moindre réaction , puis sa rassit sagement , en tachant de garder ses jambes les plus fermées possible. Puis elle inspira un bon coup et tâcha de répondre de la manière la plus explicite possible.


« Je ne suis pas aussi fragile que je ne le laisse paraître. Vous pourrez me torturez autant que vous voulez , me rabaisser , ou encore tenter de me détruire moralement , mais je ne me soumettrais jamais. Je préfère perdre mon temps ici et tâcher de trouver le meurtrier de moi-même plutôt que de gagner ma réponse de manière… sale. »

Elle se tut un instant et passa une main dans ses cheveux , laissant son regard se perdre de nouveau dans le vide.

« J’arriverais à m’en sortir. Je dois attendre , c’est tout. »

Puis elle releva son regard et le planta dans celui de la grande métisse.

« Est-ce que vous comptez m’aider ou non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Dim 23 Jan - 19:37

La réponse de Tesla fut aussi vive que la question de la jeune anglaise :

« Nan »

Une réponse qu'elle avait formulée sur le ton de l'innocence et de la candeur, pour bien montrer à son vis-à-vis qu'elle ne la prenait pas au sérieux. Tesla aurait réfléchie autrement si la jeune avait saisie son arme qu'elle avait pris le soin de bien mettre en évidence pour la menacer ensuite avec. Elle ne devait jamais avoir utilisé ce genre d'outils alors pour ce qui est de l'aider dans sa quête, la petite devra d'abords montrer qu'elle a de la ressource.

« Pas la peine de monter sur tes grands chevaux et je te signale que je prends ta remarque pour une insulte. »

C'est vrai que le refus et surtout le qualificatif de « sale » donné à la proposition de la policière avait blessé son amour propre.

« Tu es un peu trop sûre de toi ma grande ou peut-être trop naïve de croire que tu auras tu ce que tu veux uniquement parce que tu le mérites, regarde autour de toi il y a des tas de gens qui pensaient pareil dans ce rade. Ici tu n'obtiens jamais ce que tu mérites, mais ce que tu te donnes la peine de prendre et pour cela tous les moyens sont bons, si tu comptes te fritter au Ruskov sans avoir imprimé cela dans ta petite caboche, tu es sûre de recevoir une balle entre les deux yeux. »

Elle avait fait une petite pichenette sur le front d'Allie pour illustrer ses paroles, mais aussi pour lui rappeler qu'elle n'était pas n'importe qui. Tesla devait admettre que l'adolescente avait du cran, depuis le début elle n'avait pas arrêté de la pousser dans ses retranchements, mais jamais la jeune fille n'avait montré de signe de détresse. Tesla secoua la tête de droite à gauche tout en portant le regard sur la fine silhouette de l'anglaise, son intuition lui disait que si elle n'intervenait pas, il y avait de fortes chances pour qu'un jour le nom de « Allie Nicholson » soit inscrit sur le panneau des portées disparues. Etant donné que Tess se sentait responsable de la situation, qu'elle avait en quelques sortes activé une bombe a retardement elle décida donc de prendre ses responsabilités.

« Je ne vais pas t'aider directement, mais te donner quelques tuyaux pour te permettre de le retrouver comme une grande, ca te va comme ca ? »

Tesla prit son verre et le tendit en direction de la jeune anglaise en espérant pouvoir sceller l'accord par un toast, comme deux associées en affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allie Nicholson
The Beauty Is The Beast.
The Beauty Is The Beast.
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 05/12/2010

Dossier Psychatrique
Age: 19 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Dim 20 Fév - 23:44

Le "nan" donné sur un ton naïf exaspéra Allie. A quoi serait-elle avancée à oser espérer l'aide de la policière ? Elle n'avait pour l'instant pas du tout l'intention de coopérer. Elle l'écouta déblatérer un interminable monologue sur le mérite de chacun et lui rappela bien au passage qu'elle risquait sa vie à essayer de se frotter aux russes. Ça , elle en était parfaitement consciente , mais son désir de vengeance prenait le contrôle sur sa pauvre raison.

L'inspecteur lui asséna une pichenette sur le front , ce qui lui fit simplement plisser le nez. Elle avait l'impression d'être une enfant qui venait de se taper une morale existentielle conclue par un petit geste affectif. Finalement , sûrement plus par devoir qu'autre chose , Tesla se décida à coopérer. Pas de manière directe , mais elle lui serait quand même utile. Elle leva son verre et me tendit vers la serveuse , qui après un long soupir souleva le sien et trinqua. Le tintement lui résonna un certain temps dans les oreilles , elle se décida donc à enchaîné un autre cul sec et secoua rapidement la tête.


"Ça me va."

Elle sourit légèrement , mais abandonna vite ce sourire pour une grimace de dégout.

"ALLIE !"

Son devoir de serveuse la rappelait à l'ordre. Elle se leva avec difficultés et fit un bref signe de main à la policière , avant de s'avancer , les bras ballants , jusqu'au bar où sa collègue l'attendait. Elle se retourna une dernière fois , penchant la tête.

"J'espère que vous tiendrez parole !"

Puis elle disparut derrière la porte du vestiaire.


[Désolé , c'est super court :S]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   Jeu 24 Fév - 1:43

Cette fille décidément n'avait pas froid aux yeux, c'est presque avec un certain regret que Tesla la regarda s'éloigner d'elle, comme un félin observerait une gazelle. En réalité c'est cela qu'était Allie pour la capitaine, une frêle gazelle évoluant dans une jungle infestée de prédateurs et la dernière phrase qu'elle prononça avant de pénétrer dans les vestiaires lui arracha un sourire.

Les promesses elles n'engagent que ceux qui y croient, décidément cette fille avait encore beaucoup à apprendre sur les rites et coutumes de seven sins city, mais Tesla comptait bien lui enseigner quelques trucs.

La sonnerie de sa montre retentit dans le vacarme du bar glauque, il était déjà si tard, les minutes semblaient avoir filé comme des secondes. De plus son jeune subalterne refit son apparition tout gêné.

« Capitaine, on vous demande au poste de police il parait que c'est très urgent. »

Ce dernier regardait médusé, l'officier de police assise devant une bouteille de Vodka, bien entamé. Tesla adorait cette expression et elle en ajouta en lui faisant un clin d’œil aguicheur tout en mettant son doigt sur ses lèvres.

« Ok, ok mon mignon, pas la peine de gueuler comme un veau qui cherche la mamelle de sa mère, j'en ai fini avec ce taudis, on file. »

A ses mots le jeune policier empoigna sa radio pour signaler la fin de l'opération aux agents qui étaient restés sur place en couverture. Tesla récupéra sa veste, son arme ainsi que la bouteille de vodka, hors de question de laisser une si bonne bouteille à la merci de tous ces soulards qui ne sauraient pas faire la différence entre de la térébenthine et du whisky.

« Allez on met les bouts. »

Ultime ordre qu'elle donna à l'intérieur du bistrot, avant de tourner le talon, suivi de son escorte. Allie Nicholson, un nom à surveiller, une fille a problème, une rose parmi les ronces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
{fini}Une rose parmi les ronces [Allie Nicholson]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Niniel ▬ Une rose parmi les Galadhrims.
» j'ai poussé comme une rose parmi les orties - olly
» Rose des Ténèbre --->Ombre {Fini}
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
» Oscar et la dame Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Sins City :: Archives RP-
Sauter vers: