Partagez | 
 

 La nuit appartient aux dégénérés. [Logan]

Aller en bas 
AuteurMessage
Allie Nicholson
The Beauty Is The Beast.
The Beauty Is The Beast.
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 05/12/2010

Dossier Psychatrique
Age: 19 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: La nuit appartient aux dégénérés. [Logan]   Lun 17 Jan - 23:57

Une odeur âcre , un silence de mort , un décors cauchemardesque. Voilà à quoi ressemblait le parc Hécate la nuit. Malheureusement pour Allie , il était préférable pour elle de passer par ici pour se rendre à son boulot ou pour rentrer chez elle , puisque de toute manières , les rues ne valaient pas mieux.
Le danger était partout. Absolument partout. Même aller chez un fleuriste devenait un attentat à sa propre existence , puisque chaque personne de la ville s’était faite au moins un ennemi dangereux qui pouvait frapper à n’importe quel moment. A vrai dire , les meurtriers ne réfléchissaient généralement pas à un stratagème bien avancé pour tuer quelqu’un : le taux de mortalité était tellement élevé à Bright Falls que cela pouvait passer presque inaperçu.

Quoiqu’il en soit , il devait être dans les alentours de minuit , et la belle anglaise avait finit plus tôt son misérable boulot. Elle marchait avec une motivation que l’on pouvait comparer à celle d’un alcoolique qui devait arrêter la vodka , traînant du pied et soufflant fortement dès qu’elle faisait un pas. Elle était à bout de forces , sa soirée fut , comme d’habitude , très chargée. Entre les poivrots qui lui mettaient la main au panier et les allers-retours entre les tables sous des lumières aveuglantes , il y avait de quoi se tirer une balle. Si elle n’avait pas de rattachement à cette foutue planète , c’est-ce qu’elle aurait fait depuis un bon moment.

Le silence était pesant. Voir même effrayant… Chaque craquement faisait sursauter la jeune fille. De plus , elle avait cette constante impression d’être suivie. Après tout , on pouvait tout imaginer quand on passait dans ce genre d’endroit. Son sac à main plaqué contre sa poitrine , Allie progressait à travers les arbres assombrit par l’obscurité , guettant le moindre signe de vie. D’un coup , un craquement plus fort que les autres se fit entendre…

La londonienne accéléra le pas , avalant difficilement sa salive , essayant tout de même de se faire la plus discrète possible. A quoi bon de toute façon ? Si quelqu’un l’épiait , il réussirait à la suivre sans difficultés. Sentant la peur monter en elle , la belle prit son courage à deux mains et s’arrêta net. Elle inspira un bon coup , cherchant la dose d’adrénaline nécessaire pour accomplir son acte.


« Qui est là ? »

Elle resta immobile , regardant doucement autour d’elle , sa respiration se dessinant dans la douce froideur de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La nuit appartient aux dégénérés. [Logan]   Dim 23 Jan - 0:13

Cela faisait un moment que je suivais la civile dans les ténèbres de la nuit avec pour seule compagnon le silence. Un silence de mort, pesant et malsain. Les branches craquaient doucement presque silencieusement sous mes pieds. Faisant assez de bruit pour effrayer la jeune femme qui était devenue ma cible. Pourquoi ? Parce que je la voyais errer souvent les nuits dans ce coin. parce que je pensais qu'elle était une vermine. Et donc j'allais l'éliminer....proprement. Deux balles dans le cœur, une dans la tête. Et personne poserait de questions quand l'aube illuminerait le parc et mettrait à jour le cadavre refroidi. Tandis que je marchais, je marchais sur une branche qui craqua plus bruyamment que les autres. Je restais immobile tandis qu'elle accélérait le pas. Elle s'arrêta, mais je sentis dans la peur dans chacun de ses gestes ainsi que dans sa voix.

« Qui est là ? »

Elle resta immobile, regardant autour d'elle. J'en profitais pour faire le tour avant de l'attraper dans le dos et de la jeter à terre avant de lui plaquer le poignard sur la gorge et mon pistolet avec silencieux sur la poitrine. Au début je ne dis rien. Laissant la peur s'emparer de son corps et de son esprit. Puis je parlais d'une voix très froide et inamicale.

- Cela fait un moment que je te vois trainer par ici...Que fais tu ? Pourquoi tu traines dans ce coin que l'on sait tous extrêmement dangereux ! Réponds moi !

Je plaquais la lame plus fortement contre sa gorge. Cependant quelque chose me dit qu'elle n'était qu'une simple civile paumée dans cette ville de fou. Je rangeais couteau et pistolet, partant dans la nuit. J'avais décidé de voir par moi-même. Elle partit et tomba sur une bande de trois gars, des dockers dont la compagnie était indésirable, des larves que je devais éliminer. Et eux voulaient son sac et sa virginité. Enfin la violer quoi. Je serrais les poings, dégaina la machette et me rendit vers le groupe. J'étais dans le dos du groupe donc face à la civile quand je découpais le premier gars. Lui coupant le bras avant que sa tête ne parte dans une gerbe de sang. Le second se prit un tomahawk dans la tête que j'avais lancé, mort avant d'avoir pu attaquer. Je retirais le tomahawk du crane de l'homme mort avant de me poster devant le dernier homme debout, un colosse à proprement parler. Il m'attaqua sans se démonter et se prit mon tomahawk entre les jambes. Je l'attaquais à trois reprises à cet endroit avant de l'attaquer à la gorge et de lui faire un nouveau sourire.

Les trois hommes morts, je regardais la civile sans rien dire et repartit sans rien dire de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Allie Nicholson
The Beauty Is The Beast.
The Beauty Is The Beast.
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 05/12/2010

Dossier Psychatrique
Age: 19 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: La nuit appartient aux dégénérés. [Logan]   Dim 23 Jan - 23:37

Sans crier garde , un homme surgit derrière elle et la plaqua au sol , lui passant un poignard sous la gorge. Visiblement , il rodait souvent dans le parc , puisqu'il la soupçonnait d'être une dégénérée. Prise de panique , elle balbutia :

"Je... Je n'ai rien fais je..."

L'homme ne l'écouta pas. Il se leva et la laissa là , par terre , sans se soucier de son sort. Il s'enfonça dans la nuit , abandonnant la pauvre jeune fille qui ne comprenait rien à ce qui venait de se passer. Elle resta quelques minutes dans la béatitude , puis ramassa son sac et se leva tant bien que mal. Elle se frotta le visage , comme pour essayer de se couper de ce qu'elle venait de vivre , et elle reprit sa route , les bras croisés. Malheureusement pour elle , l'enfer n'était pas terminé...

Elle tomba nez à nez avec trois gars à l'allure inquiétante. L'un d'eux s'approcha d'elle et s'empara violemment de son sac. Il le lança à son collègue , puis s'avança jusqu'à la jeune femme.


"Mais c'est que t'es bonne ma jolie... Ça te dirait qu'on fasse plus ample connaissance , toi et moi ?"

Il la saisit par la taille et porta son autre main à sa cuisse dénudée , qu'il caressa du bout des doigts. Allie tenta de se débattre. Il lui frappa le visage , tentant de la calmer. Il réussit. Ses acolytes assistaient à la scène avec un sourire malsain , comme deux voyeurs prenant leur pied en observant un ébat. Un immonde goût de sang dans la bouche , la londonienne était à bout de forces. L'homme continua ce qu'il avait commencer et essaya de lui arracher son t-shirt , lorsqu'un "miracle" se produisit.

L'homme qui l'avait agressé quelques minutes plus tôt surgit de nulle part et... découpa les trois hommes en morceaux. Au sens propre du terme. Les yeux écarquillés , bouche bée , la serveuse tomba de nouveau au sol , profondément choquée. L'inconnu fit de nouveau demi-tour et s'en alla comme si de rien n'était , et comme si découper un être humain était tout à fait normal. Le souffle coupé , elle se leva et tenta de marcher. Elle se dirigea jusqu'à son "sauveur" , toute chancelante , et s'accrocha à son épaule , manquant de tomber.


"A... Attendez ! Vous ne pouvez pas... Découper quelqu'un et partir comme si de rien n'était !"

Des larmes coulaient sur ses joues , sans qu'elle ne s'en rende compte. A bout de forces , elle finit par vaciller et perdit conscience , ne pouvant supporter cette haute dose d'émotions fortes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La nuit appartient aux dégénérés. [Logan]   Lun 31 Jan - 0:30

"A... Attendez ! Vous ne pouvez pas... Découper quelqu'un et partir comme si de rien n'était !"


Si moi je pouvais découper quelqu'un et faire comme si rien ne s'était passé. Un avantage de ce que j'étais devenu et de la vie que j'avais passé aux cotés de la Mort en permanence. Elle tenta de s'accrocher à mon épaule, et sentit qu'elle manqua de tomber. Elle finit par vaciller et perdit conscience. Je me retournais pour la voir au sol alors que je pensais qu'elle avait fini par perdre espoir et était partie. Je la pris dans mes bras tout en me dirigeant vers le Manoir, ma demeure. Je la déposais sur le canapé de l'immense salon et partit d'abord me changer pour me mettre en pantalon noir, chaussures de sport ( enfin Adidas GSG-9 V2 soit un hybride entre la chaussure de sport et les chaussures militaires type Rangers ) et t-shirt noir et deux Beretta M9A1 que je portais dans des holsters de cuisse. J'entrais dans la cuisine et prépara des crêpes tout en écoutant du Edguy à fond sur la mini chaîne de la cuisine. D'abord je fis la pâte puis je les fis cuire dans une poêle. Pour les retourner, je les faisais sauter. Une bonne odeur emplit la cuisine tandis que je fis mes crêpes. Je mis les crêpes sur une assiette au fur et à mesure. A la fin j'éteignais le gaz, lava la saladière qui avait servi de contenant pour la pâte puis les ustensiles avant de sortir le Nutella et le sucre ainsi que le sirop d'érable. J'éteignis la chaîne et me rendis au salon.

Je posais crêpes, sucre, Nutella et sirop d'érable sur la table tandis que je m'asseyais sur le petit fauteuil pour ne pas déranger la belle au bois dormant qui dormait sur le canapé. Je regardais les infos sur l'écran géant que j'allumais avant de commencer à zapper. puis je mangeais une crêpe nature qui était vachement bonne. Savoir cuisiner était quelque chose, un avantage quand on sait qu'en tant que militaire on s'habitue aux repas et aux rations militaires dégueulasses. Alors savoir cuisiner n'était qu'un avantage. Je regardais mes mains, des mains de tueur. Elle se réveilla et je lui montrais le plat de crêpes.

- Tu peux te servir.....et t'inquiète pas elles ne sont pas empoisonnées.

Un sourire

- Au fait j'ai oublié les présentations. Je m'appelle Logan Keller.

Je lui tendis la main puis reprit une crêpe que je tartinais de Nutella puis la mangeais. Je me levais pour aller chercher à boire.

- Tu veux boire ? J'ai du coca, de la bière, de l'orangina, du sprite, du pepsi.....de tout.

Un nouveau sourire. Je partis dans la cuisine et revint avec de quoi boire. Je retournais sur le canapé.

- Désolé pour ce qui s'est passé dans le parc. Je croyais que tu étais une vermine parce que je voyais traîner dans ce parc la nuit. J'ignorais que tu passais par là comme raccourci. Encore désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Allie Nicholson
The Beauty Is The Beast.
The Beauty Is The Beast.
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 05/12/2010

Dossier Psychatrique
Age: 19 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: La nuit appartient aux dégénérés. [Logan]   Lun 21 Fév - 0:04

La jeune anglaise finit par reprendre conscience , complètement dans les vapes. Elle se frotta la tête , ouvrit tant bien que mal ses yeux et resta bouche bée. Elle se trouvait nez à nez avec monsieur "je découpe les gens sans scrupules" , qui lui présentait chaleureusement un plat de crêpes qui venaient d'être préparées. Non , elle devait encore être en plein délire , elle ne s'était pas réveillée... Elle se pinça le bras avec force et sursauta , laissant s'échapper un petit cri de douleur. C'était la réalité. Rien de plus que cette foutue réalité.

" Au fait j'ai oublié les présentations. Je m'appelle Logan Keller. "

Elle regarda la main qu'il lui tendait , et tendit la sienne à son tour , toute tremblante. Elle la lui serra fébrilement et la retira aussitôt , sûrement de peur qu'il ne lui arrache un bras.

" A... Allie. Nicholson."

Il lui proposa ensuite à boire et n'attendit pas de réponse pour se lever et apporter de quoi rassasier la demoiselle. Elle secoua la tête , essayant une nouvelle fois de se sortir de cette situation irréelle. Elle fût tirée de ses pensées par son hôte qui reprit la parole.

" Désolé pour ce qui s'est passé dans le parc. Je croyais que tu étais une vermine parce que je voyais traîner dans ce parc la nuit. J'ignorais que tu passais par là comme raccourci. Encore désolé. "

Elle le fixa longuement , cherchant une réponse appropriée , mais fût stoppée de ses réflexions par l'odeur de nourriture , qui lui retournait l'estomac. Les images des malfrats se faisant découper lui revinrent en tête , ce qui provoqua une forte nausée. Elle fût prise hauts-le-coeur et se leva rapidement pour vomir dans un vase qui se trouvait à proximité. Elle releva la tête , lançant un sourire gêné à son interlocuteur.

"Je suis... Désolée."

Elle se dirigea vers son sac et s'empara d'un chewing-gum , cherchant à cacher le goût horrible qu'elle avvait dans la bouche , puis se rassit sagement , les mains posées sur ses genoux.

"Merci de vous excuser , mais sauter sur le premier abrutis qui passe sous prétexte qu'il passe toujours au même endroit n'est pas très approprié comme façon de voir les choses."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit appartient aux dégénérés. [Logan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit appartient aux dégénérés. [Logan]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Sins City :: Archives RP-
Sauter vers: