Partagez | 
 

 On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Dim 6 Mar - 20:39

Lumières d'ambiances tamisées, une légère odeur discrète et épicée qui flottait dans l'air, comme un nuage d'été étiré par la brise, un parfum enivrant qui chatouillait agréablement les narines. Quelque chose se tramait dans ce petit chalet isolé en bordure de la forêt d'Acadie. A l'intérieur il y avait une femme, une afro-américaine qui s'activait, telle une araignée qui tisserait sa toile, car il s'agissait bien d'un guet-apens que Tesla Miller était en train de concevoir. Un piège coquin et sa proie était un fameux militaire qu'elle avait rencontré suite au décès d'un de ses hommes dans des circonstances suspectes. Etant donné que cela c'était produit en pleine juridiction de l'armée, ces derniers ont donc investi son poste de police et parmi eux il y en avait qui sortait du lot : Shayne Grant.

Hélas le militaire n'était pas du genre à céder facilement à la première tentation. C'était le genre à refuser les propositions indécentes que n'hésitait pas à lui faire Tesla. Vous comprendrez que cela ne faisait que motiver un peu plus la capitaine de police qui n'aime pas qu'on lui dise non. D'où l'élaboration de petit stratagème sournois :

-Première phase : trouver un petit coin tranquille, éloigné de la ville, pour cela la jeune femme avait trouvé son bonheur, un petit chalet qu'on pouvait louer pour le week-end, un peu cher, mais le confort y était, il y avait même un jacuzzi et plus important un grand lit.

-Deuxième phase : attirer sa proie, pour cela Tesla avait le bon appât, elle lui avait envoyé un message laissant suggérer qu'elle était en possession d'informations, mais qu'elle ne pouvait prendre le risque d'entrer à Bright Falls avec. En laissant ce message sur le répondeur, elle avait eu du mal à garder son sérieux, se retenant a plusieurs reprises d'éclater de rire.

-Troisième phase : Ferrer le poisson et pour cela, la belle avait opté pour un petit diner aux chandelles. Au menu : petits fours en apéritif, langoustine au gingembre et champagne a volonté et pour le dessert...hummm, des fraises et de la crème chantilly, inutile de préciser que Tesla comptait bien les consommer ailleurs que sur une table.

Quoi qu'il en soit Shayne ne devrait pas tarder à arriver et elle devrait mettre la touche finale à son dispositif, elle devait se préparer. Un bon bain aux senteurs d'agrumes pour récupérer de sa longue semaine de travail et une longue séance de soins du visage et de maquillage, la voilà prête. Elle enfila sa tenue, une longue robe blanche ouverte sur le devant au niveau de sa poitrine et fendue sur les côtés afin de dévoiler ses longues jambes rehausser par de magnifiques talons aiguilles.

Un dernier coup d'œil à la pièce, tout semblait être au point, presque tout, son regard croisa son sac à main qui contenait son arme ainsi que son insigne de police. Cela ne concordait pas avec le thème qu'elle voulait imposer à la soirée aussi elle s'empressa de le dissimuler sous le lit.

Il était temps, car elle entendait les manoeuvres d'un véhicule qui était en train de se garer à côté de sa Chevrolet, le beau Shayne devait être la. Tesla prit place sur un siège face à la porte, adoptant une pose langoureuse pour accueillir le piégé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Mar 8 Mar - 4:12

Le militaire était à la base en train d'entrainer son unité quand il reçu un message. Il avait mis son portable en silencieux pour ne pas être dérangé, et si on avait besoin de lui pour quelque chose d'urgent, il avait son biper sur lui et dans le pire des cas, vu qu'il est au camp, un soldat aurait put venir le prévenir. Ce n'est que deux heures après qu'il sortit son téléphone pour voir l'heure qu'il était. Il aurait très bien put regarder sa montre, mais l'avantage de l'écran du téléphone c'est qu'il affiche l'heure en chiffre contrairement à sa montre qui est en chiffre romain et sans petit train indiquant les minutes. Comme notre soldat n'avait pas le temps de perdre trois précieuse secondes pour chercher l'heure exacte, son téléphone était un moyen plus rapide. On peut ajouter aussi qu'il avait la flème de déchiffrer l'heure sur sa montre, mais chut ! Il remarqua qu'il avait un message, un message vocal visiblement. Il autorisa ses gars à prendre une pause de cinq minutes le temps d'aller boire. Pendant ce temps Jabberwock écouta sa messagerie. C'était Tesla qui lui avait laissé un message. Intriguant tout ça ! Qu'est-ce qu'elle peut bien lui vouloir ? La policière désirait le voir, elle détenait soit disant des information pouvant l'intéresser. Le jeune homme se demande vraiment ce que cela peut être, mais ça semblait très important pour qu'elle veuille lui en parler en dehors de la ville. N'ayant pas le temps de l'appeler, il envoya un SMS lui disant qu'il viendrait au plus vite une fois son boulot finit.

Grant finit d'entrainer ses hommes, il devait être prêt et en forme afin de toujours pouvoir agir. Le groupe ayant bien travaillé, il les félicita et partit prendre une douche rapidement avant de partir rejoindre la jeune femme. Si elle voulait échanger les infos discrètement, cela voulait dire qu'il doit aussi se faire discret, c'est pourquoi il va s'habiller en civil, une jean, une chemise et une veste en cuire assez passe partout et classe. Sur son ordinateur, il regarda rapidement sur google map ou se trouvait les coordonnées donnée. En Arcadie, dans la foret, plutôt étrange comme endroit pour donner des informations. Peut importe, ce n'est pas lui qui à choisit. Direction le hangar pour prendre une voiture. Il aurait bien prit sa moto, mais les routes de la foret ne sont pas toujours très bonne. Il opta pour l'un des vieux 4x4 qui trainait dans un coin du hangar à véhicule. On lui demanda ou il se rendait, il expliqua qu'il avait besoin de prendre un peu l'air.

La route se passa sans le moindre problème, il faisait déjà nuit, la plupart des civils ne trainent pas les rues la nuit, c'est trop dangereux. Les personnes que l'ont peut croiser sont soient des mafieux, des gangsters ou des personnes bien courageuse qui n'ont peur de rien. La circulation n'était pas embouteillé bien au contraire ce soir il y avait peu de voiture sur la route. Afin de ne pas être suivit, il passa dans des coins discret, il prit de mauvaise direction, fit des détours, bref étant sur que personne n'était à ses trousses, il prit la route vers l'Arcadie. Quand il entra dans les bois, le chemin n'était plus en béton mais en terre, quelques trous pas endroit, mais c'était assez bien entretenu. Le Lieutenant Colonel finit par trouver sa destination, sans même avoir prit un GPS. Il gara le véhicule devant la maison et se dirigea vers la porte. Ce qui est sûr, ce qu'on ne peut pas faire plus discret comme endroit. Il avança jusqu'à la porte et frappa. Shayne n'avait plus qu'à attendre qu'on vienne lui ouvrir ou qu'on lui dise d'entrer.


_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Mer 9 Mar - 22:59

Une expression radieuse anima le visage fin de la policière quand elle entendit frapper à la porte. Il était enfin la, c'est qu'il s'était fait désirer le bougre, c'était bien une vieille manie de militaire, quand elle avait reçu son message, elle l'imaginait le corps couvert de sueur en plein effort et bien entendu l'image de cette virilité suscita en elle un peu plus d'envie. Ce corps musclés et bien entrainer, elle le voulait, elle voulait passer ses doigts agiles sur cette superbe musculature et plus encore, profiter de cette endurance.

Tesla se leva finalement de son siège et alla accueillir le beau brun, elle ouvra la porta, affichant une attitude de monarque une main sur la hanche, un air fier et prétentieux et lui dit :

« Salut beau gosse tu m'as fait attendre dis donc. »

Tout en lui parlant avec un ton aguicheur, elle lui lançait un regard séducteur, ses intentions étaient claires et seul un gros béta se rendrait compte que la beauté noire n'avait aucune intention de parler boulot ce soir.

« Allez rentre tu vas choper la mort, il fait bien plus chaud a l'intérieur. »

Pour inciter son invité à la suivre, Tesla se contenta de tourner les talons exposant son super fessier bien sculpté et mis en valeur par sa robe moulante. Cela devait avoir de l'effet, même sur un militaire rempli de principes, mais dans le doute elle fit les quelques pas qui la séparaient de la table de la salle à manger à la porte en balançant exagérément ses hanches de droite à gauche, tel le pendule d'un hypnotiseur. Le plus dur était de faire avancer ce bloc d'intégrité et de bons sens d'un pas, une fois qu'il aurait entamé sa marche il ne pourra plus faire marche arrière et Tess comptait sur son charme pour cela.

Shayne devait surement avoir des interrogations sur ce drôle de développement aussi étrange qu'inattendu et bien entendue Tesla ne disait pas un mot, se contentant juste d'afficher un sourire malicieux en remplissant deux coupes de champagne, tandis que son compagnon s'installait .

« J'espère que tu as fait bonne route. »

Elle tendait au jeune homme une coupe de champagne et lui présenta son verre afin de procéder à un toast. Mais elle le sentait la fameuse question allait bientôt être posée, aussi elle l'attendait avec les yeux brillants de malice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Dim 13 Mar - 4:03

Le jeune homme avait fait le plus vite possible pour rejoindre le lieu du rendez vous. Il ne voulait pas trop faire attendre la jeune femme surtout si les informations étaient vraiment importante. De plus, elles devaient vraiment être sensible pour qu'elle veuille lui en parler en dehors de la ville. En cours de route, il n'arrêta pas de se demander ce que ça pouvait bien être ? Cela devait être à propos des makarov ou des bushido ou bien sur des flics pas net, une sale histoire qui ne va pas tarder à avoir lieu ? C'est vraiment trop chiant de se poser un tas de question. De toute manière, il ne devrait pas tarder à connaitre le fin mot de tout ça quand Tesla lui aura révélé tout ça. Shayne trouva également ça étrange que la flic prenne tant de recule pour l'informer de quelque chose. C'est bizarre mais il l'aurait plus vu du genre à rester dans son bureau et à faire comme d'habitude. Le genre a faire croire qu'elle ne sait rien de particulier pour ne pas éveiller l'attention. Car c'est bien en fuyant la ville pour donner des infos qu'elle allait éveiller l'attention de toute le monde. Il devra penser à lui en dire deux mots. Dans le pire des cas, elle aurait put venir au Camp Arès, les personnes non autorisé n'ont pas le droit d'entrer, donc personne n'aurez put poser des micro ou ce genre de chose. Enfin, il verra bien. Grant gara le véhicule devant la maison et en sortit pour frapper à la porte. L'intérieur était éclairé ce qui lui confirma la présence de quelqu'un, donc Tesla devait bien être là. Depuis combien de temps l'attendait t'elle ? Surement plus d'une bonne heure et demi. Si elle était là au moment ou elle a envoyée le message, la pauvre devait vraiment en avoir marre d'attendre.

Aprés avoir frappé, il attendit en regardant autour de lui que personne ne l'ait suivit. C'est alors que la porte s'ouvrit et qu'un bain de lumière l'aveugla un peu. Puis il vit la jeune femme, elle était habillée de manière étrange. Ce n'était pas moche, c'était même ravissant mais pas de circonstance. Incrédule, il leva un sourcil sans s'en rendre compte. Peut être qu'elle avait une soirée après, ou qu'elle venait d'un rendez vous ou il fallait être sexy. Non, c'est vraiment louche. Oh et puis cette manière de le dévorer des yeux...un subterfuge pour induire en erreur les potentielles personnes qui aurait put les suivre...? Même ce qu'elle avait dit pour le saluer était inhabituel. Bon, il est d'accord sur le fait que c'est un homme plutôt mignon et qui plait aux femmes, mais là, elle en faisait vraiment tout un plat...non c'est même un gratin ! Elle l'incita à entrer ce qu'il fit en refermant la porte derrière lui. Bon sang, elle se déhanchait beaucoup trop. Il remarqua plus loin la table et les chandelles. C'était quoi ce délire, un diner romantique. Il la regarda l'air incrédule. A quoi jouait t'elle ? Elle l'appelait et laissait un message comme quoi c'est urgent juste pour un repas et certainement un plan cul. Pour le moment, Shayne était plus en colère qu'autre chose, s'il y a bien une chose qu'il n'aime pas c'est se faire manipuler de la sorte. Elle pouvait lui demander si il avait fait bonne route...à cause d'elle il avait dut faire au moins trois fois le tour de la ville pour s'assurer qu'il n'était pas suivit.


-C'est quoi ce délire ?
demanda t'il sans la moindre douceur, tu peux m'expliquer à quoi tu joues ?

Au lieu de boire la coupe de champagne qu'elle venait de lui donner, il la posa directement sur la table. Il l'aurait bien jeter directement sur le sol, mais il n'y avait pas de quoi s'énerver comme ça pour le moment.

-Tu me téléphones en plein boulot en me disant que tu as des informations importante, et la tu me fais quoi ? Un plan à deux balles ! Si t'as envie de t'envoyer en l'air t'avais qu'à le dire directement, j'aurai put te trouver l'adresse d'un bar à gigolo !

Il recula toujours un peu énervé. S'il aurait sut qu'elle lui réservait ça. Bon sang, maintenant que devait t'il faire ?


-Je te croyais plus professionnel que ça Tesla ! indiqua t'il

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Mar 15 Mar - 0:19

La Venus d'ébène s'attendait à une autre réaction, plus tactile, moins verbale et plus douce. Le beau brun n'avait pas l'air d'apprécier tout le mal que la belle s'était donnée, pour rendre douillet ce petit nid perdu en pleine foret, ni les efforts esthétiques. Sur ce point Shayne lui faisait penser à son vieux père, marié à son boulot qui avait délaissé sa famille, pour finir simple sergent de police avec un triple pontage coronarien en prime.

Un temps amusée, Tesla écoutait les réprimandes du militaire, en faisant une moue enfantine, trempait ses lèvres dans sa coupe de champagne qui commençait déjà se réchauffer. A la question a quoi tu joues, elle voulait répondre : a des jeux d'adultes, mais cela n'aurait fait que mettre de l'huile sur le feu, elle se contenta donc hausser des épaules et de finir sa coupe, mais dans sa colère, certes justifiée, Shayne avait franchi une limite.

Proposer l'adresse d'un bar a gigolo à Tesla !!! Cela sonnait comme une insulte à ses oreilles, quand on pense qu'elle lui faisait un immense honneur alors que des prétendants se battaient encore sur son paillasson, voila une parole qui ne resterait pas impunie. Aussi rapidement que le simple zéphyr se déchaine pour devenir la plus dangereuse des tempêtes, le visage indifférent et placide de Tesla prit les traits de la colère et sa voix irritée se fit entendre.

« Vas te faire voir, Shayne Grant, comment oses-tu me parler ainsi, mais tu te prends pour qui a la fin. »

Elle n'avait pas fini de dire sa phrase que la belle coupe de Crystal qu'elle tenait dans sa main fut lancée en direction du militaire.

« Je voulais qu'on prenne du bon temps c'est tout, rappelle-moi quand c'était la dernière fois que tu t'es vraiment lâché, cite-moi une décennie pour voir ? »

Les larmes aux yeux sous l'effet de l'énervement, Tesla ne tenait plus en place il lui fallait une cigarette, il lui fallait un verre, il lui fallait un mec, n'importe quoi pour lui faire oublier ce qu'elle considérait comme un affront. Son amour propre avait été touché, elle lui en voudra longtemps pour cela.

« Et puis va au diable, je m'en vais. »

Tesla tourna les talons aussi secs et sortit du chalet en claquant la porte, elle sortit un peu trop vite, puisque c'est sur le pas de la porte qu'elle se rendit compte qu'elle n'avait ni clef de voiture, ni sac, ni même manteau.

*Idiote*

Elle ouvra de nouveau la porte et entra dans la bâtisse.

« J'ai juste oubl..... »

Une balle traversa la pièce et frôla l'oreille de Tesla, pour allez finir sa course dans la tête d'ours qui prônait au-dessus de la cheminée. Légèrement sonnée, l'afro-américaine observait avec des yeux interrogateurs Shayne, alors que des petites lucioles rouges dansaient sur elle, des lucioles rouges ? Non il s'agissait de laser de visée et il y en avait une bonne dizaine pointée sur la policière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Dim 20 Mar - 4:28

Comment Shayne aurait put deviner un seul instant que Tesla n'avait aucune information à lui donner ? Il aurait vraiment dut s'imaginer que tout ça n'était qu'un subterfuge ? Le pauvre était presque tombé de haut en la voyant ouvrir la porte dans cette tenue et avec cette attitude. Pourquoi est-ce qu'il fallait toujours que ça lui tombe dessus comme ça ? Le Lieutenant Colonel était tellement pressé d'avoir des informations pouvant peut être faire tomber l'une des Mafia que ça lui faisait l'effet d'un saut d'eau glacé que ce ne soit pas le cas. C'est aussi pour ça qu'il ne se montra pas très agréable envers Tesla. En faite, il se comporta carrément comme un véritable goujat. Il ne vit pas la femme super sexy devant lui, la femme qui n'avait qu'une envie c'est lui sauter dessus et prendre du bon temps. Et pourtant Shayne n'est pas forcément le genre d'homme à refuser une partie de jambe en l'air. Ce n'est pas non plus un coureur de jupon mais ça lui arrive quand même quelques fois... En tout cas, surement pas ce soir ! Il n'y a plus aucune chance qu'il se retrouve dans un lit avec la policière et puis il n'a pas vraiment la tête à ça. La policière lui rendit tout ça très bien, c'est à dire d'une manière directe et presque aussi agressive que lui. En même temps, il faut dire qu'il l'avait bien cherché en proposant le bar à gigolo. Elle voulu même le défigurer en lui lançant sa coupe de champagne. Grant se décala juste à temps pour l'esquiver, pour un peu il se la prenait un plein dans le nez. La jeune femme était tellement énervée qu'elle voulait carrément faire culpabiliser Shayne. Elle se permit même d'insinuer qu'il ne se lâché jamais.

-Qu'est-ce qui te faisait croire que je tomberai dans tes bras ? Tu crois que parce que je suis un mec, je suis du genre à me taper toute les nanas qui on envie de moi ? Je suis peut être un salaud et un profiteur quelque fois, mais je suis pas un chaud lapin pour autant ! Et je sais très bien me lâché quand j'en ai envie. Mais tu vois contrairement à ce que tu peux penser, j'ai pas mal de boulot, je suis souvent de garde, et j'ai un unité sous mes ordres. Je me dois de montrer l'exemple !

En parlant de s'être lâché, Shayne avait but lors d'une soirée il n'y a pas si longtemps. Ce soir là, il était même en compagnie de sa collègue et amie Alona Garvey. A force de trop boire, les deux avaient finit dans une chambre d'hôtel et il n'avait fait que dormir... Visiblement énervée, Tesla s'en alla vers la porte et sortit en la claquant. Jabberwock se retrouva un peu con sur ce coup la. Comme si c'était ça faute à lui ! La porte s'ouvrit, la policière avait oubliée quelque chose. Mais elle eut à peine le temps de dire quoi qu'un bruit de verre cassé vint troubler ces mots. Le verre ne s'était pas cassé tout seul, quelqu'un avait tiré. Peu de temps après, des tas de laser apparurent. Bon sang, c'était une attaque. Plusieurs lasers étaient pointés sur la jeune femme. Shayne eut juste le temps de sauter pour se jeter sur son amie afin de la plaquer sur le sol alors qu'une nouvelle salve détruisait le mur du chalet.

-Je croyais pourtant ne pas avoir été suivit ! Les Russes ? Les Japonais ? Tu est sur une affaire en ce moment ?
demanda t'il.

Savoir à qui ils ont a faire serait une chose plutôt intéressante. Ce qui est sur, c'est que le jeune homme n'avait pas vu de voiture derrière lui. Si quelqu'un l'avait suivit, il l'aurait vu, surtout avec tous les détours qu'il a fait. Peut être que c'est elle qui avait été suivit et qu'ils attendaient embusqué. Mais pourquoi attendre si longtemps ? Et si c'était un piège ? Si Tesla voulait tuer Shayne ? Non, pourquoi ferait t'elle ça. Le militaire sortit son arme de l'arrière de son pantalon et le pointa sur Tesla. C'était parano, mais une simple question de sécurité.


-Jure moi que tout ça n'est pas un plan pour m'éliminer et que les gars dehors ne sont pas sous tes ordres ? Car je n'ai pas été suivit, j'en suis sûr et certain. Ces gars étaient là bien avant que j'arrive !

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Mar 22 Mar - 12:17

C'était quoi ces points lumineux qui parcouraient son corps ? La jeune policière venait de se rendre compte de leurs présences, quand les bras puissants de Shayne la plaquèrent contre le sol. Un peu à la manière d'un linebaker de foot-ball américain, Tess ne s'y attendant pas et se réceptionna mal, son épaule avait encaissé le plus gros du choc. Mais c'était qu'un moindre mal comparé à ce qui aurait dû lui arriver, une grêle de métal défigura le joli petit nid d'amour qu'elle avait pris tant de soin à faire. Tout comme elle Shayne se demandait qui pouvait bien les attaquer de façon si expéditive.

« C'est que... »

Difficile a Tesla d'expliquer qu'elle fait partie des flics corrompus de Bright Falls, qu'elle se sert à tous les râteliers et que la liste des gens qui voulaient sa mort était aussi épaisse que l'annuaire téléphonique, cependant elle jouie d'une certaine immunité puisqu'elle reste utile aux deux grandes familles. Si on devait la comparer à une nation, on pourrait dire que c'est un peu la Suisse, profitant de la moindre occasion pour remplir son compte personnel.

Mais de toutes les manières elle ne pouvait plus rien dire puisque Shayne la braquait avec son arme. C'était quoi encore voilà qu'il jouait les paranos, Tesla ne voulait sa mort qu'après avoir été repoussée, sinon son seul objectif était de mettre le militaire dans son lit, elle voulait le tuer, mais de fatigue après avoir fait l'amour comme des bêtes toute la nuit.

« C'est quoi ton plan parano, si j'avais engagé des hommes pour te buter ils l'auraient fait avant que tu n'entres et d'ailleurs tu ne m'aurais même pas trouvé ici. »

Du bout des doigts elle dévia le canon de l'arme avant de continuer sa phrase.

« Dois-je te rappeler que c'est moi que ces salauds visaient et pas toi. »

Il semblerait que Tesla soit la cible, ce qui l'étonnait et l'effrayait. La montée d'adrénaline provoquait des tremblements involontaires de son corps, mais elle ne comptait pas se laisser faire, Tesla allait se battre bec et ongles contre ses opposants. Pour pouvoir être utile il lui fallait une arme, elle en avait une dans la pièce d'à côté.

« Si tu as fini, il faut que j'aille chercher mon arme dans la chambre, ils ne vont pas tarder à rappliquer et je veux bien les accueillir. »

Les tirs cessèrent, un calme précurseur d'un assaut ou d'une charge plus violente. Tesla comme à son habitude n'avait pas attendu l'avis du militaire, bien qu'elle sache qu'il était le plus apte à élaborer une stratégie contre ce genre de siège. A quatre pattes, exposant une fois de plus son derrière galbé au beau brun, elle entama une furtive reptation en direction de la chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Ven 25 Mar - 2:06

Cette soirée n'aurait rien de normal, déjà il débarquait dans un piège que lui avait fait la policière, et voilà qu'ont les canardaient. Oui, décidément c'était loin d'être une soirée ordinaire. Shayne se disait qu'il aurait mieux fait de ne pas répondre à ce message, d'un autre coté s'il n'était pas venu la jeune femme serait encore plus dans la "merde". Bref, ils sont tous les deux dans ce guêpier et ils devront faire équipe pour s'en sortir. Le militaire fut un instant parano, mais quand on voit le petit subterfuge qu'elle avait utilisée pour l'attirer ici, il y a de quoi. Le jeune homme conclut assez rapidement qu'elle n'avait rien à voir avec les tirs. Après tout pourquoi se faire tirer dessus ? Se serait suicidaire. Elle dévia l'arme du Lieutenant Colonel pour qu'elle ne la braque plus. Déjà elle s'écartait pour essayer d'aller retrouver son arme qui était quelque part dans cette maison. C'était de la pur folie, les personnes qui les attaque n'allaient par tarder à entrer dans la maison.

-Bon sang, mais revient ici !

Il rampa derrière elle et l'attrapa par la cheville pour l'empêcher de continuer de ramper. En même temps, il se rapprocha pour être à son niveau. Le jeune homme crut entendre des bruits, ils étaient en train d'arriver. Jabberwock eut tout juste le temps de relever Tesla et de la tirer jusqu'aux escalier pour monter à l'étage. Au même instant une grenade aveuglante entra par la fenêtre brisé afin d'éclairer d'un coup pendant une fraction de seconde l'intérieur du salon. Un bruit de casse confirma que la porte venait d'être enfoncé. Le militaire se dépêcha de monter les marches quatre à quatre pour arriver en haut. La grenade l'avait un peu aveuglé, mais il faisait son possible pour retrouver ses esprits. Être coincé dans ce petit chalet ne l'inspirait pas du tout. Il n'y avait pas de réelle cachette et fuir leurs seraient assez difficile. Du coup, la meilleure solution pour le moment est de rester ici et de se battre dans ce petit espace. C'était risqué, très risqué, mais c'est l'option la plus sur pour l'instant. Une porte se trouvait au bout du couloir, il accéléra le pas sans pour autant faire du bruit afin d'y arriver rapidement. Il entra avec la jeune femme et referma la porte.

-Essaie de voir si tu peux trouver quelque chose qui peut te servir d'arme, une lampe ou une chose du genre.

Ce ne sera pas très utile, mais ça peut toujours réussir à faire un peu mal et déstabiliser l'adversaire. Le militaire entrouvrit légèrement la porte pour voir si quelqu'un montait les escaliers, mais pas encore. Ça ne tarderait surement pas.

-Ils vont surement monter, planque toi dans un coin, il faut qu'on les prennent par surprise.

La surprise c'est le seul avantage qu'ils ont pour le moment alors autant l'utiliser en leur faveur. Le jeune homme se planqua dans un recoin juste derrière la porte. Il ne reste plus qu'à attendre les ennemies. Justement, ils sont en train de monter les escaliers.

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Sam 26 Mar - 23:25

Tesla entama donc sa progression afin de retrouver son arme hors de question de se laisser canarder sans répliquer, elle n'était pas le genre de fille à suivre sagement les instructions, alors la prise du militaire sur son sa jambe a eu pour effet de l'énerver un peu.

« Mais c'est quoi le problème encore ? »

Dit-elle d'un ton rageur en lançant un regard noir à son invité, elle appréciait cependant leur proximité, une position horizontale qu'elle aurait aimé adopter avec le jeune homme dans d'autre circonstance, mais la situation était un peu plus compliquée qu'elle ne l'avait voulu et ce n'est pas l'intrusion d'une grenade aveuglante qui allait arranger les choses. Il fallait déguerpir et vite, l'afro-américaine avait juste eu le temps de mettre son avant-bras devant ses paupières, mais elle restait quand même sonnée et sa vision était légèrement troublée suite à l'exposition de la lumière aveuglante de la grenade. Elle croyait revivre l'époque ou elle faisait ses classes à l'école de police, tiens ! Il semblerait que les attaquants utilisent le même type d'équipement que les forces tactiques de la police.

Pure coïncidence ou pas, la belle capitaine suivi le militaire à l'étage dans une pièce au bout du couloir. La jeune femme était extenuée, cette course ne représentait pas une grande épreuve pour elle, cependant faire ce petit parcours du combattant en robe de soirée et talons aiguilles n'était pas si évident que ca. D'ailleurs la policière y remédia en se déchaussant et en raccourcissant sa robe qui lui arrivait à hauteur des cuisses maintenant. Tesla fut très peinée de ruiner un vêtement de marque qui lui avait couté si cher, mais à la guerre comme à la guerre.

Shayne semblait avoir un plan tendre, tendre une embuscade, une idée qui ne plaisait pas trop a Tesla, pour une seule et unique raison, ce n'est pas elle qui tenait le flingue.

« Tu crois vraiment que ton plan va marcher. »

Grommela-t-elle en cherchant un objet qui pourrait faire office d'armes. La pièce était sommairement meublée pas grand-chose à part une petite table et des photos encadrées, Tesla venait de trouver son arme, elle brisa un cadre et récupéra un gros tesson de verre qu'elle enroula dans le tissu de la robe qu'elle venait de déchirer et tout en s'accroupissant dans le coin opposé de Shayne elle lui dit.

« Je crois savoir qui sont ces enfoirés. Ils vont surement arriver par paire. »

Ca lui avait fait comme un flash, la visée laser, les grenades éclairantes, tout était dans le manuel des forces d'intervention de la police, Tesla en était certaine, ils se faisaient attaquer par des policiers comme elle et elle savait pourquoi. La confirmation de ses déductions entra dans un fracas de bois en défonçant la porte. La capitaine réagit en plantant son bout de verre dans le genou du premier assaillant, mais il y en avait un autre qui la pointa avec son arme.

« Shayne !!! »

C'était un cri de désespoir, dans une fraction de seconde elle pourrait se retrouver avec une balle dans le crane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Mer 30 Mar - 1:06

Foutu embuscade, fallait que ça tombe sur lui, et un soir il n'est pas de service et que son fusil d'assaut est au camp. Bon sang, si ça continue il va oublier les soirées tranquilles ou les sortit avec les autres. Le Camp Arès lui au moins est bien plus sûr. Oh, si vous saviez comme il rêvait de son fusil en se moment, et la il doit se contenter de son flingue avec un nombre de munition tout de même limité. C'est comme si une fourmis devait affronter un géant, c'est quasiment perdu d'avance. Mais Shayne ne se décourageait pas pour autant, il n'est pas le genre d'homme à se laisser faire, pas le genre de personne qui baisse les bras des qu'il rencontre une difficulté. Non, lui affronte ça, il va au devant et trouve des plans, des idées enfin n'importe quoi qui peut les sauver.

Le premier réflexe du jeune homme fut de dégager le salon car c'était un lieu trop exposé et qu'il se retrouverait rapidement aux mains ennemies. Leur unique chance de survit et de battre en retraire pour l'instant, c'était plus sûr. C'est donc en haut, à l'étage que les deux jeunes gens se réfugièrent après avoir prit un sacré "flash" dans "la gueule". Assez rapidement, le militaire conclut qu'il devait attaquer mais profiter du fait qu'il pouvait avoir un effet de surprise en restant caché en haut. Lui avec son arme et Tesla avec un bout de verre, il ne restait plus qu'à attendre. Des hommes étaient en train de monter, il les entendait. Combien était t'il ? Un ? Non surement plus, au minimum deux. Devoir se battre contre eux serait de la folie, surtout qu'eux ils sont armées, enfin très bien armée. Jabberwock aurait préféré que la policière attende un peu avant de sauter sur le premier gars. Mais c'était trop tard. Tesla s'occupait du premier, mais le deuxième derrière était sur le point de la liquider. Shayne se rua sur lui et l'envoya sur le sol. L'ennemie venait de sortir son couteau et réussit à renverser la situation en sa faveur en poussant le soldat qui se retrouva dos au sol et l'autre au dessus de lui. Il poussait les bras du type pour éviter de se prendre le couteau dans le cœur. C'est qu'il en avait de la force ce salopard. Il gagnait de plus en plus de terrain. Alors plutôt que de faire reculer la lame, il essaya de la dévier, de la pousser pour qu'elle ne se dirige plus vers sa poitrine. C'était loin d'être gagné, sans compter qu'il avait échappé son flingue. Ce dernier n'était pas loin, à quelques centimètres de lui, il tentait de l'attendre avec sa main gauche, mais il était trop loin et dans l'incapacité de bouger plus, surtout qu'il devait rester concentré pour éviter de se faire poignarder. Il abandonna l'idée de prendre son arme et souleva brutalement sa tête pour donner un violent coup de boule sur le crane de son ennemie. C'était terrible ce que se genre d'action ça peut faire mal. En même temps, il s'était légèrement fait planté au niveau de l'épaule, mais c'était superficiel. Profitant de la douleur de l'ennemie, il lui chipa son couteau et lui trancha la gorge. Le jeune homme ramassa son arme et prit en plus de ça, le fusil et les grenades du mort. Il semblait que Tesla avait aussi réglé le compte de celui qui l'avait attaqué. Et un point pour les gentils !


-Sa va ? demanda t'il à Tesla. D'autres vont rappliquer, faut qu'on sorte d'ici et vite !

Mais il n'y avait pas trente six sortit. C'était soit la fenêtre, soit l'entrée principal.

-Tu sais, j'ai toujours pensée que la meilleure des défense c'est l'attaque ! Il vérifia le chargeur de l'arme et le remit. On descend, on va foncer dans le tas ! Mais avant... il prit une grenade et la dégoupilla avant de la lancer dans l'escalier et attendre qu'elle explose. Après ça, ils leurs faudra descendre et passer à l'action.

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Sam 2 Avr - 14:44

Le canon de l'arme se faisait menaçant, il aurait fait son office mortel si la policière n'avait pas appelé Shayne a l'aide. Le second opposant fut distrait et retarda son geste fatal, quelques dixièmes de seconde, le temps pour que le militaire entame une lutte au corps à corps sans merci. Tesla en oubliait qu'elle avait un adversaire à neutraliser. L'homme avait mis un genou au sol sous l'effet de la douleur, l'afro-américaine voulut l'immobiliser, mais ce dernier répliqua en assenant un puissant coup sur la joue de la belle femme. Le choc était violent, Tesla recula d'un demi-pas son adversaire aurait pu profiter de la situation, mais apparemment il ne pouvait se résoudre à tirer sur une femme, parfait Tesla allait lui montrer ce que pouvait le sexe faible. La belle faucha à l'aide d'un coup pied énergique le genou mal en point de l'assaillant, ce dernier hurla de douleur et s'effondra, lâchant son arme, que bien entendu Tesla récupéra afin de lui asséner le coup de grâce, une balle bien placée entre les deux yeux.

Récupérant de la bataille, Tesla chercha Shayne dans la pièce, lui aussi en avait fini avec le méchant, c'est vraiment utile de faire équipe avec un militaire, bon elle venait se faire prendre un râteau, mais elle lui pardonnait vu qu'il venait de lui sauver la vie. Est-ce que cela allait ? Tesla se contenta de sourire en répondant.

« Mieux que lui en tout cas. »

Se faisant elle ressentit un léger picotement au niveau de la joue, la brute n'y avait pas été de main morte on dirait, Tesla avait déjà la joue tuméfiée et rougie. Ce qui l'étonnait encore plus c'était que Shayne n'avait pas réagi suite à son annonce, elle connaissait l'identité des agresseurs du moins leur groupe d'appartenance. Elle eut confirmation quand elle procéda à la fouille de la dépouille de sa victime, grenade, arme de poing, fusil-mitrailleur, même la combinaison, le parfait kit des forces tactiques de la police. Tesla abandonna le fusil-mitrailleur pour récupérer l'arme de poing, une arme avec laquelle elle était plus à l'aise, chose intéressante il y avait aussi une radio qu'elle réquisitionna aussi.

Cette fois Shayne partait en guerre, Tesla avait craqué pour ce beau brun, des leur première rencontre, elle le trouvait beau, beau comme un apollon, mais la il était beau comme Ares le dieu de la guerre. Le tacticien lança sa grenade, laissant supposer à Tesla qu'elle ne récupéra pas sa caution, mais peut importe avant de lancer l'assaut la capitaine de police, s'approcha de son compagnon et lui vola un baiser.

« C'est pour te souhaiter bonne chance, beau gosse. »

Malgré ce petit moment de frivolité, la belle ne pouvait empêcher une certaine inquiétude de teindre son regard, comment cela allait finir, l'arme au poing elle attendait le signal du militaire pour s'élancer dans la mêlée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Mar 5 Avr - 0:59

Cette assaut qui n'était pas prévu au programme ne laissa pas Shayne de marbre. Il avait bien l'intention de se battre pour ne pas mourir bêtement. Un militaire devrait savoir qu'il fait un boulot risquait et qu'il peut mourir à tout instant. Mais là c'était différent, il n'est pas en service et il refuse de se faire "buter" surtout si ce n'est pas lui qui est visé directement, car là c'est certain que c'est Tesla la cible. L'étage fut sûr jusqu'à ce que des ennemies décident de venir en éclaireur pour régler le problème. Dommage pour eux, Jabberwock n'est pas du genre à ce laisser faire, et la policière non plus. Les deux se battaient contre l'un des ennemies, ils n'allaient tout de même pas se faire tuer aussi facilement. Le combat n'était pas facile et surtout risqué car les deux jeunes gens n'avaient pas les même armes que leurs agresseurs. En effet, ceux ci étaient équipé de fusil d'assaut automatique, de gilet par balle, bref ils avaient un net avantage. Sauf que l'effet de surprise était tout de même un avantage pour nos deux désavantagés. Contre toute attente, la flic et le militaire avaient réussit à abattre les deux hommes armés. Tesla s'en sortait avec une joue enflé certainement à cause d'un coup de poing et Shayne en coup de couteau dans l'épaule mais c'était superficielle.

Le jeune homme s'assura tout de même de savoir si sa collègue allait bien, elle lui confirma que oui. Il fut rassuré et s'empara du fusil de son ennemie. S'ils sont nombreux dehors, mieux vaut avoir de quoi pouvoir tirer vite et un fusil d'assaut c'est plus utile qu'un flingue. Il prit également les grenades, ça leurs serviraient surement. D'ailleurs il allait utiliser la première pour la lancer en bas. Si jamais l'un des soldats ennemies se trouve dans le salon, il risque de prendre cher. Une fraction de seconde après qu'il ait lancé la grenade, la jeune femme s'approcha de lui et l'embrassa. Si Shayne n'avait pas pensé à un truc c'est bien à ce qu'elle fasse ceci. Il resta un peu surprit et ne crut pas un seul instant le fait que se soit pour lui porter chance. Le lieutenant colonel trouvait surtout que ce n'est pas le moment pour ce genre de chose. Il ne dit rien de plus et se plaça devant les escaliers, la voie avait l'air dégagé. Un signe de tête à la jeune femme pour lui indiquer de le suivre et il descendit un peu plus. Son fusil était contre son épaule, pointé devant lui. La pièce étaient encore un peu enfumé par l'explosion et la poussière que ça avait du soulever. Quelques flammes léchaient le sol mais rien de bien dangereux. Le jeune homme s'arrêta au coin du mur et risqua un coup d'œil pour localiser ou se trouve l'ennemie. La grenade avait du faire son effet. Grant se risqua donc à découvert et traversa la pièce en courant, puis il se dirigea vers la fenêtre, il se plaqua en dessous pour l'instant. Assez rapidement, il jeta un coup d'œil et localisa trois points brillants avant de se baisser de nouveau. De nouveau, il prit une grenade, il regarda Tesla et lui indiqua en langage militaire que dés qu'il l'aurait lancé, il faudra qu'elle le rejoigne. Enfin, il lança la grenade dégoupillé en direction des trois ennemies qu'il lui avait semblé apercevoir. Puis il se leva pour tirer dans leur direction des fois qu'ils ne soient pas mort.


-On tente une sortit ! Fait gaffe, je ne sais pas combien il en reste.

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Mar 5 Avr - 23:49

Le nid d'amour était devenu un vrai champ de bataille, adieux diner aux chandelles et dessert coquin, bonjour fusillades en tout genre et explosions à foison. C'est résignée que la policière suivit son Ares après qu'il eut dégagé le passage. Une chose le militaire ne faisait pas de détail, il avançait détruisant tout ce qui semblait hostile sur son chemin. Tesla elle, se contentait de suivre, l'arme au poing, le doigt sur la gâchette, elle essayait tant bien que mal de suivre la cadence, pieds nus et robe raccourcie.

« Attend Shayne tu vas trop vite. »

Mais le militaire n'entendait rien, il s'était arrêté pour faire signe à l'afro-américaine, que des ennemis les attendaient. Grace à son enseignement des tactiques de combat en milieux urbain, elle avait pu interpréter les signes du militaire, elle acquiesça d'un signe de la tête, un moment de calme, puis le rodéo commença. La détonation de l'engin explosif fut le signal de départ de la tentative de percée des deux jeunes gens.

Tesla s'était postée de manière à couvrir à l'angle mort de Shayne. Heureusement qu'elle avait une petite expérience en unité tactique. Un assaillant s'était embusqué sur le toit en position de tirailleur, il s'apprêtait à mitrailler le couple, mais la capitaine de police, l'avait aperçu et tira trois fois en sa direction. Trois coups secs qui firent mouche, l'homme chuta lourdement sur le sol, entrainant dans son sillage quelques tuiles de l'habitation.

*Un de moins*

Cela faisait combien d'ennemis abattu, Tesla avait du mal à croire que toute cette armée avait été mobilisée pour la liquider. Il n'y avait aucun doute elle était la proie de ses chasseurs, mais il était hors de question qu'elle se laisse abattre comme un vulgaire gibier, non pas alors qu'elle se trouvait à proximité des véhicules. Tess voyait enfin la ligne du touchdown, elle se précipita, sans même s'occuper de la situation de son compagnon d'arme.

La trentenaire fut déboutée dans sa tentative, une grenade fut lancée dans sa direction, elle n'avait même pas eu le temps de voir d'où elle venait. Le souffle de l'explosion la repoussa quelques mètres en arrière et son crane heurta une des cloisons du chalet. Tesla avait l'impression qu'elle se trouvait dans un carillon, le monde autour d'elle était flou, un peu comme ci elle était en pleine défonce, mais c'était la réalité et bien qu'elle était sonnée, la policière savait qu'ainsi exposée elle risquait de perdre de la vie, elle ne parvint que bien difficilement à ramper près de son véhicule.

Tesla était hors jeu, quelques instants le temps qu'elle reprenne ses esprits, mais elle percevait encore des coups de feu, Shayne devait être encore dans le feu de la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Ven 8 Avr - 1:11

Trop vite, trop vite...elle croyait qu'ils faisaient quoi une petite balade de santé ? Franchement ce n'était pas le moment pour ralentir, alors là pas du tout. Ils devaient s'en aller et vite c'est pour ça qu'ils n'avaient pas l'intention de prendre son temps et de bavarder avec les méchants. D'ailleurs, ils n'avaient pas vraiment l'air enclin à parler, tous armés jusqu'aux dents et tirants à tout bout de chant. C'était la guerre, un champ de bataille et rien d'autre. Le jeune homme ne répondit rien à la jeune femme et continua sa route pour se retrouver prés de la fenêtre. De la, il fit signe à Tesla pour lui expliquer en langage tactique la suite du programme. Vu qu'elle est flic, elle doit avoir apprit ce genre de langage en tout cas il espère. Dés qu'il lança la grenade, le combat reprit, c'était le signal de départ pour tous les deux. Shayne se releva et visa les endroits ou il lui avait semblé avoir vu des ennemies. Puis il sauta par dessus la fenêtre pour atterrir deux mètres plus bas à l'extérieur. Il fit un roulade en même temps qu'il se réceptionna pour ne pas se faire mal et surtout pour ne pas être une cible trop facile. La policière élimina un tireur qui était posté sur le toit et qu'il n'avait pas vu. C'est une chance que sa collègue l'ait vu sinon ils seraient tous les deux morts.

Le combat continuait, il se mit à couvert pour canarder à l'abri ceux qu'il pouvait voir. Une détonation retentit et il vit Tesla plus loin qui avait l'air hors combat. Bon sang, elle était à découvert, elle risquait de se faire tirer dessus comme un lapin. Shayne ne prit pas vraiment le temps de réfléchir à la situation, il sortit à découvert et fonça tête baissé dans le tas. Il devait détourner l'attention assez longtemps sur lui pour qu'il ne s'occupe pas de la jeune femme en espérant qu'elle puisse se mettre à l'abri. Il tua deux nouveaux ennemies, il ne semblait plus en avoir beaucoup. Il marcha doucement regardant autour de lui. Il vit bouger derrière un arbre et tira mais constata juste après que ce n'était qu'un lapin. Il souffla soulagé, et comprit que pour le moment il avait tué tout le monde. Le Lieutenant Colonel décida donc de partir pour voir comment va la jeune femme. Plusieurs coups de feu retentir derrière lui, il se retourna et tira une salve tuant son agresseur. Son fusil était maintenant vide, plus aucune munition, il le laissa tomber au sol tout en se rapprochant du chalet ou du moins ce qu'il en reste. Il s'arrêta près de l'endroit ou la policière était cachée. Sans vraiment avoir bien fait attention la première fois, il regarda de nouveau sa main. Qu'est-ce que...c'était quoi ça ? Son regard descendit sur son propre ventre ou il constata qu'une marque rouge s'étendait sur ses vêtements. Sa main se mit alors à trembler et il réalisa qu'il avait mal, très mal. Violemment il tomba à genoux et tenta de presser la blessure sur son ventre pour éviter que le sang ne coule trop puis il tomba complétement sur le sol. C'était ça chance, il avait fallut qu'un crétin lui fasse ça fête. Si seulement il aurait été plus vigilant, si seulement il aurait plus attention. Shayne espérait qu'aucun organe ne soit touché, mais sans un médecin pour le dire il ne pourrait pas le confirmer. Son téléphone, ou était son téléphone ? A taton, il chercha avec son autre main dans ses poches, mais sans succé, celui ci avait dût tomber pendant la bataille. Eh merde, c'est vraiment la merde ! A présent, il ne pouvait compter que sur Tesla, encore faut t'il qu'elle soit en état de l'aider.


-Tesla ? Tesla....

Crier lui était impossible, il avait trop mal pour pouvoir lâcher un cris aussi fort. Peut être que quelqu'un aura entendu les coups de feu. Peut de chance mais l'espoir fait vivre. Il crut entendre un bruit, des voitures en approche, plusieurs et pas de petite cylindré. Surement d'autres personnes qui viennent pour les tuer si la première équipe échoué. Regroupant ses forces, il ramassa un fusil et vola des chargeurs à un cadavre. Tesla n'était pas encore venue à son secours. Alors il se releva avec l'énergie du désespoir et alla la retrouver. Elle était toujours un peu sonné, vu le choc qu'elle avait dût se prendre c'était normal. Tant bien que mal, il lui apporta son aide pour se relever et l'aida à revenir dans le chalet. Ce n'était plus un très bon abri mais c'était mieux que d'être dehors à découvert. Le jeune homme cacha ça blessure avec sa veste, pour le moment ce n'était pas l'heure d'inquiéter Tesla et pas non plus celle de penser à sa blessure. Car le combat n'est pas finit.

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Ven 8 Avr - 22:20

Combien de temps était-elle restée dans le coltard, impossible à décompter, elle entendit son nom prononcé deux fois, mais elle avait l'impression d'entendre le son distordu d'une vieille cassette audio. Tesla ne reprit ses esprits que quelques instants plus tard dans le chalet, comment était-elle arrivée ici alors que la seconde d'avant elle se croyait près des véhicules, les coups de feu avaient cessés, pas forcement un bon signe, peut être une autre accalmie avant un assaut plus violent.

« Ah ma tête. »

L'afro-américaine se plaignait d'une migraine intense, surement une conséquence de son choc violent, mais mis à part quelques bleus sur les membres et un léger vertige, elle ne souffrait d'aucune autre séquelle, un vrai miracle en soi.

*Bon sang, mais que s'est-il passé pendant que j'étais dans les vapes. *

La policière voulait avoir un résumé de ce trou noir. Pourquoi étaient-ils de retour dans leur petit bunker d'amour ? Mais plus important comment allaient-ils sortir de cette souricière a taille humaine. Suite à l'explosion, Tesla avait perdu son arme et la radio qu'elle avait subtilisé au premier assaillant. Il y avait des corps dans la pièce où ils étaient, surement le résultat du nettoyage à la grenade du beau Shayne, dévastateur, mais tellement efficace. On croirait voir une pub pour insecticide, ou Shayne passe les nuisibles trépassent, ce qui ennuyait la beauté d'ébène c'est que la ripoux qu'elle était pouvait être assimilée au camp des nuisibles, jusqu'à présent elle avait pu garder ses activités annexe secrète, mais après un tel assaut, s'ils arrivaient à s'en sortir vivant, il faudra qu'elle explique pourquoi une unité d'intervention de la police de Bright Falls voulait sa peau.

« Shayne, ça va ? »

Question un peu bête, mais la jeune femme s'inquiétait vraiment pour son compagnon, soudain un grésillement se fit entendre sur l'un de cadavre, suivi d'une voix sortant d'un poste récepteur.

« Equipe Red, ici leader Blue, on est dans la place, ou en êtes-vous, bon sang, je vous avais dit de liquider cette garce proprement, pas de transformer la zone en Ground zero, vous vous cachez ou ? Dennis, tu m'entends ? A vous ! »

C'était bien le premier contact qu'ils avaient de leur agresseur. Tesla regarda avec des yeux étonnés, elle jouait la comédie à la perfection, mais pas sûr que cela puisse tromper le regard attentif d'un militaire expérimenté comme le brun. La situation était critique, toujours un peu groggy, Tesla ne serait d'aucune utilité dans une autre escarmouche, au contraire elle serait une tare pour le militaire.

*Tu as joué, tu as perdu faut passer à la caisse maintenant.*

Elle se résignait à se rendre, quand son regard croisa la dépouille de deux assaillants et une autre de ses idées tordues lui vint à l'esprit.

« Shayne j'ai peut-être un plan, ils n'ont pas l'air de savoir qu'on est deux, si tu te faisais passer pour l'un d'eux en endossant une de leur combinaison. »

L'idée de la capitaine de police était de se la jouer cheval de Troie, plutôt char d'assaut infiltré, elle était certaine que Shayne saura quoi faire une fois qu'il se sera dissimulé dans les rangs ennemis. Tesla aurait bien aimé mettre son plat à profit, mais aucun des assaillants n'avait de kevlar bonnet 85 B.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Mar 12 Avr - 1:07

A Seven Sins City, les soirées c'est mortelle et dans tous les sens du terme bien sûr. Une simple rencontre qui tourne au cauchemar, ce n'est que dans cette ville de dingue que ça peut arriver. Non, mais vous vous rendez compte, voir une dizaine d'ennemies armée jusqu'aux dents débarquer et tirer à tout va dans le seul but de vous liquider. De la folie, c'est de la pure folie. Et Shayne devait résister à ça, il devait se battre alors qu'il n'était ni habillé pour, c'est a dire pas de gilet par balle et surtout qu'il n'est pas équipé. Si seulement il pouvait avoir son fusil et non celui de l'ennemie. Bon, il se contente de ce qu'il a. Cette histoire venait malheureusement de tourner au vinaigre quand il se fit tirer dessus. Oui, hop une balle dans le ventre histoire de pimenter un peu la soirée. Non, mais vous imaginez vous une soirée tranquille sans le moindre bobo ? Nan, se serait pas drôle. Le jeune homme n'avait pas le droit de craquer, il devait tenir car il n'était pas seule. Malgré la douleur et le sang qu'il perdait, il réussit à conduire Tesla à l'intérieur.

La jeune femme revint à elle assez rapidement. Le Lieutenant Colonel ne lui dit rien au sujet de sa blessure. Le pauvre, il souffrait le martyr, il avait envie de grimacer mais non, il se retenait. C'était dur de garder un visible normal. Peut être qu'elle remarquera le sang qu'il y a sur son pantalon. Si jamais elle lui pose des questions, il pourra toujours dire que c'est le sang de l'un des types qu'il a tué. De nouveaux véhicules étaient arrivés, des renforts surement. Dans le genre pas de chance, on fait pas mieux ! La policière avait à peine demandé à Shayne comment il allait quand une radio émit un grésillement. Le soldat se pencha pour prendre la radio et mieux entendre ce qui était dit. Visiblement c'était le groupe ou le chef du groupe des nouveaux arrivants qui appelait les autres. Ils avaient trop organisés pour être de simple bandit ou des mafieux. C'était pas normal, et leurs armes, leurs uniformes faisaient plutôt référence à un groupe d'état. Des gentils ? Alors qu'il était en train de réfléchir, Tesla proposa quelque chose. Jabberwock devrait se glisser dans une des combinaison d'un cadavre pour se faire passer pou l'ennemie et mieux les atteindre. Ce n'était pas franchement la meilleure idée qu'elle avait eut, et il ne se sentait pas vraiment très en forme pour jouer les menteurs.


-Je suis pas sûr que ce soit une très bonne idée.


Le jeune homme appuya sur le bouton de la radio pour répondre à l'équipe blue.


-Équipe Blue ? Ici le Lieutenant Colonel Grant des Marines détachés à Seven Sins City. Je ne sais pas qui vous êtes, mais vous devriez baisser vos armes rapidement si vous ne voulez pas me voir répliquer !


Si c'est type étaient des flics, du FBI, de la CIA ou de n'importe quoi d'autre, ils mettraient certainement fin à cet assaut. Il ne reste qu'à attendre leur réponse qui semblait ne pas venir. Ils devaient certainement vérifier si une Grant existait bien. Il regarda Tesla, c'est elle qui devrait revêtir un uniforme, pas lui.

-C'est toi qui va mettre un des uniformes, je préfère faire l'appât. J'ai un idée en tête. Une idée ? non pas vraiment, il ne savait pas quoi faire, et cette balle dans le ventre était en train de le condamner alors qui à sauver l'un deux que se soit Tesla. Fait ce que je te dis ! insista t'il brutalement.

Le jeune posa sa main sur son ventre pour comprimer la blessure, mais le sang lui continuait tout de même à couler. Si jamais un organe interne est touché, il ne va pas tenir très longtemps.

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Mer 13 Avr - 21:59

Pour une fois qu'elle faisait preuve d'altruisme en faisait en sorte que quelqu'un d'autre qu'elle s'en tire, voilà que son idée fut écartée tout de suite après qu'elle l'ait énoncée. Pourtant, la policière était certaine que cela aurait pu marcher, les ennemis apparemment ne connaissaient pas Shayne, il aurait pu passer inaperçu dans la masse, à moins que... A moins que le beau militaire ne voulait pas abandonner la jolie black à son sort, tiendrait-il un peu à elle. Tesla avait des étincelles plein les yeux en regardant le brun, il cachait bien son jeu, en tout cas c'est cela que s'imaginait la jeune femme. C'est vrai que ce n'était ni le moment, ni le lieu pour avoir des pensées parfumées à l'eau de rose, mais Shayne était tellement sexy quand il donnait des ordres.

Tesla avait beau se dire que le jeune homme savait ce qu'il faisait, elle ne comprenait pas pourquoi il signalait sa présence. On n'apprend pas que la meilleure arme du combattant est l'effet de surprise à West Point ? Une chose étonna encore plus la capitaine de police, c'est quand le lieutenant colonel menaça de répliquer, même elle aussi impertinente qu'elle était n'aurait pas osé lancer une telle provocation. Cet homme avait de l'aplomb, ce n'est pas pour rien qu'elle le désirait si ardemment, quoi qu'il entreprenait, il émanait de lui de la confiance, une confiance qui se propageait à ceux qui étaient proches de lui comme un feu de broussaille en plein été.

Finalement le plan B inversait simplement les rôles énoncés par la policière, c'est-à-dire que Tesla endosse un des uniformes. Comme à son habitude, la New-yorkaise s'apprêtait à rouspéter, mais le « fait ce que je te dis » de son compagnon la calma aussi sec.

Finalement le plan B inversait simplement les rôles énoncés par la policière, c'est-à-dire que Tesla endosse un des uniformes. Comme à son habitude, la New-yorkaise s'apprêtait à rouspéter, mais le « fait ce que je te dis » de son compagnon la calma aussi sec.

« Ok, ok, je vais la mettre cette fichue combinaison ! »

L'afro-américaine se dévêtit sans pudeur devant le militaire, lui offrant un aperçu de ce qu'elle comptait lui offrir après avoir soupé. Elle ne prenait pas la peine de cacher sa semi nudité, elle était trop fière de son corps pour cela, dommage que les circonstances ne soient pas celles qu'elle avait espérées, à charge de revanche peut-être, s'ils s'en sortaient vivants, peut-être qu'elle retenterait l'essai et ce coup-ci elle franchirait bien la zone d'en-but.

«Bon dis moi tu as quoi en tête, je te rappelle que ces types veulent me descendre et je doute qu'il rebrousse chemin après ton petit speech. »

Tesla était en train d'ajuster l'uniforme, le seul hic c'est qu'elle ne pouvait entièrement fermer le haut, forte poitrine oblige, mais elle attendait du Marines une réponse.

« Hey, Shayne tu m'entends ? »

C'est alors qu'elle vit cette petite tache rougeâtre sur les habits de l'homme, elle ne l'avait pas vraiment vu avant, mais la, plus aucun doute n'était permis, le militaire s'en était pris une.

« Mais tu es touché. »

Le visage de Tesla montrait pour la première fois des signes de panique, ses yeux devinrent subitement brillant sous l'effet de ses larmes, la policière perdait son sang-froid, est-ce que Shayne saura la remettre d'aplomb, il le faut, car leur survie en dépend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Lun 18 Avr - 0:58

Dans le genre "je suis dans la merde" Shayne y était jusqu'au cou. C'était terrible de ne pas savoir quoi faire. Il était là, assit contre le mur, essayant de réfléchir pour trouver une sortie de secours. La réplique qu'il avait fait aux types à l'autre bout de la radio n'était finalement peut être pas une si bonne idée ? Le jeune homme à toujours était un bon tacticien, mais là avec la douleur il n'était pas vraiment en forme pour réfléchir. Tout était brouillé dans sa tête et sans de bonne arme les choix étaient très réduit. Pour l'instant, il ne voulait pas que la jeune femme joue l'appât, c'est lui qui devait faire ça, surtout qu'il est blessé. Il ordonna donc à la jeune femme de se dépêcher de mettre la tenue sur elle. Elle le fit sans rechigner de toute manière elle n'avait le choix. Le gradé ne regarda même pas le spectacle qu'elle pouvait lui offrir en se déshabillant, il était trop occupé à chercher un plan. Il ne peut pas échouer, il ne peut pas perdre la partie, hors de question. Tout en s'habillant, elle lui demanda son plan. Bon sang, pourquoi lui demande t'elle ça maintenant, il n'a pas de plan. Ce soir tout est foireux, il ne peut rien faire. C'est finit ! Il est finit ! Ils sont finit ! Non, STOP. Reprenons tout depuis le début. Baisser les bras n'est pas une solution. Le jeune homme inspira profondément pour s'éclaircir les idées.

Les types se trouvant dehors sont lourdement armées et équipé et pas part de petit calibre de fillette. Ils veulent tuer Tesla, enfin ça c'est elle qui le dit, peut être que c'est à tous les deux qu'ils en veulent. La première équipe envoyé à était suivit d'une deuxième équipe se qui veut dire qu'ils ont peut être un QG extérieur. Mais il n'en on peut être pas, c'est peut être la dernière équipe. Avec Tesla habillé comme eux et avec leur casque sur la tête tout le monde n'y verra que du feu. Du moins, il l'espère. Le jeune homme n'avait pas prêté attention à ce qu'elle lui avait dit ce n'est que quand elle commença à s'affoler qui sortit de ses pensées. Voila qu'elle venait de voir sa blessure. Eh zut, lui qui voulait éviter ça.


-Reprend toi !
ordonna t'il en lui donnant une claque. C'était vraiment pas le moment de se mettre à pleurer. Si elle craque ils sont foutu. C'est pas le moment de se préoccuper de moi, Ok ! On a d'autre chat à fouetter.

Il vit que la combinaison qu'elle avait enfilée n'était pas complétement fermé. Il s'approcha et força la fermeture pour la remonter jusqu'en haut. Elle allait être comprimée, mais c'était vraiment pas le moment de mourir à cause d'une pair de sein ! Il vit un type mort par terre, qui avait l'air plutôt balaise, il lui prit son gilet par balle et le donna à Tesla.

-Met ça ! Ça devrait camoufler ta poitrine. Maintenant, il est tant d'en venir au chose sérieuse. Il faut cacher le type que tu as déshabillé sous la table, ainsi que tes vêtements.

Si des hommes entraient dans la maison, et qu'il voyait un cadavre en slip, il se douterait du subterfuge.

-Frappe moi ! lui dit t'il. Tu vas me frapper jusqu'à ce que ces types arrivent. Tu diras que tu as survécu, tu as réussis à m'avoir mais la fille c'est échappé. Et surtout, essaie de prendre une voix plus grave ! Si on y arrive, avec un peu de chance, on m'enfermera dans une voiture, il te suffira de prendre le volant et on n'aura qu'a fuir. Mais la tu dois me frapper, et que ça fasse vrai !

Jabb devait être un peu fou de vouloir se faire frapper, mais c'était le seul moyen pour que les autres croient que Tesla est des leurs.

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Mar 19 Avr - 18:25

Deux bonnes claques et ca vous remet une femme en proie au désespoir d'aplomb. En fait c'était l'égo surdimensionné de la policière qui l'avait fait rependre ses esprits, comme un reflexe de Pavlov, le fait que quelqu'un la frappe ravive la flamme de son agressivité latente et de la hargne elle allait en avoir besoin. Ravalant son amertume la jeune femme écouta attentivement les instructions de son partenaire.

Petit un : dissimuler les traces, elle attrapa le cadavre dévêtit par les pieds et le traina sous la table comme convenu prenant même la précaution de le recouvrir avec ce qui restait d'un tapis.

Petit deux : surement le plus difficile, battre le militaire, Tesla resta bouché bée quand elle entendit l'ordre de Shayne, non pas possible, la douleur devait le faire délirer, il y avait d'autres moyens pour rendre la scène crédible. Tesla regarda le brun pour bien s'assurer qu'il était sain d'esprit, apparemment oui, son regard était toujours aussi déterminé et perçant, son expression rappelait celle d'un oiseau de proie. Le bruit des portières qui claquaient fit sortir l'afro-américaine de sa torpeur.

*D'accord s'il n'y a que ça pour te faire plaisir. *

Elle essayait de se convaincre que c'était pour leur survie, que c'était inéluctable. La jeune ferma son poing, puis ferma les yeux et essaya d'imaginer qu'à la place de Shayne se trouvait l'homme qu'elle détestait le plus au monde, son père. Une gauche puis une droite et de nouveau une gauche ce fut bientôt une grêle de coups de poings qui s'abattît sur le visage du pauvre jeune homme, jusqu'à ce qu'une main gantée inconnue la retienne.

« Hey arrête tu vas le tuer ! »

Inconsciemment la policière répondit.

« C'est bien mon intention »

Heureusement que la combinaison lui comprimait le diaphragme, sa voix était légèrement étouffée et couplée à la cagoule que la policière portait, elle paraissait masculine, sinon le petit subterfuge aurait pris fin prématurément.

« C'est qui ce type et où est Miller. »

Tesla fit mine d'être sonnée et répondit à son interrogateur.

« Elle s'est tirée dès qu'on a lancé l'assaut je suppose qu'elle se terre dans les bois, un groupe est parti à sa poursuite, mais on n'a pas de nouvelle, quant à lui je suppose que c'est son mec, il nous a donné du fil à retordre celui la. »

Le rapport avait l'air crédible et l'homme en combinaison semblait accepter les mensonges de Tesla.

« C'est donc lui le Marines ? Ok on le ramène à la planque, toi aussi t'as l'air pas mal amoché »

Le chef désigna deux hommes.

« Collins, Matt vous l'escortez. »

Les deux agents se chargèrent de transporter Shayne jusque dans un Break noir aux vitres teintés, jusque la tout ce déroulait comme le militaire l'avait prevu, s'en était presque effrayant. Tesla commençait à croire que cette épreuve allait bientôt toucher à sa fin, elle se permettait de l'espérer. Matt et Collins venait d'installer Shayne sur la banquette arrière du véhicule quand le chef sortit du chalet le visage rouge de colère, pas besoin d'être medium pour deviner qu'ils avaient retrouvé le corps du chippendale.

Ok pas la peine de s'attarder, la policière dégaina son arme et logea une balle dans le crane de ses deux anges gardiens avant qu'ils ne se rendent compte de ce qu'il se passe, dans l'armée on appelle cela un tir de précaution, dans les Ghettos de Harlem aussi.

Par chance les clefs étaient toujours sur le contact, la policière démarra en trombe sous les tirs d'armes automatiques des ennemis.

« Merde, merde, merde ! »

Et ils y étaient jusqu'au cou, deux véhicules s'étaient lancés à leur poursuite, les arrosant allégrement.

« Shayne ca va ? Tu m'entends ? Réponds bordel. »

La policière s'inquiétait pour son ami, il avait besoin de soin et elle avait besoin de quelqu'un capable de porter un flingue et cette radio qui ne semblait plus fonctionner surement un brouillage, ces enfoirées n'étaient pas n'importe qui. En attendant que ses esprits puissent se coordonner de nouveau la capitaine se contentait de rouler à tombeau ouvert sous le feu ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Ven 22 Avr - 2:12

Sortir d'une situation aussi délicate que celle ci risque fort d'être difficile. Shayne blessait, il devait en plus de ça essayer de trouver une idée miracle pour les sortir de la en vie, après pas sur qu'il soit indemne, il suffit de regarder le militaire pour voir que ça ne serait pas possible. La policière devait frapper le jeune homme avant que les ennemies arrivent pour qu'ils croient aux subterfuge du jeune homme. Elle n'avait pas l'air de vouloir le frapper, mais il le fallait bien, il la regarda d'un air un peu plus méchant en espérant qu'elle se mette à le frapper avant que ce soit trop tard. Et la pluie de coup tomba sur lui, elle n'y allait pas de main morte. Il sait qu'il lui avait dit de faire en sorte que ce soit vrai, mais la c'était surement un peu trop. Si elle continuait ainsi, elle allait finir par lui casser des dents et les dents ça ne repousse pas bon sang ! Quelqu'un stoppa la main de la jeune femme et le jeune homme finit par s'écrouler sur le sol à bout de souffle. Leurs ennemies étaient enfin là et visiblement ils ne semblaient pas voir que leur "collègue" n'est pas l'un des leurs. Tant mieux, le plan de Lieutenant Colonel marchait comme sur des roulettes c'est justement ce qu'il fallait. Le chef voulait savoir ou se trouvait Tesla, elle répondit qu'elle s'était enfuit, cet idiot mordit à l'hameçon, heureusement pour eux. On l'embarqua de force car de toute manière il n'en avait plus assez pour se lever et marcher tout seul. Sur plusieurs mètres, il fut trainé puis mit dans un véhicule. Le garçon n'était pas du tout en forme et il commençait à perdre le fil de la réalité. Tout ce qu'il savait c'était qu'on l'avait déplacé pour le mettre ici. Qu'a bien put devenir la jeune femme ?

Des coups de feu retentir dehors et quelqu'un monta dans la voiture et démarra rapidement. C'était quoi encore ? Bon sang, voilà que Shayne était en train de s'évanouir ou du moins il était à deux doigts. Si quelqu'un pouvait faire en sorte qu'il revienne totalement à lui. Les bourdonnement sourd qu'il entendait indiqué que la voiture se faisait canarder, pas bon signe ça ! Une voix appela son nom, est-ce qu'il allait bien ? Surement pas, il était tout sauf en forme. Son ventre lui faisait mal et il continuait de perdre du sang. Ce qui lui faut c'est un médecin, il lui faut de l'aide. Il réussit à attraper la radio et à trifouiller celle ci pour essayer de trouver une autre fréquence. Avec un peu de chance il peut trouver celle du camp ou de n'importe qui d'autre.


-On est attaqués, besoin de renfort armé et médicaux d'urgence. Nous sommes deux, dont un gravement blessé. Je répète on a besoin d'...

Et là, le jeune homme tomba dans les pommes et lâcha la radio qui tomba sur le sol. Tesla allait devoir faire la suite toute seule, avec un peu de chance quelqu'un aura reçu le message de secours.

[Soit on continue comme ça, t'as des idées de ce qui peut se passer. Soit tu peux faire intervenir si tu veux des PNJ, ou alors on demande à un Shadow ou un Amazone ou quelqu'un d'autre de nous rejoindre !]

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Lun 9 Mai - 23:38

Tesla roulait toujours à toute allure, espérant mettre le plus de distance entre elle et s'est poursuivants, mais il fallait admettre que malgré tous ses efforts, elle n'y arrivait pas, pire les ennemis la canardaient à l'arme automatique et les tirs se faisaient de plus en précis. Chaque projectile qui heurtait la carrosserie du véhicule faisait grandir un peu plus le doute en elle, si bien que l'afro-américaine commençait à perdre tout espoir de survie.

Shayne lui pendant ce temps essayait de contacter des secours, oui ! C'est l'ultime espoir, de l'aide peut être quelqu'un de l'unité du militaire, quelqu'un qui pourra les faire sortir de ce piège. Hélas cette espérance fut aussi éphémère que l'étincelle d'un feu de Bengale, vive, mais trop courte. Shayne sombra dans l'inconscience et Tesla paniqua un peu plus, les yeux de la policière se remplirent de larmes, brouillant momentanément sa vision, le monde semblait s'écrouler.

« Shayne ! Shayne ne me fait pas cela, ce n'est pas le moment de déconner, réveilles toi espèce d'âne bâté. »

La jeune femme tentait d'appeler son compagnon, mais en vain. Il existe un proverbe chez les fossoyeurs qui dit qu'on peut toujours creuser plus profond, pour faire simple les choses peuvent toujours aller plus mal et c'est le cas pour la capitaine de police. Une balle toucha le pneu arrière de la voiture, le pneumatique explosa et le véhicule partit en tête queue alors qu'il effectuait un virage.

La voiture atterrit dans un fossé en bord de route, mais ses deux occupants étaient indemnes, un vrai miracle, mais l'accalmie était de courte durée, la jeune femme entendit les véhicules poursuivants freiner ainsi que le claquement des portes.

« Shayne, ça va ?»

Tesla s'était faufilée sur le siège arrière et essayait de ranimer le brun, les larmes aux yeux elle ramassa la radio et entreprit de prendre le relais de Shayne.

« Appel d'urgence, ici le capitaine Tesla Miller, officier sous le feu .... Un homme à terre...Besoin d'assistance médicale....Urgent.....Nous ne sommes pas très loin de la route principale à quinze kilomètres de la forêt d'Arcadie, je répète. »

Alors qu'elle s'apprêtait à réitérer son message de détresse, une détonation se fit entendre, deux hommes avaient mis pied a tard et tiraillaient le couple, que deux hommes ? Il devrait en avoir plus en principe, c’était surement une manœuvre de contournement autant dire que si elle se retrouvait prise entre deux feux que les carottes seraient cuites en deux mots : Game Over.

Tesla sortit du véhicule et répliqua avec le fusil mitrailleur. Gagner du temps c'est tout ce qu'elle pouvait faire en espérant que quelqu'un ait entendu son message et il fallait espérer que l'hypothétique sauveur arrive vite, car le chargeur de l'arme de la policière allait bientôt se vider, après elle n'aura que ses poings et sa volonté pour se battre autant dire que les jeux seront faits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alona Garvey
    PHŒNIX Take me to the riot

 PHŒNIX ♠ Take me to the riot
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 09/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 26 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Lun 23 Mai - 22:04

- Sergent Garvey ! Sergeeeent !

Le soldat courait comme un dératé en hurlant à travers les couloirs de sa clinique, ce qui mit la jeune femme complètement hors d’elle. Il y avait tout de même des patients qui cherchaient à se reposer ici !

- On se calme, soldat ! Gronda-t-elle. Prenez votre respiration et dites-moi ce qui se passe.

* Pas une fusillade, pas une fusillade, pas une fusillade*

- On a reçu le message sur la ligne d’urgence du central. Un blessé grave. Ils ont besoin de soutien médical immédiat.

- Qui c’est ?

- Des flics, je crois. Une femme, le capitaine…. Miller, je crois que c’était Miller.

- Fais chier
, soupira la jeune femme en se prenant la tête dans les mains. Trouvez-moi Anders.

- Il est hors du camp, Madame. Mais il est en route
, s’empressa-t-il d’ajouter face à l’air exaspéré de la militaire, et devrait vous rejoindre au véhicule sous peu.

- Bon, le temps que je récupère mon équipement, vous allez me faire le topo et me dire où on peut les trouver, vos blessés.


*****

Le trajet en Jeep se fit dans un silence de mort. Anders connaissant l’état de sa collègue et amie à la suite de l’affaire du port et de ce qui était arrivé au Général avait proposé d’y aller sans elle et d’emmener quelqu’un d’autre. Pas aussi émotionnellement blindée qu’un certain nombre de ses collègues face à ce type d’évènements, elle était dans un état encore assez vulnérable.

Mais la brune avait insisté parce que le soldat avait parlé du capitaine Miller et qu’elle connaissait Tesla. Elle ne laisserait pas une autre de ses connaissances en danger sans rien faire. C’était plus fort qu’elle. Un peu gêné, son collègue n’avait rien ajouté. Il s’était simplement mis derrière le volant et roulait maintenant à tombeau ouvert en direction d’Arcadie.

A l’approche du lieu indiqué, Anders coupa les phares et Alona chargea le M4 posé sur ses genoux. Le véhicule ralentit encore lorsque du bruit se fit entendre plus loin. Des coups de feu ! Apparemment, on était loin du simple accident de la route. De toute façon, ils auraient contacté les paramédicaux si c’était le cas et non pas lancé un appel de détresse radio.

Anders coupa le contact et les deux militaires bondirent hors de la voiture. Alona adressa un pauvre sourire à son camarade d’infortune qui chargeait sa propre arme, et lui fit signe de se mettre en mouvement. Sous le couvert des arbres, ils parvinrent à approcher suffisamment pour pouvoir mieux comprendre ce qui se passait. La jeune femme reconnut la silhouette de Tesla, en train de tirer tout son soul sur ses assaillants.

La brune fit signe à son camarade. Ils allaient prendre les agresseurs à revers, et les avoir à leur propre jeu. Ils évoluaient lentement, pour ne pas se faire repérer, mais les hommes avaient l’air de toute façon trop occupés à tirer sur Miller et le blessé dont elle avait fait mention, mais qu’Alona ne voyait toujours pas.

Elle en élimina un, Evan s’occupa de l’autre, et il en délogea même un troisième qui arrivait par le côté. Ils ne savaient pas s’il y en avait d’autres, mais il fallait qu’ils aillent rejoindre la policière. Le jeune homme alla droit jusqu’à Miller, Alona sur ses talons, couvrant les alentours. Son regard se posa sur Tesla puis sur le véhicule dans le fossé. Sans même écouter la réponse de la capitaine à laquelle son collègue venait de demander où était le blessé, le médecin se dirigea droit vers la voiture.

Elle aperçut une silhouette sur la banquette arrière. La jeune femme s’était psychologiquement préparée à ce qu’il soit arrivé quelque chose de grave à Tesla. Et elle n’avait pas s’empêcher de se sentir soulagée de voir la jeune femme campée sur ses deux jambes, en train de résister à ses agresseurs. Elle en avait déduit que le blessé devait être un de ses collègues policiers. Mais rien n’au monde ne l’aurait préparée au spectacle qu’elle avait devant les yeux.


* Non. Non, non, non. Pas lui.*

Alona se précipita sur la portière tout en hurlant pour appeler Evan. Elle tira le corps hors du véhicule et fit glisser son supérieur inconscient jusqu’au sol. Elle posa ses deux paumes sur son abdomen pour tenter de comprimer la plaie qui saignait encore.

- Jabb. Jabb ! Shayne ! L’appela-t-elle en vain.

Elle eût le temps de lui coller une gifle pour essayer de le réveiller quand Anders l’attrapa par les épaules pour la forcer à se calmer. Il ouvrit le kit médical et fit signe à la jeune femme qu’il prenait le relais. Elle maintint la pression encore un moment, aida le caporal tant qu’il eut besoin d’elle et s’écarta quand son collègue le lui demanda. Essuyant ses yeux embués d’un revers de main rageur, elle se redressa et alla jusqu’à la policière.


- Et toi, tu vas bien ? Qu’est-ce qui s’est passé ? Demanda alors Alona, tout en essuyant ses paumes ensanglantées sur son treillis.

Il fallait qu’elle reste concentrée sur les paroles de Tesla et qu’elle essaie de ne pas imaginer le pire. Anders était un très bon médecin, et de toute façon, ils n’allaient pas s’éterniser ici. Sous peu, le lieutenant-colonel serait dans un véritable lit d’hôpital et ils auraient tôt fait de le remettre sur pieds.

La jeune femme s’arrêta soudain de respirer. Elle était sûre qu’elle venait d’entendre un bruit. Elle glissa la main à sa ceinture et enfonça un nouveau chargeur dans son arme.

_________________
There must be a way out of here
Said the joker to the thief
There's too much confusion
I can get no relief
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Mer 25 Mai - 23:10

La situation devenait de plus en plus critique, avec Shayne dans les vapes, le chargeur de son arme qui était maintenant et les tirs de ces enfoirés d'en face qui devenait de plus en précis et resserrés. Isolée et apparemment sans possibilité de recevoir du renfort, c'est donc à cela que ressemblait fort Alamo, un piège infernal ou la solution la plus viable était de pointer le canon de sa propre arme contre la sa tempe et de presser la détente. Et puis quoi encore, Tesla avait la haine, la haine de s'être fait jeter par son beau brun, la haine que d'autres flics ripoux veuillent sa peau, la haine que le percuteur de son arme frappe dans le vide.

Le moment tant redouté était la, plus de munition ! La capitaine de police s'apprêtait à se battre au corps a corps avec ses assaillants. Quitte à mourir autant le faire avec panache et classe, sa mort allait donc être calquée sur son style de vie, mais pourquoi ce silence ? Aussi bizarre que cela puisse paraitre les tirs ennemis avaient cessé. Quand Tesla vit le visage de la pétillante brune elle comprit tout de suite pourquoi, finalement les renforts étaient bien arrivés, l'afro-américaine se laissa glisser sur la carrosserie du véhicule, extenuée et les larmes aux yeux.

Assise sur le sol mouillé du fossé, elle resta prostrée, tentant de récupérer de cette folle poursuite. Alors qu'Alona essayait de réanimer énergiquement Shayne, Tesla dit au militaire.

« C'est bon mon grand la cavalerie est la, tu es tiré d'affaire mon chou, tiens bon soldat. »

Alona, la toubib qui avait caché à la policière sont appartenance à l'armée, semblait très concernée par le sort du militaire étalé sur la banquette, il n'en fallait pas moins pour qu'elle se pose quelques questions, mais le plus important était pour le moment l'état de santé du beau brun.

Est-ce qu'elle va bien ?

« Oui ça va »

Mit à part qu'elle avait été soufflée par une grenade, qu'on avait tenté de la truffer de plomb et que maintenant elle avait de sacrés vertiges. Les symptômes venaient d'apparaitre, sa vision était trouble et le monde autour d'elle oscillait et tanguait.

« Je ne sais pas ce qui s'est passé, avec Shayne on dinait ensemble dans un chalet et ils nous sont tombés dessus, c'était l'enfer. »

Tesla prit sa tête entre ses mains et se mit à pleurer, sincère ou pas, on pouvait en douter puisque la phrase qu'elle venait de prononcer était remplie de mensonges et d'omissions. Shayne et Tesla n'était pas en train de diner, c'était juste une grosse déformation de la vérité, de plus la capitaine savait bien ce que voulait ses agresseurs : l'exterminer.

« Il faut qu'on y aille, 'Lo , il y en a d'autre. »

La black essaya de se lever, mais à peine avait-elle adopté la station debout, qu'elle s'écroula sur le sol, ses vertiges n'étaient pas si anodins que cela. Toujours consciente, mais incapable de se redresser, Tesla observait la doctoresse qui semblait être en état d'alerte, il semblerait qu'elle ne pouvait compter que sur Alona en cas d'un nouvel assaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alona Garvey
    PHŒNIX Take me to the riot

 PHŒNIX ♠ Take me to the riot
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 09/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 26 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Jeu 26 Mai - 19:19

Evan était toujours penché sur le lieutenant colonel, essayant de stopper l’hémorragie afin de le stabiliser et de le rendre transportable. Ce dernier ne s’était toujours pas réveillé, ce qui était particulièrement inquiétant. La jeune femme, bien que médecin et militaire, ne se sentait pas en mesure de supporter le décès de deux de ses supérieurs, dont un ami proche, en moins de six mois.

- Tes’ ! S’exclama alors soudain Alona en voyant la policière s’effondrer.

La sulfureuse brune venait pourtant de lui dire qu’elle allait bien, à peine quelques instants auparavant. Se pouvait-il qu’elle souffre de blessures internes ? Elle n’eût pourtant pas le temps de se pencher vers cette dernière que son intuition se confirma. Des silhouettes se profilèrent dans le sous-bois. Il en arrivait encore.


- Anders, à 5 heures !

Avec dextérité et rapidité, le grand brun empoigna son arme, se redressa et pivota dans la bonne direction. Alona, quant à elle, posa un genou à terre et l’œil dans la lunette de son fusil d’assaut, le mit en mode coup par coup, puis tira.

Elle fit mouche, logeant une balle droit entre les deux yeux de l’individu armé. Elle repassa en mode mitrailleuse et arrosa copieusement les fourrés. Heureusement pour le petit groupe, la chute de l’un des leurs et le tir fourni eurent tôt fait de mettre en déroute leurs assaillants. Evan pour sa part avait abattu un fuyard dans le dos et en avait touchés deux autres, mais ils avaient tout de même réussi à prendre la fuite.

C’était d’une certaine façon dommage, car la jeune femme aurait bien aimé pouvoir en capturer un vivant afin de savoir de qui il s’agissait et ce qu’ils voulaient au militaire et à la policière. Mais ce n’était pas sa priorité. Sa priorité, c’était ramener tout le monde, vivant, au camp.

Tandis que les hommes s’éloignaient, Alona reposa son arme et se pencha sur Tesla. Il ne s’agissait peut-être que d’une lipothymie vagale, choc émotionnel, une fatigue soudaine liée à l’épreuve qu’elle venait d’endurer. Mais c’était peut-être aussi plus grave. Ce ne serait pas évident à déterminer dans ces conditions.

A tout le moins, la jeune femme était consciente, et à ce stade, c’était le plus important.


- La prochaine fois que je vous demande comment ça va, Capitaine, j’attends une réponse honnête. Et c’est pas la peine de mentir, je finirai par le savoir, lui dit-elle en se permettant un rictus en coin.

La dernière chose qu’on avait envie de voir quand on venait de faire un malaise, c’était un docteur à l’air anxieux. Et puis l’humour avait des vertus thérapeutiques disait-on. Surtout, c’était pour Alona le moyen le plus sain d’évacuer sa propre angoisse face à la situation.


- Bon, ne bouge pas pour l’instant, n’essaie pas de te lever. Et ne t’endors pas non plus, même si tu te sens très fatiguée. Je ramène la Jeep, je reviens vite.

Elle sortit d’un holster à sa taille un revolver chargé et le plaça dans la main de la policière.

- Tiens.

Elle ne savait pas si les hommes allaient essayer de revenir une nouvelle fois à la charge, et mieux ne valait pas tenter sa chance. Le médecin fit signe à son collègue pour lui indiquer ce qu’elle comptait faire et fila au pas de charge en direction du véhicule garé un peu à l’écart.

Les clés étaient toujours dans le contact, personne n’avait touché à la Jeep. Venant de l’autre côté, ils ne l’avaient certainement même pas vu, ce qui était plutôt une bonne chose pour le petit groupe qui comptait deux blessés dont un grave.

Alona arrêta le véhicule le plus près qu’elle pouvait des deux rescapés de la fusillade, ouvrit les portières et sortit du coffre un brancard. Elle amena celui-ci à proximité de son collègue, de nouveau affairé sur le corps du lieutenant-colonel.


- Donne-moi encore deux minutes.

La jeune femme opina du chef, sans un mot, et retourna aux côtés de la policière.

- Tu es en état de te lever ? C’est pas long, juste le temps de te mettre dans la voiture, rajouta-t-elle.

Elle passa le bras de Tesla autour de son cou et entoura son dos de son propre bras, supportant ainsi en grande partie son poids. Heureusement, vu sa silhouette de mannequin, elle n’était pas vraiment très lourde à soutenir. Elle l’accompagna ainsi jusqu’au véhicule et la fit asseoir sur la banquette arrière, puis elle lui tendit une bouteille d’eau glacée tandis qu’elle prenait sa tension. Elle espérait que le froid aiderait à la revigorer. Elle n’avait malheureusement rien d’autre à lui donner.

S’assurant que ça allait bien, Alona s’éloigna en direction des deux hommes. Elle aida Evan à faire glisser le corps sur le brancard et ils le transportèrent ensemble jusqu’à l’arrière du véhicule. La jeune femme monta à sa suite et vint s’installer à proximité de la tête du lieutenant colonel, dos contre la banquette passagers, ce qui lui permettrait de surveiller à la fois Shayne et Tesla. L’autre médecin fit le tour et alla s’installer à la place du conducteur et fit rugir le moteur.


- On t’emmène au camp, lança-t-elle en direction de Tesla. Il est hors de question qu’on te lâche dans un hôpital de la ville, surtout tant qu’on ne sait pas qui était après toi, vous, corrigea-t-elle en lançant un regard peiné à son supérieur qui avait encore réussi à se mettre dans un drôle d’état, et pourquoi.

_________________
There must be a way out of here
Said the joker to the thief
There's too much confusion
I can get no relief
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesla Miller
Ripoux
Ripoux
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 04/11/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 Ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   Sam 28 Mai - 22:08

« J'essayais juste de t'imiter ma puce, rappelle moi qui a dit qu'elle était que médecin »

Rétorqua Tesla a la réprimande d'Alona, même dans son état de faiblesse, elle ne pouvait s'empêcher de lancer des petites piques bien placées, c'était un peu dans sa seconde nature. Tess en voulait toujours à la militaire de lui avoir caché sa véritable profession, un comble pour une femme qui n'hésitait pas à mentir pour assurer son profit, mais vous connaissez le dicton : fait aux autres ce que tu ne veux pas qu'on te fasse, c'était inscrit en lettre d'or dans le manuel de bonne conduite de ripoux de la capitaine de police.

Dans ce genre de situation Tesla ne pouvait que bénir le ciel que son amie soit une militaire, car en plus d'avoir une bonne descente, cette fille savait bien se servir d'une arme, le cadavre du gus qui avait une balle bien placée entre les yeux le témoignait.

* Ils ne me lâcheront donc jamais ! »

C'était assez effrayant de constater que malgré les lourdes pertes infligées aux hommes, ces derniers continuaient à vouloir la peau de la policière, comment cela allait-il finir, elle avait besoin de protection et cela seuls ses gros clients de la mafia russe et japonaise pourrait le lui apporter, il lui fallait un téléphone. Pour le moment elle allait se laisser soigner, car elle en avait vraiment besoin, des migraines l'assaillent et sa vision devenait par moment floue.

« Merci, pour le coup de main sœurette, je ne sais pas ce qu'on serait devenu si tu ne trainais pas dans le coin. »

Tesla s'était trainée difficilement jusqu'au véhicule, sa démarche était hésitante, faisait même penser à la même qu'elle adoptait quand elle avait abusé de vodka ou de coke son autre péché mignon. En parlant de poudre blanche, elle se serait bien envoyé un petit rail au lieu de cette bouteille d'eau glacée que lui tendait Alona.

« Tu n'as rien contre les migraines. »

Demanda-t-elle en grimaçant avant de boire une bonne gorgée.

« Tu m'emmènes où tu veux, tant que c'est loin de ce merdier. »

Puis sa tête se tourna en direction de son beau soldat qui n'avait toujours pas repris conscience, elle eut une expression de détresse en voyant l'homme ainsi, impuissant ou plutôt endormie comme dans un conte de fée, a la différence c'est qu'ici, le preux chevalier était endormi, peut être qu'un baiser de la princesse le réveillerait ? L'afro-américaine se pencha au-dessus de Shayne et déposa ses lèvres sur les siennes.

« Alona, est-ce qu'il va s'en sortir ? »

L'état de Shayne inquiétait vraiment Tesla et les tremolos dans sa voix n'étaient pas simulés cette fois. Pendant qu'elle fixait d'un air inquiété la toubib, un mince de filet s'échappa d'une de ses narines, le liquide rouge s'écoula et tomba sur sa cuisse, provoquant un petit vent de panique chez la policière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On ne peut jamais etre tranquille [Shayne Grant]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» On ne peut jamais être tranquille. [PV Noëlle]
» Quoi de plus tranquille que d'être seule dans un parc ? [PV Luuna Mc Gregor]
» OGM : on peut être sénateur UMP et honnête
» Comment le gouvernement Martelly peut-il etre credible?
» COUTUMIER MAINOIS -VI-VII [abrogé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Sins City :: Archives RP-
Sauter vers: