Partagez | 
 

 White lie [Kat]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alona Garvey
    PHŒNIX Take me to the riot

 PHŒNIX ♠ Take me to the riot
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 09/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 26 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: White lie [Kat]   Sam 19 Mar - 2:03

Le soleil gratifiait tout juste de ses premiers rayons le camp Arès qui fourmillait déjà d’activité dès l’aube. La porte de la clinique se referma doucement derrière la jeune femme qui s’étira longuement, baillant aux corneilles. La nuit avait été longue. Il y avait encore eu du grabuge en ville, jusque là, rien de nouveau, et elle avait dû s’occuper de quelques blessés légers et même opérer un blessé par balle pour déloger le projectile.

Son tour de garde touchait finalement à sa fin, et la relève venait tout juste d’arriver pour prendre sa place. Etant donné son état, l’idée la plus logique eût été qu’elle aille se coucher. Toutefois, Alona savait que si elle allait se coucher maintenant, elle ne se réveillerait pas avant le début de l’après-midi, et se sentirait fatiguée pour le reste de la journée. Elle détestait cet état semi-comateux qui l’empêchait de faire quoi que ce soit, d’autant plus qu’elle savait qu’elle aurait ensuite du mal à s’endormir la nuit venue. Non, le mieux qu’elle puisse faire en réalité, c’était d’aller au terrain d’entrainement se défouler, et faire jouer ses réserves d’adrénaline pour tenir réveillée jusqu’à ce soir. En plus, cela l’aiderait à évacuer tout le stress de la nuit qu’elle venait de passer.

Le sergent passa par sa chambre pour enfiler un short de sport, une paire de tennis et troquer son t-shirt contre un autre un peu plus frais, et se dirigea vers le terrain d’entrainement. Tout en marchant, elle étouffa un nouveau bâillement et passa une main lasse sur son visage ensommeillé. Se faisant, elle n’avait pas fait attention à ce qu’elle venait de foncer tout droit dans quelqu’un.


- Pardon, je suis… commença-t-elle avant de s’arrêter net lorsqu’elle réalisa qu’il ne s’agissait d’autre que Shayne.

- M.. mon… mon lieutenant-colonel, bafouilla la jeune femme, qui se sentait aussi gênée que fatiguée.

Son interlocuteur ne semblait pas en mener beaucoup plus large qu’elle. Il fallait dire que la situation était particulièrement délicate depuis leur… aventure. Pour résumer la situation, Shayne avait tenté d’en discuter et avait surtout réussi à empirer les choses, et ils ne s’étaient jamais reparlé depuis.

Alona faisait de son mieux pour ne plus avoir à croiser sa route, et elle avait l’impression que son supérieur en faisait de même. La force des choses avait pourtant fait qu’ils s’étaient retrouvés à plusieurs reprises en présence l’un de l’autre, mais chacun avait fait de son mieux pour faire comme si de rien n’était. Pourtant, la tension restait presque palpable.

Sans un mot de plus, dans un silence tout ce qu’il y avait de plus gênant, chacun s’éloigna dans une direction opposée, la militaire traversant le terrain pour aller complètement de l’autre côté. Ce qu’elle ne savait pourtant pas encore, c’était qu’il y avait un témoin à cette nouvelle embarrassante rencontre….


_________________
There must be a way out of here
Said the joker to the thief
There's too much confusion
I can get no relief
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kat Alvarez

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 16/03/2011
Localisation : Sin City, qu'est-ce que tu crois.

MessageSujet: Re: White lie [Kat]   Sam 19 Mar - 19:10

Assise dans son lit position tailleur, Katharina apercevait les premiers rayons du soleil traverser les rideaux de sa chambre. Elle laissa échapper un petit soupir puis elle se passa la main dans sa tignasse ébène puis prit son courage à deux mains pour se lever, rendue sur ses pieds la demoiselle ouvrit complètement les rideaux, plissant légèrement les yeux elle posa son regard à l'extérieur quelque instant, et se sortit des vêtements adéquats en vue de son entraînement habituelle du matin puis décida d'aller se rafraîchir un moment sous la douche, peut-être inutile quand on y pense, puisqu'elle va s'entraîner mais c'était un moyen efficace pour qu'elle se réveille correctement et soit plus de bonne humeur. Quand ses petites habitudes du matin fût terminées, elle quitta sa chambre et se mis à marcher en direction du terrain. Les couloirs étaient pratiquement tous dessert. Les yeux vers l'avant, elle marchait d'un pas décidé, quand elle dut s'immobiliser en entendant des voix familières elle s'arrêta là, à visionner la scène puis elle eut un petit sourire amusé sur les lèvres malgré qu'elle soit à des miles deux, elle pouvait sentir la tension tellement c'était intense entre les deux individus, mais de quels individus on parle ici? Nulle autre qu'Alona Garvey & Shayne Grant. Tous les deux font partis de la vie de la demoiselle, l'un en positif et l'autre en négatif. Shayne est le lieutenant colonel de Shadow Company, il est donc son dirigeant et Kat' lui vaut un très grand respect, si seulement c'était pareil pour l'autre, Alona sa coéquipière, une femme possédant le même grade qu'elle, mais occupant une position légèrement différente au saint de l'équipe.

Celles-ci ne s'entendent pas, c'est comme "chat et chien" rien à faire, c'est comme ça depuis que le lieutenant à eut la brillante idée de les faire travailler ensembles. Constamment entrain de s'envoyer balader, les demoiselles sont également toutes les deux extrêmement compétentes ce qui corse encore plus les choses. Bref, Katharina détourna les yeux après cette scène et elle se rendit sur le terrain. Saluant le moniteur déjà présent celui-ci brisa le silence en disant; «Hey Kat...» Il lui tendit l'équipement nécessaire pour le début de l'entraînement et puis ce dernier demanda en voyant Alona au loin qui s'avançait vers eux; «Tu sais toi, ce qui se passe entre Grant et Garvey.» Faut croire que lui aussi avait été témoin, ou plutôt il avait vu cette scène, sans toutefois entendre le contenu de la conversation puis Katharina haussa les épaules en disant légèrement amusé sur un ton plus bas, comme dans une confidence; «Je finirai bien par le savoir, tout finit par se savoir ici de toute manière.» La demoiselle lança un clin d'œil au moniteur et tourna les talons matériaux en mains quand Alona arriva à sa hauteur, Kat ne fit que la dévisager un bref moment puis elle se plaça sur le terrain s'installant pour le début de son entraînement. La demoiselle se pratiqua à faire quelque tirs, sur les cibles mises à sa disposition puis Alona arriva à son tour pour le début de son entraînement, la langue de Katharina se mis à brûler elle avait terriblement le goût de lui dire un sous-entendu mais elle préféra s’abstenir et attendre le meilleur moment pour piquer encore plus fort. Un sourire de satisfaction apparut sur les lèvres de la jeune mexicaine qui n’avait manqué aucun tirs jusqu’à maintenant. Elle refit le même manège encore une fois, quand elle sentit le regard de Phoenix sur elle. Elle détestait sentir son regard perçant et lourd sur elle, ça l’enrageait totalement. Elle baissa son arme puis regarda la jeune femme et demanda d’un ton neutre; «Y’a un problème Garvey »

Elle voulait régler ça au plus vite, pour se remettre à l’entraînement elle n’avait pas de temps à perdre avec des prises de têtes inutiles. Faut dire qu’avec Alona dans le décor c’était assez dur de ne pas en avoir, mais aujourd’hui la demoiselle n’avait pas envie de dépasser son temps ni son énergie sur elle. Puis quand Alona s’exprima enfin, un sourire amusé apparut sur les lèvres de Katharina, elle avait encore une fois trop parlé, Joe (le moniteur) s’est donc mêler de l’histoire apparemment Katharina demanda innocemment; «Qu’est-ce que Joe est encore allé te raconter?» Évidemment, elle se doutait pertinemment du sujet concerné mais elle jouait la carte de la femme passible et sans histoire. La demoiselle savait aussi que cela n’allait pas durer éternellement mais pour le moment ça irait. La jeune femme reprit son arme et fit à nouveau un tir dans la cible et le rata cette fois. Elle grimaça et rechargea le tout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alona Garvey
    PHŒNIX Take me to the riot

 PHŒNIX ♠ Take me to the riot
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 09/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 26 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: White lie [Kat]   Lun 21 Mar - 1:27

Alors qu’Alona pensait qu’elle avait pouvoir avoir la paix pour se défouler tranquillement sans qu’on lui prenne la tête, elle croisa le regard d’Alvarez, qui était aussi là en session d’entrainement. Dans le fond, la brune n’avait rien de particulier contre sa collègue, mais elles étaient toutes les deux hautement compétitives et avaient toutes deux quelque chose à prouver, ce qui avait tendance à rendre leurs relations beaucoup plus tendues, car chacune cherchait à démontrer qu’elle était supérieure à l’autre. Cela ne les empêchait pourtant pas d’avoir de bons moments ensemble de temps à autres. Mais ce matin, elle n’était vraiment pas d’humeur pour les piques de sa partenaire.

La jeune femme s’empara d’un M16 et de quelques magasins. Evidemment, pour l’entrainement, ce n’étaient que des balles à blanc qui remplissaient les chargeurs. Elle jeta un rapide coup d’œil à l’arme pour vérifier son état d’ensemble, et alla signer le registre. C’était obligatoire pour savoir quelles armes avaient été utilisées par qui, et pour s’assurer qu’elles étaient bien rendues à l’armurerie à la fin des exercices.

C’était Joe qui était en charge de superviser les exercices aujourd'hui. Alors que la brune s’approchait pour remplir le registre, celui-ci se permit un sous-entendu fort inapproprié aux yeux de la jeune femme.


- Alors, Phoenix, quoi de neuf avec Grant ?

La militaire se figea, puis leva lentement les yeux vers lui et le gratifia d’un regard noir.

- Vous disiez quelque chose, Caporal-chef ? Répondit-elle glacialement en insistant bien sur son titre, rappelant ainsi sèchement au militaire qu’elle était sa supérieure hiérarchique.

Celui-ci n’osa plus piper mot. Phoenix s’empara de ses deux chargeurs d’un geste rageur et s’éloigna à grands pas. En temps normal, déjà, elle avait horreur de ce genre d’allusions liées au fait qu’elle s’entendait plutôt bien avec son supérieur. Mais dans les circonstances actuelles, elle était d’autant plus outrée qu’elle craignait que quelqu’un ne puisse découvrir le pot aux roses. Grant lui avait clairement fait comprendre que lui ne dirait rien, et ce n’était certainement pas elle qui allait parler.

Il y avait déjà pas mal de monde sur le champ de tir, et finalement, les seuls espaces libres qu’il restait étaient de part et d’autre d’Alvarez. Alona s’approcha à contrecœur et vint se placer à quelques mètres de sa partenaire avant de vider son premier chargeur sur les cibles en face d’elle.

Elle s’arrêta pour mettre un nouveau chargeur et croisa le sourire narquois de Kat, qui eut pour effet de la mettre encore plus hors d’elle. Elle pinça ses lèvres et tenta de faire comme si de rien était, forçant son esprit à se concentrer sur la tâche à laquelle étaient occupées ses mains. Mais c’était un mécanisme devenu tellement automatique qu’elle n’y pensait même plus quand elle le faisait.


- Si chacun pouvait se contenter de s’occuper de ses affaires, il n’y aurait absolument aucun problème, répondit-elle en soulevant son arme pour viser une nouvelle fois la cible.

Elle tira cette fois-ci au coup à coup, plusieurs tirs nets qui atteignirent la cible en plein centre, et s’arrêta lorsque la voix de Kat s’éleva encore.


- Je crois que la bonne question, c'est qu’est-ce que t’es allée raconter à Joe, surtout ? Ne pût alors s’empêcher de rétorquer la brune, plus sèchement qu’elle ne l’aurait souhaité.

_________________
There must be a way out of here
Said the joker to the thief
There's too much confusion
I can get no relief
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kat Alvarez

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 16/03/2011
Localisation : Sin City, qu'est-ce que tu crois.

MessageSujet: Re: White lie [Kat]   Sam 16 Avr - 4:38

«- Si chacun pouvait se contenter de s’occuper de ses affaires, il n’y aurait absolument aucun problème.» Quel mouche l'avait piqué celle là, la jeune femme ne pu s'empêcher de froncer les sourcils, elle n'avait rien dit à Joe qui aurait pu être dérangeant bien que se n'était pas l'envie qui manque parfois, mais la jeune mexicaine savait strictement rien, tout comme Joe d'ailleurs. La demoiselle fit abstraction des paroles d'Alona, mais cette dernière revint à la charge ce qui eut comme effet, de faire bouillir Kat qui avait déjà très peu de tolérance au départ. - Je crois que la bonne question, c'est qu’est-ce que t’es allée raconter à Joe, surtout ? La jeune femme lâcha son arme de façon sèche puis elle fit un pas vers Garvey puis répliqua sur le même ton qu'Alona avait dite sa dernière phrase; «Écoute moi bien, j'ai rien raconter à Joe. Bien que j'aurais pu, mais je ne peux pas pour la simple et bonne raison, que je n’ai pas de véritables preuves.» Elle eut un sourire amusée et reprit son ton sérieux et visage de marbre; «J'en n'ai rien à foutre que tu fricottes avec le lieutenant-caporal. Pourquoi je dis "fricotter" parce que les gens se parlent, les rumeurs décollent rapidement, quelle soient véridique ou non. Mais bordel vient pas me mettre le blâme sur le dos!» La jeune femme dévisagea sa coéquipière de façon mauvaise pendant une fraction de secondes, puis elle reprit sa possition initale et murmura; «Merde, on se croirait dans un soap américain.» Elle grimaça légèrement et fût soudainement dégoutée ayant plus envie de faire son entraînement, la tension était montée d'un cran et la jeune mexicaine n'était plus d'humeur, elle préférait se retirer avant de faire des dommages. Elle se rendit au petit bureau de registre et remis l’arme et signa le papier comme de quoi elle était passée puis ajouta entre ses dents; «La prochaine fois, ta gueule Joe!» Puis sans attendre, elle quitta le terrain d’un pas direct, elle bouillonnait dans le fond, elle aurait peut-être dut se taire, mais elle détestait qu’on lui remette tout sur le nez, l’idylle de Garvey elle s’en foutait comme dans l’an 40 elle était ici pour bosser rien de plus, ce qu’elle détestait c’était les grands airs de biche perdue qu’Alona se donnait, se croyant tout permis, non mais excuse-moi chérie mais j’y suis pour rien si t’arrive pas à être discrète hum? Parlant de Garvey elle l’entendit l’interpeller comme à chaque fois, à croire qu’elle aimait bien la suivre comme un chien de poche, finalement elle s’arrêta et dévisagea sa partenaire avec insistance espérant pouvoir avoir la paix ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alona Garvey
    PHŒNIX Take me to the riot

 PHŒNIX ♠ Take me to the riot
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 09/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 26 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: White lie [Kat]   Jeu 2 Juin - 23:03

- « T’aurais pu » et « des preuves », parce que tu montes un dossier sur moi, maintenant ? T'as vraiment rien d'autre à foutre ?S’empourpra la brune.

Elle avait une envie folle de faire ravaler son sourire en coin à sa partenaire, et serra l’arme qu’elle avait entre les mains à s’en faire blanchir les jointures. Il fallait qu’elle essaie de garder contenance, rester calme et ne pas se laisser aller à ce jeu idiot. En théorie, c’était facile, en pratique, beaucoup moins.

Kat tourna les talons, et finalement, cela valait mieux pour l’une comme pour l’autre. Alona vida son chargeur sur la cible, rechargea et vida un second magasin. Une fois un peu calmée, la brune réalisa qu’il fallait peut-être qu’elle fasse quelque chose pour désamorcer la situation déjà bien envenimée.


- Fais chier, maugréa-t-elle en reposant son arme déchargée.

Elle regarda Kat s’éloigner. Ce n’était pas la première fois que les deux femmes se prenaient le chou. Et surtout, ça agaçait hautement Alona que ce soit Alvarez qui commence à la fois se permette de dire des conneries et ensuite se barre comme si c’était elle la victime. Elle critiquait le comportement de soap opera, mais d’une certaine manière, c’était elle qui l’avait un peu cherché et surtout alimenté par ses propres remarques.

Mais malgré tout, les deux femmes travaillaient ensemble, et il fallait quand même essayer de maintenir des conditions correctes de travail et donc d’entente. La brune prit largement sur elle pour faire dans la diplomatie. Elle quitta à son tour le champ de tir, et rendit son arme au superviseur. Elle le fixa droit dans les yeux de son regard glacé et ajouta avant de s’éloigner.


- La prochaine fois, si vous avez quelque chose à me dire, Caporal, venez me le dire en face.

Alona retourna alors à son tour vers le camp, au petit trot pour essayer d’intercepter sa collègue.

- Kat ! Attends ! L’interpela-t-elle.

- Je m’excuse, déclara-t-elle alors en se postant devant l’explosive brune.

- Je suis à cran, journée pourrie, et j’en ai marre de ces rumeurs à la con qui n’arrêtent pas de circuler sur les nanas de ce camp.

- Et sincèrement, je pensais que tu le comprendrais étant donné ce que ces abrutis s’amusaient à dire sur toi et….

Alona s’arrêta net en cours de phrase. Là n’était pas le cœur de la question, et surtout, son but n’était pas de se lancer à son tour dans la propagation de ragots et autres propos diffamatoires. Elle était là car elle voulait s’expliquer posément. En réalité, ça la désolait que ce soit d’autres femmes qui continuaient à les faire circuler alors même qu’elles étaient elles-mêmes l’objet d’autres rumeurs toutes aussi idiotes. Certes, dans ce cas précis, la rumeur n’était pas infondée, mais cela, personne ne le savait.

Phoenix souffla et déclara alors tout de go.


- Je suis désolée de m’en être prise à toi à cause des conneries de Joe.

C’était honnête, franc et direct. A voir si Kat allait accepter ces excuses.

_________________
There must be a way out of here
Said the joker to the thief
There's too much confusion
I can get no relief
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: White lie [Kat]   

Revenir en haut Aller en bas
 
White lie [Kat]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Young Haitian MD named White House fellow
» Can't Blame White People.
» The white countess.~
» Ryan White et Max Pacioretty
» Présentation Remy White [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Sins City :: Archives RP-
Sauter vers: