Partagez | 
 

 [FLASHBACK] Personne n'est intouchable FT Missy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
natalya makarov
    Don't trust your eyes: I may be an angel, but only of death

Don't trust your eyes: I may be an angel, but only of death
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 13/06/2011

Dossier Psychatrique
Age:
Relations:
Equipements:

MessageSujet: [FLASHBACK] Personne n'est intouchable FT Missy   Mar 21 Juin - 0:38

Cette journée ne s’était pas déroulée comme elle aurait dû. Mais Natalya aurait dû le savoir : il faut toujours la jouer au plus fin avec un procureur. Même le plus salaud soit-il. Convoquée au poste à l’heure du midi, elle n’avait pas eu d’autre choix que de s’y rendre. Qu’aurait-elle pu faire d’autre ? Les choses s’étaient mal passées et, tout compte fait, le choix ou non, Nalya aurait mieux fait de rester chez elle. Ou mieux, elle aurait du se contrôler un peu. Après un calme serein, un ton de voix de plus en plus glacial et brusque, elle avait fini par se conduire impulsivement. Elle aurait dû voir le piège qui lui était tendu grossièrement. Ou peut-être l’avait-elle vue mais n’avait-elle pas pu ce comporter autrement. Il s’était servit de tout ce qu’elle disait pour tout déformée et faire son innocent. Natalya s’était redressée, avait taper du poing sur la table – signe flagrant qu’elle en avait assez de ce petit jeu – et avait été brusque, trop brusque : cet interrogatoire avec le procureur tournait au ridicule. Mais il n’en avait pas fallu plus à ce dernier pour l’arrêter et la mettre derrière les barreaux. Cette situation était des plus ridicule!

Natalya avait eu le temps de se calmer et de ruminer ce qui c’était passé. Il avait voulu qu’elle s’emporte, c’était évident. Elle ne tomberait pas deux fois dans le même panneau. Mais était-il stupide ? Toute cette mis en scène pour la mettre en tôle quelques petites heures ? Ne savait-il pas ce qu’il risquait en s’en prenant à elle? Il n’était quand même pas intouchable. Elle non plus… et elle le sentait désagréablement, derrière les barreaux d’une cellule. Cela avait prit à ses incompétents d’avocats quelques heures avant de la faire sortir. Peut-être avaient-ils du tordre le bras à quelques idiots de services. Elle avait été formelle : elle ne passerait pas la nuit dans ce complexe. Tout ce qu’elle savait, c’est qu’elle ne se sentait pas du tout à son aise dans cette cellule trop petite, à peine éclairée, avec deux lits miteux, dont un occupé ! Pour sûr, ce procureur avait prit son pied en la mettant avec une chinoise mal débauchée. Si c’était pour qu’elles se battent et ainsi tenter de rallonger sa peine… et bien il se trompait de personne !

C’est ainsi que, par conséquent, il était très tard, ou tôt le matin, qu’en savait-elle ! lorsqu’elle sortit du complexe. Elle frissonna d’abord dans la fraîcheur de la nuit, lorsqu’une brise froide la traversa. Elle n’était vêtue que de petit escarpin, des culottes lui arrivant au genou et un fin t-shirt à brettelle blanche. Elle retint ses cheveux blonds d’une main vers l’arrière, jusqu’à ce que le vent cesse. Puis, elle se dirigea vers une forme dans les ténèbres, les bras croisés comme pour garder la chaleur de son corps. Une pensée la traversa: cet homme allait le payer.

Natalya s'arrêta.

« Merci d'être venue. » elle soupira, et on sentait clairement dans sa voix qu'après cette journée malsaine, elle était heureuse, voir délivrer, de voir une amie « Cet imbécile de procureur à fait remorquer ma voiture... soit disant parce qu'elle encombrait un espace essentiel en cas d'urgence, ou de je-ne-sais-quoi-d'autre qu'il a inventé! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Missy Otehima
Miss Death | <3 The dead cannot die
Miss Death |
avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 20/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 25
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Personne n'est intouchable FT Missy   Jeu 7 Juil - 22:45

Spoiler:
 
    5 heures du matin, Parking du commissariat.

    Missy buvait à grosse gorgée le reste de son café froid, acheté il y a quelques heures. La musique résonnait depuis les haut-parleurs de son véhicule, l’empêchant de sombrer dans le sommeil. Depuis combien de temps elle attendait exactement ? Difficile à dire, surtout quand on ignore l’heure juste sortit d’une boîte de nuit. Missy était en faite gentiment en train de faire la fête lorsque son portable sonna, un appel très important venant d’une personne très importante. Cette dernière savait que la jeune femme pouvait vivre jusqu’à très tard la nuit et pouvait toujours compter sur elle. Missy était incapable de lui dire non… Elle avait donc délaissé sa conquête de ce soir pour se dévouer à la chère Natalya.

    Le café n’aidait pas suffisamment son corps à rester éveiller, surtout après tout l’alcool qu’elle avait prit. Elle se décida à sortir de la voiture, la fraîcheur de la nuit commença tout de suite à l’émoustiller assez pour que ses yeux reste ouvert. Habillée d’une robe de soirée noire, elle portait un chandail à capuche arborant le logo d’un groupe métal. Encore une légère couche de maquillage sur son visage, elle avait enlevée l’eyeliner ainsi que le rouge de ses lèvres avec des débarbouillettes pour être plus présentable… Le vent frais faisait voler ses cheveux libres gracieusement en l’air… Enfin, gracieusement c’était pour rigoler, cela l’énervait surtout.

    Elle vit enfin une silhouette féminine s’approcher vers elle… C’était Natalya, toujours aussi belle dans sa démarche malgré les circonstances. Missy la regarda d’un air neutre s’approcher et une fois devant elle, un grand sourire se courba à ses lèvres, ne dévoilant pas sa fatigue en aucun cas. La blonde la remercia d’être venue…


    « Mais c’est la moindre des choses… » Elle hocha négativement de la tête lorsque Natalya lui fit part du remorquage de sa voiture. « Si tu m’avais appeler plus tôt, je serais venue le chercher… On réglera ça demain ! »

    Elle observa un peu aux alentours des lieux, le parking était immense… Cela lui donna plusieurs idées, se chamboulant dans sa tête et elle regarda Natalya avec un air plus sérieux, mais une lueur dans le regard, indescriptible. .

    « Ce monsieur qui t’as mis derrière les barreaux…Il devrait faire preuve de plus d’empathie. » Elle faisait référence de sa voiture, mais pour le moment, elle sortit cela comme ça. D’un signe de tête accompagné d’un autre sourire, elle invita son amie à montée dans la voiture où il faisait plus chaud. Une fois à l’intérieur, elle exprima d’une dose sa fatigue dans un petit soupire.

    « Tu m’as appelée juste à temps. Une heure de plus et j’aurais été dans l’incapacité de te répondre… ce qui m’aurait fait sentir mal. » Fit elle, sérieuse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
natalya makarov
    Don't trust your eyes: I may be an angel, but only of death

Don't trust your eyes: I may be an angel, but only of death
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 13/06/2011

Dossier Psychatrique
Age:
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Personne n'est intouchable FT Missy   Mar 19 Juil - 4:24

Spoiler:
 

« Mais c’est la moindre des choses… »

Oui, en un sens c’était la moindre des choses. Tout ceux qui travaillait pour les Makarov avait tout intérêt à se pointer, peu importe l’heure, quand ils sonnaient la cloche pour les réveiller. Ses avocats s’étaient précipités pour la sortir de la prison… et si elle avait dû passer la nuit là-bas, ils en auraient entendu parler longtemps. Par contre, avec Missy s’était autre chose : la Russe savait qu’elle pouvait compter sur elle si elle avait besoin d’aide, ou de quoi que se soit d’autre. Et, invariablement, ça marchait aussi dans l’autre sens…

« Si tu m’avais appeler plus tôt, je serais venue le chercher… On réglera ça demain ! »

Natalya haussa les épaules, un air un peu irrité se peignant sur ses traits lorsqu’elle repensait à la scène. Sa voiture remorquée avait été la goutte d’eau de trop. Décidément, ce procureur avait tout fait pour lui faire passer un vrai moment pénible dans ce haut lieu de sécurité. Il y avait mis du sien, très imaginatif il avait même été jusqu’à remorquer sa voiture. Natalya espéra avec ironie au fond d’elle-même que l’officier de la justice avait bien prit son pied… parce que le prochain coup, se serait à son tour de s’amuser.

« Il ne m’aurait pas laissé faire, il était juste heureux de pouvoir m’annoncer la bonne nouvelle. »

« Ce monsieur qui t’as mis derrière les barreaux…Il devrait faire preuve de plus d’empathie. »

C’est avec un air tout aussi sérieux que lui répondit la femme :

« Il faudra le lui dire »

Le lui dire… ou le lui gravé dans le front pour qu’il s’en souvienne. Le marqué au rouge dans sa maison pour en être sûr. Natalya accepta de bon cœur à monter dans la voiture, où le vent ne soufflait pas, et où la froideur de la nuit était moins palpable.

« Tu m’as appelée juste à temps. Une heure de plus et j’aurais été dans l’incapacité de te répondre… ce qui m’aurait fait sentir mal. »

La Russe regarda alors pour la première fois Missy. Celle-ci semblait revenir d’une soirée particulièrement mouvementée. Natalya haussa les épaules et se cala dans son siège, exténuée elle aussi de ne pas avoir dormit.

« J’aurais fait du pouce, je suppose, après avoir utiliser le seul appel à ma disposition, et avec mon portable mort. Mais vu l’heure, j’aurais sûrement marcher… » Elle avait voulu faire de l’humour pour se détendre, mais son ton sonnait faux et, au final, il n’y avait rien de drôle là dedans. Puis, elle lorgna en direction de l’heure et haussa les sourcils. « C’est ça qu’on appelle une nuit blanche ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Missy Otehima
Miss Death | <3 The dead cannot die
Miss Death |
avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 20/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 25
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Personne n'est intouchable FT Missy   Mer 10 Aoû - 0:44

    Une fois dans la voiture, Missy démarra la voiture. Elle écouta Natalya, n’arrivant pas trop à saisir si elle blaguait ou si elle était sérieuse. Un taxi aurait été de mise, mais sûrement que la police lui ont dépourvu de tout les moyens possibles pour qu’elle rentre sans soucis. La jeune Makarov comprenait que la Russe soit fatiguée et pas trop d’humeur à plaisanter. Elle n’en fit pas un plat, étant également épuisée de cette soirée. Elle mit à voiture en route et commença à quitter le stationnement de la prison, alors que la blonde fit une remarque quand à l’heure tardive… Enfin, si on pouvait le dire ainsi. Dans à peine quelques heures, c’était l’heure aux gens de profiter de la journée et se réveiller. Le soleil commençait à se lever même…

    « J’appellerais ça une nuit blanche moi… Enfin, ils se sont donné du mal pour te faire subir une telle merde. »

    Elle se voulait sarcastique, mais cela éveillait une envie de foutre le bordel autour de ce procureur qui s’en était prit à la femme de son boss. À ce qu’elle savait, ce n’était pas la première fois qu’il essayait de les atteindre ainsi, mais pour la première, il avait réussit. Bravo à lui, mais il devait s’attendre à un retour et il comprendrait comme cela que la famille avait plus d’un tour dans leur sac. Missy s’engagea vers la sortie du stationnement, sauf qu’un homme les stoppa en barrant la sortie d’un poteau automatique. La jeune brune haussa un sourcil, se demandant ce que ce type foutait là.

    « Il me semblait que ce n’était pas bloqué à mon arrivé… »

    Elle avait presque murmuré, sachant bien que lorsqu’elle était entrée dans le stationnement, aucune barrière ne bloquait l’entrée. Cela semblait suspect… Elle s’arrêta près de la petite cabine munie d’une fenêtre et elle ouvrit la sienne pour s’adresser à l’agent. D’un ton assez ferme, il débuta :

    « Pour sortir du stationnement, vous devez payer une cotions de 200 $. »

    « Je vous demande pardon ? »


    Missy ne s’attendait pas à débourser une tel somme pour sortir de là, mais en y réfléchissant bien, elle comprit que ce n’était que pour le plaisir de leur infliger une nouvelle humiliation. Dans un premier temps, elle allait rétorquer quelque chose en lui balançant que jamais elle n’avait eut à payer pour simplement sortir de là, car oui, ce n’était pas la première fois qu’elle venait ici… Mais cela risquerait de ne faire augmenter sa colère qu’elle tentait déjà de contenir…

    « Ça c’est la meilleur… »

    Fit-elle en sortant son porte-monnaie. Elle ne gardait pas des sommes faramineuses dans son portefeuille, sauf quand il était temps de sortir… Quelle chance tout de même, malgré la rage qui naissait en elle, mais comme le procureur serait ravie de les voir rependre leur colère et ainsi lui donner une bonne raison de les enfermer toutes les deux. Non, Missy respira par le nez et remit l’argent avant que l’imbécile ne leur libère la voie. Elle s’engagea aussitôt vers le chemin pour retourner en ville.

    « Je vais le tuer ce mec… »

    Elle n’avait pas détourner des yeux la route et soupira doucement.

    « Je te ramène chez toi… Mais cette histoire ne se terminera pas comme ça. »

    Voulant parler de cette soirée ainsi que du procureur.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
natalya makarov
    Don't trust your eyes: I may be an angel, but only of death

Don't trust your eyes: I may be an angel, but only of death
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 13/06/2011

Dossier Psychatrique
Age:
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Personne n'est intouchable FT Missy   Ven 12 Aoû - 2:00

« J’appellerais ça une nuit blanche moi… Enfin, ils se sont donné du mal pour te faire subir une telle merde. »

Natalya ne répondit rien : elle avait pensé la même chose. Comme il s’était donné du mal pour rien. Au singulier. Car tout ça était l’œuvre d’une seule personne : le procureur. Alors, oui, il s’était donner du mal. Mais, à part avoir fait une petite tâche à son dossier, ça n’avait rien fait. Juste une goutte d’eau dans l’immensité de sa vie. Ou un vague. Oui, une vague plutôt, qui avait remué le fleuve déjà pas très tranquille de sa vie. Mais le geste à lui seul, celui d’avoir eu l’affront de la mettre derrière les barreaux, était plus important que les conséquences que cela avait eu sur la Russe. Après tout, a part une journée merdique, à part une nuit blanche, elle s’en sortait bien, à merveille. Alors oui, quel idiot d’avoir voulu se montrer supérieur à elle. Car cela devait bien avoir été son but : lui montrer qui dirigeait dans cette ville. Mais le procureur oubliait que ce n’était pas lui, ni même les policiers – pas même elle ou sa petite gang de mafioso – et nul autre gang de rue. Non, c’était l’argent qui gouvernait cette ville. L’argent et les armes à feu. Alors, peu importe ce qu’il pouvait lui faire subir, l’argent – le pouvoir – et les armes à feu pouvaient lui rendre la monnaie de sa pièce.

Natalya avait la même envie que Missy : celle de faire le bordel dans la vie du procureur. Et elle le ferait, c’était sa seule certitude, car elle ne pouvait pas laisser cela se passer comme ça. Il l’avait poussé à bout, enfermée, comme une affirmation muette qui disait : J’ai gagné, quel jouissance pas croyable de vous avoir enfermée ; la face que vous avez fait, ça valait tout l’or du monde ; je vous croyais plus intelligente que ça. Alors, Natalya se devait de répondre à ce message. Brutalement. D’abord, pour lui passer l’envie de recommencer. Ensuite, pour leur montrer à tous qu’elle n’était pas une cible qu’il fallait visée impunément. Et enfin… elle le ferait pour le simple plaisir de le faire.

Mais voilà qu’à la sortit, une barrière les bloqua, les forçant à s’arrêter. « Quoi encore ? » soupira Natalya et, dans sa voix, on percevait une note glaciale. « Il me semblait que ce n’était pas bloqué à mon arrivé… » Alors, un sourire ironique s’étira sur ses traits : « Monsieur la procureur… » Formula t-elle simplement, perspicace et dans sa voix il y avait maintenant comme un rire, un rire noire, parce qu’elle n’en revenait pas qu’il ait osé faire ça : leur bloquer la sortie. « Il a encore des cartes dans son jeu, semble t-il… »

Alors, Missy s’arrêta près de la cabine. Il le fallait bien. Et Natalya entendit l’homme de la loi. « Pour sortir du stationnement, vous devez payer une cotions de 200 $. » Alors, la Russe partit d’un petit rire froid, dénué d’amusement. C’était une vaste plaisanterie. Missy sembla penser la même chose, et elle se doutait qu’elle aurait préféré lui foutre une raclée plutôt que de ce laisser arnaquer. Mais… voilà il le fallait bien. Alors Natalya respira calmement, fermement, pour éviter de dire quelque chose qu’elle regretterait encore. Elle se maîtrisa parfaitement, comme elle le faisait très souvent. Une dernière humiliation ; peut-être pas la dernière… Puis, elles purent quitter la prison.

« Je vais le tuer ce mec… », « Qui, le garde à l’entrée, où le procureur ? » Et il sembla là que ce fut une question très sérieuse. De son côté, il ne faisait aucun doute qu’elle tuerait d’abord le garde à l’entrée, pour envoyer un message subtil et laisser le procureur s’imaginer qui l’avait fait et pourquoi. Puis, elle terminerait par lui. « T’inquiètes, je te rembourserai. » Évidemment ! La question ne se posait même pas.

« Je te ramène chez toi… Mais cette histoire ne se terminera pas comme ça. » « Jamais deux sans trois, Missy. Et il garde peut-être le meilleur pour la fin. » ce qui voulait dire que lui non plus n’en avait pas terminé. « Oh oui, il a encore des cartes dans son jeu… Mais moi je n’ai rien joué encore. » Et dans sa voix coulait une promesse, celle qu’elle lui faisait qu’elle allait mettre des cartes sur la table, elle aussi ; qu’elle allait embarquer dans le jeu. Ils miseraient leur vie sur ce coup, car c’était le jeu de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Personne n'est intouchable FT Missy   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FLASHBACK] Personne n'est intouchable FT Missy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Quelqu un, pour les intime Missy
» Plus rien, ni personne. (libre)
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Sins City :: Archives RP-
Sauter vers: