Partagez | 
 

 Un jour triste à Seven Sins City [Tout le monde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Master of War

Once Upon a Time in
Seven Sins City
Once Upon a Time in Seven Sins City
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 01/05/2010

MessageSujet: Un jour triste à Seven Sins City [Tout le monde]   Lun 25 Juil - 22:55

Les récents événement de Seven Sins City sont loin d'être rose. Tous les jours il y a des morts, mais personne ne pensait compter le Général James Shepard de l'armée Américaine parmi eux. C'était il y a une semaine, une intervention contre la mafia Russe qui à mal tournée. C'était un piège, un piège habile et cruel qui c'est refermé sur l'unité que commandait ce soir la le Général Shepard. Aujourd'hui est un jour sombre pour les militaires qui ont perdu un de leur meilleur élément. Son corps sera inhumé à Seven Sins City et il recevra la médaille du mérite.

Tout le monde est convié à son enterrement pour se recueillir une dernière fois sur sa tombe et lui rendre un dernier hommage.


A savoir :
Vous pouvez tous poster une ou plusieurs pour rendre un dernier hommage au Général, que vous soyez dans le groupe de la Shadow Company ou pas. Même les mafieux peuvent venir mais il va de soit que se mêler à la foule sera risqué mais si vous désirez narguer les militaires c'est une très bonne occasion.

Le PNJ interviendra de nouveau si besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sevensinscity.superforum.fr
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Un jour triste à Seven Sins City [Tout le monde]   Mar 26 Juil - 23:02

Ce jour inévitable arriva, de toute manière il ne pouvait pas y échapper. Shayne aurait voulu être loin, très loin d'ici plutôt que d'assister au funérailles de son Général. Ce dernier était mort quelques jours plus tôt, assassiné lors d'un piège par Makarov lui même. Du moins, il n'a pas vu le tueur, mais ça ne pouvait être que le Russe. L'assassin de Shepard finirait par payer tôt ou tard. Mais pas aujourd'hui car c'était le jour de son enterrement et que par respect pour lui tout le monde est venu se recueillir et lui rendre un dernier hommage. Le Lieutenant Colonel se trouve au premier rang, a regarder le cercueil noir recouvert du drapeau américain et d'une gerbe de fleur blanche. C'est un jour tellement triste, perdre un dirigeant, un ami...c'est un jour qui restera gravé dans les mémoires. On dit que le deuil passe pas cinq phases.

Tout d'abord le déni, le moment ou on ne veut pas croire la mort de la personne. Shayne se souvient très bien de ce passage quand il a vu le corps inanimé du Général. Il était la sur le sol, inerte, et malgré qu'il savait qu'il était mort, il voulait croire que c'était faux. Ne voulant pas y croire il avait de toute ses forces appelé les secours et tenté de stopper le sang qui s'étendait sur le sol.

Puis la colère qui a en partie empiété sur la phase de déni. Il avait poursuivit les Russes pour leur faire la peau tout en se sentant coupable de la mort de son Général. Shayne aurait du prévoir que c'était un piège, il aurait sentir que c'était pas bon. Mais non, ça ne s'était pas passé comme ça.

Ensuite vient la phase de marchandage, celle ou on prie un dieu inexistant. On lui demande de revenir en arrière, de le faire revivre, de toute faire pour qu'il ne meurt pas. Mais au bout il n'y a rien, juste de la peine encore et encore.

Enfin nous avons la dépression, la phase la plus dur du deuil, celle ou on se rencontrer que plus jamais on ne verra le défunt. Que celui ci est partit pour toujours. Shayne aurait voulu s'excuser auprès de son chef de ne pas toujours avoir été agréable avec lui, mais il n'aura plus jamais l'occasion de le faire.

Et pour finir c'est l'acceptation, phase dans laquelle le Lieutenant Colonel n'est pas encore entré. Accepter la mort de son collègue, se dire que c'est vraiment finit, qu'il ne le verra plus, ce stade là arrivera certainement plus tard. Peut être une fois que le cercueil sera mis en terre.

Pour l'heure, un prête récitait son livre devant lui, mais le jeune homme n'écoutait pas, il était perdu dans ses pensées. Depuis qu'ils sont la, ils ont perdu tellement de militaire. Quand cette guerre va t'elle enfin finir. Si seulement les mafieux pouvaient tous crever, tout pourrait redevenir normal.

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ian Matthews

SERIAL KILLER
La Justice à Balles Réelles

SERIAL KILLER La Justice à Balles Réelles
avatar

Messages : 1177
Date d'inscription : 26/02/2011

Dossier Psychatrique
Age: 28 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Un jour triste à Seven Sins City [Tout le monde]   Sam 13 Aoû - 16:18

    Encore un enterrement pour un type qui ne l’avait pas mérité. C’était devenu une habitude à Seven Sins depuis quelques années. J’avais eu à croiser le général de temps en temps, mais je ne le connaissais pas plus que ça. J’étais surtout là pour marquer le coup, et pour soutenir Alona et les siens. Par mon travail au tribunal comme par ma relation avec le sergent-médecin, je côtoyais pas mal de monde chez les Shadows. La perte de leur supérieur était un coup dur pour eux. La situation était de plus en plus tendue en ville, les rumeurs sur un événement à venir allaient bon train. Ca ne nous en disait pas plus sur ce qui allait se passer concrètement, mais c’était assez pour comprendre que ce n’était pas le moment de voir un changement hiérarchique chez les militaires.

    Autour de moi, plusieurs personnes plus ou moins officielles avaient fait le déplacement au cimetière de l’Eternité. En face, la délégation de la Shadows Company affichait des visages sombres et respectueux. Chacun écoutait le blabla du prêtre sur le sens de la vie et celui de la mort. Les mots étaient différents, mais les paroles restaient la même qu’à chaque enterrement.

    Une main vint se poser sur mon épaule. C’était mon meilleur ami Devon. Il était en retard et, pour ne rien en montrer, avait préféré me rejoindre plutôt que la délégation de la police.

    - Encore un sal coup des russes. C’est le mari que t’aurais du faire enfermer plutôt que la femme.
    - Oui, mais je n’avais qu’elle sous la main. Et, de toute façon, ca n’aurait pas changé grand-chose. A part que je serais déjà mort, peut-être.
    - Comme si tu ne savais pas te défendre.
    - Chuuut. T’es à un enterrement, ici.
    - Ouais ouais…

    Devon avait raison. La justice frappait tous ceux qui le méritaient sauf Vladimir Makarov. Nous avions parlé très bas pour ne rien déranger, mais ce n’était quand même pas le lieu pour ce genre de discussion. je savais que l'attentat que j'avais subit quelques jours auparavant était lié à cette histoire, et que ca aurait pu être pour moi que le prêtre aurait dit ses banalités, car c'était devenu des banalités ici. Mais on en était loin, et c'était au Général que l'on rendait hommage. Mort dans l'exercice de ses fonctions, c'est ce qui peut arriver de mieux à un militaire. Mais ça me rappelait le danger que courrait tous les jours la femme que j'aimais. Si je n'aimais pas autant ce qu'était cette ville avant, je l'aurais surement déjà quitté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roseod-cinefan.blogspot.com/
Alona Garvey
    PHŒNIX Take me to the riot

 PHŒNIX ♠ Take me to the riot
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 09/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 26 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Un jour triste à Seven Sins City [Tout le monde]   Sam 13 Aoû - 18:28

Alona commençait à avoir une crampe. Depuis combien de temps est-ce qu’ils étaient là ? Elle avait l’impression que cela faisait une éternité que le prêtre faisait son sermon.

Au moins, il ne pleuvait pas. On quittait le cliché de film où tous les enterrements se faisaient sous les parapluies par un temps à se donner envie de se pendre. Par contre, si le ciel était clair et le soleil haut dans le ciel, il n’y avait pas un brin de vent, et la brune commençait à avoir chaud.

Plantée en uniforme aux côtés de son supérieur qui avait l’air absent, elle leva les yeux vers Ian qui se trouvait là-bas, de l’autre côté du cercueil. Loin. Elle retint un bâillement de lassitude.

La jeune femme n’avait jamais été une grande amatrice de services funèbres. Qui aimait ça, de toute façon ? Elle se rappelait encore l’enterrement de sa grand-tante pour lequel il avait ensuite fallu accueillir toute la famille à la maison pour la veillée, au milieu d’autres personnes âgées qui sentaient la poussière. Elle était encore toute jeune à cette époque là, mais le rite, lui, ne changeait guère.

Alona n’arrivait pas à être triste. Elle avait presque assisté à l’exécution de son supérieur, avait découvert son corps sans vie et annoncé son décès, elle avait participé au rapatriement dudit corps au camp, puis avait assisté à l’autopsie pratiquée par le légiste. Ce n’était donc pas aussi frais pour elle que pour ceux qui avaient appris la nouvelle à l’annonce officielle de son décès et de son enterrement. Même si l’évènement n’était pas plaisant, elle avait encore en quelque sorte eu le temps de l’assimiler. Et surtout, elle avait déjà suffisamment versé de larmes pour le Général le soir de sa mort, après son retour au camp, enfermée dans sa chambre.

Aujourd’hui, elle trouvait tout cela long et futile, et aurait préféré de loin se trouver ailleurs plutôt que plantée à côté d’un supérieur qui ne lui adressait plus la parole que pour aboyer ses ordres avant de s’éclipser de nouveau. Elle trouvait cela pesant.

La brune sentit son téléphone vibrer dans sa poche, ce qui eût pour effet de la faire sursauter. Elle se racla la gorge pour se redonner contenance, tandis que le prêtre poursuivait imperturbablement son discours. Elle jeta un rapide coup d’œil circulaire, personne ne la regardait. En baissant les yeux, elle sortit très légèrement le téléphone de sa poche pour voir ce qu’il affichait puis le rengaina dans la seconde.

On ne pouvait vraiment pas avoir une minute de répit dans cette ville….

_________________
There must be a way out of here
Said the joker to the thief
There's too much confusion
I can get no relief
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un jour triste à Seven Sins City [Tout le monde]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jour triste à Seven Sins City [Tout le monde]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un jour je ferai comme tout le monde c’est promis… (ou pas).
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde
» bon tout le monde a joué au foot
» je peux pas plaire a tout le monde, mais quand je vois a qui je ne plaid pas, ça ne me dérange pas ! - KALISTA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Sins City :: Archives RP-
Sauter vers: