Partagez | 
 

 Urgence Médicale [Pv Aldona]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sean McCaw
Mercenaire Free Lance
Mercenaire Free Lance
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 14/07/2011

MessageSujet: Urgence Médicale [Pv Aldona]   Lun 1 Aoû - 19:04

A cette heure ci, la nuit était si noire que le parc Hécate, seulement éclairé par le clair de lune et quelques lampadaires vieillissants, semblait avoir plongé dans les ténèbres. Et la population se fondait parfaitement dans l'ambiance sombre du coin. Ici les petits dealers, les prostituées et les sans domiciles fixes côtoyaient des violeurs et psychopathes en tout genre. Mais ce soir, la "faune" locale devait partager les lieux avec un mercenaire en fuite.

Blessé aux jambes et à un bras, les vêtements couverts de sang et probablement recherché dans toute la ville à cette heure ci par une meute de japonais enragés, Sean était largement affaibli alors qu'il attendait dans l'ombre. Tendu, il scrutait les environs, une main sur son flingue, à la recherche d'une menace.
Il faut dire qu'il avait eu sa dose de problèmes pour ce soir. Ce qui au départ devait être un plan sans accroc offert par les Makarov, éliminer un chef bushido et ses gardes du corps, avait faillit tourner à la Bérézina lors que le mercenaire était tombé sur deux molosses en liberté dans la villa, qui n'étaient pas prévus au programme. Quelques morsures et une balle effleurant son bras plus tard, la mission était accomplie.
Mais ses blessures étaient importantes et il était compliqué pour un "mort" de se rendre à l’hôpital, ou même d'expliquer à un pharmacien comment il s'était fait ce genre de plaies.
Sean avait du se rendre à l'évidence : Il avait besoin d'aide.

Il n'avait pas beaucoup d'amis en ville depuis son départ de la Shadow Compagny. A vrai dire, il n'en avait aucun. Aldona était assurément la personne dont il se sentait la plus proche à Seven Sins City. Pourtant ils ne se connaissaient que depuis peu, et dans des circonstances bien peu propices à un rapprochement affectif. Elle la prostituée de luxe, lui le mercenaire "mort vivant". Mais elle avait quelque chose en plus, et entre eux, le courant était passé plus qu'il n'aurait pu l'imaginer.
Le mercenaire avait longtemps hésité mais il s'était résigné à l'appeler pour lui demander de le rejoindre près de l'entrée nord du parc avec des bandages et des produits antiseptiques. Il s'en voulait déjà de l'entrainer dans cette histoire, mais avait il le choix ?

Avec tout cette agitation, Sean en avait presque oublié ce qui l'avait amené dans cette situation. Il n'avait pas fait tout cela pour rien. Les Makarov lui avaient promis une belle somme d'argent. Ils seraient surement ravis d'apprendre que l'objectif avait été atteint. Il était temps pour le natif d'Afrique de passer un coup de fil.


- C'est McCaw. Achetez le Daily Sins demain matin, il y a un mangeur de sushis en moins dans cette ville.

Homme avec un fort accent russe : Parfait. Passez à mon bureau demain matin, je crois que nôtre collaboration a de beaux jours devant elle.


Au moins il ne s'était pas fait bouffer par des molosses pour rien, Sean avait visiblement gagné le respect des Makarov. Il était temps pour lui de penser à ses blessures, retirant sa veste de cuir pour mieux pouvoir comprimer la plaie provoquée par la balle perdue sur son bras, d'où du sang continuait à s'échapper. De quoi grimacer, mais pas vraiment de quoi s'inquiéter pour sa vie, en attendant que son infirmière du soir vienne à son secoure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldona Eltsine
Egérie érotique
Egérie érotique
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 14/07/2011

Dossier Psychatrique
Age: 25 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Urgence Médicale [Pv Aldona]   Ven 12 Aoû - 21:28

    Accoudée à la fenêtre, Aldona avait les yeux plongés dans les ténèbres de la rue. C'était une de ces nuits opaques, denses, lourdes, une de ces nuits suintantes dont les entrailles noires semblaient emplies de promesses funestes. Malgré l'air loin d’être glacial et l'absence de brise, la jeune femme frissonnait. Il y a des jours que l'on perçoit plus hostiles que d'autres, comme s'ils étaient chargés d'ondes négatives. Une question de feeling, et elle en avait un mauvais. L'esprit tourmenté, le regard absorbé par ses propres pensées, elle ressemblait à une poupée oubliée là, penchée vers le vide, silhouette se détachant de la façade clinquante de l'hôtel.
    Elle ne sursauta pas lorsque le téléphone vibra sur la table de chevet. Sans jamais deviner précisément quoi, ce genre d'atmosphère laisse toujours présager que quelque chose va se passer. C'est stupide pourtant, les événements ne se déclenchent pas en fonction de la météo mais l'esprit humain est conditionné par ses craintes ancestrales et l'obscurité le met mal à l'aise. Réprimant un soupir, Aldona s'arracha à sa contemplation vaine pour aller répondre. Elle n'avait aucune envie de sortir - à vrai dire, elle n'avait pas envie de grande chose -, écrasée par la morosité du temps et le sentiment permanent que cette ville ne faisait qu'attendre qu'elle ait le dos tournée pour la poignarder. Mais elle se devait d'être disponible.

    […]
    Serrant un gilet contre elle pour se protéger de la fraîcheur que ses vêtements trop légers ne lui permettait pas de combattre, elle avançait d'un pas rapide. Oubliée son inertie des dernières heures, oubliées ses ruminations lentes et implacables. La voix de Sean avait été un détonateur et c'est avec empressement qu'elle s'était habillée, maquillée et à peine coiffée. Qu'il profite, il n'aurait guère l'occasion de la rencontrer si naturelle ; en général elle avait plutôt l'habitude de se préparer soigneusement avant de montrer son visage à qui que ce soit. Là, elle ressemblait à quelqu'un qui sortait de sa douche, les mèches rebelles, le noir mal maîtrisé autour des yeux et une robe légère qui rappelait plutôt une nuisette. Plus tout à fait la femme classe et sophistiquée qu'il avait eu l'occasion de rencontrer mais elle gardait une certaine élégance, montrant cependant peut-être un visage plus humain, plus touchant.

    La pharmacienne la dévisagea d'un air sévère derrière ses lunettes, suspicieuse face à sa demande incongrue mais Aldona se hâtait déjà jusqu'à l'entrée du parc. Elle eu du mal à repérer le mercenaire dissimulé par les ombres mais elle finit par apercevoir sa silhouette un peu en retrait. Ralentissant le pas afin de ne pas se tordre une cheville dans les graviers, elle vint jusqu'à lui en tentant de repérer ses blessures. Mais ce ne fut qu'après s'être agenouillée à côté de lui qu'elle put réellement voir d'où venait le sang qui tâchait abondamment ses vêtements. Les plaies étaient moches et son pantalon déchiré laissait apercevoir une chair déchiquetée par endroit. Surement pas une blessure par balle. En revanche, c'était indéniablement un coup de feu qui avait laissé la marque fine mais profonde sur son bras, ouvrant une blessure et carbonisant la peau par la chaleur du métal.

      - Qui que ce soit, ils n'ont pas été tendre…

    La voix était douce, mais elle s’éteignit vite. Retenant les interrogations qui lui brulaient les lèvres, elle tendit simplement les antiseptiques. Elle voulait lui laisser le temps de souffler et passa quelques secondes à le dévisager. Malgré la pâleur de son visage, il y avait un éclat satisfait dans son regard. Il avait probablement réussit son contrat et les blessures n'étaient que des dommages collatéraux. Déjà ça. Parlant plus pour elle que pour lui, elle s'autorisa néanmoins un sourire sombre pour commenter.

      - Soulagée qu'ils ne t'aient pas achevé quand même... Bon, peu importe, tu veux de l'aide ?

    Situation improbable, dans ce parc qui ressemblait plus à un coupe-gorge qu'à un espace de détente. L’obscurité les enveloppait et alors que le poids de la nuit épaississait l'atmosphère, Aldona ne se préoccupait que du type au visage creusé qui se tenait devant elle, le sang maculant l'herbe autour d'eux. Elle aurait du s'en douter alors qu'elle était encore accoudée à la balustrade, la soirée ne serait pas paisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean McCaw
Mercenaire Free Lance
Mercenaire Free Lance
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 14/07/2011

MessageSujet: Re: Urgence Médicale [Pv Aldona]   Lun 15 Aoû - 20:21

Les minutes défilaient, pourtant Sean n'avait pas vu le temps passé depuis son appel à Aldona, trop occupé à compter ses blessures et à stopper l'hémorragie sur son bras. Occupé mais prudent pour autant, il abandonna son activité pour prendre son arme à la main lorsqu'il entendit du bruit venant dans sa direction. Mais très vite, il reconnu le son bien particulier des talons de la jeune femme qui arpentait le gravier de l'allée.
A l'évidence elle était venue aussi vite qu'elle le pouvait, écourtant au passage le temps de préparation dont elle avait besoin d'habitude. Pas totalement coiffée ni parfaitement maquillée, elle n'avait pourtant rien perdu de son charme. A cet instant, elle semblait même plus belle que jamais pour le blessé qui se trouvait devant elle.

- Merci d'être venu. Je suis désolé de t'entrainer dans cette histoire, je n'avais pas vraiment le choix.

Le regard qu'il portait à cet instant sur cette fille à la beauté froide mais envoutante ne laissait guère de place au doute quant à sa sincérité. Pas de danger à proximité, une présence connue et appréciée, le mercenaire pouvait ranger son arme tandis qu'Aldona l'observait avec attention pour faire le compte de ses blessures.

- Quoi que ce soit en fait. Ils étaient plutôt du genre à aboyer et à rester pendu à mes jambes quand j'ai voulu saluer leur maitre... Mais mes vêtements ne sont pas tachés que de mon sang.

Leurs regards se croisèrent en silence lorsque Sean récupéra les antiseptiques, les mots ne sont pas toujours nécessaires pour s'exprimer. Quelques secondes lui suffirent pour prendre connaissance des produits qu'elle avait acheté pour lui. Il y avait en plus du désinfectant des compresses et du fil médical qui lui serait bien utile pour refermer les plaies. Reprenant sa veste de cuir qu'il avait quitté peu avant, il récupéra dans sa poche intérieure une liasse de billets qu'il tendit à la belle russe d'origine alors qu'elle lui offrait son aide.

- Ça devrait couvrir tes frais, d'achats, de déplacement...
J'ai la peau dure, d'autres ont déjà essayés de m'achever. Je devrai m'en sortir seul.


Un refus qui semblait être un pêché d'orgueil pour ce mercenaire très souvent habitué à ne pouvoir compter que sur lui tout au long de sa vie. Et puis elle l'avait déjà bien aidé maintenant.
Sean retira sa chemise qui avait nettement perdu sa couleur blanche de départ pour offrir à certains endroits un esthétique dégradé de rouge. Le sang séché sur l'étoffe collé à la peau du natif de Rhodésie du Sud lui arracha une grimace lorsque le vêtement fut retiré.

- J'aurais du te commander une bonne bouteille de Whisky écossai. Ou de Vodka, pour faire honneur à tes origines.

Commençant par désinfecter sa plaie par balle, le mercenaire dut rapidement se faire une raison : s'occuper d'un bras blessé avec un seul bras disponible risquait de rapidement virer au casse tête.
Un simple regard vers cette fille au charme envoutant résonnait comme un aveu.

- Après réflexion, je crois que la douceur féminine ne sera pas de trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldona Eltsine
Egérie érotique
Egérie érotique
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 14/07/2011

Dossier Psychatrique
Age: 25 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Urgence Médicale [Pv Aldona]   Mar 30 Aoû - 21:01

    Elle se contenta de hausser les épaules lorsqu'il voulu s'excuser de l'avoir entrainé dans cette histoire. Son implication était dérisoire, il n'y avait aucune crainte à avoir. Ce n'est pas comme si elle collaborait avec une mafia ennemie, elle donnait seulement un coup de main à quelqu’un qu'elle appréciait et qui ne s’opposait aucunement au camp qu'elle était censé défendre. Toujours silencieuse, elle hocha la tête en apprenant que c'était des chiens qui l’avaient attaqué. Logique effet, aucun homme n'aurait pu laisser de telles marques, on n'était pas dans un film de zombie.
    Les mâchoires crispées, elle ne quitta des yeux les blessures sanglantes que pour croiser son regard, avant de le reposer soucieux sur les chairs déchiquetées. Sans l'exprimer visiblement, elle ne pouvait s'empêcher d'admirer le calme dont Sean faisait preuve alors qu'il se trouvait dans une situation plutôt délicate, assis dans un parc, blessé, avec pour seule compagnie une fille qui ne pourrait guère le défendre si des problèmes se présentaient. D'un autre côté, même diminué, il n'avait guère besoin d'être défendu. Mais elle s'égarait et ce n'est qu'en voyant qu'il lui tendait une généreuse liasse de billet qu'elle sortit brutalement de ses pensées, peinant un instant à comprendre mais répondant fermement.

      - Garde ton argent, je n'en ai pas besoin. Je suis trop souvent payée pour les services que je rend pour accepter que tu me rembourses quoi que ce soit
      .

    Elle retint toutefois un sourire lorsqu'il déclina sa proposition d'aide. Elle connaissait bien les hommes et s'amusait toujours de leurs réactions d'ego. Comme s'il était du devoir de l'espèce masculine de ne jamais admettre ses faiblesses. Malgré l'absurdité de cette conception, il y avait toujours cette réticence, ce replis derrière soi-même. Mais elle attendit patiemment, sachant qu'il ne pourrait que changer d'avis vu son état. S'il se bornait, il ne ferait qu'aggraver ses blessures et elle ne l'aurait pas laisser faire. Toutefois, il fit une remarque sur l'alcool qu'elle ne put que relever avec un sourire amusé.

      - Je suis partie trop vite pour y penser, mais la prochaine fois, je te l'offre autour d'une table plutôt que sur le sol d'un parc. Sinon, j'ai des cigarettes si tu veux, pour patienter.

    Elle récupéra les antiseptiques dès l'instant de sa capitulation, laissant deviner qu'elle n'attendait qu'un signe de sa part pour l'aider. Elle n'était pas venue seulement pour le regarder - même s'il y avait de quoi - et ne comptait pas rester impassible alors qu'il bataillait avec ses blessures. D'un geste un peu hésitant, elle récupéra le fil et l'aiguille après avoir désinfecté et leva les yeux vers lui, comme pour y chercher une approbation inconsciente.

      - Je n'ai jamais fait ça, je ne te promet rien. Sers les dents, ça risque de faire mal.... Mes excuses par avance. Par contre, je ne pourrais rien pour tes jambes, les plaies ne sont assez nettes pour refermer proprement la chair. Ils ont fait du sale boulot ces molosses.

    Et sans attendre, elle prit son bras, le calant sur ses genoux, et plissant les yeux à cause du manque de luminosité elle tenta de recoudre la plaie le plus rapidement possible. C'était le genre de moment douloureux qu'aucun d'entre eux n'avait envie de voir s'éterniser. Aldona avait le cœur au bord des lèvres alors qu'elle plantait l'aiguille dans la chair, qu'elle traversait la peau ou que ses doigts glissaient à cause de l’abondance du sang. Elle avait beau tenter de faire abstraction du fait qu'elle le charcutait, elle ne pouvait retenir une nausée persistante. Ce n'était pas le genre de couture qu'elle faisait tout les jours et elle devait lutter contre le tremblement de ses mains.
    C'est avec un véritable soulagement qu'elle acheva de recoudre la plaie et qu'après un dernier nœud elle pu couper le fil et détourner la tête, fermant brièvement les yeux afin de retenir un dernier haut le cœur. Il n'avait vraiment pas tord, elle aurait du amener un peu d'alcool avec elle. Retrouvant peu à peu son calme, elle acheva rapidement son travail, mettant compresses et bandes autour du bras blessé. Pansements qui ne restèrent pas blancs longtemps, mais au moins, ça ne s'infecteraient pas. Il aurait l'air con s'il choppait la gangrène. Elle posait un regard soucieux sur les morsures qu'elle n'avait pu que désinfecter et dont les bandes peinaient à retenir l'hémorragie. Et brisant enfin le silence qu'elle avait gardée tout du long, trop concentrée sur son ouvrage.

      - Je ne sais pas si ça suffira. Tu ne comptes vraiment pas aller à l'hôpital ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean McCaw
Mercenaire Free Lance
Mercenaire Free Lance
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 14/07/2011

MessageSujet: Re: Urgence Médicale [Pv Aldona]   Dim 4 Sep - 20:45

- Alors considère ça comme un don de ma part plutôt qu'un remboursement et profites en pour ne plus avoir à rendre de services à personne pendant quelques temps si tu le souhaite...

Tout en terminant sa phrase, Sean s'était rapproché de la jeune femme, en profitant pour glisser les billets dans la poche de son gilet, sans chercher à lui cacher son geste mais en lui laissant le moins de chance possible de refuser.
La réponse d'Aldona concernant la bouteille d'alcool lui arracha un sourire que la douloureuse situation dans laquelle il était ne lui aurait pas provoquer naturellement.

- Et bien disons que j'accepte les invitations, tant pour boire un verre en charmante compagnie que pour griller une clope. D'ailleurs si tu peux me l'allumer, ça m'arrangerait assez actuellement.

Dit il en levant sa seule main libre, alors recouverte de sang, pendant qu'il utilisait son autre à désinfecter la plaie, une compresse entre les doigts.
L'aide de cette infirmière de fortune était plus que la bienvenue pour le mercenaire qui avait laissé de coté ses dernières réserves et son orgueil de mâle de côté en prononçant cette demande. Ses blessures étaient trop importantes pour qu'il se débrouille seul.

- Je me suis fait charcuter la jambe au milieu d'un champs de bataille en Sierra Leone par un "médecin" qui ressemblait plus à un boucher qu'autre chose. Alors ne t'inquiète pas pour ça, même si tu cache une brute sadique derrière ton joli minois, tu auras du mal à faire pire.

L'hésitation et l'appréhension de la jolie russe avaient amusé un instant le natif de Rhodésie du Sud, mais les premières pressions d'aiguilles traversant la peau de son bras lui avaient bien vite fait perdre le petit sourire qui avait gagné son visage.
Aldona avait beau se montrer la plus douce possible, ce genre de chantier sur une une chair abimée et en rien anesthésiée, ça vous arrachait de belles grimaces et quelques grognements de douleur.

- Ces putains de cabots... J'suis sûr que le jap' leur donnait à bouffer des Makarov au petit déjeuner pour être aussi voraces. Enfin je dis pas ça pour toi hein. De toute façon lui comme ces chiens ne seront plus une menace pour personne.

Prenant le temps d'observer l'état de sa jambe blessée par les morsures et sur laquelle les soins semblaient plus compliqués à réaliser et surtout moins efficace.

- Enfin ça m'aurait arrangé si cet imbécile préférait les caniches aux dobermans...
L’hôpital, c'est un peu compliqué, j'ai pas de mutuelles et surtout, pour eux je suis officiellement mo...


S’apercevant de son erreur, il tenta de récupérer ce qui était encore récupérable, ne sachant pas comment la jeune femme allait réagir.

- M... Malvenu... Oui je veux dire par la que j'ai quelques ennemis qui doivent m'y attendre la bas. Je ne tiens pas à prendre une autre balle ce soir.

L’œuvre d'Aldona terminée, Sean n'était plus tellement préoccupé par ses blessures. Il n'avait jamais aimé demander d'aide, il ne l'avait pratiquement jamais fait. Mais il avait choisi cette fille. Un tel coup de fil pouvait sembler banal pour la plupart des gens mais pour le mercenaire habitué à ne compter sur lui même, cela voulait dire beaucoup. Se faire charcuter par quelqu'un dans un parc public en pleine nuit, ça tisse des liens.
En se redressant, il semblait légèrement gêné, mais il s'efforça tenir le regard de la jeune femme.

- Merci. Si je peux faire quoique ce soit pour toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Urgence Médicale [Pv Aldona]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Urgence Médicale [Pv Aldona]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Visite médicale des femmes n° 2 infirmière Sate
» [Flashback] Une visite médicale en prison [Hayley & Ardwyk]
» Preval poursuivi pour GENOCIDE: $1.5 Milliards de dommages aux Victimes
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Sins City :: Archives RP-
Sauter vers: