Partagez | 
 

 {fini} Undiclosed desires || PV Shayne

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Dim 11 Juil - 18:12

SHAYNE & SAVANNA

« I want to reconcile the violence in your heart
I want to recognize your beauty's not just a mask
I want to exorcise the demons from your past
I want to satisfy the undisclosed desires in your heart. »


©Lumiana

©Fanpop

    Avant de devenir Mercenaire, Savanna était dans l'armée. Parce qu'elle avait raté son diplôme et qu'elle ne se voyait pas refaire une année, la même que celle d'avant, pour un diplôme qui ne lui servirait finalement pas. Et aussi, pour rendre hommage à son père. Son père à qui elle devait finalement tant. D'après ce qu'on lui avait dit, durant sa jeunesse, elle lui ressemblait comme deux gouttes d'eau. Evidemment, ce n'était ni elle, ni son père, qui s'en rendaient compte. Leurs proches, amis comme famille, adoraient leur rappeler. Et puis, niveau caractère, ils se ressemblaient énormément aussi. Même si Savanna était beaucoup plus calme que lui, tout comme sa mère. Tellement de points en commun qui faisaient qu'ils étaient très proches. Enormement. Bien sûr, on ne pouvait pas dire qu'ils se voyaient souvent. Le père de Savanna était engagé dans l'armée et il était très rare qu'il soit chez eux. Ce qui avait d'ailleurs bien faillit faire séparer les parents de Savanna. Heureusement : tout s'était arrangé. Même si, cela ne changeait en rien les absences du père qui étaient toujours aussi fréquentes et atrocement longue pour Savanna et sa mère. Cette dernière était toujours tellement inquiète que cela devenait pareil pour Savanna. Elle était devenue anxieuse. Son anxiété avait fini par se transformer en besoin de protéger ses proches. C'était très important pour Savanna de savoir que ses proches allaient bien. Et quand quelque chose ne tournait plus rond, elle était prête à tout. Prête à mettre sa vie en péril pour savoir sa famille et ses amis en sécurité. Surtout depuis le décès de son père. Elle était rongée par la culpabilité parce qu'il était mort après une dispute avec sa fille. Ils s'étaient disputés, il était parti précipitamment pour faire la guerre. Résultat : il était trop préoccupé une fois là-bas, inattentif même et il n'avait pas pu empêcher ce qui devait arriver d'arriver. Savanna n'avait jamais pu se le pardonner.

    Savanna avait essayé plusieurs looks : un look de princesse Barbie durant sa jeunesse, un look de gothique après le décès de son père, et un look classique, qu'elle avait gardé d'ailleurs. C'était de loin le meilleur qu'elle ait eu. Tee-shirt, pantalons, shorts, rien de bien extraordinaire. Bien sûr il y avait quelques occasions, quand elle mettait des jupes, et des robes. Ce qui était relativement rare, il fallait bien l'avouer. Pas parce que c'état un garçon manqué, non elle était féminine et l'avait toujours été. Seulement, avec son travail, c'était difficile de mettre des robes, même impossible en fait. A cet instant là, elle portait un short en jean, un débardeur noir et des chaussures à talons aiguilles noirs eux aussi. Elle ne comptait pas aller bien loin, juste se reposer un peu dans le coin. Marcher, penser, réfléchir. Elle n'était pas capable de faire grand choe de plus après l'entraînement quotidien qu'elle venait de subir. Ce n'était pas le premier, et très certainement pas le dernier. C'était épuisant, mais étant donné qu'elle avait fait l'armée, cela ne la fatiguait plus comme avant. Son corps était habitué depuis bien longtemps à faire des efforts. Elle passa par sa chambre pour y déposer ses affaires. Elle mit ses mains dans ses poches et sortit. Il faisait bon dehors et il n'y avait personne. Au moins, elle ne serait pas déranger, elle aimait être seule de temps en temps. Pour réfléchir, penser à un certain nombre de choses. La solitude avait du bon. Savanna aimait ça depuis très longtemps, même si elle avait aussi ses moments où elle voulait être entourée, avec plein de gens qu'elle appréciait autour d'elle. Mais à cet instant, elle voulait être seule. Elle s'arrêta de marcher et ferma les yeux pour profiter du vent qui fouettait son visage et ses cheveux, qui volaient légèrement autour de sa tête.





Dernière édition par Savanna O'Donnel le Lun 12 Juil - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Lun 12 Juil - 1:09

La journée n'avait pas était trop difficile, Shayne était resté à la base pour s'occuper de paperasse avec le Général. C'était d'un ennuie...mais le boulot c'est le boulot et on ne peut malheureusement pas y échapper, être gradé ça veut dire avoir des responsabilités. Le briefing ce passa bien, et tout ce qu'il fallait passer en revu fut vu par les gradés. Les missions qui avaient eu un succé été classé dans un dossier spécial et une copie du rapport envoyé au président. Quant à celle qui on échoués, celle ci était classé sur une pile de dossier tous rangés dans une pochette noir. Ceux ci seraient revus par la suite pour analyser ce qui n'a pas marché et en général les opérations ratées sont à refaire. En tant que Lieutenant Colonel de la Shadow Company, Shayne avait souvent pour mission d'exécuter celle qui on avortés par les simples militaires. Après une matinée et une après midi complète à bosser sur les dossiers, il put enfin disposer pour rentrer dans sa chambre. Etant un haut gradé, il à une chambre pour lui seul, mais il a préférait faire comme n'importe qu'elle soldat la partager avec un autre histoire d'être égal à égal. Être prêt de ses hommes c'est parfois plus pratique pour savoir ce qu'ils pensent, ce qu'ils ne va pas bref le genre de chose qui pourrait faire que l'équipe ne marche pas. Le soldat qui partage ça chambre et justement un ami de longue date.

Le soldat se déshabilla et prit une douche, il en avait grand besoin, bosser dans un bureau c'est fou que ça peut faire transpirer surtout quand la climatisation n'est pas de la partie. L'eau tiède coulait le long de ses muscles et le détendait d'une manière presque magique, la seule chose qui peut avoir cet effet là c'est un massage. Après une bonne dizaine de minute à traîner sous l'eau, il s'entoura de sa serviette de bain et se rasa devant le miroir. L'avantage des douches communes c'est qu'il y a un tas de lavabos, de miroir et de douche et quand il n'y a personne les possibilités de s'étaler et de prendre le plus de place possible ne gêne personne. Sur un lavabo se trouvait son pantalon, par terre son T-shirt, à l'autre bout se trouvait ses vêtements propres, et les rangers étaient de part et d'autre des douches. Les hommes peuvent être très bordéliques surtout Shayne. Après avoir vêtu un uniforme propre, il ramassa son bordel et alla dans sa chambre ou il s'allongea sur son lit après y avoir préalablement jeter son uniforme sale dessus. Son regard fut attiré par quelque chose qui était tombé sur le sol. Il se pencha et ramassa se qui ressemblait à un papier blanc. En réalité, c'était plus qu'un vieux papier blanc corné et usé. Entre ses doigts, il retourna le papier qui se trouvait être une photo. En voyant les deux personnes souriants, il ferma les yeux et posa ça tête en arrière contre le mur. L'homme de la photo n'était autre que lui, tenant dans ses bras une jolie blonde au regard pétillant. Un profond soupire lui échappa, était-ce du regret ou autre chose ? Il ne put s'interroger plus car son colocataire le regarda l'air de dire "encore à regarder cette photo !". Ce regard lourd d'interrogation comme à chaque fois le fit fuir rapidement son lit. La photo de retour dans la poche de son pantalon, mais de l'uniforme propre, il saisit son Sig Saeur qu'il rangea vivement dans son holster à sa cuisse et quitta la chambre pour se retrouver dehors. L'air était chaud mais la fraîcheur commençait à tomber annonçant l’arriver prochaine de la nuit. Le ciel dégageait offrirait une nuit clair et agréablement douce.

La tête dans les étoiles qui apparaissaient aussi doucement que le soleil se couchait, il marchait d'un pas rapide sans savoir ou vraiment aller. Il connaissait bien le camp pour y vivre et y passer la plupart de son temps quand il n'est pas en mission. Toutefois, il va rarement dans certain quoi comme vers les dortoirs des mercenaires qui se trouve un peu plus à l'écart de ceux des militaires. Ces types la, les mercenaires, sont des ex-militaires, ou simplement des civils qui gagne leur vie en accomplissant des contrats qui leur demande le plus souvent d'arrêter des personnes, ça pourrait se passer de manière douce, mais le plus souvent c'est très musclé. Au détour d'un baraquement, il ne faisait pas attention et percuta quelqu'un. Le choque fut si violent que la personne qu'il avait percuté partie en arrière et se rattrapa à lui pour ne pas tomber mais lui aussi partie en avant n'ayant pas le temps de trouver son équilibre. Par chance, il avait réussit à mettre ses mains de chaque coté de la tête de sa victime, de ce faite, il ne l'avait presque pas écrasé. Se redressant doucement, il se mit à dire :


-Désolé, je regardais p.... Il stoppa sa phrase quand son regard se posa sur celui de la personne qu'il venait de renverser. Sa gorge se serra considérablement l'empêchant de dire quoi que ce soit de plus, une impression de nœud à l'estomac le dérangea également. Le pauvre était presque tétanisé par cette rentre qu'il n'attendait pas. Saaa...sav....na.....sava....*Chiotte ! Mais dit quelque chose, fait quelque chose ! Lêve toi et cours le plus loin d'ici, spèce d'idiot !* Sa pensée avait beau lui crier de bouger, il n'en faisait rien, il n'y arrivait pas trop choqué par cette rencontre inattendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Lun 12 Juil - 15:55


    Ce qui était bien quand on était Mercenaire, c'est que ce qui allait se passer dans la journée était imprévisible et donc impossible à deviner avant que cela n'arrive. Savanna préfèrait largement le changement et l'action. Son métier lui offrait ces deux choses et cela lui allait à la perfection. Elle faisait beaucoup moins de choses que quand elle était entrée dans l'armée, mais au moins, elle n'était pas derrière un bureau à mourir de chaud et à répondre au téléphone. Elle vivait au grand air et gagnait sa vie en remplissant des contrats. Elle devait arrêter des personnes. Evidemment, c'était très rare que ces personnes se laissent faire ou même se rendent. Il fallait donc utiliser la manière forte. Beaucoup de personne qu'elle avait dû arrêter avait rit en voyant qu'une petite, et mince jeune fille devait les arrêter. Bien sûr, ils riaient moins une fois que c'était chose faite. A leurs yeux, c'était ridicule de se faire arrêter par une fille, qui plus est une fille faisant au moins une tête de moins qu'eux. En tous les cas, Savanna adorait son travail et pour rien au monde elle ne changerait de métier. Ce n'était pas rare qu'elle risque sa vie, mais tant qu'elle faisait ce qui lui plaisait, cela n'avait aucune importance. Et puis comme si elle en avait quelque chose à faire de risquer sa vie, cela n'avait absolument aucune importance. Il ne lui restait plus que sa mère, et encore, elle était malade et allait de moins en moins bien. Elle aurait aimer rester avec elle mais cela lui était impossible à cause de son contrat actuel avec l'armée. Peut-être aura-t'elle le temps de la revoir avant qu'il ne soit trop tard. Parce que, même si elle préférait faire mine de rien, plutôt que de s'effondrer, elle savait très bien qu'il ne restait plus beaucoup de temps à sa mère. Ce n'était pas quelque chose qui lui faisait plaisir mais penser le contraire serait se mentir à soi-même et il fallait être réaliste, même si ça faisait mal.

    Après un entraînement intensif, Savanna était retournée dans sa chambre pour se changer et prendre une douche. Cela lui avait fait un bien fou. Ces entraînements étaient déjà durs à la base, mais avec une chaleur pareille, c'était pire encore. C'était presque insupportable. Une bonne douche ne faisait de mal à personne. Elle s'habilla ensuite et détacha ses cheveux, elle préférait largement quand ils étaient comme ça. Puis elle sortit. Prendre l'air lui permettrait de respirer, de penser, et surtout, d'être seule, ce qui était très important à ce moment précis à ses yeux. Elle n'aimait pas quand les gens lui posaient des questions, parce qu'elle n'aimait pas y répondre en général. Elle n'aimait pas faire face aux questions trop curieuses des gens. Certaines personnes avaient trop de mal à contenir leur curiosité, comment tu es rentrée dans l'armée ? pourquoi tu n'as pas fait un autre métier ? tu as grandit où ? Tant de questions. Et pas de réponses pour la plupart des personnes qui lui posaient ces questions. Bien sûr, il y avait bien une ou deux personnes à qui elle se confiait entièrement, mais ces personnes dignes de confiance étaient rare. Elle avait fait confiance à Shayne et elle se sentait trahie parce qu'il était parti, sans la prévenir, sans donner de justificatifs ni même d'explications. Tout ce qu'il avait laissé, c'était un petit mot "Pardonne-moi". Vive les explications ! Cela faisait dix ans mais elle avait toujours autant de mal à accorder sa confiance aux autres, même à sa propre mère avec qui elle n'avait jamais eu de liens aussi proches qu'elle n'en avait eu avec son père à l'époque.

    De Shayne, Savanna n'avait rien gardé. A part quelques petites affaires qu'elle gardait dans un coin mais n'allait jamais voir. Il y avait tout d'abord le dernier mot qu'il avait écrit, lui avait très vite fini à la poubelle, aussi étonnant que cela puisse paraître. Elle n'avait déjà pas supporté de le lire une fois, alors le revoir trop souvent aurait juste était insupportable. Il y avait aussi quelques affaires qu'il avait oublié de prendre en partant, celles-là aussi avaient fini à la poubelle. Enfin, il y avait des lettres qu'ils s'étaient écrits quand ils n'étaient pas ensemble. Des lettres et des photos d'eux, c'était tout ce qui lui restait, mais surtout tout ce qu'elle avait gardé. Et puis, de toute façon, tout ça était dans une boîte, encore chez sa mère, elle préférait les avoir le plus loin possible d'elle. Elle ne pouvait pas supporter de les regarder plus longtemps qu'il ne lui fallait. Sa mère avait été très compatissante après le départ de Shayne mais elle n'en avait pas non plus fait tout une histoire et heureusment pour Savanna. C'était mieux ainsi.

    Perdue dans ses pensées, Savanna ne s'était pas rendue compte qu'elle avait avancé et pas à pas, elle s'était un peu éloignée du camp où elle avait l'habitude d'être, le camp des mercenaires. Il n'était pas trop loin et elle retrouverait facilement son chemin, prioritairement parce qu'elle était juste à côté d'un autre camp, là où se trouvait d'autres militaires etc. Elle s'arrêta de marcher, pour profiter de la fraîcheur du vent et pour bien sentir l'air qui lui fouettait le visage. Elle se vidait l'esprit, penser à Shayne l'avait rendue nerveuse et elle n'aimait pas ça du tout. Elle fut coupée dans ses rêveries par un choc brutal et soudain. Elle ne s'y était pas attendue. Prise par surprise, elle attrapa les épaules de la personne qui venaient de la percuter pour se rattraper. Mais elle n'était pas la seule à avoir perdu l'équilibre et elle se retrouva sous quelqu'un. Entre toutes ses actions, elle avait ouvert les yeux. L'homme s'était redressé et elle avait pu voir son visage. Shayne...Il avait fallu qu'elle pense à lui pour qu'elle se retrouve ici, dans une situation assez embarrassante alors qu'elle ne l'avait pas vu depuis au moins 10 ans. Elle s'extirpa et se retrouva debout, face à lui. La surprise passée, elle réussit à reculer de quelques pas sans pour autant prononcer une paroles. Comme un malheur n'arrive jamais seul, elle avait trop reculé et elle percuta un mur, dos à elle. Elle ne montra rien et ne bougea pas plus. Finalement, elle n'avait pas reprit totalement ses esprits et il fallut une minute supplémentaire pour qu'elle se ressaisisse totalement. Elle planta son regard dans le sien et le toisa avec froideur. Quel accueil..mais il le méritait amplement !

    _Qu'est-ce que tu fais là ?

    Le tout sur un ton pas très joyeux mais surtout pas du tout enclin à faire la conversation. Si elle lui parlait, c'était parce qu'elle n'avait pas le choix et qu'elle ne voulait pas paraître faible. C'est pourquoi, elle ne ferait pas la lâche et ne partirait pas. Elle ne voulait surtout pas lui donner l'impression, et lui montrer à quel point elle était contente de le revoir et à quel point il lui avait manqué. Elle n'était pas faible et elle voulait lui montrer, lui faire croire que le revoir ici ne lui faisait ni chaud ni froid.
Revenir en haut Aller en bas
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Mar 13 Juil - 23:15

La vie réserve parfois bien des surprises et pas des moindres. Qui aurait pu croire que Shayne allait rencontrer une vieille connaisse ce soir alors qu'il se promenait tranquillement dans le camp ? Personne n'aurait pu le prédire, d'autant plus que ce n'est pas le genre de personne qu'il aurait pensé croiser ici à Seven Sins City, une ville rongée par tous les vices. Après avoir percuté cette personne, quand son regard ce posa sur elle se fut comme un électrochoc. Cela ne pouvait pas être elle, ce n'était pas possible ! Comment après 10 ans, il fallait qu'il la retrouve ici dans le lieu le plus improbable au monde pour des retrouvailles. La petite blonde n'avait pas tellement changée, elle était toujours aussi belle et radieuse, son visage encore plus magnifique qu'il y a 10 ans. Tout comme lui, elle avait grandit et gagnée en beauté. N'arrivant pas à dire quoi que ce soit, le jeune homme se leva rapidement pour laisser la jeune femme se lever. Un silence pesant flottait sur eux, il avait l'air sombre, froid et emplie d'amertume. La gorge du soldat était complètement noué, encore plus que son estomac, il avait l'impression que quelqu'un venait de s'amuser à faire un nœud avec ce qui n'a rien de très cool. Savanna ! Il avait cru l'oublier après ces nombreuses années qui c'étaient écoulés. Comme le proverbe dit de l'eau à coulé sous les ponts, mais même si elle a coulait, il a l'impression que c'est hier qu'il l'a quitté d'une manière lâche. Ce qui l'a poussé à quitter sa fiancée c'était quoi au faite ? Leur couple allait pour le mieux, ils étaient heureux et avaient des projets d'avenir ensemble dont n'importe qu'elle autre couples auraient été jaloux. Alors pourquoi, pourquoi être partit sans rien dire, ne laissant qu'un simple mot sur un bout de papier.

Serai-ce des remords qu'il commençait à ressentir ? Shayne voulait parler mais pour dire quoi ? Finalement c'est la blondinette qui parla la première. Qu'est-ce qu'il fait là ? Sa bouche s'ouvrit mais aucun son n'en sortit, absolument aucun comme si sa langue n'arrivait pas à bouger. Elle se referma, et il la rouvrit mais de nouveau aucun son ne s'en échappa. Que faire ? Se pincer bien sur ! Il doit être en train de rêver. Discrètement, il se pinça le dessus de la main de toutes ses forces et échappa un "AIE" qui fit disparaître cette action censée être discrète. Bon, il pouvait toujours essayer quelque chose de plus violent comme courir contre le mur et s'écraser dessus, mais non ça n'était pas une bonne idée, il était parfaitement éveillé. La simple odeur de Savanna le lui affirmait, il pensait avoir oublié ce doux parfum mais en faite non, c'était toujours le même, une odeur si douce et agréable... Stop Shayne, ce n'est pas le moment de penser à son odeur. Prenant une grande inspiration pour remplir ses poumons, il expira par la suite pour ce donner du courage et parler.


-Savanna, c'est bien toi ?

Le Lieutenant Colonel n'avait pas répondu à sa question, il espérait qu'elle ne le prendrait pas mal. Quoi que quoi qu'il dise elle aurait des raisons de lui en vouloir. Il était partit, partit sans rien lui dire, aucune explication, aucun signe de vie, rien ! Juste un morceau de papier avec deux mots écrit dessus à la main avec une encre noire. Elle avait reculée et se trouvait contre un mur, lui n'osait pas approcher. Ho, il avait envie de s'approcher et de la prendre dans ses bras et de lui demander pardon, mais méritait t'il vraiment le pardon. Il déglutit en réalisant l'erreur qu'il avait fait. Depuis toutes ces années il se leurre en se disant ne plus rien ressentir pour elle, mais c'était faux, sinon pourquoi regarderait t'il sa photo si souvent.

-Qu'est-ce que tu fais a Seven Sins City ? Demanda t'il, ne répondant toujours pas a la question qu'elle avait posé qu'il avait oublié vu qu'il n'y avait pas prêté attention à cause du choc de la revoir. *Elle ne devrait pas être là, c'est dangereux* pensa t'il.

Un élans de courage le traversa et il approcha de deux pas et s'arrêta à environ un mètre d'elle. Shayne fait ou dit quelque chose, mais encore une fois quoi ? Dix ans venait de passer et tout lui retombait dessus. Du mieux qu'il le pu, il cachait une certaine appréhension, puis il réussit à articuler :


-Désolé...

Ce mot simple mot ne suffirait pas à se faire pardonner il en était sur. Plutôt que la regarder en face, il baissa les yeux vers le sol pour ne pas la regarder. Le simple fait de voir son visage commençait à lui rappeler tous les moments heureux qu'ils avaient vécu ensemble, leur ballade main dans la main, tous ce qui avait fait d'eux un couple si merveilleux, une histoire qu'il avait lui même brisée.

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Mer 14 Juil - 1:28

    Savanna ne s'était pas du tout attendue à ça. Jamais elle n'aurait pensé qu'après dix ans de silence total, elle reverrait Shayne ici. Il était parti, sans la prévenir, en ne laissant qu'un mot derrière lui, et ne lui avait jamais donné de nouvelles par la suite. Ils ne s'étaient jamais croisés. Mais qu'est-ce qu'il faisait ici ? Une question qu'elle n'était pas prête de poser. Une boule s'était formée dans sa gorge et elle savait qu'au moindre son qui sortirait de sa bouche, elle risquait de pleurer, et ça, elle ne le voulait pas. Elle n'avait pas craqué une seule fois devant Shayne en deux ans de vie commune, il ne fallait pas que ça arrive aujourd'hui ! Surtout pas. Elle était tellement heureuse de le revoir maintenant, sous ses yeux. Elle n'arrivait pas à y croire et pourtant, il était là, sous ses yeux, en chair et en os. Qu'est-ce qu'elle ne donnerait pas pour le prendre dans ses bras, lui toucher le visage et ses cheveux. Mais non, elle ne devait pas faire ça ! Dès qu'elle aurait le dos tourné, il partirait, elle en était persuadée. Il l'avait déjà fait une fois, pourquoi pas une deuxième ? Elle savait qu'il le ferait, c'était certain. C'est pourquoi, elle entama très froidement la conversation après un long silence gêné. Cette question, elle ne parvenait pas à y répondre seule, elle lui posait donc. Et puis, pour être franche, c'était tout ce qu'elle avait trouvé à lui dire. De plus, elle ne voulait pas que la conversation s'arrête là, elle voulait profiter des quelques minutes qui lui étaient offertes pendant lesquels elle pouvait le regarder.

    Elle avait fait l'effort de parler la première, mais il ne semblait pas encore prêt à dire quoi que ce soit. Il ouvrit la bouche comme s'il s'apprêtait à dire quelque chose, mais la referma tout de suite. Elle allait lui demander s'il avait perdu sa langue, une petite pique en plus ne pourrait lui faire de mal, mais elle changea d'avis lorsqu'elle le vit faire quelque chose de très stupide : il se pinça la main. Il croyait vraiment être en train de rêver ? Il ne pouvait pas penser à des choses aussi stupides quand même ! Elle s'empêcha de rire, son rire aurait plus ressemblé à quelque chose de nerveux, ce n'était vraiment pas le moment de rire ! Pas du tout. Elle l'observa tandis qu'il semblait rêver s'il n'était pas en plein rêve. Un rêve vraiment très réaliste dans ce cas...Finalement, il sembla réaliser, Dieu seul sait pour quelle raison, que tout ceci se passait réellement et il lui demanda si c'était bien Savanna.

    _Qui veux-tu que ce soit d'autre ?

    Etait-il bête ? Apparemment oui. Elle était là, devant lui, et il trouvait encore le moyen de lui demander si c'était bien elle. Il ne fallut pas attendre trop longtemps pour que Shayne reprenne la parole. Au moins, il avait récupérer ses moyens, et il parvenait parfaitement à aligner deux mots sans bafouiller ! Un véritable exploit apparemment. Il n'avait toujours pas répondu à sa question et elle avait abandonné, elle n'aurait très certainement pas de réponse. A son tour il lui en posa une.

    _Je suis Mercenaire.

    Elle ne lui retourna pas la question. Elle ne voulait pas lui donner l'impression qu'elle s'y intéressait. Pas pour l'instant. Elle était certaine que, de toute façon, elle découvrirait tôt ou tard ce qu'il faisait ici. Elle voulait le savoir ! Mais elle voulait aussi l'apprendre d'une autre façon, indirectement, parce qu'elle n'avait plus l'envie de lui poser la question. Pas maintenant. Quelques secondes s'écoulèrent. Des secondes où le silence fut roi. Savanna n'était pas prête à dire quoi que ce soit d'autre, elle n'avait aucune de ce qu'elle pourrait dire ou faire. Partir ? Certainement pas ! Ne restait plus qu'à attendre que ce soit lui qui fasse le premier pas. Ce qu'il fit très vite. Il s'approcha de quelques pas jusqu'à n'être plus qu'à un mètre d'elle. Malheureusement pour elle, elle ne pouvait plus reculer. Et elle n'était pas certaine de supporter qu'il s'approche plus. Il ne fallait pas qu'il le fasse. Elle sentait déjà son odeur d'ici, c'était difficilement supportable, il ne devait pas rendre la tâche plus difficile qu'elle ne l'était déjà. Elle entendit distinctement le "Désolé" qu'il lui adressa mais elle était incapable de répliquer ou même de répondre, tout simplement.

    _Je ne...n'approche pas !

    Et voilà, elle qui s'était bien moqué intérieurement de Shayne quand il avait bafouillé, voilà qu'elle s'y mettait à son tour. Elle ferma les yeux. Shayne était trop proche, elle le savait, et c'était le meilleur moyen qu'elle avait trouvé pour reprendre contenance. Bien évidemment, ce n'était pas aussi facile que ça, et il lui était impossible d'oublier que Shayne se trouvait juste devant elle. Un ou deux pas et il était là.
Revenir en haut Aller en bas
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Jeu 15 Juil - 1:05

Si seulement Shayne c'était attendu à un jour revoir la blondinette il s'y serait peut être préparé mentalement. Sauf qu'il l'avait quitté pour ne plus jamais la revoir et cela sans le moindre regret (enfin en apparence car la vérité et tout autre). Du coup, il l'avait oublié même si ce n'était pas complètement et qu'il gardait toujours sur lui une vieille photo d'eux deux qu'il regardait d'un air triste et mélancolique à chaque fois. Qu'on le veuille ou non, oublier le passé c'est presque impossible. Il pensait pouvoir le fuir et l'éviter jusqu'à la fin de sa vie mais celui ci venait de la rattraper aujourd'hui sans qu'il ne s'en doute. Maintenant que Savanna se trouvait devant lui, il n'avait aucune idée de ce qu'il devait faire. La prendre dans ses bras ne serait sûrement pas bien accueilli de sa part, l'embrasser également, alors que lui reste t'il ? Parler ? La encore il avait de gros doute. Après dix ans sans la moindre nouvelle de lui, que pouvait t'il lui dire ? Des excuses ne suffiraient pas même si c'était la seule chose qu'il pensait faire la toute de suite. Effacer la douleur qu'il avait du lui faire subir par un simple "pardon j'ai déconné" ne marcherait pas, lui même s'il était a sa place il s'en voudrait et se détesterait. La jolie blonde lui donnait l'impression de le fuir même si elle restait forte et qu'elle avait l'air de rester incroyablement calme. Pour avoir de la chance il en a ! En voyant qui il avait bousculé, il s'attendait a s'en prendre pleine la gueule, et quand je dis plein la gueule c'est la grosse engueulade, limite crise de nerf super musclé accompagné d'une claque qui vous chauffe la joue d'une façon que vous n'oublierez jamais. Le soldat avait quand même un peu du mal à croire que c'était son ex qu'il avait devant lui. Oui, pourquoi il la trouverait là, à Seven Sins City, une ville corrompue jusqu’à la moelle (si tenté qu’on puisse dire qu’elle en ait!). La jeune femme a toujours était un peu rebelle dans la l'âme, mais de la à venir ici pour le tourisme c'est un peu suicidaire, vous ne croyez pas ? Mais attendez une minute ! Qu’est-ce qu'une civil ferait dans le camp militaire ? Aucun civil non autorisé n'a la permission d'entrer ici, et à sa connaissance aucune Mademoiselle O'Donnel n'est sous protection rapproché de l'armée. Donc deux solutions s'offre à lui, la première tout comme lui elle fait partit de l'armée, ou alors la deuxième c'est une mercenaire sous contrat avec l'armé...Non c'est pas possible, il ne la voit ni militaire, ni mercenaire. Ce n'est pas qu'il la prend pour une fillette au contraire, mais avoir vécu avec elle doit l'influencer pour ce dire qu'il ne la voit pas se battre. Pendant deux ans ensemble, il avait remarqué à quel point elle peut être douce et gentille. C'est pour ça qu'il se demanda si c'était vraiment elle et qu'il posa la question et eu une réponse un peu moqueuse, enfin c'est ce qu'il ressentit.

Ayant confirmation que c'est bien elle, il n'en avait plus aucun doute maintenant, il lui fallait savoir ce qu'elle fichait ici. Nom de dieu, n'avait t'elle pas entendu aux informations le présentateur parler des meurtres qui on lieu chaque jours ? Des multiples escroqueries ? Des suicides collectifs ? Et encore j'en passe les meilleures, alors pourquoi une si jolie fille serait dans cet enfer ? Mercenaire ! WHAT ??? Avec de grands yeux ronds, il la regarda d'un air incrédule se demandant si c'était du lard ou du cochon. Elle mercenaire, elle n'était pas sérieuse, c'était une mauvaise blague pour le punir de l'avoir quitté sans rien dire. Tournant la tête à droite et à gauche, regardant même en haut, il cherchait une caméra cachée, oui ça ne pouvait être que ça, elle lui faisait une blague, a qu'elle était bonne, c'est bon vous pouvez sortir de vos cachettes et vous moquer de la tête du Lieutenant Colonel Grant. Sauf que personne ne riait et personne ne sortait de nul part caméra et micro à l'épaule. Il considéra un moment la blonde, donc c'était vrai, elle était vraiment mercenaire, ça expliquerait pourquoi elle se trouve dans le camp. Il voulu l'approcher, pourquoi ? Car ça faisait longtemps qu'il ne l'avait pas vu ? Ou juste pour voir son visage de plus prêt toujours pour se persuader que c'était bien elle. Savanna n'avait pas l'air de cet avis là, elle lui demanda de ne pas approcher plus. Sinon quoi ? Elle lui cracherait dessus ? Elle partirait ? Au point ou il en ait, avec la honte qui lui écrase les épaules, un peu plus ou un peu moins ne le tuera pas. Toutefois, il s'arrêta quand même et évita de la dévisager et surtout de fixer ces yeux.


-...

Encore une fois, il avait ouvert la bouche puis refermé, on dirait qu'il aime bien faire le poisson aujourd'hui. Voyons Shayne, trouve quelque chose à dire ! Par ou commencer, parler du passé ? Non mauvaise idée, hop une croix dessus et on trouve autre chose, vite,vite !

-Tu es mercenaire ! Quel est la mission de ton contrat ?

Oui, ok c'est complètement nul comme approche, mais on fait diversion pour ne pas la mettre en colère et affronté un retour fulgurant dans la face du passé. Et puis chaque mercenaire ayant un contrat différent, elle aurait peut être beaucoup de chose à dire.

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Jeu 15 Juil - 11:37

    Pendant 10 ans, Savanna avait espéré voir Shayne revenir vers elle, elle n'avait jamais perdu cet espoir, mais après plusieurs années sans lui. Finalement, elle avait attendu pour rien parce qu'il n'était jamais revenu et que s'ils se revoyaient ici et maintenantn, c'était un pur hasard. Elle n'aurait jamais pu prévoir qu'elle le croiserait sur le camp Arès. Comment et pourquoi était-il ici ? Elle avait envie de lui poser la question, mais ce n'était pas celle qui l'intéressait le plus. Elle voulait avant tout lui demander pourquoi il était parti en la laissant seul avec un bout de papier. C'était une question qu'elle s'était posée pendant 10 ans, mais elle avait eu beau retourner l'histoire dans tous les sens, elle n'avait jamais trouvé de réponse seule et elle espérait vraiment que Shayne lui répondrait. Parce que le lendemain, ou dans quelques jours ou semaines, elle voudrait avoir la réponse à cette question, elle voulait savoir pourquoi elle avait dû vivre sans lui pendant dix ans, et pourquoi, aussi, elle vivrait sans lui par la suite. Parce que, oui, elle était persuadée qu'il repartirait dès qu'il en aurait la possibilité et qu'ils ne se reverraient plus, à moins qu'un hasard comme celui-ci les ferait se croiser de nouveau, même si Savanna avait beaucoup de mal à y croire. Elle regardait Shayne, comme si c'était la dernière fois qu'elle le voyait, elle profitait de ce moment qu'elle pensait unique. Elle ne put s'empêcher de remarquer qu'il semblait pensif, ailleurs, dans son monde. Avant, cela n'arrivait quasiment jamais avec lui, elle était donc étonnée de le voir réfléchir avec tant d'intensité. Le fait qu'il ait du mal à s'exprimer l'étonnait beaucoup aussi. Pourquoi ? Elle n'arrivait pas à le comprendre, et elle avait l'impression d'avoir un autre Shayne en face d'elle, même si c'était bel et bien Shayne Grant.

    Ce dernier lui demanda ce qu'elle faisait ici, dans une ville aussi malfamée, il semblait étonné d'ailleurs, de la retrouver dans cet endroit précisément. Il fallait bien avouer que c'était normal, ce n'était pas vraiment un coin où l'on pouvait prendre des vacances, et elle savait aussi que Shayne n'aurait jamais su qu'elle était Mercenaire si elle ne lui avait pas dit. Elle n'avait jamais réellement aimé les combats et la voir dans un tel contexte, alors qu'elle était devenue Mercenaire devait beaucoup l'étonner. A voir sa tête, c'était le cas. Il n'en revenait pas, n'arrivait pas à le croire. Il sembla, pendant un instant, trop perturbé pour dire quoi que ce soit mais se ressaisit assez rapidement. Il sembla même chercher quelque chose en levant la tête et en essayant de trouver quelque chose, Dieu seul sait quoi. Shayne avait, bien heureusement, arrêté de s'approcher et elle avait rouvert les yeux. Elle pouvait le regarder, lui semblait éviter son regard. Tant mieux, au moins, elle pouvait profiter de son visage, sans qu'il ne s'en rende compte, même s'il devait sentir son regard posé sur lui. Il ouvrit la bouche, la referma tout de suite. Il devait chercher quoi dire, sans faire de gaffe, et parler de quelque chose qui pourrait la mettre en rogne. Finalement, il trouvé une question, une question qu'elle ne s'était pas attendu à attendre, mais il faisait la conversation au moins.

    _Je dois arrêter les criminels, c'est tout.

    Elle restait très vague parce qu'elle doutait. Elle n'était pas du tout certaine que cela intéressait réellement Shayne. Elle pensait plutôt qu'il demandait ça pour qu'un silence ne s'installe pas entre eux, et c'était tant mieux. Même si ça la mettait plus mal à l'aise qu'autre chose. Elle n'aimait pas se dire que Shayne ne lui posait des question que pour qu'un silence gêné ne s'installe pas entre eux. Mais penser ça lui permettrait de passer plus vite à autre chose une fois qu'il l'abandonnerait de nouveau. Et tant qu'à faire, autant savoir un maximum de chose. Elle pensa qu'elle vivrait mieux par la suite si elle savait ce qui l'avait poussé à partir. Au moins, elle serait fixée. Elle avança d'un pas et dut lever la tête pour le regarder, il était trop grand pour qu'elle ne bouge pas la tête.

    _Cela faisait longtemps que je me posais la question...j'aimerais savoir pourquoi tu étais parti. Je veux juste savoir ça, après je te laisserai tranquille.

    Elle espérait vraiment qu'il lui répondrait, sinon, elle ne pourrait pas vivre en paix. Elle saurait ce qui n'avait pas été chez elle pour qu'il s'en aille. Elle serait plus tranquille au moins. Elle ne saurait pas comment elle ferait s'il ne lui répondait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Ven 16 Juil - 1:15

C'était horrible de ne pas savoir quoi dire et de penser à ce qu'il avait fait, mais il ne pouvait pas en parler, non il n'en avait pas la force. Affronter ses vieux démons c'est loin d'être facile et maintenant qu'il est sur le point de le faire il n'a qu'une envie c'est de partir en courant pour les fuir. Pourtant Shayne n'est pas un lâche, non au contraire, ce n'est pas le genre de personne à avoir peur pour un rien. Sauf aujourd'hui, revoir Savanna c'est un choc auquel il ne s'attendait pas. Notre roi des tactiques de secours pour sauver la mise à tout le monde n'arrivait pas à en faire un rapidement pour se sortir de son propre nid de guêpes, c'est bête n'est-ce pas. Le seul plan potable qu'il ait imaginé, et il était franchement mauvais, c'était de détourner la conversation sur un autre sujet en espérant qu'elle ne vienne pas lui parler du passé. Lui même doutait fortement de ce plan car il était à peu près sur qu'elle lui poserait tôt ou tard une question, ou une simple réflexion au sujet du passé. Pour l'instant, il demanda quel genre de mission elle faisait "arrêter des criminels". Il était impressionné, elle devait avoir beaucoup changé depuis l'époque ou ils sortaient ensemble. D'un autre coté, il était vraiment inquiet pour elle, peur qu'elle se fasse du mal ou plutôt qu'on lui fasse du mal. Bien qu'il ne soit plus ensemble, il serait vraiment furieux d'apprendre qu'un sale type lève la main sur elle pour la massacrer. Leur rencontre c'était d'ailleurs passé de cette manière, un groupe de trois garçons qui voulaient la violer, heureusement qu'il avait entendu son cri pour revenir à sa rescousse et faire fuir ces ordures. Ho les pauvres, il n'avait vraiment pas fait long feu avec la raclée qu'il leur avait mit. Ce n'est qu'après en revoyant la jolie blondinette qu'ils sont devenue amie et qu'il a comprit qu'il avait le béguin pour elle et qu'il avait vraiment envie d'être auprès d'elle. Mais deux ans plus tard, il partait comme un lâche tel un chien la queue entre les jambes. Le soldat ne répondit rien, il se contenta de fourrer une main dans la poche de son uniforme, ses clefs si trouvaient et il commença a jouer avec pour faire passer son stress car il était bien là.

Quand elle avança d'un pas avant qu'il n'ait eu le temps de finir de réfléchir à ce qu'il pourrait répondre, il se bloqua. C'était lui qui approchait tout à l'heure mais maintenant que ça s'inversait ça ne lui plaisait pas du tout. Reculer, il lui fallait reculer mais avant qu'il ne puisse le faire elle lui demanda justement ce qu'il ne fallait pas. D'un geste brusque, il leva la tête pour la regarder, son cœur c'était emballé comme jamais et battait bien plus fort qu'il ne le fallait. Les poils de ses bras c’était dressé sous l'effet de l'angoisse et un horrible coup de chaud l'envahi. Il avait l'impression que son visage était plein de sueur, une goûte perla de son front et glissa sur sa tempe. Quant à sa carotide, il sentait le sang passer à travers, si ça se trouve la jeune femme pouvait voir qu'elle vibrait à cause du sang qui affluent de son cœur. Un peu comme les joueurs de poker novice qui on tendance à avoir un pouls plus élevé quand ils ont un bon jeu sous l'effet de la jouissance de pouvoir gagner un tour. Il déglutit mais avec le peu de salive qui lui restait ça lui fit plus mal à la gorge qu'autre chose. La bouche pâteuse et sèche, il l'ouvrit de nouveau et la referma immédiatement. Répond, répond ! Mais quoi ? Que peut t'il lui dire ? Dans sa tête, il revit ce moment si douloureux. Le matin n'était pas encore levé et lui n'arrivait pas à dormir car il savait ce qu'il allait faire, alors au lieu de dormir, il avait passé des heures à la regarder dormir, son visage si beau et paisible. Mais il avait du se lever, sortir ses affaires des tiroirs en faisant le moindre bruit possible. Il n'avait pas tout prit, juste l'essentiel et nécessaire, puis il s'était assit à coté d'elle, sa main vagabondant sur son visage dans une triste caresse d'un adieu futur. Dans la cuisine, il avait prit le bloque note et commençait à écrire. Au départ c'était une lettre, mais soit le début ne lui plaisait soit c'était la suite. Au final, il avait fini par faire simple et court : "pardonne moi". Sans se retourner, il était parti avec une boule au ventre don il se souvient encore. Reprenant ses esprits et son assurance, il se redressa un peu, enleva la main de sa poche et recula un peu pour mettre de la distance avec son ex-fiancée, des fois que ça soit plus facile ainsi.


-Je devais partir, c'est tout !

Oui, bon c'est pas une explication ni une raison ça Shayne ! D'ailleurs, quelle est cette raison mystérieuse ? La connait tu vraiment ? Au fond de toi tu la connais mais tu ne te l’es jamais avoué, tu l'as toujours nié. Savanna et ton grand amour, tu n'as jamais aimé aucune autre femme de cette manière. En dix ans, les sentiments que tu t'évertue à oublier son toujours la. Sinon pourquoi garderai tu cette photos. La véritable raison c'est que tu as eu peur, oui peur même si tu ne peux pas te l'avouer. Tu as flippé que tout ça aille plus loin, le mariage, les enfants, la vieillesse. Tu n'as pas connu t'as mère par ta propre faute car tu l'as tué à ta naissance, et ton père n'a jamais eu d'autre relation qui on duré longtemps, c'était un peu ton modèle. A cause de papa tu penses qu'aucune relation n'est faite pour durer. Quoi qu'avec Savanna tu y a cru, ce que tu voulais pas c'est la tuer plus tard à cause d'un enfant... D'un certaine manière une femme qui meurt en donnant la vie, le responsable de sa mort ce n'est pas que l'enfant, il y a aussi le père. Bingo ! J'ai mis la main dessus ! Shayne, tu ne peux pas tromper ta conscience tu le sais ! Sans compter que tu avais tellement peur de la perdre d'une manière ou d'une autre que tu as préféré partir avant de trop souffrir ! Un lâche, un dégonflé, voila ce que tu es Shayne Grant.

Le jeune homme conscient de sa conscience recula encore et tourna le dos à la femme de sa vie. Non, il ne pouvait pas dire qu'il était partit car il avait eu peur, ce n’était pas possible. Elle ne comprendrait pas. Partit dans l'optique de s'en aller il commença à marcher, mais il était sur que la réponse ne la satisferait pas.

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Ven 16 Juil - 14:37

    Savanna voulait savoir pourquoi Shayne était parti, c’était très important à ses yeux. Parce que la décision de Shayne avait changé sa façon de voir les choses, mais aussi sa vie toute entière. Tout était à présent différent. Ce n’était pas du tout comme s’il n’avait pas existé et n’était pas entré dans sa vie, non surtout pas, son visage la suivait partout. Donc, en tous les cas, c’était différent d’avant que Shayne n’entre dans sa vie. C’était plus dur, comme si elle portait un poids sur ses épaules que personne ne pourrait lui enlever à part Shayne. Mais puisqu’elle avait fini par se convaincre qu’il ne reviendrait pas, elle vivait avec. Elle vivait angoissée au quotidien, elle n’avait pas vraiment le choix à vrai dire. Elle devait vivre avec et cette boule qu’elle avait au ventre suite au départ de Shayne faisait à présent parti de son quotidien. Elle se rendait compte, maintenant plus que jamais, à quel point il lui avait manqué. Elle aimerait effleurer sa joue, mais c’était chose impossible, elle aurait déjà du mal à accepter qu’il reparte d’ici quelques jours, elle ne devait pas rendre les choses plus difficiles qu’elles ne l’étaient déjà. C’est-à-dire, éviter de faire quelque chose qui pourrait faire qu’il partirait plus vite.


    A croire que c’était déjà trop tard. A peine avait-elle avancé d’un pas et lancer la bombe qu’elle regretta. Shayne leva tête pour la regarder et ce qu’elle lut dans son regard ne lui dit rien qui vaille. Il n’aimait pas qu’elle parle de ça, il semblerait qu’elle l’avait froissé. Pendant plusieurs minutes, un silence lourd, s’installa entre eux, et Savanna sentit une boule se former dans sa gorge. Elle était en train de comprendre, ou plutôt, en train de se rendre compte que ce qu'elle avait dit ne plaisait pas du tout à Shayne. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi, mais elle voulait retourner en arrière, pour ne jamais avoir dit ça. Si la dernière fois qu'elle devait voir Shayne c'était pour voir cette expression sur son visage, elle préférait encore avoir l'impression constante d'avoir fait quelque chose de mal pour qu'il la quitte sans prévenir, par la suite. Elle ne saurait donc jamais ce qui l'avait poussé à l'abandonner, sans dire quoi que ce soit et en ne laissant derrière que deux petits mots écrits sur un bout de papier. Shayne semblait en proie à une lutte intérieure, peut-être réfléchissait-il à ce qu'il allait répondre, même si , sans qu'elle ne puisse dire pourquoi, elle savait qu'il ne lui dirait pas ce qu'elle voulait entendre. Peut-être dévierait-il la question, peut-être ne répondrait-il pas et parlerait-il de tout autre chose. Elle ne s'attendait très certainement pas à ce qu'il parte. Et encore moins qu'il ne lui ne lui réponde que quelques mots. Il recula précipitemment, comme s'il cherchait à fuir quelque chose. Pas elle quand même ? Les quelques mots qu'il prononça furent comme un électrochoc pour elle, comme une torture, quelque part dans la région de son coeur. C'était comme si ce dernier s'était arrêté de battre, comme si quelqu'un venait de planter un couteau dedans. Elle voulait lui répondre, et pour ce faire, elle ouvrit la bouche, mais elle sentit des larmes monter et elle la referma tout de suite pour éviter de craquer ou de trahir ses émotions, qui seraient visibles si elle disait quoi que ce soit.

    Lorsqu'elle le vit reculer encore puis lui tourner le dos, ce fut pire que tout. Et la douleur fut beaucoup plus vive quand il fit quelques pas en avant. Oui, il la fuyait. Mais pour quelle raison ? Il ne pouvait pas faire une chose pareille, c'était inconcevable ! Savanna mit plusieurs secondes à réagir. Elle ne se décida à bouger que lorsqu'une goutte de pluie tomba sur sa joue, elle n'avait pas du avoir le temps de comprendre les choses, et la pluie la réveilla. Elle courut presque pour rattraper Shayne et lorsqu'elle fut juste derrière lui, elle lui attrape le bras et le tira légèrement pour le faire se retourner. A présent, il pleuvait beaucoup plus fort et ses cheveux, déjà trempés, se collaient à son visage. Elle n'en était pas certaine, mais il semblerait, que des larmes coulaient, en même temps que la plue qui tombait sur son visage. Tout ce qu'elle espérait, c'était que ça ne se voyait pas. Mais ce n'était pas sa principale préoccupation. Shayne se trouvait en face d'elle et elle leva la tête pour le regarder.

    Ne pars pas s'il te plaît. Je...je n'en reparlerai plus mais reste.

    Oui, elle était prête à tout pour qu'il ne parte pas. Elle ne voulait pas qu'il parte, il y avait dix ans à rattraper. Et Savanna voulait profiter de ce très rare et très court moment où elle pourrait le regarder et profiter de sa présence. Elle aurait aimé savoir pourquoi il l'avait abandonnée, mais elle préférait qu'il reste pour qu'elle puisse le regarder, encore et encore. Elle était même prête à rester sous la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Sam 17 Juil - 2:09

Rester plus longtemps alors qu'elle lui avait la question qu'il ne fallait pas, non il ne pouvait pas. Shayne savait que répondre ne servait à rien, qu'elle ne comprendrait jamais ses raisons et de toute manière il n'arrivait même pas s'avouer à lui même à quel point c'est un lâche de fuir. Le pire c'est qu'il a peur de savoir ce que lui dirait Savanna si elle apprenait qu'il avait eu peur. Ce n'est pas rare que les hommes aient la trouille de s'engager d'avantage et plus sérieusement dans une relation mais la il était quand même fiancée. Sauf que la sa peur à lui était un peu différente et ne méritait franchement pas de fuir, mais voila, lui il avait prit ses jambes à son cou. Plus il regardait la jolie blonde qu'il aimait tant, plus ça le rendait malade, de la honte mélangé à la peur l'envahissait. Reculant un peu, pensant que la distance pourrait dissiper ce qu'il ressentait il finit par se tourner pour partir. De nouveau, il prenait la fuite, remarque c'est tellement simple de fuir plutôt que d'affronter les problèmes en face. Le soldat aurait même pu se mettre à courir pour s'en aller plus rapidement mais il ne voulait pas avoir l'air plus lâche qui ne l'est déjà. Visiblement la jeune femme ne cherchait pas à le rattraper et ceci le soulagea. Il était tellement plongé dans ses pensées qu'il ne remarqua même pas que le ciel était d'un noir d'encre et que la pluie commençait à tomber. Quelqu'un lui attrapa un bras l'empêchant d'aller plus loin et l'obligea à se retourner en tirant dessus. Il n'était pas étonné de voir que c'était la jolie blonde. Pour l'instant, il resta muet à contempler le visage à présent autant mouillé que lui par la pluie. Sa gorge était toujours serrée, il ne voyait pas ce qu'il pouvait dire et la jeune femme le devança en lui disant qu'elle voulait qu'il reste et qu'elle ne parlerait plus de ce sujet sensible. Ne plus en parler, ok ! Mais après quoi ? Rester ici devant elle, avec elle pour voir qu'il avait fait une grosse erreur et qu'il s'en mordrait les doigts jusqu'à la fin de sa misérable vie. Le silence était perturbé par les goutes d'eau qui faisait un peu de bruit sur les toits des baraquements et le vent qui soufflait un peu.

-Rester ! Mais pour quoi faire Savanna ? lui demanda t'il. Toi tous ce que tu veux c'est des réponses et je n'ai pas les moyens de t'offrir ça.

Son regard se planta dans celui de la jeune femme, son ventre s'en serait presque retourné. Le Lieutenant Colonel avait l'impression d'avoir un nuage de papillon voletant dans son ventre. Inconsciemment il s'était rapproché d'elle, et voila que ses mains se trouvaient déjà sur les joues de la demoiselle. Mais que faisait t'il, aurait t'il perdu la tête ? De plus en plus il s'approchait d'elle pouvant bientôt sentir le souffle de sa respiration sur son propre visage. Shayne était envie d'une irrépressible envie d'être encore plus proche, et il s'approcha d'avantage, sa main gauche ayant glissé au bas des reins de le blondinette. Ses lèvres n'étaient plus qu'a quelques millimètres des siennes. Comme si un éclair le traversait, il la lâcha et recula d'un pas histoire de garder des distances raisonnable.

-Je...je...
balbutia t'il sans trop savoir quoi dire, Tu ferais mieux de rentrer te mettre à l'abri, tu vas attraper froid acheva t'il sans parler de ce qu'il allait faire l'instant d'avant.

[c'est court désolé ><]

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Sam 17 Juil - 13:34

    Savanna avait la drôle d'impression que Shayne fuyait, mais quoi ? Il ne voulait peut-être pas faire face à ses problèmes. Mais c'était lui qui était parti, il ne lui avait jamais dit pourquoi. Et au vu de sa réaction, à ce moment précis, elle comprit qu'il ne savait peut-être même pas lui-même pourquoi il était parti. Elle aurait aimé le savoir, mais elle ne voyait pas comment lui en parler sans qu'il ne parte. Comme maintenant. Elle avait trouvé le courage de lui en parler et cela tournait en catastrophe, elle ne s'y était pas attendue du tout et cela la surprenait, c'était comme si on venait de la plonger dans un bloc de glace, elle n'en revenait pas. Il devait partir, d'accord, mais pourquoi ? Il ne semblait pas prêt à lui donner la moindre explication et ça, Savanna n'arrivait pas à comprendre. A l'époque où ils étaient ensemble, ils n'avaient aucun secret l'un pour l'autre, ils se connaissaient par coeur et n'avaient pas besoin de parler pour se comprendre. A peine avait-elle eu le temps de terminer sa phrase, que le visage de Shayne changea du tout au tout. Toute chaleur disparut immédiatement de son regard et il sembla en proie à une lutte intérieure. Il sembla se resaissir au bout de quelques minutes et recula. Il dit quelques mots, qui furent bien loin de convaincre Savanna, il lui tourna le dos et partit. Oui il partait. Elle le voyait marcher, s'éloigner d'elle. C'était comme s'il la quittait une deuxième fois. C'était comme le jour où elle avait vu qu'il n'était plus dans le lit, et surtout, lorsqu'elle avait ouvert les tiroirs pour constater qu'il avait presque tout pris. Le pire, ce fut lorsqu'elle découvrit le mot qu'il lui avait laissé. Deux mots. Comment avait-il pu ne lui laisser que ça ? Elle était restée enfermée plusieurs jours chez elle, ne répondant même plus au téléphone. Finalement, elle avait reprit sa vie comme elle le pouvait. Mais elle s'était persuadée que Shayne était partie à cause d'elle. Soit parce qu'elle avait fait quelque chose qui n'allait pas, soit il ne l'aimait pas assez. Elle avait plus penché pour la deuxième option, mais elle avait finit par arrêter de penser à tout ça, ça lui faisait plus de mal qu'autre chose.

    Lorsqu'elle sentit la pluie commencer à s'abattre sur elle, Savanna réagit et elle cligna plusieurs fois des yeux. Elle ne pouvait pas laisser Shayne partir. Elle ne voulait pas le perdre une nouvelle fois. Cela lui était inconcevable. Mais d'un autre côté, elle se voyait mal vivre sans réponse à sa question. Et c'est exactement ce que Shayne lui fit remarquer. Dans un premier temps, ne sachant que lui répondre, elle baissa la tête pour regarder le sol, mais elle la releva finalement pour le regarder.

    Mais pourquoi ? Pourquoi est-ce que tu ne veux pas me répondre ?

    Elle aurait voulu dire quelque chose de plus constructif mais pour l'instant, elle en était parfaitement incapable. Ils se regardaient dans les yeux, Savanna la tête légèrement relevée. Elle avait conscience que plus les secondes s'écoulaient et plus Shayne se rapprochait, elle pouvait voir les moindres détails de son visage. Elle sentait à présent son souffle, qui se mélangeait au sien, et son coeur battait à cent à l'heure, tellement vite et fort qu'elle se demandait si Shayne ne pouvait pas l'entendre. Une des mains du jeune homme se trouvait au creux de ses reins et l'autre était sur son visage. Elle était pleine d'appréhension, elle ne savait pas comment elle réagirait si les lèvres de Shayne touchait les siennes. Elle avait placé ses mains derrière sa tête et elle le regardait dans les yeux. Mais brusquement, il s'écarta d'elle et recula d'un pas. Savanna se sentit soudain mal à l'aise et elle baissa la tête. Elle mit ses mains dans ses poches, sans oser relever la tête.

    Tu...tu dois avoir raison.

    Néanmoins, elle ne bougea pas, les yeux toujours fixés sur ses pieds, s'attendant à ce que Shayne dise quelque chose.


Dernière édition par Savanna O'Donnel le Dim 18 Juil - 20:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Dim 18 Juil - 0:55

Tourner autour du pot ne le ferait pas avouer pourquoi il est partit sans prévenir, la jeune femme ne l'avait peut être pas encore comprit. Shayne savait que rester en sa compagnie lui ferait plus de mal qu'autre chose, aussi bien à elle qu'a lui. Ressasser le passé quand celui ci et marqué d'un évènement triste n'est pas une bonne solution. C'est pourquoi il voulait partir. Le jeune homme était certainement un brin égoïste à ne penser qu'a sa fierté et ne pas avouer le pourquoi de la chose. Dans l'histoire, il n'était pourtant pas le seul à souffrir, Savanna aussi avait du souffrir, il ne voulait même pas imaginer à quel point ça avait pu être le cas. L'espace d'une seconde, il l'imagina assit sur le lit en train de pleuré et de lui en vouloir à la découverte du mot. Cette simple hypothèse de ce qu'elle avait pu vivre le rendait honteux, et il n'avait pas la moindre avis d'apprendre ce qu'elle avait vécu. Une jolie fille comme elle n'a sûrement pas du attendre longtemps avant de retrouver un homme. Elle si jolie et gentille, sans compter qu'il avait remarqué plusieurs fois les regards des autres hommes quand il se promenait avec elle. Peut être même qu'aujourd'hui elle était fiancée ou mariée à un homme charmant et qu'elle avait des enfants. Bon peut être pas des enfants si elle est mercenaire mais pourquoi pas avec un autre homme qui la rend heureuse. Cette idée aurait du le réconforté mais ça eu l'effet inverse, ça le rendit encore plus mal à l'aise et une pointe de jalousie était présente. Et dire qu'il n'aurait pas du ressentir de la jalousie...

A sa question, il secoua légèrement la tête, il ne pouvait pas répondre c'est tout à quoi bon chercher midi à quatorze heures. Sa décision était prise, il ne dirait rien, absolument rien. Entre eux tout est fini depuis le jour où il est partit. Le fait qu'il ressente encore quelque chose pour elle ne doit pas l'influencer. De toute manière comment pourrait elle aimer un homme qui est partit sans rien dire et surtout comment lui faire confiance ? Les sentiments qu'il ressentait devaient être plus fort qu'il ne l'avait imaginé sinon il ne se serait pas retrouvé si prêt d'elle en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. C'était une torture, être si proche d'elle tout en voulant être le plus loin possible. Les relations amoureuses n'ont jamais été le fort du soldat, que des histoires de courte durée ou parfois d'une simple nuit. Aimer c'est si difficile, c'est la seul chose qu'on ne nous apprend pas à l'école et que l'ont doit découvrir soit même. La belle blonde n'avait pas l'air réticente au fait qu'il soit si proche d'elle et sur le point de l'embrasser, mais tout comme lui elle devait savoir que ce n'était pas raisonnable. C'est pour ça, qu'il se recula rapidement et qu'il lui conseilla de rentrer. Pour le moment, il pouvait se contrôler, mais si jamais il restait trop longtemps en sa compagnie, il finirait par craquer et replonger et il finirait par l'embrasser. Ne la voyant pas bouger, il se dit qu'il pouvait quand même être un gentleman et la raccompagner. C'était inutile dans la mesure où elle ne craignait rien dans le Camp Arès.


-Je t'accompagne jusqu'à ta chambre, lui dit t'il sans lui donner le choix.

Il retira sa veste mouillée à l'extérieur mais sèche à l'intérieur étant donné qu'elle est imperméable et le posa sur les épaules de son amie pour qu'elle n'attrape pas trop froid. Une attention charmante qui trahissait le fait qu'il pourrait faire croire qu'il ne ressent rien pour elle. Le chemin se fit surtout en silence, il n'avait rien à dire, ho il aurait pu lui demander se qu'elle à fait pendant dix ans, ou des banalités à mourir d'ennuis mais ça ne convenait vraiment pas, meubler se silence pesant et si tendu entre eux n'arrangerait rien. Shayne qui a une bonne connaissance du camp, n'avait aucun problème à trouver le coin des Mercenaires, en plus de ça, il suivait aussi la jeune femme car elle sait ou se trouve sa chambre. Alors qu'il marchait cote à cote, le dos de sa main frôla celle de Savanna. Le cœur du Lieutenant Colonel s'emballa un peu et il fit son possible pour éviter de la regarder. Il profita de leur arrivés dans le quartier des Mercenaires pour faire diversion en disant :


-Le campement des Mercenaires ! Pour la suite du chemin, tu est la seul qui peut nous guider.

En disant sa deuxième phrases il repensa à leur rencontre. Juste après qu'elle se soit fait agressée, il avait lourdement insisté pour la raccompagner à sa chambre. Et bien sur, ne savant pas où était sa chambre, il lui avait sortit une phrase du genre. Sans vraiment le vouloir, il émit un léger rire, peut être que la blondinette comprendrait pourquoi.

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Dim 18 Juil - 17:20

    Savanna ne parvenait pas à comprendre pourquoi Shayne ne voulait pas lui dire pourquoi il était parti voilà dix ans. C'était son choix et elle devait l'accepter, mais c'était dur pour elle. Cela faisait dix an qu'elle culpabilisait, elle s'était dit que c'était de sa faute s'il était parti et elle était aussi persuadée qu'il ne l'aimait pas autant qu'elle ne l'aimait, à l'époque. Elle avait finit par se convaincre qu'elle ne ressentait plus rien pour lui, mais elle devait se rendre à l'évidence : elle s'était trompée. Quelques instants plus tôt, alors qu'il avait été sur le point de l'embrasser, son coeur s'était emballé comme il ne l'avait pas fait depuis dix ans, à l'époque de Shayne. Elle aurait tout donné pour qu'il vienne au terme de ce qu'il avait été à la limite de faire : l'embrasser. Mais cela n'avait pas été le cas et il s'était reculé. Une fois cela fait, elle se rendit compte que c'était mieux ainsi. S'il l'avait embrassé, elle aurait très certainement eu du mal à s'en remettre, une fois qu'il partirait. u quand il ne ferait plus attention à elle s'ils se recroisaient, le lendemain par exemple. Car, après tout, ils se trouvaient tous les deux au Camp Arès, ils se recroiseraient au moins une fois. Au minimum. Les souvenirs du jour où elle avait découvert la lettre de Shayne était resté gravé dans sa mémoire. Souvent, lorsqu'elle fermait les yeux, elle revivait ces quelques minutes, et les jours d'atroce souffrance qui avaient suivis. Mais penser à ça maintenant n'était pas une très bonne idée, pas tant que Shayne était avec elle. Elle fit mine de rien et le regarda tandis qu'il avait reculé d'un pas. Oui, ça valait mieux.

    Il ne fallut pas attendre longtemps avant que Shayne ne reprenne la parole. Il semblait perdu, tout comme l'était Savanna en fait. Il réussit bien vite à aligner plusieurs mots et il put lui conseiller de rentrer. Tout ce que trouva Savanna à répondre était qu'il avait raison. S'attarder ici, avec Shayne, ne pouvait rien apporter de bon, même si se séparer de lui une nouvelle fois lui déchirait le coeur. Néanmoins, elle fut heureuse lorsqu'il lui proposa de la racompagner, même si elle se rendait bien compte que, quoi qu'elle dise, elle n'avait pas le choix : il la raccompagnerait. Elle leva les yeux au ciel mais ne dit rien. Elle ne s'y attendait pas lorsqu'elle le vit enlever sa veste pour la mettre sur ses épaules. Elle le regarda mais détourna vite le regard.

    Merci.

    L'intérieur de la veste était toujours imprégné de l'odeur de Shayne et cela n'avait rien de désagréable. D'une main, elle maintenant la veste en place, et son autre main se balançait, le long de son corps, au rythme de ses pas. Elle évitait de regarder Shayne, tandis qu'ils marchaient côte à côte, en direction du campement des Mercenaires. Une fois, le dos de la main de Shayne frôla celle de Savanna qui sentit des frissons dans tout son corps, la pluie n'avait d'ailleurs rien à voir avec ça. Elle ne leva cependant pas la tête et fit mine de rien, même si ce fut un véritable supplice. Elle aurait tant aimé le regarder, son visage lui manquait déjà. Elle n'en fit rien malgré tout et ils continuèrent à marcher en silence. Savanna ne voyait pas ce qu'il y avait à dire de plus. Peu de temps après que leurs mains se soient frôlés, Shayne prit la parole. A peine avait-il prononcé ces mots, un sourire s'afficha sur les lèvres de Savanna et elle leva la tête pour regarder Shayne. Elle n'eut pas besoin de dire quoi que ce soit. Ils se comprenaient. Elle regarda de nouveau en face d'elle rapidement pour ne pas croiser le regard de Shayne.

    Alors suis-moi.

    Elle passa devant lui et marcha devant. Au moins, leurs mains ne risquaient plus de se frôler. Il ne leur fallut pas plus d'une minute ou deux pour arriver devant sa chambre. Tout était silencieux. Elle s'arrêta devant la porte et l'ouvrit. Elle alluma la lumière et entra à l'intérieur. Elle se tourna pour regarder Shayne et lui fit un petit sourire.

    Merci de m'avoir raccompagnée. Tu veux entrer ?
Revenir en haut Aller en bas
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Lun 19 Juil - 1:37

Maintenant qu'il avait réussi à détourner l'attention sur un autre sujet ou du moins à le faire oublier, il se sentait un peu mieux, même s'il restait tout de même tendu. Revoir Savanna n'aidait pas à le détendre surtout après ce qu'il avait fait il y a dix ans. La quitter n'avait vraiment rien de glorieux et il ne s'en vantait pas, comment pourrait t'il le faire ? Il s'étonna tout de même de ressentir renaître en lui les mêmes sentiments qu'il ressentait pour elle quand il s'était connu. Ça lui donnait l'impression qu'une éclair s'abattait sur lui pour réactiver l'amour qu'il croyait perdu. Pour le moment, il préféra éviter d'y penser en proposant de la raccompagner jusqu'à sa chambre comme il l'avait fait lors de leur première rencontre. Pourtant il n'aurait pas du le faire, rester en sa compagnie avait un coté insupportable. Il n'arrivait pas vraiment à définir pourquoi, mais ça lui faisait mal. C'était peut être du au fait qu'il avait envie de la toucher, la caresser et la serrer dans ses bras pour rattraper le temps perdu, sauf que ça ne lui semblait pas possible. On ne peut pas rattraper le temps perdu en enlaçant la personne qu'on a blessée. Elle se laisserait peut être faire mais au fond il savait qu'elle regretterait après. Savanna ne pourrait sûrement pas refaire confiance à Shayne, pas aussi rapidement, c'était évident. Le fait de se revoir avait peut être un coté existant et succomber à la tentation serait un pêché. Une fois la veste sur les épaules de la belle blonde, ils se mirent à marcher en direction du quartier des Mercenaires car tous se trouvent au même endroit tout comme les militaires qui se trouve dans un quartier spécial du camp. Les Militaires et les Mercenaires ne se trouvent pas dans le même endroit car c'est plus simple comme ça, ou du moins ça a était décidé comme ça. Pourtant, il n'y a pas vraiment de concurrence entre eux, car les mercenaires aident les militaires. Le général devait penser que c'était mieux d'avoir des hommes un peu partout dans le camp Arès au cas ou des fous les attaquent, car oui il faudrait être fou pour attaquer le quartier général des militaires. Comme tout le monde, il connaissait le chemin pour arriver au baraquement des non militaires, mais après ne sachant pas ou Savanna dormait c'était à elle de lui montrer le chemin. Sa petite phrase sur le passé le fit sourire tout autant que la jeune femme qui avait très bien comprit. Ils s'étaient regardés une fraction de seconde en se remémorant le soir ou ils s'étaient rencontrés. Puis ils regardèrent de nouveau droit devant eux pour bientôt arriver à destination. La jeune femme ouvrit sa porte et entra, le jeune homme restant sur le pas de la porte malgré son invitation. Entrer ! Pourquoi faire ? Non, ce n'était pas raisonnable.

-Non, je vais y aller ! Content de t'avoir revu Savanna.

Il la salua et s'éloigna l'entendant refermer la porte. Oui, c'était mieux de partir, qu'est-ce qu'il aurait bien pu faire a part se regarder dans le blanc des yeux et repenser au passé. Les mains dans les poches, il marchait entre les bâtiments en pensant à la jolie blonde puis il pensa soudainement à sa veste, il l'avait oublié. Savanna avait oubliée de la lui redonner et il n'avait pas pensé la reprendre. Ses clefs étant dedans, s'il voulait pouvoir entrer dans sa chambre il lui fallait la reprendre. Son colocataire ne serait peut être pas là, alors plutôt que perdre du temps à l'attendre ou gaspiller de l'énergie pour rien, il fit demi tour. Un certain malaise refit son apparition devant la porte close de son ex. Bon, ce n'était pas difficile, il devait juste lui dire qu'il avait oublié sa veste et qu'il en avait besoin s'il voulait récupérer ses clefs. Levant le poing, il frappa trois fois avec une force raisonnable. S'il devait réveiller quelqu'un ce n'était que la blondinette, de toute manière à sa connaissance les Mercenaires avaient pour la plupart une chambre pour eux tout seul. La lumière n'était pas éteinte, elle n'était donc pas couchée et toujours là. Il cru entendre le bruit léger des pas de quelqu'un s'approchant de la porte puis l'ouvrir. Shayne fit un sourire un peu gêné et finit par dire :

-Mmmeee....Ma veste ! J'ai oublié m....

C'est étrange mais aucun son ne voulait sortir de sa bouche, l'esprit comme embrouillé il avait l'impression d'être de nouveau foudroyait par un éclair en la regardant. Son corps fut soudain envahi d'une étrange chaleur et tout à coup il passa le pas de la porte à une vitesse incroyable pour enlacer de ses bras Savanna tout en l'embrassant avec un désir brûlant. C'était de la pur folie, il le savait mais là il n'était plus maître de lui même. Lui qui ne voulait pas céder à la tentation c'était laissé aller. Tant pis le mal était fait et pour le moment, il n'avait pas l'intention de penser au conséquence, tout ce qu'il voulait c'est être auprès d'elle. A l'aide de son pied, sans lâcher les lèvres de son amie, il ferma la porte.

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Lun 19 Juil - 14:38

    Les quelques minutes que passèrent Shayne et Savanna à marcher, en silence, parurent bien courtes aux yeux de la jeune fille. Elle aurait tant aimé que le temps s'arrête, pour qu'elle puisse profiter encore et encore de la présence de son ex à ses côtés. Mais il ne fallait pas craquer ou elle le regretterait dès le lendemain. Elle se connaissait et elle savait à quel point elle avait souffert suite au départ précipité de Shayne. Elle ne voulait pas revivre ça une deuxième fois et elle n'était pas certaine de pouvoir facilement lui faire confiance. Comment pouvait-elle de nouveau lui accorder sa confiance alors qu'il l'avait lâchement abandonnée ? Elle avait déjà du mal à faire confiance aux autres alors si on la trahissait, c'était plus dur encore de parvenir à quoi que ce soit avec elle. Néanmoins, elle appréciait sa présence, bien plus qu'elle n'aurait dû l'apprécier. Elle devrait même espérer qu'il parte. Malheureusement pour elle, elle ne le voulait pas. Et elle s'était rendue compte que les sentiments qu'elle croyait avoir oublié depuis bien longtemps étaient toujours là, et elle ne pouvait rien faire pour les stopper. Il lui était impossible d'oublier Shayne, même avec tout le mal qu'il avait pu lui faire. Et Dieu seul savait à quel point c'était stupide d'être à ce point indépendante de quelqu'un. Pire encore, c'était dangereux pour elle. Elle ne savait pas quoi penser de l'attitude de Shayne. Il était distant, assez logique, il semblait différent mais en même temps tellement semblable qu'à l'époque où ils étaient encore ensemble. Il avait failli l'embrasser, mais pourquoi ? Elle ne voulait et ne pouvait pas croire qu'il ressentait toujours quelque chose pour elle, c'était impossible, sinon il ne serait pas parti. Elle était néanmoins bien obligée de constater que quelque chose clochait. Elle ne parvenait pas pour autant à mettre le doigt dessus. Elle n'avait même pas remarqué qu'ils étaient arrivés devant sa chambre. Elle ouvrit la porte et entra dans la chambre. Elle remercia Shayne et lui proposa d'entrer. Simple banalité d'usage, mais elle savait que c'était loin d'être raisonnable. Shayne eut la même idée qu'elle et il refusa l'invitation.

    De même.

    Elle n'était pas certaine d'être réellement franche. Elle ne savait pas si ses retrouvailles avec Shayne apporteraient quoi que ce soit de bon dans sa vie qui était devenue d'une banalité désespérante. Il lui avait énormément manqué mais il ne fallait pas oublier qu'il l'avait quittée pour une raison qui échappait encore à Savanna et plus rien n'était possible. Elle ne devait pas se faire de faux espoirs. Elle lui sourit et regarda une dernière fois son visage avant de fermer la porte une bonne fois pour toute. Une fois la porte fermée, elle ne perdit pas de temps, elle alla mettre de l’eau sur son visage pour se rafraîchir les idées et elle enfila une nuisette. Elle s’apprêtait à aller se coucher quand elle entendit des bruits de pas dans le couloir puis des coups frappés à sa porte. Elle passa une main dans ses cheveux presque secs et alla ouvrir la porte. Elle ne fut pas vraiment surprise de voir Shayne en face d’elle, qui d’autre cela aurait-il pu être ? Il fit un sourire gêné et expliqua la raison pour laquelle il était revenu. Il bafouillait, il n’arrivait pas à s’exprimer. Même si Savanna ne savait pas pourquoi il avait du mal à parler, cela la mit mal à l’aise et elle avait tout autant de mal que lui à enchaîner deux mots cohérents.

    Ah….oui…ta..veste !

    Elle avait oublié sa veste et l’avait déposé dans la petite pièce qui lui servait de salle de bain en se changeant. Elle était sur le point d’aller la chercher ma la lueur qui brilla dans le regard de Shayne fit qu’elle resta fixé sur ses yeux. Elle y lisait un désir fou, inadapté. Très vite, elle fut dans ses bras, et elle eut le temps de voir le visage de Shayne avant que ses lèvres ne se posent sur les siennes. Elle prolongea son baiser en mettant ses mains dans la nuque du jeune homme. Elle entendit à peine la porte se fermer tant elle profitait du moment. Elle savait qu’il n’en ressortirait rien de bon, mais elle avait besoin de Shayne et du contact de ses lèvres sur les siennes.


Revenir en haut Aller en bas
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Mar 20 Juil - 1:44

Ce retour en arrière était mauvais, il le savait plus que jamais, mais il avait besoin de ses clefs ! Oui ses clefs, c'est simple, il frappe, elle ouvre la porte, il lui demande sa veste et il repart aussitôt. Comme on le dit si bien la théorie est toujours plus facile que la pratique. Le fait de revenir après l'avoir quitté le rendait encore plus mal à l'aise, c'était vraiment horrible. Encore heureux, il n'avait aucune envie de vomir et encore moins de mal de tête. Respirant un grand coup pour remplir ses poumons, il finit par expirer avant de souffler et de recommencer puis de frapper à la porte. Le jeune homme se sentait mieux, il savait ce qu'il devait demander, il suivrait ses propres ordres comme il le fait quand c'est son supérieur qu'il les lui donne. Au moment ou la porte s'ouvrit et qu'il découvrit une Savanna dans une tenue très sexy, et c'était le cas de le dire, il oublia les ordres qu'il s'était donné. Que venait t'il faire ici déjà ? Ha oui, prendre sa veste pour avoir ses clefs afin d'ouvrir sa porte. Hum, bon maintenant il lui faut articuler, oui, oui AR-TI-CU-LER ! Son premier essaie fut un peu raté, et au lieu de sortir une belle et jolie phrase se fut plutôt des morceaux de mots qui lui échappa. La blondinette allait partir la chercher mais allait savoir pourquoi elle resta plantée devant le pas de la porte à regarder Shayne dans les yeux. Non pas ça ! Pas dans les yeux ! Il lui avait déjà résister une fois, mais là, la tentation devient vraiment trop forte et c'est insupportable de ne pas pouvoir faire ce dont il a envie. Ne pouvant retenir son envie plus longtemps, il se jeta presque sur elle, son contact le soulageant enfin. Le soldat se sentait tellement mieux maintenant qu'il l'avait dans ses bras et que ses lèvres pouvaient de nouveau goûter les siennes. C'est peut être idiot à dire, mais il avait l'impression de se sentir revivre, comme si les barreaux de fer qui enfermaient son cœur venaient de céder d'un coup, mais pas entièrement encore, juste une petite porte qui vient de s'ouvrir. Son contact était si doux, de vieux souvenir ressurgir, ceux des bons moments et il lui rappelait à quel point il avait fait une grosse erreur de la laisser. Le simple fait de penser qu'il venait de gâcher dix ans de sa vie et de la vie de son grand amour lui déchirait le cœur. Sauf que ce n'était pas le moment de penser ça !

Une larme coula sur sa joue, mais était-ce une larme de bonheur, de tristesse ou de remord ? Peut être un peu des trois, mais ni lui, ni Savanna n'y prêtaient attention, ils étaient tout deux bien trop occupé à profiter du moment. Les mains de la jeune femme autour de son cou, lui assurait que leur sentiments n'étaient peut être pas perdu en fin de compte. Shayne glissa ses mains dans le dos de la jeune femme tout en la rapprochant de lui. Il le regretterait, mais a quoi bon penser à demain alors que le moment présent et si merveilleux ? Sa main droite s'égara plus au Sud, sur la cuisse de sa partenaire qu'il caressa avec une envie dévorante et remonta le morceau de tissus emplie d'un désir ardant. Ses lèvres finirent par lâcher celles de la blondinette pour s'égarer sur son cou parfumé d'un doux senteur. Elle avait exactement la même odeur que dans ses souvenirs et il ne pu s'empêcher de la sentir les yeux fermer pour mieux la savourer. Ho oui, il aimait cette odeur et elle lui avait tellement manqué. Toujours animé de se désir qui semblait grandir de plus en plus, il l'embrassa de nouveau d'une manière légèrement violente. Il finit par glisser ses mains sur ces cuisses et s'en prévenir, il la souleva. Comme par le passé, elle était assez légère. Avec douceur, il la déposa sur le lit et vint lentement se mettre sur elle, lui volant un nouveau baisé.


_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Mar 20 Juil - 19:28

    Désolée c'est court >.<

    Une fois Shayne partit, Savanna eut l'impression d'être moins tendue, moins sur les nerfs, même si elle se sentait seule tout à coup. Quand Shayne était là, c'était comme si elle se trouvait au milieu d'une foule de gens et quand il partait, tout lui paraissait dépeuplée. Au lieu de se morfondre, elle prit les choses en mains le plus vite possible et alla se mettre de l'eau sur le visage pour se remettre les idées en place. Cela n'eut pas vraiment d'effet, mais elle avait eut le mérite d'essayer et puis elle ne voyait pas ce qu'elle pouvait faire d'autre. Aller se coucher peut-être ? Elle se changea et enfila une nuisette. ELle était près de la lumière, sur le point de l'éteindre quand quelqu'un frappa à la porte. Il ne fallait pas être médium pour deviner qui se trouvait là. Elle inspira profondément et ouvrit pour se retrouver face à Shayne. Comme c'était étonnant ! Quand elle sentit le regard de Shayne glisser sur sa tenue très...légère, elle se sentit rougir. Ce n'était peut-être pas comme s'il ne l'avait jamais vu avec seulement une nuisette sur le dos, mais il ne fallait pas oublier que cela faisait 10 ans ! Et surtout, qu'ils n'étaient plus ensemble ! Elle aurait dû penser à enfiler quelque chose par dessus avant d'ouvrir la porte. Mais il fallait bien avouer qu'elle avait été trop pressée d'ouvrir pour revoir Shayne. Encore et encore. Ne s'en lasserait-elle donc jamais ? Il paraissait déconcerté et elle, elle était plus que mal à l'aise. Elle aurait aimé se glisser dans un trou de souris. Même si elle n'avait pas la taille adéquate pour cela. Il bafouilla mais elle réussit à comprendre ce qu'il voulait. Sa veste ! Il lui fallut au moins quelques secondes pour se rendre compte qu'elle était toujours là, devant Shayne, à le regarder. Qu'est-ce qu'elle devait paraître bête et ridicule !

    Le temps de réaction qu'elle eut fut bien trop lent et elle resta là, à regarder Shayne dans le blanc des yeux. Sans qu'elle ne sache comment, Shayne entra dans la pièce et se jeta à moitié sur elle. Il l'embrassa et son baiser était plus le reflet de son désir qu'un quelconque sentiment. Enfin, Savanna n'allait pas se plaindre. Elle avait rêvé pendant des mois à la sensation qu'elle avait lorsque les lèvres de Shayne touchaient les siennes, elle n'allait pas se plaindre alors qu'il l'embrassait ! La passion qu'il y mettait était débordante, et Savanna n'aurait jamais eu le courage de mettre fin à ce baiser. Jamais il ne l'avait embrassé de telle façon. Elle pouvait ressentir son désir brûlant mais en même temps, il était presque violent, comme si cela faisait trop longtemps qu'il se retenait. Ce n'était pas le moment de penser à ça. La porte enfin fermée, Shayne fut bien plus entreprenant. L'une des mains de Shayne se trouvait dans son dos. Des frissons la parcoururent lorsqu'elle sentit une des mains du jeune homme remonter le long de sa cuisse et soulever légèrement le fin tissu. Il mit sa tête dans son cou pour la sentir avant de revenir à ses lèvres. Très vite, Shayne porta Savanna et la déposa doucement sur le lit. Elle attrapa le col des vêtements du militaire et le rapprocha d'elle pour continuer à l'embrasser. C'était comme si elle ne voulait plus détacher ses lèvres des siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Mer 21 Juil - 1:47

Succomber à la tentation était la chose à ne pas faire mais c'était tellement tentant, c'est bien pour ça qu'il n'a pu résister. Dans le fond, pendant dix ans il c'est mentit à lui même en se disant qu'il ne l'aimait plus? A chaque fois qu'il jetait son regard sur la vielle photo d'eux deux, il essayait de se convaincre qu'il pensait juste au bon moment et qu'il espérait qu'elle aille bien, mais que leur amour n'existait plus. Aujourd'hui ce n'était plus le cas, Shayne était certain d'avoir toujours des sentiments et il avait l'impression que Savanna aussi. Quelque chose lui dit que ça aurait été plus facile de l'avoir vraiment oublié, d'avoir tourné la page pour de bon, hélas ce n'était pas le cas, le jeune homme ne pouvait pas se battre contre les sentiments qu'il ressentait. Pour l'instant c'était plus du désir qu'autre chose, un désir dévorant cachant encore l'amour qu'il éprouvait. Pour le moment, il n'était pas capable de prononcer les mots "Je t'aime", c'était trop tôt et il fallait vraiment qu'il soit sur de lui. Est-ce qu'il serait capable de recommencer la ou il a arrêté ? Ne fuira t'il pas de nouveau ? Difficile à dire et prévoir.

La vu de la blondinette en petite tenue ne l'aida pas à rester lui même et contrôler sa pulsion de lui sauter dessus pour l'embrasser et l'avoir enfin de nouveau contre lui. Le simple contact de ces lèvres sur les siennes lui donnait une sensation de soulagement indescriptible. La jeune femme ne le repoussait pas, lui qui pensait qu'elle l'aurait peut être rejeté...alors il voulait encore plus profiter de se moment, de leur retrouvailles. Celle-ci ne se faisait pas dans les règles de l'art si toutefois il y en a. Leur rencontre inattendu était loin d'être parfaite, et l'embrasser de cette manière seulement animé par un désir vieux de dix ans ne facilitera sûrement pas la suite. Que ferait t'il demain ? Que dirait t'il ? Que c'est une erreur, qu'il c'est laissé emporté ? Non vraiment, il devrait arrêter ? Mais c'est déjà trop tard, il l'a déjà déposé sur le lit et la suite des évènements ne faisait aucun doute. La seule chose qu'il pourrait les arrêter c'est de parler, car l'un comme l'autre devinait que les paroles les ramèneraient bien vite à la réalité. C'est sûrement pour ça qu'il n'arrivait pas à décoller leur lèvres, à moins que ça soit du à un simple "manque". Dix ans sans se voir, sans se parler, sans se toucher, c'est long et il aurait en effet tout le temps de discuter le temps venu. Le soldat était prisonnier de son désir, et prisonnier de la jolie blonde qui le tenait contre elle sans jamais lâcher ses lèvres. Néanmoins, quand il réussit à échapper à leur baiser, il se redressa un peu et souleva son T-shirt qu'il balança par terre se retrouvant torse nu. Il était bien plus musclé qu'il y a dix ans, les abdos mieux dessinaient et saillant, et légèrement plus carré d'épaule. Il effleura les lèvres de son amie d'une manière quelque peu provocatrice. Puis il les posa sur le cou de la demoiselle, l'embrassant avec douceur et faisant glisser une des bretelles de sa nuisette. Toujours aucune parole ne venant les perturber.

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Mer 21 Juil - 18:22

    C'est court et nul - désolée >.<

    Savanna savait que c'était une très mauvaise idée. Elle n'aurait jamais dû répondre au baiser de Shayne mais c'était tellement tentant. Elle voulait tellement sentir ses lèvres sur les siennes, cette sensation lui avait tellement manqué qu'elle avait été tout simplement incapable de repousser le jeune homme. Et on ne pouvait pas dire qu'elle le voulait, c'était un besoin qu'elle avait depuis qu'il l'avait quitté, comment y résister ? Tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle en était incapable et qu'elle avait besoin que Shayne soit là. Elle avait dû accepter d'être séparée de lui pendant 10 ans, quelques minutes de plus seraient de trop et elle ne voulait surtout pas lâcher ses lèvres. Ils avaient du temps à rattraper, et elle devait profiter de ce moment plus que jamais. Dieu seul savait quand elle le reverrait. Peut-être qu'il fuirait de nouveau...Peut-être que quand elle se réveillerait, elle serait seule, et cela aurait un goût de déjà vu pour elle. Elle profitait du moment présent, c'était tout ce qu'elle pouvait et voulait faire pour l'instant. Les lèvres de Shayne et les siennes semblaient soudées, et aucun d'eux ne semblaient prêt à lâcher prise. Une fois sur le lit, Shayne prit quelques secondes pour enlever son tee-shirt. Quelques secondes qui parurent bien trop longues aux yeux de Savanna. De plus, Shayne ne fit qu'effleurer ses lèvres avant de s'attaquer à son cou. Il déposa des baisers dans son cou.

    C'est à ce moment là que Savanna réalisa ce qu'ils étaient en train de faire. Elle était incapable de dire à cause de quoi, mais elle se posa soudain tout un tas de questions. Comment se serait le lendemain matin ? Shayne partirait-il avant qu'elle ne se soit réveillée ? Et la question auquel elle n'obtiendrait très certainement jamais de réponse mais qui lui tenait à coeur : pourquoi Shayne était-il parti ? Au départ, elle ne fit rien, mais elle déposa finalement ses mains sur le torse du jeune homme et le poussa légèrement pour pouvoir le regarder. Elle plongea ses yeux dans les siens et réussit à articuler quelques mots malgré la boule qui se formait dans sa gorge.

    Shayne ? Est-ce que tu es sûr que..

    Elle ferma les yeux et une larme coula le long de sa joue. Elle n'aurait jamais dû parler ! Elle venait de tout gâcher. Qu'est-ce qu'elle était idiote ! Elle n'osait pas rouvrir les yeux, elle avait bien trop peur de la réaction de Shayne.
Revenir en haut Aller en bas
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Jeu 22 Juil - 1:34

En revoyant la petite blondinette, il ne s'imaginait pas se retrouver un peu plus tard à l'embrasser comme s'ils étaient toujours ensemble, le passé complétement oublié, mis dans un coin de sa tête. Ce moment était particulièrement délicieux et Shayne se rendait compte qu'il l'avait attendu depuis qu'il l'avait quitté. Ce n'était pas raisonnable et il le savait, mais comment résister ? La raison ne pouvait pas lui faire arrêter ce qu'il faisait, la petite voix qui s'écriait "ne fait pas ça" était presque éteinte. La folie à l'état pur, c'est ça qui anime le jeune homme, ainsi que la jeune femme on dirait bien. Leur baiser ne cessait pas et ça n'avait pas l'air de les déranger pour le moment. Le jeune homme parvint tout de même à y échapper pour retirer son T-shirt et de nouveau balader ses lèvres sur le cou de la jolie bonde. Tout ce déroulait bien, à merveille...non pas exactement...Savanna prit la parole. C'est étrange à quel point des mots peuvent vous ramener à la réalité. Le Lieutenant-Colonel retombait les pieds sur terre, un atterrissage brutal, trop brutal. Il ferma les yeux un instant tout en lâchant sa tête vers l'avant, un geste de déception et de honte. Quand il regarda la demoiselle, il la vit toujours les yeux fermés, des larmes coulants sur ces joues. Oui, c'est dur de prendre conscience de ses actes. Que devait t'il faire maintenant ? C'était trop tard, il ne pouvait pas aller plus loin, c'était comme si un mur venait de lui tomber sur la tête lui faisant oublier son désir. Il finit par se redresser et passer avec douceur son doigt sur la douce joue de son amie pour essuyer les larmes qui la mouillaient. Avec toujours autant de douceur, il déposa un baiser sur son front et se leva, une fois son T-shirt ramassé, il le mit et attrapa sa veste qu'il aperçu dans ce qui devait être la salle de bain. Puis il fila vers la porte, sans se retourner. Toutefois, il s'arrêta devant celle-ci, la main sur la poignet, tournant légèrement la tête, mais pas assez pour vraiment voir son Ex-fiancée.Avec un pincement au cœur, il appuya sur la poignet et ouvrit enfin la porte et passa le seuil de celle ci sans un bruit, la porte se refermant juste après. Le jeune homme ne pouvait pas rester là plus longtemps, c'était trop dur et si jamais Savanna venait à ouvrir la porte maintenant pour lui parler il ne s'en sentait vraiment pas capable. D'un pas rapide, il s'éloigna du baraquement et jeta la veste sur ses épaules. Ses pas le guidés sans savoir ou il allait, il ne réfléchissait pas, il était trop perdu dans ses pensées. Quand il arriva devant un mur, l'un qui délimite le camp, il se stoppa net et le regarda d'un regard monotone et triste. Sa respiration se fit soudain plus rapide, son cœur battant de nouveau plus fort et dans un excé de rage il cogna le mur à plusieurs reprises de ses poings jusqu'à ce que ceux ci en saignent. Une fois sa fureur passé, le soldat se mit dos au mur, il était complétement perdu ! Les larmes commençaient à monter pour que bientôt il ne puisse plus les retenir, il était trop désespéré trop triste pour arriver à les retenir. Lentement, il se laissa glisser le dos contre le mur pour s'asseoir sur le sol, les genoux replié les deux mains sur le front à essayer de se convaincre que ça irait. Mais non, ça ne pouvait pas aller, il l'avait revu et venait de comprendre l'erreur qu'il avait fait.

[Je pense que le topic est terminé pour moi !]

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Jeu 22 Juil - 18:37

    [pour moi aussi Smile]

    Shayne et Savanna venaient de se retrouver après 10 ans de séparation, et tout s'était passé très vite. Ils s'embrassaient comme s'ils ne s'étaient jamais séparés, et pourtant...Il fallait croire que l'attirant qui les liait n'avait pas disparu, tout comme les sentiments de Savanna. Elle qui avait cru l'avoir oublié, elle se rendait à présent compte que c'était loin d'être le cas même si elle savait que ce n'était pas une bonne chose. Et puis, de toute façon, elle ne pouvait rien faire contre ça, elle le savait très bien. La seule solution envisageable pur l'instant était de répondre au baiser de Shayne et de profiter du moment qui serait très certainement unique. Le jeune homme, qui venait d'enlever son tee-shirt et de le jeter un peu plus loin, l'embrassait à présent dans le cou, juste après avoir effleuré ses lèvres par pure provocation. Ce moment fut comme un électrochoc pour Savanna, comme si elle se réveillait après un très long sommeil. Elle ne se rendait compte que maintenant de ce qu'ils étaient en train de faire, et elle mesurait toutes les conséquences de leurs acteurs. Autant dire que les problèmes qui arriveraient s'ils allaient plus loin seraient plus nombreux que des moments joyeux. Elle appela Shayne mais ne put pas dire un mot de plus à cause de la boule qui s'était formée dans sa gorge. Ses yeux étaient remplis de larmes et elle les ferma pour que Shayne ne les voit pas. Ce fut encore pire. Les larmes coulèrent le long de ses joues et elle ne pouvait rien faire pour les empêcher de couler, rien d'étonnant là dedans. Elle n'osait pas rouvrir les yeux, mais lorsque Shayne toucha ses joues et essuya les larmes avec sa main, elle les ouvrit pour le regarder. Mais elle ne put pas le regarder bien longtemps, après un baiser déposé sur son front, il descendit du lit, enfila son tee-shirt et tourna les talons. Il était près de la porte, il semblait sur le point de se retourner, mais il ouvrit la porte, sortit et la referma derrière lui. Savanna ne l'avait pas rappelée parce qu'elle savait qu'il ne fallait pas faire ça. Ils s'étaient déjà suffisamment fait souffrir l'un, l'autre, il ne fallait pas en rajouter. Elle savait aussi que c'était la meilleure chose à faire, il n'y avait pas d'autres solutions pour eux. Savanna ne bougea pas et resta dans la même position, le regard, vide, fixé sur un point au plafond. Les larmes coulaient toujours et elle savaient qu'elle n'était pas prête de s'endormir. Elle se demandait où était Shayne à cet instant précis. Et elle s'en voulait d'avoir répondu au baiser de Shayne, cela l'avait mis dans une situation très embarassante, elle en avait conscience. Mais il était trop tard pour réparer les dégâts et tout ce qu'elle pouvait faire, c'était supporter pour mieux accepter les choses. Elle était pourtant persuadée qu'elle n'y arriverait pas. Comment devrait-elle réagir lorsqu'elle croiserait de nouveau Shayne dans le camp Arès ? L'ignorer ? Elle n'était pas certaine de le pouvoir. Le soldat regrettait-il autant qu'elle ce qu'il s'était passé ? Elle était persuadée que c'était le cas. Après de très longues heures qu'elle passa à réfléchir, à se retourner sans cesse dans son lit, elle finit par s'enformir, la tête encore pleine d'interrogation.

Revenir en haut Aller en bas
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   Jeu 22 Juil - 22:06

Je verrouille !!!!

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {fini} Undiclosed desires || PV Shayne   

Revenir en haut Aller en bas
 
{fini} Undiclosed desires || PV Shayne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Entrer dans la danse [U.Desires]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Sins City :: Archives RP-
Sauter vers: