Partagez | 
 

 Don't trust me. ||Pv

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Don't trust me. ||Pv   Dim 11 Juil - 20:15



    Le soleil venait à peine de se lever que Nika était déjà debout, une tasse de café à la main. Depuis ce fatidique jour du 09 Aout ou elle avait eu 19 ans que Run avait été assassiné, la jeune femme ne parvenait plus à dormir plus de 6 heures d'affilée. Alors, elle se contentait de s'excercer en silence à l'art du Ninjustu sans réveiller ses voisins, avant de ranger ses affaires. A peine refermait-elle le double fond de son armoire que deux jeunes femme déposèrent en silence un plateau de petit déjeuner sur la table principale du salon avant de s'incliner, et de disparaître. Les remerciant d'un signe de tête discret, Nika prit un verre de jus d'abricot et croqua dans un dangô. Elle avait encore un peu de mal à se faire à la nourriture Américaine. En dehors des dangô, elle ne parvenait à avaler rien d'autre le matin. Pourtant, cette espèce de pâte gluante et sucré aurait dû la dégouter a force d'enn avaler...
    Prenant une rapide douche, la jeune Japonaise passât une veste-kimono de soie noire sur sa lingerie de la même couleur, le serrant à la taille. Pour couvrir ses jambes nues, elle passat un jean délavé qu'elle réhaussa de sandales noires. Peignant ses longs cheveux, elle les rejeta en arrière , libres dans son dos. Passant un rapide coup de maquillage, elle noircit le contour de ses yeux et passat un rouge sanguin sur ses lèvres fines. Parfait.

    Une 'amie' devait venir la voir ce matin. Venant tout juste d'arriver dans la ville, la jeune femme avait la moitié de ses oeuvres qui restait dans son appartement avanr d'aller dans la galerie appropriée. La dernière photo était celle qu'elle avait prise en faisant sauter la villa de Vladimir Ortchev. Grâce à un bain coloré, la jeune femme avait su faire ressortir d'une couleur sanguine les explosions, tout en gardant un flou constant sur les habitations alentour, empêchant ainsi de se faire découvrir comme meurtrière.
    Le temple d'Aphrodite ne l'attendait pas avant 19h00 ce soir, et elle n'aurait aucun client. Le dernier qui l'avait réclamé, une espèce de jeune Américain arrogant au possible s'était vu déchanté quand Nika lui avait lancé de son accent Japonais un simple "Ne rêves pas, Baka."
    Depuis plus de nouvelles. Ce qui ne l'inquiétait pas outre mesure par ailleurs.

    Les heures qui suivirent, la jeune femme les passa a observer un album photo qu'elle avait ramené du Japon. elle n'avait réussi a conserver une seule photo de Run qu'elle regardait chaque jour. Elle n'était même pas dessus, mais cette image lui suffisait. Fermant les yeux, la jeune Japonaise rangea la photo dans l'album et remit ce dernier à sa place.
    Jetant un dernier regard à l'appartement, elle nota avec satisfaction que tout était en ordre. Basé selon l'élement Feng Shui, son ameublement lui laissait un espace suffisant pour réaliser son entraînement de Shinobi sans risquer de briser les rares objets de valeurs qu'elle possédait. Fumant une dernière cigarette, l'interphone sonna, un majordome lui annonçant l'arrivée de son invité.
    Gardant la cigarette en main, la jeune artiste ouvrit la porte blindée de son appartement pour faire place à une jolie jeune femme. Sans pour autant sourire, la jeune brune inclina lentement la tête, disant:

    -Alona-Chan. Votre visite m'honore.

    S'effaçant pour laisser la place à la jeune femme de rentrer dans son appartement, la Japonaise referma en silence la porte derrière elle, laissant l'Américaine se mettre à l'aise. Allant pour appuyer sur l'appel des servantes, Nika demanda

    -Désirez vous boire quelque chose ?

    Cette fille appréciait son art apparemment. Enfin une qui voyait la même beauté qu'elle autravers des explosions! Enfin une personne censée dans ce bas-monde. Sans quitter son attitude froide, Nika restait la plus aimable possible avec son hôte. Elle rajouta encore;

    -Vous désirez rester pour le déjeuner ? Je suis toute seule tout le long de la journée, alors un peu de compagnie ne me ferait pas de mal.



Revenir en haut Aller en bas
Alona Garvey
    PHŒNIX Take me to the riot

 PHŒNIX ♠ Take me to the riot
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 09/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 26 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Don't trust me. ||Pv   Dim 11 Juil - 22:57


    Alona se réveilla de bien bonne humeur ce matin là. Aujourd’hui, la jeune femme était de permission, et compter bien profiter de sa journée, sortir du camp Arès et aller s’aérer l’esprit. Comme à l’accoutumée, elle se leva tôt ; et à peine hors du lit, elle s’empara de son lecteur mp3, de sa trousse de toilette et de sa serviette, avant de se diriger vers la salle de bain commune. La musique lui hurlant à fond dans les tympans, la jeune femme se débarbouilla et enfila un jean de coupe plutôt classique, un débardeur qui faisait à la fois simple et habillé, et une paire de tennis. Elle prit même la peine de faire un effort en rehaussant ses yeux bleus d’un trait d’eyeliner. Elle profita de ce qu’elle n’était pas en service pour se lâcher les cheveux, qu’elle laissa retomber sur ses épaules, tout en repoussant une mèche rebelle qui lui barrait le visage.

    Contente du résultat, Alona attrapa son sac qu’elle passa en bandoulière et quitta le camp en souriant largement, ses écouteurs toujours aussi profondément rivés dans ses oreilles. Elle aurait pu demander à un des chauffeurs de la base de la déposer où elle en avait envie, mais la jeune femme avait préféré marcher et profiter du beau temps. Ce n’était pas tous les jours que c’était comme ça, et à cette heure là, la ville était encore calme, et on aurait presque pu la qualifier d’ « agréable ».

    Elle se dirigeait vers les hauteurs d’Olympie, où elle avait rendez-vous chez une connaissance à elle. La jeune femme amatrice d’art avait fait, il y avait quelques temps, la rencontre d’une artiste au style tout particulier, qui avait d’ailleurs sa propre galerie d’art en ville. Elles étaient liées par cette passion commune, et entretenaient depuis des relations amicales, bien qu’Alona ne soit pas véritablement une cliente. En effet, ce n’était pas dans sa chambre à la base qu’elle allait accrocher un tableau de valeur.

    Arrivées aux abords du quartier résidentiel, Alona s’approcha de la guérite de sécurité et passa la tête pour saluer le gardien qu’elle connaissait bien, puisqu’il était militaire tout comme elle. Ils échangèrent quelques politesses, et ils se séparèrent sur un «
    Bon, j’ai rendez-vous là haut » de la brune qui accompagna ses propos d’un petit mouvement de tête en direction des luxueux bâtiments d’Olympie.

    Elle continua à pied jusqu’à l’immeuble où vivait la personne qu’elle devait aller voir. Entrée dans l’immeuble, elle s’arrêta à l’accueil et informa le réceptionniste de l’objet de sa visite.


    - Je viens voir Miss Haruno.

    Celui-ci passa un coup de fil derrière son comptoir, puis il emmena la jeune femme jusqu’à l’ascenseur où il passa son propre badge avant d’appuyer sur le numéro de l’étage.


    - Bonne journée à vous aussi, marmonna sarcastiquement Alona une fois que les portes de l’ascenseur se furent refermées entre elle et le réceptionniste un peu mal-aimable.

    Elle fût accueillie à l’étage par la silhouette familière de la jeune asiatique. Respectant le protocole de celle-ci, la jeune femme ne lui tendit pas la main comme elle l’aurait fait avec n’importe qui, mais se pencha à son tour en avant, rendant son salut à la japonaise.


    - Nika, je suis bien heureuse de vous voir.

    Alona suivit son hôte dans l’appartement, et laissa son regard balayer l’intégralité de la pièce, appréciant la sobriété et l’équilibre de la décoration des lieux.

    - Vous avez un goût fantastique pour la décoration, déclara la jeune femme avec un sourire, tout en changeant son sac d’épaule pour poser le déposer.

    Nika lui proposa alors un rafraichissement, qu’Alona accepta sans hésiter. Cette marche matinale lui avait donné un peu soif.


    - Je n’aurais rien contre un verre d’eau, merci.

    La jeune femme s’installa sur un fauteuil et posa son sac à côté d’elle. Elle ne se sentait pas tout à fait à l’aise. Pourtant originaire d’une bonne famille, et éduquée selon les principes de la bourgeoisie WASP de la côte Est, Alona ne s’était pas retrouvée en présence d’une personne telle que son interlocutrice depuis un moment déjà. Elle avait l’impression d’être gauche, et se disait qu’elle avait décidément passer trop de temps entourée de militaires. Elle fût sortie de ses pensées par Nika qui avait repris la parole pour lui proposer de rester déjeuner.

    - Je ne voudrais surtout pas vous importuner ou m’imposer, répondit-elle avec sincérité, un peu prise par surprise par la proposition.

    Mais si ça ne vous dérange pas, j’en serai ravie. Je n’ai pas beaucoup l’occasion de quitter…

    Elle allait dire « le camp », mais elle s’arrêta net, sans trop savoir pourquoi, et à la place poursuivit ainsi :

    - … mon travail, qui est très prenant. Et pour tout vous avouer, j’ai rarement l’occasion de sortir ces derniers temps, poursuivit-elle, cette fois-ci tout à fait honnête.

    En effet, son travail de médecin l’occupait beaucoup. Il y avait malheureusement pas mal d’échauffourées qui valaient à pas mal de militaires de revenir blessés de mission. Ajouter à cela tous les petits bobos et les malades, on pouvait dire qu’Alona avait des journées chargées. C’était aussi pour cela qu’elle était contente d’avoir un moment de liberté.


    - Comment se porte votre galerie ? demanda alors Alona, essayant un peu gauchement de faire la conversation.

    Elle avait vraiment perdu l’habitude des mondanités….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Don't trust me. ||Pv   Lun 12 Juil - 14:47

    La jeune Japonaise se retourna lentement vers son invitée quand cette dernière lui annonça qu'elle aimait son gout pour la décoration. Inclinant lentement la tête, une ombre de sourire nacquit sur les lèvres de la jeune femme.

    -Je vous remercie, Alona-Chan. J'aime beaucoup la façon que vous, les américains, avez d'arranger la décoration de vos appartements mais pour ma part, j'ai encore un peu le mal du pays. Si vous voyez ce que je veux dire...

    Après tout, elle n'était pas partie du Japon avec le sourire. Elle n'était ici que pour venger la mort de Run. Sinon, jamais elle ne se serait proposée comme aide pour les Bushido avec son professionalisme des explosifs, et des techniques ninja. Elle s'en serait bien passée à vrai dire. Mais c'était une autre histoire;
    Acquiesant à la demande de la brunette, Nika appela une servante pour ramener une bouteille d'eau fraîche, et commanda pour elle même un verre d'eau gazeuze.
    Le thé n'était vraiment pas la boisson qu'elle préférait. Elle en prenait uniquement pour les cérémonies, et c'était amplement suffisant. Remerciant d'un regard la serveuse qui leur apporta les commandes, NIka eut un air amusé quand Alona lui annonça qu'elle ne voulait pas l'importuner.

    -En quoi m'importuneriez vous si c'est moi qui vous le demande? Ce serait un plaisir de dejeuner avec vous.

    D'autant qu'à ce que disait la jeune femme, son travail lui prenait beaucoup de temps. Elle ne devait pas avoir l'occasion de sortir tous les soirs pour déjeuner ou rire avec quelques amies.
    Baissant légèrement la tête, Nika prit à nouveau la parole pour répondre.

    -Je comprends tout à fait. J'ai moi même peu de temps pour sortir et rencontrer des gens. Ma galerie commence à se faire connaître, je ne peux pas me permettre de relacher mon temps de travail.

    Il y avait aussi son travail de Geisha qui lui prenait la moitié de son temps. Alors, elle se contentait de dire que ses photos d'explosions lui prenait plus de temps qu'on ne pouvait le croire, quitte à se faire passer pour une maniaque de l'art.
    La jeune Japonaise sentit que son invité ne semblait pas très à l'aise. Fronçant légèrement les sourcils, elle demanda avec douceur.

    -Vous semblez tendue Alona. Détendez-vous, nous ne sommes pas dans une réception mondaine.

    Pour la première fois depuis le début de l'entrevue, la Japonaise osa un véritable sourire qui dura une seconde à peine. Se tournant vers la baie vitrée en observant la ville, elle répondit à la brune.

    -La galerie se passe bien. Les ventes commencent à affluer dans cette ville, et mes associés à Okinawa sont amplements satisfaits de mes derniers tableaux. D'ailleurs, si vous voulez, je vous les montrerais après le déjeuner.

    Se retournant a nouveau vers son invité, la Japonaise but une gorgée de son verre avant de lui demander.

    -Que désirez vous manger? Je ne sais pas si la cuisine Japonaise vous satisferait. Si vous préférez, je peux prendre autre chose ? Un plat que vous aimez par exemple.

    Le peu de gens avec qui elle avait partagé un dejeuner avait rarement apprécié la cuisine Japonaise. Après, tout dépendait des gouts d'Alona!







Revenir en haut Aller en bas
Alona Garvey
    PHŒNIX Take me to the riot

 PHŒNIX ♠ Take me to the riot
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 09/07/2010

Dossier Psychatrique
Age: 26 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Don't trust me. ||Pv   Mar 20 Juil - 20:10

    - Je vous comprends très bien. Si seulement j'avais moi-même l'occasion de décorer mes quartiers comme je l'entends... Il faudrait que je me trouve un travail moins prenant, qui me laisse le temps de prendre soin de moi et de mon chez-moi, rajouta Alona en plaisantant.

    Elle eût alors la vision de cette vie que ses parents avaient rêvé pour elle, qu'elle-même s'était rêvée pour plus tard. Son propre cabinet de chirurgie à Boston, une grande maison à deux étages, avec un immense jardin, et deux chiens. Cette vie qu'elle aurait eue si elle n'avait pas décidé d'abandonner et de complètement fuir sa vie passée pour s'en aliéner au possible. En tout cas, on pouvait dire qu'à ce niveau là elle avait réussi.


    - Je comprends aussi votre mal du pays, même si ce n'est pas à la même échelle. Mon ancien chez-moi me manque parfois, poursuivit-elle en évoquant mélancoliquement la maison de ses parents.

    Cela faisait maintenant plusieurs années qu'elle avait coupé les ponts avec toute sa famille et ses proches et autres connaissances. Autres que celles de l'armée. De toute façon, elle était liée par contrat, soumise au silence et ne pouvait divulguer l'endroit où elle se trouvait à qui que ce soit de ses proches de Boston. Il lui arrivait parfois que cela la pèse, comme c'était le cas en cet instant. Elle chassa ces pensées obscures de son esprit et reporta son attention sur son agréable hôte.

    Une servante apporta les boissons des deux jeunes femmes. Alona se redressa pour se saisir de son verre et avala une gorgée d'eau fraîche qui lui fit le plus grand bien. Nika répondit alors à sa remarque, et la brune rétorqua alors en souriant.


    - Dans ce cas, je serai ravie de déjeuner avec vous. Et je suis désolée, je ne comprends pas pourquoi je suis aussi nerveuse. Vous avez parfaitement raison. J'ai l'impression de perdre l'habitude de la vie en société.

    Nika évoqua alors sa galerie et ses tableaux, et Alona réagit de nouveau.

    - Et puis il y a longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de goûter de la cuisine japonaise. Je dois vous avouer que je suis particulièrement friande de makis piquants; mais j'apprécie vraiment tout. Je trouve cela très fin, surtout comparé à notre "cuisine" de base, plaisanta la brune.

    Alona laissa son regard se balader une nouvelle fois sur la pièce, et bien qu'elle se doutât de la réponse, ne pût s'empêcher de demander à son hôte, d'un ton qui indiquait une curiosité bienveillante.


    - Vous vivez toute seule ici ?

_________________
There must be a way out of here
Said the joker to the thief
There's too much confusion
I can get no relief
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Don't trust me. ||Pv   Mer 29 Déc - 20:38

Ou en êtes vous ?
Le sujet est t'il finit ? Si oui, merci de me l'indiquer que je puisse verrouiller !

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayne Grant
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
Jabberwock ♣ We can ignore the reality not the memories
avatar

Messages : 6263
Date d'inscription : 10/06/2010

Dossier Psychatrique
Age: 32 ans
Relations:
Equipements:

MessageSujet: Re: Don't trust me. ||Pv   Lun 16 Mai - 0:03

Compte supprimé, RP Clos

_________________

Pour que le passé devienne demain,
Que ton souffle caresse mon cou,
Que nos mains se joignent de nouveau,
Que tes lèvres frôlent les miennes,
Afin que notre amour perdu renaisse
Et que les mauvais souvenir disparaisse dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Don't trust me. ||Pv   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't trust me. ||Pv
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» L'Horloge qui dit tout
» Taylor J. Trust
» don't you trust me anymore? le 14/2/12 à 20h23

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Sins City :: Archives RP-
Sauter vers: